Les Nuits Sauvages

Derrière le deck #14 : « Un mec voulait absolument me donner un taz pendant mon set. Suite à mon refus, il est venu me le poser discrètement sur la table de mixage » – Heeboo

Derrière le deck #14 : « Un mec voulait absolument me donner un taz pendant mon set. Suite à mon refus, il est venu me le poser discrètement sur la table de mixage »

Derrière Le Deck - Juin 26, 2019

Mariana Matamoros

Retour sur un long weekend derrière les platines ! Entre fête de la musique, lendemain en ramasse et envie d’aller toujours plus loin, on déguste ces belles pépites :

 

 

HIPPØ

Bouillant

mar. 18 juin ApéroBPM : L’appel du 18 joints (Le point Éphémère)

Qui es-tu ?

HIPPØ, signe distinctif, porte la même veste et la même moustache à chaque DJ set.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Je cite : « Il faisait une chaleur de pute là dedans »

Raconte nous ta vrille de la nuit

Dès l’instant ou j’ai mis les pieds dans le club, il y avait une énergie de ouf, les gens étaient bouillant. ILIVOR jouait sont live juste avant moi et je me souviens que les gens étaient super réceptifs. Full love sur ILIVOR.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Le truc improbable qui m’a fait marrer, c’est un mec dans le public qui voulait absolument me donner un taz pendant mon set. Suite à mon refus, il est venu me le poser discrètement sur la table de mixage.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le premier track que j’ai joué m’a marqué, car c’était un track electro clash à 110 BPM juste après le closing de ILIVOR à 145 BPM. Je me souviens que les gens ont complètement réagi, ça sautait, ça criait, ça faisait des mini pogos devant la scène… C’était un pur kiff (ps : le track c’est une collaboration avec la talentueuse Sierra qui devrait sortir très bientôt sur mon prochain EP !)

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Le lendemain à 20 h 20 j’étais rentré du taff et je pense que j’étais sur mon ordi en train de faire du son !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

La personne qui m’a marqué c’est le bon vieux ILIVOR torse nu, luisant de transpiration en pleine trance pendant son live.

 

 

 

 

 

KEITH CARNAL

Topless

jeu. 20 juin Jeudi Banco: Fabrizio Rat(live) • Keith Carnal • Darzack • Blicz (NF-34)

Qui es-tu ?

Keith Carnal, homme de la cinquantaine, d’Amsterdam qui était manager du marketing social dans une banque. Maintenant je joue des sets techno énergiques et je produis ce que j’aime !

Keith Carnal, Middle aged man from Amsterdam who used to be a Social Marketing Manager at a bank. Now plays energetic techno sets and produces tracks that he likes !

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Topless

Topless

Raconte nous ta vrille de la nuit

Le meilleur moment, c’était mon dernier track de Cassius. Avec Philippe Zdar qui vient de mourir… Je ne sais pas si tout le monde, sur le dancefloor, connaissait mais ils sont devenus dingues ! Pour moi c’était vraiment spécial, car j’ai grandi avec cette musique et ça m’a permis de découvrir la musique électronique à un jeune âge.

Best moment was my last track of Cassius. Seeing Philippe Zdar just died. Not sure if everyone knew on the dance floor, but they went crazy anyway. For me it was special, because I grew up with that music and helped me discovering the electronic music at a young age 🙂

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Quand j’ai balancé un track de Prodigy, tout le monde est devenu fou ! Sauf un mec, juste devant moi, qui a fait semblant de bailler et est resté planté là.

When I dropped a Prodigy track, everyone went crazy, except one guy in front of me stood still and made a sleeping gesture at me.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Lire la réponse à la question trois !

See answer of number 3  !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je buvais du vin avec ma mère, qui était venue me rendre visite. Elle est rigolote quand elle boit !

I was drinking wine with my mother who came to visit and she’s gets funny when drinking !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Honnêtement, Fabrizio Rat, qui a joué un live super cool bien que l’un de ses synthés l’ait lâché. Tout de même une super performance !

