« Festival beau et bizarre de la musique française à contre courant ». Il n’en faut pas plus pour adhérer directement à l’esprit et à la ligne directrice du festival Restons Sérieux. Non parce que, soyons sérieux, aujourd’hui, la scène musicale française alternative en a à revendre, le pantalon bien gonflé, d’artistes tous plus talentueux les uns que les autres, auxquels les grosses affiches ont encore tendance à tourner le dos.

Restons Sérieux, c’est cinq soirées concerts dont deux qui se transforment en nuits club, du 10 au 14 juillet en direct du Supersonic à Bastille. Au programme de cette troisième belle édition ? Des artistes français aux mondes déjantés, déviants et sensibles. De Guerre Froide à Oktober Lieber en passant par Marietta ou encore Warum Joe, tu risques d’en sortir… changé !

Pour l’occasion, on a voulu poser quelques questions à la team organisatrice. Et parce qu’ils ne font rien comme tout le monde, ils nous ont répondu en… musique !

33248951_1751466238234149_5679512684618317824_n

Le track qui donne envie de pas être sérieux ?

Option Géniale – Opération Saucisse

Le track qui ramène à la raison

Bertrand Burgalat – Les Choses qu’on ne peut dire à personne

Le track qui donne raison au pire connard

Daisy Mortem – L’amour, Le Sida

Le track qui n’a ni queue ni tête

Cachette à Branlette – Clementine Reves

Le track qui n’avait aucune raison de voir le jour mais qu’on aime quand même

Spagguetta Orgasmo – L’amour à Charleroi

Le track qui aura raison de nous

Oktober Lieber – Noir Piscine

Le track qui fait perdre la raison à chaque fois

Marietta – La Bouche Du Vent

Le track qu’il faut pas prendre au sérieux

Rape&Revenge – Fuis Ma Jolie Fuis

Le track qui raisonne(ra) la société

Stratocastors – Seul

Le track qui n’a pas le temps d’être sérieux

Kumisolo + Ricky Hollywood – Chapardeuse

 

Pour écouter la playlist d'un trait —> RESTONS SÉRIEUX 2018