Les Nuits Sauvages

Le corona sans teuf : « L’impression d’être dans un film catastrophe, sauf que les acteurs, c’est nous » – Heeboo
© Victor Maître

Le corona sans teuf : « L’impression d’être dans un film catastrophe, sauf que les acteurs, c’est nous »

Dégif - Mars 18, 2020

© Victor Maître

L’enfer sur terre. Tu l’avais oublié, celui-là. Tu l’avais peut-être même jamais vécu, cet enfer. Celui qui s’immisce sans rien dire. T’as beau le voir aux infos du soir, où le lire sur les lèvres d’un président peut recommandable : « Nous sommes en guerre », tu t’y attendais pas à celle là ! L’enfer du cloisonnement a ça de propre qu’il s’installe dans ta tête, comme le mauvais refrain d’une mauvaise chanson. Et ce refrain là, il va résonner encore pour les 15 prochain jours. Et t’es bien bête de penser que d’ici 15 jours il s’évanouira, pouf, d’un coup. Bien bête. Nous sommes bien bêtes, également, de nous apitoyer sur nos sorts, de pleurer, de crier, de nous engueuler. De l’autre côté, là, pas si loin, des bombes encore tombent sur Alep. De l’autre côté, là, pas si loin, des enfants lèchent des pierres pour s’en faire des colliers. Et meurent, le vilain refrain qui tourne encore en boucle dans leurs têtes. Réjouissons-nous. Nous n’avons comme enfer que l’ennui. Réjouissons-nous. Nous n’avons comme enfer que le vide de l’enfermement. Réjouissons-nous…

  1. Sanam a profité d’un dernier moment de fête
  2. Paulina était en ramasse, sans alcool
  3. Amina est passé du dessert à l’after d’un coup
  4. Nicolas a replongé dans son adolescence
  5. Lucie est allée en teuf
  6. JB a bu une dernière bière symbolique dans son quartier
  7. Melusine était dans son canapé avec son keum
  8. Leila s’est retrouvée en plein Pantin, sans teuf
  9. Kenji est arrivé au club au moment où l’interdiction entrait en vigueur
  10. Jenna a bu des cocktails avec sa meuf
  11. Nathalie s’est fait préparer un hot-dog en toute illégalité
  12. Solène a décidé de ne pas participer au déploiement du Covid à Lyon
  13. DH aurait dû partir au ski avec sa meuf
  14. Kim et ses potes se sont fait un apéro skype
  15. Romain aurait pu se noyer dans ses larmes
  16. Lucas s’est délecté des memes post-allocution du Président
  17. Alexis s’en balek il est en vacs
  18. Elsa a fini en dansant sur du Rachid Taha
  19. Matthieu est refait en boîtes de thon
  20. Noumia a fait, avec émotion, la fermeture de la Bodega
  21. Meissa a fui le coronavirus en même temps que Marseille
  22. Charlène a vécu une orgie de tout ce weekend

SANAM

« Comme l’a souligné notre président : “retrouvons le sens de l’essentiel”. »

Qui es-tu ?

Bonjour vous, je m’appelle Sanam, affectueusement contracté en “Nam”, et je prépare un projet de doctorat en science des nouveaux médias. En soirée tu me trouveras généralement au plus proche de l’artiste, en vieille chemise de daron pour les nuits chill, ou armée de harnais en cuir pour les autres.

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Samedi dernier j’ai cru jusqu’au dernier moment que j’irais lâcher mes démons devant les caissons du Ninkasi Kao, au showcase Steer, avec Monsieur Nobody, Animal Holocaust, Basswell, un line up lourd… aussi lourd que ma déception. On a fini dans un bar, pour profiter d’un dernier moment de fête. 

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Comme l’a souligné notre président : “retrouvons le sens de l’essentiel”.

Raconte nous ta vrille de la nuit

23 h 25, les lumières se rallument, la musique s’arrête, les serveurs écoulent les stocks de frites, les tireuses se font vider… On sentait qu’on vivait un événement qui marquerait le temps.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Le track Polar Aura de Trym est mon obsession du moment. Plus rien d’autre n’existe pendant ces 6 minutes, efficacité systématique.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Comme tous les dimanches en mode Netflix and Chill, avec une pinte de thé brûlant en compagnie du matou potelé. On se questionnait sur les mesures à venir et toutes les changements qui en découleraient. Ça donne le vertige.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Cette situation est complexe et nous ralentit de toutes parts c’est certain, mais ça nous pose devant des questionnements inédits aussi. La chance de pouvoir danser toute la nuit, tous les week-ends n’aura jamais été si perceptible durant mon existence. On célèbre une liberté absolue en dansant, on fait partie des chanceux et on l’oublie trop facilement. Voilà le rappel.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Si une date parvient à être placée peu après, j’adorerais aller m’abandonner à l’une des furieuses soirées No Gender, organisée par le collectif queer féministe lyonnais TFIF. C’est l’expérience idéale pour combler un mois de manque de feu nocturne. 

PAULINA

« Une ramasse, sauf que tu n’as pas bu la veille »

Qui es-tu ?

Je suis Pol ou Paulina, je pense pas avoir de signe particulier mais on m’a dit que j’avais toujours une clope et un verre à la main.

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Je dirais que ça ressemble à une ramasse sauf que tu as pas bu la veille.