Fabrizio Rat to be honest, played a very cool live set even though one of his synhts broke down during his liveset. But very cool stuff nontheless. 

 

 

DEVIANT LADS

Canon à confettis

ven. 21 juin Open Air : Vendredi c’est confettis ! (18ème – Paris)

Qui es-tu ?

Deviant Lads, DJ

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Y’a tellement de monde !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Les coups de canon à confettis sur les drops de Impérieux – Mehmed

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Tibère qui attache les néons pendant 20 minutes. Les néons qui tombent à chaque kick un peu trop lourd.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Voir Peter Schumann jouer à la Karambole ! Et aussi l’enchaînement du set d’Aïkom et Kureuil avec le nôtre, parfaite transition et ambiance géniale.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

On était encore dehors et on racontait à tout le monde qu’il y avait eu 1 500 personnes à la fête de la musique !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

La fille très sympa qui vient nous répéter 10 fois qu’elle est « choquée » tellement c’est bien, avec le regard halluciné !

Parce que y’avait plein de confettis et que c’est le gif que notre manager utilise tout le temps !

 

 

S’IL TE PLAÎT BRUNO

Électrisant

ven. 21 juin Fête de la Musique 2019 : Villette Électronique (Parc de La Villette)

Qui es-tu ?

Nom : Bruno. Surnom : S’il Te Plaît Bruno quand je mixe ! Signe distinctif : vous me retrouverez probablement en train de faire l’escalier dans un coin du dancefloor.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Toujours aussi massive. C’est la quatrième année que l’on s’installe avec mon collectif CARE/MESS dans le parc pour Villette Électronique, et le public est toujours là, toujours chauffé à blanc. C’est électrisant.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 21 h 30 il y a eu un tournant pendant le set de Cook D. précédent le mien. Un set efficace, bien construit et mélodique. Le public a adoré. Quand j’ai repris pour de la grosse techno, il n’y avait plus qu’à envoyer !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Le moment de la soirée, où comme chaque année, le public repart avec un bout du décors. Cette année on avait fait un gros panneau VILLETTE ÉLECTRONIQUE, shinny avec de grosses lettres en carton peint, il était placé en hauteur entre les arbres et les gens se sont carrément mis sur les épaules les uns des autres pour attraper des lettres et repartir avec. C’est un peu devenu une tradition.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Powrtoch qui nous a fait un set Techno ténébreux avec des accents rave 90’s et des beaux breaks par endroits. Quand on l’écoute, on a l’impression que le son coule de source, que c’est fluide. J’ai aussi aimé mon set, notamment parce que je voulais passer mes tracks « spécial closing » depuis longtemps. Le faire sur le gros système son de Villette Electronique m’a bien défoulé.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Avachis et lessivés dans des transats au bord du canal, une fois tout le matériel rangé, mais satisfaits, le sentiment du devoir accompli. On pensait déjà à la prochaine Villette Électronique dans un an, mais aussi à l’actu qui nous attend cet été et à la rentrée. Quand tu reçois toute l’énergie du public et que les artistes invités sont bons, tu oublies instantanément toutes les galères de la préparation et tu repars pour une autre soirée, inlassablement !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

T’as le choix pour la fête de la musique. Peut-être cette personne qui a voulu se faire un t-shirt à partir d’un sac plastique Franprix ? Non, ça ne marche pas.

À minuit, quand le public nous demande de prolonger le son, alors que la sécu nous dit de couper

 

 

COOK D.

INCROYABLE

ven. 21 juin Fête de la Musique 2019 : Villette Électronique (Parc de La Villette)

Qui es-tu ?

