Les Nuits Sauvages

Quand Victor Maître s’immisce dans les orifices de la Glory Hole – Heeboo

Quand Victor Maître s’immisce dans les orifices de la Glory Hole

Night Shoot - Mai 14, 2019

Victor Maître

« Ce qui se passe à la Glory Hole, reste à la Glory Hole ». Voici la devise tacite d’une des soirées les plus libérées de Paris, véritable expérience qui transpire de sexualités divergentes. Exceptionnellement, on déroge à la règle, grâce au photographe Victor Maître qui capture les corps et la douce sauvagerie de ces nuits libertines.

Victor Maître nous fait pénétrer dans l’antre déroutante mais unifiante de la Glory Hole. On se laisse envoûter par ces clichés dénudés qui dévoilent un mélange de corps, une mixité de textures ainsi qu’une ouverture physique et mentale. On en profite donc en attendant la prochaine édition GLORY HOLE : 005 qui aura lieu samedi 18 mai prochain.

Emmanuelle Rouault

Articles similaires

Plus d'articles

Dégif

Dégif du weekend #51 : les enfants sauvages de la teuf


Victor Maître

Dégif

Dégif #140 : « J’ai d’abord pensé que les organisateurs étaient des petits coquins et qu’ils avaient dissimulé du poppers »


© Rainer Torrado

Dégif

Dégif #161 : « On fait la fête pour être ensemble, pour célébrer l’art qu’est la musique mais aussi pour renforcer l’idée que le bonheur se vit dans l’instant »


Dégif

Dégif du weekend #36 : aucun chat n’est gris qui croyait prendre