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Je devais aller à la Prototyp avec des ami.e.s

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je dirais vers 23 h quand j’ai commencé à danser seul dans ma chambre en buvant du Chardonnay

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Daniel Dimbas – La musique (Palm Trax edit) je trouve que ça a un air de vacances ça me rappelle les open airs au soleil.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je lendemain je devais être au fond de mon lit à ne rien faire comme un dimanche de ramasse mais j’avais toujours pas bu la veille.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Je pense que rester chez soi va nous permettre de faire des choses que nous ne prenions pas le temps de faire. C’est un contexte pas facile mais ça va aller.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Pas forcément une teuf mais juste me poser en terrasse à boire des verres avec les copain.ine.s comme des retrouvailles.

Pourquoi on fait autant la fête ?

Je pense qu’on fait la fête car c’est pour nous un moyen de s’exprimer, de se déchaîner, de s’aimer. C’est très libérateur de faire la fête.

AMINA

« Le Déni « 

Qui es-tu ?

Amin / Amina / Amina Oui (J’en profite pour rappeler que je ne prends pas de -e). Dans la vie je compte jusqu’à quatre ou huit pour faire danser les gens et je fais souvent semblant de courir partout en soirée pour ne pas donner des tickets consos.

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Je devais aller à Spectrum, à La Station.

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Hmmm Le Déni ? Le diner s’est transformé en soirée appart.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand un ami super excité nous a rejoint, on est passés du dessert à l’after d’un coup. La poudre de perlimpinpipin n’y était pas pour rien.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Green Velvet – La la land

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Chez moi en train de réaliser l’ampleur de la pandémie en mangeant des nooddles #AMBIANCE

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

J’ai l’impression d’être dans un film catastrophe sauf que les acteurs c’est nous. Plus sérieusement ça va, je flippe un peu pour mes proches mais ça reste encore surréaliste pour moi.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

La première teuf qui vient en vrai ahahah mais s’il faut donner un nom : Liebe à La Station un nouvelle soirée house que je fais avec David Hogan

Pourquoi on fait autant la fête ?

Parce qu’on se nourrit de nos interactions sociales. Parce qu’on est tous des écorchés vifs. Parce que danser = vivre.

NICOLAS

« Entre désespoir, résignation et rigolades »

Qui es-tu ?

Salut, moi c’est Nicolas, dit parfois gourou, vieux loup, daddy (!). Quand je danse pas je suis directeur commercial & marketing. On me reconnaît assez souvent parce que la plupart du temps je danse nu.

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

A Prototyp 2 pour les soutenir, un peu triste aussi de rater Sous Tes Reins à la Station en même temps.

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

C’était un peu les montagnes russes au niveau des émotions parce qu’on a réalisé au fur et à mesure les implications des mesures successives, du coup ça a oscillé entre désespoir, résignation et rigolades.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Deux amis sont passés une dernière fois et, une chose en entraînant une autre, on s’est mis une race d’anthologie en faisant les fonds de tiroirs et de bouteilles, ça s’est terminé à 6 h 30. On était dévastés mais on a quand même respecté le mètre.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Suite à un post de Trax j’ai regardé un reportage de 1995 intitulé « Un samedi soir en province » qui m’a replongé dans mon adolescence (regardez, c’est Zola !). A un moment y’avait « Think about the way » de Ice MC, ça m’a rappelé nos toutes premières soirées, à 14 ans, juste avant qu’on embrasse la techno.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je phasais en matant « Don’t f**k with cats » et en me demandant si j’allais réussi à tenir 45 jours comme ça..

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Je bosse dans le tourisme du coup on a vu ça arriver un peu plus tôt que les autres je pense, même si on a l’impression d’être dans un mauvais film. Et quand tu vois les gens faire la queue à un mètre de distance pour aller dévaliser les supermarchés ou que tu parles à tes potes qui bossent à l’hosto (amour et courage les amis !) tu te rends compte que c’est vraiment vrai. Restez à la maison les gens.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Ce sera l’explosion ! En fonction de qui ouvrira le bal, Angst / Spectrum / Monarch / Sous Tes Reins / Prototyp / Myst parce qu’ils nous offrent de véritables espaces de liberté et que le public est vraiment bienveillant.

Pourquoi on fait autant la fête ?

Pour oublier, pour se défouler, pour célébrer la vie et partager l’amour.

LUCIE

« Une belle race »

Qui es-tu ?

Je m’appelle Lucie mais Lu c’est plus rapide, je taffe à droite à gauche un peu dans tout et je diraiS que mon signe particulier en soirée c’est mes makeups, c’est sympa.

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Le vendredi ma soirée a eu lieu mais samedi je devais aller voir Dyen au Hangar FL : annulé du coup on a été en teuf.

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Une belle race, avec mes potes on savait tous que c’était la dernière avant un bon bout de temps alors on a pas lésiné !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Oula y’en a eu plusieurs mais le vendredi, les flics ont débarqué à la warehouse à 4 h, on s’est retrouvés en plein village sans transport, encore un peu trop deter, dommage.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

La core qui est passée à la teuf vers 2 h, c’était vraiment lourd, on s’amusait tous vraiment.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais avec ma redescente dans mon lit tranquille, je pensais que là j’allais vraiment commencer à m’emmerder

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Heureusement je suis en coloc, donc on fera nos petites soirées à l’appart, mais on a vraiment hâte que ça revienne à la normale, ça va être long, et j’espère que y’aura pas trop de monde qui vont en souffrir.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Y’a Casual Gabberz qui doit passer au Hangar FL début avril donc j’espère que ce sera la soirée de ré-ouverture, tous mes potes avaient prévu de venir et on l’attend depuis le début.

Pourquoi on fait autant la fête ?