Constance, mais on m’appelle Cook depuis toute petite : mes grandes soeurs ont eu la super idée de me surnommer comme ça à ma naissance sans même connaître la signification. Je n’ai pas vraiment de signe en particulier à part que j’essaye d’être la plus naturelle possible car je ne suis pas vraiment le genre de fille qui va se mettre un kilo de fond de teint sur la tête.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

INCROYABLE !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je pense que c’était vers 22 h, j’étais en train de faire ma transi et insérer le nouveau track de Modeselektor I am your god. J’étais à fond, et le public semblait aussi en transe comme s’il ressentait ce que moi j’avais dans la tête, c’était fou ! Et là BAM je relance et je sors le drop et tout le monde est devenu dingue (y compris moi-même).

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

J’étais concentrée sur un track de mon set lorsqu’à un moment je regarde le public et là je vois une énorme pancarte en carton, sur laquelle était inscrit Cook D., tenue par une très bonne amie. Elle avait l’air super heureuse et en même temps un peu gênée. Le truc fun c’est que cette pancarte a tourné dans les mains d’à peu près toutes les personnes qui étaient autour d’elle, comme si c’était LE truc à choper et les gens devenaient ouf avec.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

C’est clairement le dernier track que j’ai passé The First Rebirth le rework de Charlotte De Witte. Je ne m’attendais pas à ce qu’il soit autant apprécié. À ce moment là j’ai eu une énorme émotion, à la fois de satisfaction mais aussi de nostalgie du fait que ce soit déjà terminé. J’ai l’impression que le public avait aussi compris que c’était ma dernière et tout le monde était à fond pour profiter jusqu’à la dernière goutte, ça s’est d’ailleurs ressenti au travers des applaudissements que j’ai eu une fois que j’ai coupé le son.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais en train de faire un blind test chez une pote (tout en nous commandant des pizzas). On a joué à ce jeu presque toute la journée, et des bons gros doss’ sur les tracks qu’on écoutait plus jeunes sont ressortis. Ça faisait un petit break, car j’ai vraiment vécu un des meilleurs moments de ma vie à la fête de la musique. Le lendemain c’est toujours compliqué de s’en remettre et de retourner à son quotidien. T’as tellement vécu d’émotions que t’es un peu patraque tout en te disant : « j’espère que la prochaine fois ce sera encore mieux ».

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’ai un très bon ami depuis toute petite, avec lequel j’étais super proche, on passait la quasi totalité de notre temps ensemble à danser et jouer. Depuis on s’était un peu perdu de vue entre le lycée, les études sups etc… Je ne pensais pas qu’il allait se motiver à venir et là je le vois dans la foule en train de kiffer et de danser comme un ouf. J’étais tellement heureuse de le voir si passionné par ce que j’étais en train de jouer.

A la fin de mon set, lorsque toute la pression s’est relâchée, j’ai enfin pu enfin me vider les esprits, et peut-être un peu trop ahaha

 

 

X PONK

Anticonstitutionnelle

ven. 21 juin E-KLOZiN’ : Fête de la Musique 2019 (Parc de La Villette)

Qui es-tu ?

Romain Ravès aka X PONK, pour me repérer c’est facile j’ai un t-shirt noir et un casque quand je mixe.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Anticonstitutionnelle

Raconte nous ta vrille de la nuit

Tout ceci est résumé dans le message d’un pote : « C’était tellement drôle de te voir avec les gens qui se cassaient la gueule sur la tente ou qui te dansaient dessus et toi tu étais imperturbable on était mort de rire. » (Labeeka)

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Quand un mec, à la fin, me parle de mon set et que je lui demande : « Putain mais j’ai passé quoi déjà ? ». Il a halluciné.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Quand j’ai demandé à quel BPM jouait l’artiste après moi. J’étais à 136, le mec se demandait comment il allait s’en sortir alors qu’il jouait à 127. Et en fait j’avais prévu un track de Giant Swan (The Plaque) pour finir mon set. À 127… Il a pu enchainer tranquille.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’ai enfin réussi à m’endormir.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le chien de ma cousine qui avait un t-shirt Ricardo Villalobos. C’est pas vrai mais tout le monde ment dans les interviews non ?! Ils leur arrivent toujours des trucs incroyables c’est chelou.

