On l’a tous fait. Se laisser un peu aller à une soirée qui dérive. Se laisser emporter par l’envie charnel du moment. Dans un club du bout du monde, ou à deux pas de chez soi. En before ou en after. Sur dancefloor chauffant ou derrière un buisson. La musique résonne, l’alcool vibre aux oreilles, et le monde autour n’importe pas/plus. Hop, un quickie de backstage ou de backrooms sifflantes. On l’a tous fait. En deux/deux (ou en trois/trois, d’ailleurs), quelques minutes de plaisir aux bras d’un(e) inconnu(e), quelques minutes de totale perdition pour une fête réussie et sacrément bien remplie. On l’a tous fait. Ou pas. Nous direz-vous.

Voilà pourquoi cette petite série feuilleton est née. Pour laisser la parole à ceux qui osent faire de la fête, un peu plus que les autres. Ou plus intensément, différemment, tout du moins. Pour laisser la parole à ceux qui n’ont pas peur de, à ceux qui laissent libre court à leurs envies de nuit. Parce que la fête c’est de la musique, mais aussi beaucoup de « fesses ». Non ?

MICKELINE

PARIS / La Java / jour non indiqué

Où, Comment, Pourquoi ?

A la Java, en backstage, contre le mur du fond. Avec une nana que je venais de rencontrer sous D. On a flashé l’une sur l’autre et on s’est embrassés, on à commencé à se caresser et sous l’effet du prod c’était orgas-cos-mique.

MAD

On a été interrompues par le videur et elle à disparue dans la foule.

SAD

Le retour à la réalité en sortant de la boite, le retour avec les amis sans elle… descente et descente.

GLAD

On s’est retrouvées quelques temps après à une autre soirée… mercii la vie.


LOL-ITA

BERLIN / Berghain / janvier 2016

Où, Comment, Pourquoi ?

Dans les darkroom du berghain, celles du lab, en janvier 2016, pour fêter la nouvelle année et la liberté.

MAD

L’état du sol complètement dégueulasse dont j’ai tenté de faire abstraction. Pas simple pour tenter d’enlever un bout de vêtement et le laisser tomber, quand on sait qu’on finira à nouveau bientôt dedans !

SAD

Les parois glissaient et j’ai failli glisser plusieurs fois aussi, sans compter l’intervention de mon partenaire musclé à qui j’ai envie de dire encore « merci ».

GLAD

Allier danse et sensualité, rien de plus chanmé. Ces mouvements de reins en rythme sur la musique, un ptit twerk improvisé et la jouissance dans le vacarme qui empêche une once de honte. J’ai pris mon pied en tapant des pieds, je recommence quand vous voulez !


L.

PARIS / La Machine du Moulin Rouge/ jour non indiqué

Où, Comment, Pourquoi ?

A la Machine du Moulin Rouge, dans les toilettes. HOT et moite.

MAD

Le videur qui toque, toque, toque. Et ouvre.

SAD

La veste oubliée dans le coin.

GLAD

Ce sentiment de liberté et de passion partagée.


LE MEC QUI CHOPE DEUX MECS DANS LES CHIOTTES

PARIS / 17e / mars 2017

Où, Comment, Pourquoi ?

Mars, dans le 17eme, dans une cave

MAD

Choper deux mecs qui se chopaient et finir dans les chiottes avec les deux.

SAD

Realiser que je chope deux mecs dans les chiottes.

GLAD

J’ai chopé deux mecs dans les chiottes.


BASTIEN

THAÏLANDE / The Experience Festival / janvier 2017

Où, Comment, Pourquoi ?

The Experience Festival, nouvel an 2017 à Ko Tao en Thailande. C’était probablement une des meilleure de ma vie, ont s’est revus plusieurs fois dans la semaine suivante et toujours au top, femme fontaine, seins refaits et cheveux roses, un combo original pour sûr. Comment dire non ?

MAD

La tente en pente dans la foret, combiné à la sueur et diverses fluides corporels, hé ben… ça glisse et c’est pas super confortable !

SAD

C’était pas très malin de retourner voir ma copine de l’époque avec des griffures de cette aventure.

GLAD

Sa capacité à jouir plusieurs fois en quelques minutes


Et si toi aussi tu veux témoigner, c’est par ici : Tu as déjà fait l’amour en soirée ? Raconte nous nous bébé !

crédit photo : Ryan McGinley