Habituellement on fait la fête pour penser à autre chose que le quotidien, pour se retrouver dans un espace ou y’a pas de jugement, pas de problème, pas besoin de faire gaffe parce qu’en principe on vient tous là pour s’amuser et se couper du reste, et on sait que les souvenirs qui vont en rester ce sera les meilleurs (bon aussi les pires mais ça vaut le coup haha) qu’on aura

JB

« Riche et lourd en émotion »

Qui es-tu ?

JB / Dj et organisateur / se travestit parfois en licorne.

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Je devais aller mixer dans un bar vers Bastille. Du coup j’ai fini pour une dernière bière solennelle et symbolique dans mon quartier.

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Riche et lourd en émotion, on savait autant que nous étions que ce n’ était pas une soirée comme les autres. Que la fermeture de rideau était la fin même temporaire d’une longue période de vide.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Minuit, un dernier instant de recueillement convivial avant de quitter les lieux. J’ai donc pris une bière dans mon quartier plutôt que Bastille ou autre, pour me retrouver au plus proche du voisinage. J’ai fait la belle rencontre d’une fratrie un peu barrée et la chère et tendre de l’un d’eux. On a fini en after chez celui qui habitait non loin de là. L’un des frères a acheté de la Corona de manière symbolique, du coup j’ en ai bu par politesse pour la première fois de ma vie. Et ben ! C’est pas bon. Mais vraiment. Mais je retiendrai plus ce moment conviviale qui fait partie de la richesse des soirées. Les rencontre et les échanges simple, et les afters improbable.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Je dirais le live stream en direct du Kitkat en huits clos par Der Puk, qui est un ami, et aussi pour moi une inspiration. D’ailleurs ce stream a été fait avec beaucoup d’ humour, avec un Dj booth décoré de PQ et de Corona. Sinon je dirais Solee – Cure. C’ est un de mes tracks préféré. J’ ai fait aussi mon petit live stream en solidarités de mes pote Dj, il a fait forcement partit de ma set list de circontance.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais chez moi et un ami m’ a envoyé un message sur le futur confinement total. On s’ y attendait quelque part. Pour moi dimanche a été un moment ou j’ai accusé le coup, chômage technique et la réorganisation des prochaine semaines à venir.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Un peu perdu pour le coup, entre ce chômage technique et la quarantaine (nécessaire), on doit réapprendre à vivre et s’ organiser. Trouver comment tuer le temps, comment on va s’ organiser financièrement aussi. J’ai dû aussi reporter la soirée que j’organisas ce week-end à juin, et cela suscite beaucoup de questions, de gestion, et d’organisation. Pour ma part je vais organiser mon temps à faire toute les choses en retard, mise à jour de site, rangement de playlist et découverte de nouveaux artiste, faire de la musique et des prods, faire des lives stream, j’ai même ressorti mon matériel de muscu de la cave.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Vu que financièrement ça va être dur, je pense que la première soirée que je ferai sera celle que j’ ai reportée.

Pourquoi on fait autant la fête ?

Pour la vie ! Au quotidien nous perdons souvent des valeurs simples que nous retrouvons en soirée. Les belles rencontres, les échanges simples, le partage de bon moments, la musique, la solidarité, la convivialité, et surtout le plaisir d’être ensemble, que l’on se connaisse ou pas autour d’une même passion.

MELUSINE

« Calme »

Qui es-tu ?

Mélusine, Mélu ou Mams pour la mif, je devais passer les concours de l’enseignement fin mars… mais autant vous dire que pour l’instant je suis pas prête de prendre mon poste puisque tout est annulé, éternelle étudiante au chômage… En soirée, jamais sans ma chouette… (mon chéri) !

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Je devais aller à plein de soirées, j’avais même pas choisi réellement, entre Dehors Brut, Seth et Osho.

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Cette soirée confinement : « calme ».

Raconte nous ta vrille de la nuit

Ce moment où sur nos téléphones on a vu « plus de bar, de restau, de discothèque », on s’est regardé avec mon mec et on s’est dit « ça y est putain », je crois qu’on savait pas si on devait rire ou pleurer. Comme une bonne claque, puis on s’est pris dans les bras et on s’est dit qu’au moins nous on serait tous les deux enfermés et pas tout seuls…

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Julian Winding – The Demon Dance, pas récent mais résume bien l’attente et la danse du démon que je ferai quand on sera libéré !!!

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Toujours au même endroit dans le canapé, mais cette fois-ci on nous avait annoncé que nos concours pour l’enseignement étaient annulés, grosse phase de remise en question, ce moment où tu te dis que pour une fois tu contrôles vraiment rien.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Angoissée pour mes proches, surtout les plus fragiles, triste de ce que subit notre système de santé aujourd’hui, désemparée face à l’incertitude des mois qui vont suivre.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

La première teuf qui me promettra MINIMUM 12 heures de son, probablement une warehouse !!!

Pourquoi on fait autant la fête ?

On fait la fête pour retrouver nos ami.e.s, danser, oublier le quotidien pas toujours facile, rire des gens chelous à 3 h du mat et venir écouter nos djs préféré.e.s ! C’est un loisir comme un autre, certains claquent dans les voyages, d’autres font le tour des soirées et festivals (il y en a aussi qui font les deux haha!).

LEILA

« J’ai fini avec des amis à jouer au scrabble « 

Qui es-tu ?

Lil

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Prototype 2 (soirée privée samedi)

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

J’ai fini avec des amis à jouer au scrabble

Raconte nous ta vrille de la nuit

2 h 30 : on s’était motivés pour aller à Pantin en pensant que la soirée Trance ta race était maintenu, finalement pas du tout ^^ on était bien malin à Pantin vers 3 h du matin ^^

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Honey Dijon boiler room

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je dormais

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Dubitative

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Festival Marvellous

Pourquoi on fait autant la fête ?