Quand tu enlèves les basses

 

 

T.NO

La folie et l’amour de la musique

ven. 21 juin E-KLOZiN’ : Fête de la Musique 2019 (Parc de La Villette)

Qui es-tu ?

Robertino + Benani + ne s’arrête jamais

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

La folie et l’amour de la musique

Raconte nous ta vrille de la nuit

Globalement, du début à la fin, la soirée était dingue. Les débuts passent toujours par les retrouvailles entre amis, on commence à boire tranquillement tout en mettant l’ambiance avec comme je dirais les frérots. La soirée prend de l’ampleur, le monde se multiplie et l’atmosphère monte en température à chaque morceau. C’est un vrai ascenseur émotionnel en tout point. La palette musicale est à son paroxysme, house, micro, techno, on y est !!! Il n’y a plus de différenciation entre E-KLOZIN’ et la foule, nous sommes en phase de bonheur, de joie et de fête. C’est comme ça qu’on aime faire la fête. Welcome to the E-KLOZIN’ party’s.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

On est un groupe d’amis qui aiment bien se marrer pour tout et rien. C’est comme d’habitude, je me souviens jamais des blagues de mes potes. Elles me font rires sur le moment pourtant j’en retiens jamais. Je dois surement avoir la mémoire courte pour les blagues.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le track que j’ai joué entre 21 h et 22 h de KWA – Hopscotch (remix Blue Harvest). Pendant ce morceau qui est très groove et énergique comme j’aime, Alex et moi avons ressenti l’impact agir sur les personnes qui dansaient devant nous. L’euphorie et l’ivresse grimpaient de plus en plus vite, ressentant cette folle énergie qu’on aime tant, le plaisir de la fête.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

À cette heure, j’étais en forme après avoir fait une bonne sieste. Entre fond sonore micro, ménage et préparation d’une soirée plancha avec des amis, je peux dire que le week-end était un vrai moment de bonheur. En général, je ne suis pas une personne qui pense sur le moment. Je vis le moment présent et j’évite de trop réfléchir. J’aime plutôt avoir l’esprit calme et prendre les choses comme elles viennent.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Pendant que je jouais, il y avait un mec vers 21 h 30 qui dansait devant le Dj booth mais vraiment déjà bien allumé. Les personnes autour de lui étaient entre gêne et attention. Et à un moment, je passe ce morceau de Niles Cooper dont je sais l’impact joyeux qu’il peut apporter. Et là, il me regarde en essayant de se contrôler et de kiffer de toutes ses forces, mais je voyais bien qu’il était déjà sur orbite. Le morceau arrive sur le droop, et j’essaie de trouver mes cigarettes (je sais l’abus de tabac est dangereux pour la santé haha) les yeux fixés sur les platines. Avant même de sortir mon paquet, ce jeune me tend une cigarette, je lève la tête et il me fait un clin d’œil pour me remercier de la musique. C’était subtil comme moment, mais ça m’a marqué. Je me suis rendu compte que malgré les états de chacun, la musique électronique est un vrai transmetteur de valeur et d’émotion. C’est pour ça que j’aime la musique et j’en joue. Ses émotions son unique et merveilleuse.

 

 

DJ BOWLCUT

Énergie

ven. 21 juin Techno Hygiene #1 – DJ Bowlcut, Miley Serious, Security DJ (Le Klub)

Qui es-tu ?

Mon prénom est Ju-Hwan aka Dj Bowlcut. Je viens de Corée du Sud et j’aime bien créer une ambiance deep wavy, groovy house et techno sur le dancefloor avec mes sélections et mes propres tracks et edits. Aussi je gère le Seoul Community Radio. L’objectif c’est d’étendre la scène musicale de Séoul en Corée et à l’international pour que le public du monde entier ait une idée de la scène underground coréenne.