Se vider la tête, partager, faire des rencontres

KENJI

« Cette soirée n’a pas existé »

Qui es-tu ?

Kenji @knjnow « She can beat me but she can’t beat my outfit. »

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Je devais aller au Caveau, la seule boite gay de Biarritz. Ouverture du club à minuit, pile au moment de l’interdiction des lieux récréatifs… Tant pis. Agur!

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Je ne sais pas, cette soirée n’a pas existé donc

Raconte nous ta vrille de la nuit

Entre 22 h et minuit, quand j’ai entendu tous les bars alentours boire, parler fort, profiter pendant que je voyais ma soirée s’envoler en poussière… Heureusement, j’étais devant The Voice

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

L’artiste Genesis P-Orridge qui nous a quitté ce soir là <3 « Some feel like a man trapped in a woman’s body, others like a woman trapped in a man’s body. I just feel trapped in a body. The body is simply the suitcase that carries us around. »

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais avec ma valise et mon masque dans le métro parisien, en train de me demander où, comment et avec qui j’allais passer ce confinement.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Je pense que le Gouvernement a géré ça comme des branquignols et qu’on va essayer de survivre, se soutenir, s’entraider et créer pour ne pas déprimer, pourquoi pas ?

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Première ? Je me ferai un bon rythme 777 en mode party 7 jours d’affilé, 7 ambiances… Au choix : Tragedy/Bender j’aimeraiS bien, La Toilette à fond, une Bitch Party ça paye pas de mine, l’Adult d’Emmanuel Caurel baby, un Tango avec plaisir, certainement les soirées du nouveau club L’Œil… À peu près tout en vrai sauf les soirées tchoin tchoin du Maxim’s.

Pourquoi on fait autant la fête ?

Et pourquoi vivre ? Je vivrai tant que je danserai.

JENNA

« Fun et imprévue »

Qui es-tu ?

Jenna aka Nana, développeuse web, parle à tout le monde.

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Je devais aller à la Fée Cro

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Fun et imprévue, j’ai fini dans le bar de mon oncle pour profiter des dernières heures de liberté en buvant des cocktails avec ma meuf

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand ma meuf a eu l’impression qu’elle était totalement défoncée et a commencé a être super perchée alors qu’elle avait bu qu’un cocktail.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Rien à voir avec la Fée Cro, mais la Boiler Room de Baba Stiltz a Melbourne, juste terrible.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais dans mon bed, en train de me dire que je ne me rendais pas du tout compte des proportions du Covid.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Un peu duper, et surtout pressée que le confinement se stoppe, je veux revoir mes potes et sortir là.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Je pense que j’irais à la Créole, j’attends que ça tous les mois.

Pourquoi on fait autant la fête ?

Pour se sentir libre et vivant. Avec ce confinement, je pense que les prochaines soirées vont être mémorables.

NATHALIE

« Insouciance. »

Qui es-tu ?

Je m’appelle Nathalie, prénom un peu trop vintage, c’est pour cela que mes amis m’ont toujours appelée Nath. Je travaille dans la musique, en soirée je suis toujours vêtue de rouge et de noir, rouge pour la passion et le noir pour le côté obscur et mon amour inconditionnel pour la cold wave. Quelle belle couleur que le noir…

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Je vais plutôt te raconter ma soirée post-punk/Psych garage à l’Olympic Café. (Hotel Lux – SOvOx) du 7 mars

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Insouciance.

Raconte nous ta vrille de la nuit

L’heure à laquelle tout est parti en joie, c’était certainement vers 22 h 40, ça faisait déjà dix minutes que toute la foule attendait le fameux live du groupe anglais Hotel Lux, nous on mourrait de faim, on est allés voir le barman, qui nous a préparé un hot dog en toute illégalité, je revois encore les étoiles dans les yeux de ma pote. A ce même moment, un garçon brun vêtu tout de noir passa, on se regarda dans les yeux, vous savez ces fameuses trois secondes…

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Ce week-end j’ai écouté le dernier album de Nick Cave and the Bad Seeds « Ghosteen », d’une beauté renversante. Un voyage au paradis qui te fait oublier le confinement.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je me disais que c’était con de m’être fait mal au dos, j’aurais pu jouer de la basse. Regard rempli de tristesse en regardant ma basse noire trôner au milieu de la pièce.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Franchement à entendre mes potes on dirait que l’on va tous mourir d’ennui pendant ce confinement, personnellement je le vis très bien, je vais pouvoir lire, dessiner, faire de la musique, plus de trajet Pantin-Clichy (Rires)

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

La première soirée ou j’irais sera sûrement au festival gothique des souvenirs brisés au Petit Bain (s’il est reporté). Un florilège d’artistes renversants. Entre autres, Bleib Modern & Bambara ♡

Pourquoi on fait autant la fête ?

On fait autant la fête pour voir tous ces sourires dans la foule, pour partager nos joies, nos peines, nos fou-rires, pour répandre l’amour et oublier nos déceptions.

SOLÈNE

« J’ai sorti le Diplomatico, on est resté plutôt diplomate »

Qui es-tu ?

Solène, aka Tok, actuellement en chômage partiel dans ma boîte de voyage du coup ça fait du télé-travail à la maison pour remplir ma fonction de facturation. En soirée j’ai besoin d’alcool et de weed pour briller.

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Je devais me rendre à la soirée Encore : Blawan ~ Randomer ~ Cera Khin au Club Transbo

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Confinement donc on va s’amuser autrement : j’ai sorti le Diplomatico, on est resté plutôt diplomate.. Au vu de la situation sanitaire ce soir là on s’est dit que c’était peut être pas si mal de ne pas participer au déploiement du Covid à Lyon. Mais en un mot je suis déçue..!

Raconte nous ta vrille de la nuit

A l’annonce de l’annulation de la soirée j’étais frustrée mais j’ai rattrapé ma déception grâce à mes amis(ღ). On s’est manifestement confinés de la plus juste des manières, on a pas bougé de chez nous, on est seulement sortis faire nos courses. Bizarrement le petit tour à Auchan nous à pris du temps, y’avait trop de monde, on avait l’impression que les gens était affolés de la situation pendant que certains se ruaient sur les derniers produits des allées, d’autres faisaient des stocks cocasses mais justes cependant (:p) : vins & alcool en tous genres !

J’ai l’impression de tourner en rond alors qu’à la maison j’ai le studio platine et carte son. Non mais sérieusement j’ai eu le temps de finir une track au moins depuis, je vais pouvoir charbonner sec y’a que ça à faire et c’est pas si mal pour se remettre au travail ! Vive la production le mixe et la musique pour l’ambiance confinement !

Le truc cocasse de ma soirée confinée c’est qu’on est tous passés autour de la douille, vous comprenez on était enfermés… o_O’ C’est pas très soirée « confinement » ; pour éradiquer un virus.. moyen! Mais je vous rassure, depuis, personne est malade !

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Weekend dernier j’ai donc pris le temps de regarder le set de Cela Khin (que je devais voir justement au Transbordeur..!) et de Clara Cuvé (ma queen technoღ) à la soirée Unpolished à Madrid au Crow Techno Club. C’est des extraits que j’ai check et ils sont à voir sur leur page pro, ça avait l’air incroyable, j’en avais des frissons pendant le visionnage.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais un peu déprimée de pas avoir vu les artistes de mon ღ : Blawan ~ Randomer ~ Cera Khin. Quand je pense que j’aurais pu profiter de leur set en direct live, je rage contre le Covid !! Je pense surtout à Blawan avec sa track en or « Why They Hide Their Bodies Under My Garage » il aurait retourné le Transbo et son b2b Karren (Pariah l’autre artiste) je les avais vu au Ninkasi Gerland quel dommage ! Du coup, à 20 h 20 pour reprendre c’était dépression dans ma tête, puis je me suis rattrapée l’esprit avec Naruto & mon chéri.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Je me sens dépitée d’être confinée je suis clostro en plus mon cerveau va péter un cable, je commence déjà à faire des rêves où je suis en pleine soirée, je sens mon corps vibrer puis je me réveille et c’est le confinement ; pour chopper ses clopes faut sortir un justificatif : l’éclate c’était du jamais vu.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Je me demandais justement qu’elle tournure cela va prendre. Si c’est fini cet été je pense aller direct dans l’extrême des festivals avec le Douuur festi en Belgique comme ça en une semaine je pourrai rattraper toutes ces soirées annulées.

Pourquoi on fait autant la fête ?

On fait la fête pour se sentir vivant et pour vibrer avec la musique. Et quand tu vibres, c’est à ce moment là où tu te dis « ah ouais la fête c’est revivifiant »! Quand ça va pas, c’est un bon remède aussi pour changer nos mots de têtes.

DH

« Est-ce que la Station va être ouverte demain ou pas ? »

Qui es-tu ?

J’me suis déjà présenté dans le degif d’il y a deux semaines, du coup moi c’est DH en thèse d’info, toujours la pêche en soirée, toujours en jogging, toujours avec la bière à la main peu importe l’état et la défonce

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Aucune ce week-end là je devais être au ski, du coup ça devait être 8.6 et enceinte dans la neige avec ma meuf.

https://home/qgzptko/www.facebook.com/Ketflixandpills/videos/1669893633192261/

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Est-ce que la Station va être ouverte demain ou pas ?

Raconte nous ta vrille de la nuit

Le discours d’Edouard Philippe quand il a dit que tous les bars fermaient à minuit…

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Le feat. de Nekfeu avec Vanessa Paradis que ma mère m’a dit qu’elle kiffait quand on rentrait en voiture, je m’y attendais pas.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Sur la route je rentrais sur Lyon

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Bah écoute deux mois de confinement avec mes colocs à Paris à faire la teuf et écouter du son, y’a pire !

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Vu le temps qu’on a devant nous je dirai le Bon Air à Marseille fin mai. Sinon en vrai dans la rue la première qu’on peut trouver dès que toute cette merde est finie.

Pourquoi on fait autant la fête ?

Parce que c’est un besoin, là on se met tous en pause pour deux mois mais quand ça va reprendre ça va reprendre sérieusement.

KIM

« Apéro skype (faut bien s’occuper) »

Qui es-tu ?

Kim, je travaille en freelance dans la communication. Passée de Afterwoman à Pyjamawoman sans transition. J’ai une frange, souvent des lunettes de soleil et un grand sourire. Mais en ce moment c’est plutôt look jogging et no make up. J’essaye de garder le sourire toutefois.

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Déjà la Possession du 21 mars, puis Fisher, Solomun et beaucoup d’autres … Je croise désormais les doigts pour le Marvellous Island, mon festival favori qui a cette année un line up 5 étoiles.