My name is Ju-Hwan You aka DJ Bowlcut. I’m From South Korea and My Style is to create Deep Wavy, Groovy House and Techno on the Dancefloor with my Selections and My Own Tracks + Edits. Also I run Seoul Community Radio to expand Seoul Music scene both internally and externally so that Both Korean Locals and International audiences to know what’s going on in Lively Korean Underground scene.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Énergie croissante

 Growing Energy

Raconte nous ta vrille de la nuit

C’était dément dès le début, tout Paris était submergé par la musique. Tout le monde était bourré, les gens dansait dans la rue, ce que je n’avais jamais vu auparavant à Paris. Dans Le Klub, il y a un photomaton et aussi une machine à fumée qui répandait la fumée comme le souffle d’un dragon, c’était super cool ! Et pendant la soirée, j’ai vu tout le monde apprécier notre musique, sauter partout jusqu’à la fin. Avec mes eux amis, Clement et Aurore et Security DJ on a passé un super moment !

It was so crazy from the beginning where every corner of Paris covered full with music. Everyone got drunk and dancing on the street which I never seen it before in Paris. Inside Le Klub, There is an Instant Photo Machine so that everyone can take an instant picture. and also Smoke Machine in the Club throws Smoke like Dragon’s Breathe which was very cool. And throughout night, I could see everyone enjoyed our music, see them jumping all around and slamming each other till the end of the night. with my friends 2 Clement’s’ and Aurore, Security DJ had a great time!

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Il y avait une fille qui dansait dans le club puis qui ensuite était trop bourrée donc elle est sortie et s’est endormie dans la rue. C’était assez drôle mais aussi inquiétant. C’est au moment où je jouais qu’elle a trop bu, donc ça m’a fait de la peine…

There was a girl who dance in the club and later she got too drunk so she went outside and just fell a sleep in the street, It was bit comical but also worried at the same time, She Got so drunk when I was playing music so I feel a bit sorry for her to be honest… 

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Betonkust & Innershades – Forever In Boccaccio [COTF015]. Security DJ dropped this track and he Speeded it up to almost 130BPM and I didn’t realise this track sounds so good with that speed!

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

I was in Paris Beauvais Aeroport to catch a flight for Porto, Portugal for my next gig.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

There were 3 or 4 boys and girls were frenzy inside a club where they literally goes all around and prank themselves and dance till the end, They looked very happy and also They woudn’t stop dance like forever, So much energy!

 Me and Miley loves booty shaking tracks 🙂

 

 

EKPLX

Sun / Ricard sur la plage

ven. 21 juin PWFM Summerclub n°1 à LaPlage – Fête de la Musique (La Plage du Glazart)

Qui es-tu ?

Hello c’est EKLPX ou EK ou Lauggets. Signe particulier en soirée c’est l’été banane autour du cou !

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Sun / ricard sur la plage

Raconte nous ta vrille de la nuit

Joie totale quand les frérots de la Quarantaine ont débarqué

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Je sais pas

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Closing set avec come to me de DMX KREW un pote me l’a fait découvrir, magique !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Le lendemain à 20 h 20 je faisais apéro chez moi avec des potes. Ça pensait pas mais ça rigolait beaucoup.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Vj Bonnie avec sa super installation du projet ENTER !

Quand le soleil se lève sur le club

 

 

MALOUANE

Sun / Ricard sur la plage

ven. 21 juin Club Trax : Fête de la Musique (La Rotonde de Stalingrad)

Qui es-tu ?