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Apéro skype (faut bien s’occuper)

Raconte nous ta vrille de la nuit

On s’est fait un fou rire hier soir en testant tous les filtres Snapchat… Ça va être long.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Merci à Trym pour son live et Possession pour ses podcasts, on va s’écouter ça ce week end lors d’une Possession Maison.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais en train de faire à manger. Heureusement, j’aime cuisiner, ça m’occupe.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Je suis un peu hyperactive alors ça m’inquiète un peu tout ce temps sans sortir et sans voir grand monde. Mais on va devoir faire avec.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Vu la tournure que ça prend, ce sera certainement pour célébrer mes 30 ans début mai avec mes meilleurs amis (on espère) et surtout fêter la fin de cette période sombre et le bonheur de se retrouver.

Pourquoi on fait autant la fête ?

Pour être ensemble (ils me manquent déjà).

ROMAIN

« Morbide à souhait « 

Qui es-tu ?

Romain aka Mr Muggles (non ça vient pas de Harry potter).

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Je devais me rendre au festival des Souvenirs Brisés au Petit Bain, un petit festival sur deux soirs du label Intervision, un beau programme en perspective c’était la célébration de la douleur, des pleurs au final ça se prêtait bien à l’ambiance actuelle ça aurait été une belle fin j’aurais pu m’y noyer dans mes larmes. C’est DJ Varsovie aka le Prince du camping qui était à l’origine du projet, j’espère qu’il va pouvoir rebondir j’ai vu qu’ils ont mis en vente les tee-shirts aux couleurs de la soirée pour essayer d’amortir l’argent investi je vais en prendre un pour les aider !

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Morbide à souhait

Raconte nous ta vrille de la nuit

Mon chat dont je suis gaga qui se met a hurler, claquer des dents et courir dans tout l’appart ça compte ?!

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Crystal Castles – Violent Dreams (Sidewalks and Skeletons REMIX). Un remix de Crystal castles un de mes premiers pas dans la musique électronique, je m’en lasserai jamais, malgré le scandale qui entoure leur séparation.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Chez moi on me proposait une soirée appart que j’ai déclinée, traverser tout Paris en transports en commun ça me semblait pas la meilleure idée

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Pas très bien, le monde extérieur me paraît terrifiant, entre les inconscients qui continuaient leur vie comme si de rien n’était et toute cette masse lobotomisée qui crée encore plus de problèmes en allant dévaliser les magasins pour se faire des stocks pour survivre sur les cinq prochaines années, je ne sais plus où me placer, j’essaie juste de relativiser et de me préparer au mieux pour le confinement avec ma maman.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Intervision semble vouloir relancer un event quand cela sera possible, ça serait beau, la boucle serait bouclée mais je pense que je me contenterai de n’importe quelle teuf dans un spot pas trop dégueu mais surtout entouré des personnes qui m’auront manqué pendant tout ce temps ça sera largement suffisant !

Pourquoi on fait autant la fête ?

Car les meilleurs discutions arrivent toujours aux alentours de 10 heures du matin après une nuit blanche !

LUCAS

« Confinée. »

Qui es-tu ?

Coucou Heeboo! Lucas, ou plutôt Lucarantaine en ce moment… Professeur d’anglais coincé entre chômage technique et continuité pédagogique…

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Présentement pas grand chose mais si on regarde un peu plus loin que le confinement immédiat, j’ai plusieurs concerts de reportés et un voyage en Californie à reprogrammer.

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Confinée.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Les memes post-allocution du Président. Les gens des internets sont très rapides et je les respecte à 300 %.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Mars Balnéaire de Flavien Berger.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Confiné à écouter mes vinyles.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Un mélange d’appréhension et de calme. C’est un moment où l’on va pouvoir être créatif et imaginer de nouvelles façons de nous rassembler.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Une soirée privée chez mon partenaire certainement…

Pourquoi on fait autant la fête ?

Parce qu’on a peur d’être seuls et isolés du jour au lendemain.

ALEXIS

« Balek on est en vacances ! « 

Qui es-tu ?

Alexis, Trebz, chercheur d’emploi, ma banane Barcelone 92

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Pour la soirée de confinement de samedi on était à Lacanau avec ma copine donc ça c’est relativement bien passé surtout qu’on était KO car on avait ramassé les déchets des gros porcs sur la plage !

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Balek on est en vacances !

Raconte nous ta vrille de la nuit

La vrille c’était lundi soir après les mots de Macron ! On fait quoi ? On rentre ? C’est nos seules vacances ! On reste ! Et on mettra une douille quand on voudra rentrer ! De toute façon on ferra l’attestation et on verra bien …

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Le merveilleux track de Dame Nature – le chant des oiseaux de Lacanau ! J’avoue j’ai pas écouté de son.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Honnêtement perdu entre le sentiment de vaincre ce truc et de continuer de vivre ! Pour moi c’est simplement la nature qui reprend ses droits et qui fait « de la place ».

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Avec notre asso « La Bergerie » on devait organiser une soirée le 3 avril avec Lacchesi je pense et j’espère que ma première teuf après tout ça sera le report de cette date.

Pourquoi on fait autant la fête ?

Pour ne plus se soucier de toutes ses merdes justement !

ELSA

« Ascenseur émotionnel, comme le reste de la journée ! »

Qui es-tu ?

Elsa, zaza pour les potes, chargée de production de jour et jamais sans ma banane à fleurs – récupérée aux objets trouvés de la salle où je bossais avant – de nuit (je précise que ça faisait des mois qu’elle n’avait plus de propriétaire).

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

La Plus Loin Ailleurs #2 à FGO-Barbara

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Ascenseur émotionnel, comme le reste de la journée !

Raconte nous ta vrille de la nuit

L’apéro avec les collègues en fin de journée pour relâcher la pression après la vague d’annulations et la fermeture qu’on a dû annoncer suite à l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes. Ça a fini à boire de la bière, à danser sur du Rachid Taha et à profiter du moment car on savait déjà qu’on allait pas se voir pendant un bout de temps.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Ascendant Vierge et leurs deux seules tracks qui sont sorties pour le moment que j’écoute en boucle.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Avec ma coloc, sur le chemin pour rejoindre des potes pour une dernière soirée en appart « naked&chill » (on était clairement pas prêtes)

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Je suis triste de ne pas pouvoir aller écouter de la musique live mais j’essaie de voir le bon côté des choses et de me dire que je vais pouvoir faire des choses que je ne faisais quasiment plus : faire de la musique, lire, geeker, faire des gâteaux, faire des puzzles, m’ennuyer…

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

La prochaine Possession ! Avec ma copine Manon, ça fait des mois qu’on parle d’en faire une mais on s’y prend toujours trop tard et y a plus de places.

Pourquoi on fait autant la fête ?

Besoin de sortir de sa routine ? De kiffer sur des grosses basses ? De se sentir exister ? De voir ses potes ? De prendre des drogues ? De rencontrer des gens ? Tout le monde a ses raisons je pense, mais l’important c’est pas pourquoi, c’est la finalité qui est de juste se rassembler autour de la musique non ? (le confinement me fait déjà faire de la philo de comptoir…)

MATTHIEU

« Cinématographique (thanks to le streaming) »

Qui es-tu ?

Hello ! moi c’est Matthieu mais mon bien aimé m’appelle «Loulou». Je suis commissaire d’expo le jour et pourfendeur du patriarcat la nuit. En soirée, on me reconnait à mes chaussettes toujours très tape-à-l’oeil.

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Je devais aller kiffer le son de la Darude. La réalité rattrapant la fiction, on se retrouve confinés comme les candidats, mais sans confessional et sans Loana (moins drôle).

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Cinématographique (thanks to le streaming)

Raconte nous ta vrille de la nuit

Fou rire au moment où le coloc un peu diva de mon copain, dubitatif de l’achat compulsif pré confinement est revenu à l’appart avec une vingtaine de boîte de thon en nous tenant un discours type « ben quoi ? y a que les cons qui changent pas d’avis ».

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

La nouvelle track de Yaeji – Waking up down et en moins sexy la Carmen de Georges Bizet (un peu plus de deux heures de spectacle, ça permet de passer le temps)

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais au lit, et j’embrassais mon mec.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Je me sens plutôt bien, ça me permet de me reconnecter av… bullshit… je me fais bravement chier par chez moi. Mais c’est une épreuve que nous passerons avec succès, je pense.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Les 60ans de mon père dont l’anniversaire tombait le 1er jour de confinement miskin. GROSSE TEUF, il est chaud comme la braise

Pourquoi on fait autant la fête ?

Je pense qu’on fait autant la fête parce qu’on aime être avec des gens qui s’aiment , parce que c’est la vie, et puis parCE QUUEEE C’EST NOTREEEE PROOOJEEEEEEEET

NOUMIA

« Arrosé et blurry »

Qui es-tu ?

Noumia aka Noum’s, on me reconnait en soirée car je met un coup de coude à ceux qui osent me toucher les cheveux parce que « ca a l’air trop rigolo krkrkr »

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Wow, je saurais même plus les compter.. déjà le premier soir de la fermeture des clubs, je devais aller fêter la fin du monde et bouger mon boule à « Erreur de jeunesse ». Aussi, on était en pleine préparation du Japan Connection Festival à la Gaîté lyrique avec mon crew Make It Deep, un travail de longue haleine et notre événement principal cette année. C’est terriblement frustrant mais ca n’est que partie remise ! Finalement, j’ai fait une fermeture de bar et une petite soirée appartement, c’était bien aussi !

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Arrosé et blurry, je ne peux rien dire de plus (je crois que j’avais commencé à boire un peu trop tôt…).

Raconte nous ta vrille de la nuit

Il s’avère que cette soirée était aussi la soirée de fermeture définitive de mon lieu préféré à Paris, la Bodega, un bar à rhum arrangé dans le 18eme tenu par Joël, qui est devenu comme un tonton au fil des années. C’était super émouvant de voir ce bar minuscule ouvert pour la dernière fois, surtout dans les circonstances du corona etc.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

En rentrant de la soirée à 9 h du mat toute titubante, j’ai été voter complètement arrachée, et j’ai mis « At the door » des strokes à fond, une espèce de balade apocalyptique, c’était top.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

En pls dans le canap de mes parents, à fighter ma redescente comme si de rien n’était. On a regardé Benjamin Button, c’était bof mais au moins, pas besoin de faire la conv.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Hm.. j’arrive pas trop à le décrire. Perso j’habite dans un 20m2 et j’ai choisi d’y rester seule. J’aurais pu aller à la campagne etc mais je me suis laissé convaincre que la meilleure solution pour empêcher la propagation de ce truc était de rester chez soi. Je pense être assez forte psychologiquement pour tenir. Ce qui m’inquiète, c’est l’après : je travaille dans l’industrie de la musique, et c’est très difficile pour nous en ce moment… je ne sais pas si j’aurai encore un job à la fin de cette quarantaine. Mes proches vont me manquer mais, on s’écrit, on se FaceTime. Tant que tout le monde est safe et en bonne santé, c’est ce qui compte.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

J’ai envie de dire une bonne soirée entre pote, pour commencer, et en vérité, n’importe où. Mais le plus vite possible je l’espère…

Pourquoi on fait autant la fête ?

Pour se retrouver, danser, être ensemble et vibrer en même temps !

MEISSA

« Je crois que je ne réalise toujours pas »

Qui es-tu ?

Meïssa, travaille pour une coopérative de musique, bookeuse – signe particulier en soirée : je ris à mes propres blagues.

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

La boîte pour laquelle je bosse organisait un festival, Avec le temps, à Marseille. Tout a été annulé depuis vendredi… Face au contre coup, on a fait la fête vendredi sans se rendre compte que c‘était débile. Puis samedi, je suis restée au lit, bien crevée de la veille et un peu flippée.

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Je crois que je ne réalise toujours pas. Sur le plan pro, bien sûr les conséquences sont quasi immédiates : concerts reportés, festivals annulés. Mais là je ne réalise juste pas qu’on est coincés au même endroit pour des semaines.

Raconte nous ta vrille de la nuit

J’ai la chance d’avoir des amis qui ont anticipé le confinement – entre dimanche soir et lundi matin ils ont trouvé un endroit à la campagne pour s’y cloitrer (Privezac c’est chouette !), décidé de quitter Marseille et faire ses affaires. C’était un peu la panique à bord mais on est bien mieux ici et on sait qu’on est chanceux !

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

C’est tous les jours le week-end non ? J’ai un peu honte de dire ça, mais hier c’est la playlist années 90 qui tournait. Un peu comme un retour en arrière quand on était gosses et insouciants. Mais promis dès demain j’en profite pour découvrir de nouvelles pépites !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais justement en train de préparer mon grand départ dimanche soir – commencer à faire des plans sur la comète, stresser de ne pas savoir où aller, m’imaginer dans mon appart seule pendant des semaines sans pouvoir voir mes potes… bref un peu le bad.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

On en reparle dans une semaine ? haha

Je me sens un peu comme cette petite loutre qui se laisse porter, et qui a un bon petit bidou qui pousse

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

J’irai soutenir les copains qui organisent des soirées à Marseille, je pense à Permadanse qui a dû annuler vendredi soir, et surtout : voir plein de concerts pour soutenir les artistes et les lieux qui en ont besoin !

Pourquoi on fait autant la fête ?

C’est une bonne question ça. Finalement, j’imagine que pour moi c’est autant pour voir les copains que pour se vider l’esprit. On va bien trouver d’autres moyens de faire ça… Mais surtout j’ai hâte de voir les potes ailleurs que sur Skype !

CHARLÈNE

« ORGIE »

Qui es-tu ?

Je m’appelle Charlène dit Charlou pour mes BFF de la life. Je suis Chargée de Communication dans la cybersécurité (et au chômage partiel à partir de ce soir pour une durée indéterminée #MerciLeCovidPourLesVacsForcées). Mon signe particulier en soirée ? Toujours un double Ricard à la main. 

Tu devais te rendre à quelle soirée ?

Je devais aller à la 3ème Spoutnik sa mère ! La nouvelle résidence du collectif Newtrack au Nexus. 

Un mot ou une expression pour décrire cette soirée confinement de la plus juste des manières ?

Orgie. Orgie de bonne humeur, d’alcool, de substances, de belles personnes, de sex, et de légèreté. 

Raconte nous ta vrille de la nuit

Un de nos potes a débarqué, sorti de nulle part, complètement raide, à 6 h dum, en nous disant : « De toute façon quand je vais rentrer, je vais me faire dégommer par ma meuf, alors foutu, pour foutu… Qui m’accompagne acheter du rhum ? » Il faut savoir qu’en partant de chez nous à 10 h, il s’est fait arrêter par les flics et est resté quelques heures en cellule de dégrisement… Sa nana a vraiment dû être furax ! XD

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Sweely – All The Reasons, la dernière track de la soirée, avant de m’envoyer salement en l’air…

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je ne dormais toujours pas, mon cerveau devait trainer quelque part par terre, à côté de mes sous-vêtements et de ceux des autres. Bref, j’étais bien. 

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

En vrai je suis plutôt une privilégiée. Mon salaire est maintenu, je squatte dans une coloc de 75m2 avec des personnes merveilleuses, mes proches n’ont rien… Franchement y a pire. J’espère juste que fin avril tout sera fini car je pars à Berlin et Porto et je me tuerai de manquer ça !




Pour tous ceux qui sont loin de moi mais si présents dans mon cœur. Je rêve d’un confinement géant avec eux, un Funktion-One, une scéno incroyable, et un plateau de malade… Comment ça j’ai pas compris le principe du confinement ? 

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

N’importe du moment que c’est avec tous ceux qui sont loin de moi physiquement et que j’aime plus que tout au monde. 

Pourquoi on fait autant la fête ?

La fête c’est une drogue comme une autre. Quand tu y as goûté une fois, tu ne peux plus faire marche arrière. C’est là, dans ton sang, à attendre que tu assouvisses ton manque chaque weekend. 

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles
Otto Zinsou

Dégif

Dégif #142 : « Un gars se baladait avec un pistolet à eau rempli de poppers, du coup on était tous en folie »


Dégif

Dégif #101 : « Dans la vie, il faut savoir faire des choix : vivre ou dormir, manger ou vomir, danser ou b… »


Otto Zinsou

Dégif

Dégif #139 : « J’étais au premier rang et j’en ai eu plein les yeux, plein la bouche et le torse, c’était extatique ! »


Dégif

Dégif du weekend #35 : sueur(s) chaude(s)