Clément / Malouane, signe particulier : ma belle casquette rouge comic sans

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Drift

Raconte nous ta vrille de la nuit

Aux alentours de 4h00 quand j’ai joué Taj Mahal de Judith Ravitz, j’ai senti beaucoup de bonheur !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Quand un mec a porté une fille en position horizontale au dessus de sa tête tout en tournant sur lui même

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Je n’ai pas eu l’occasion d’écouter les sets de autres ce soir là du coup je dirais le morceau Simon Lovejoy – Fire in Cairo qui est un morceau que j’adore et qui a en plus plutôt bien fonctionné ce soir là !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais à Chartres en train de jouer avec Gabriel pour un open air organisé par Splitze.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

L’ivresse de la fille qui est venue faire semblant de toucher les platines pendant 10 minutes et qui a finit par vraiment les toucher et arrêter le morceau

C’est à peu de choses prêt le moment que j’ai décrit plus haut si ce n’est qu’ils tournaient sur eux même

 

 

DXGME

Team de passionnés

sam. 22 juin Les Miraculés de la Fête de la Musique (Le Klub)

Qui es-tu ?

Je m’appelle Steeven et mon nom de DJ est DXGME

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Supercherie est une vraie team de passionnés.

Raconte nous ta vrille de la nuit

C’est parti en couille quand mes potes se sont ramenés. Sarah, Rafa et Elton ont répondu présents. Ce doux mélange a fait sonner l’heure du crime !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Lorsque SenOsen à passé 2 Unlimited- No limit juste avant de commencer mon set. J’étais pas prêt et le public était ravi ! Sinon pas de débordement, l’ambiance était vraiment cool, le vigile a l’entrée une vraie crème !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Je me répète : 2 Unlimited – No limit. J’en suis toujours pas remis !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

À 20 h 20 j’étais chez moi avec des amis pour un BBQ en mode after, grosse dose de Curly (Justine c’est pour toi !), saucisses -merguez frites !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Ma femme m’a marqué par sa beauté, sa danse et son amour. Merci à elle de m’avoir accompagné dans cette supercherie.

 

 

NOSTROMO

Bwak Bwak

sam. 22 juin Poison Point x Nostromo x Salem Unsigned x Panzer (Petit Bain)

Qui es-tu ?

Emad Dabiri SARIN aka FROG – Manos Simotas UNHUMAN aka Chicken

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

« Tu peux me mettre sous GL » et « Bwak Bwak »

« Can u put me on GL? » and « bwak BWAK »

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand on a eu les platines qu’on voulait ! Et aussi lorsqu’on a réalisé que le crew qui nous accueillait était super drôle et aussi fou que nous. 

When we got the mixer we actually asked for ! And realizing the crew involved was super fun and as silly as us.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Ne pas avoir mis un pied dans notre hôtel / entrer dans des sphères spirituelles élevée grâce à l’épuisement et la connerie des backstages. 

Never stepping foot in the hotel / entering heightened spiritual states thru new levels of exhaustion & general goofery backstage.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Poison Point – mais je ne me souviens pas du nom de la chanson. Mais tout le monde était merveilleux ! 

Poison Point – can’t remember the song tho. But EVERYONE was great as well.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

On rentrait à la maison comme des cadavres. 

Just arrived home as corpses.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Tous les sauvages en première ligne ! C’est toujours bon de lever la tête et de regarder les corps se contorsionner de manière absurde et anormale. 

All the wild ones in the front row! Looking up and seeing bodies contorting in new and physically defying ways is always great.

Before the crash

 

 

MARINA ALEKSANDRA

WILDFIRE

sam. 22 juin Hysteria (Le Sacré)

Qui es-tu ?

Salut, je suis Marina Aleksandra. Je suis née à Varsovie, en tant que Dj et productrice. J’ai été diplômée de la School of Modern Music à Breslau. Ma fascination pour la musique a commencé très jeune, à l’âge de 15 ans. Je chantais pour un groupe – The Twirls. 

Hi, I am Marina Aleksandra, Warsaw Born Dj, Producer & Sound Designer. Graduate from School Of Modern Music in Breslau. Started in 2018 already making rounds in most respected venues in Poland, she quickly moved on to play on main stages at London’s Inferno and Bordeaux Demain Kollectiv. Her fascination in sound started at early age of 15 when she already toured as a lead singer of Band – The Twirls. With her involving characteristic sound she’s preparing for her upcoming releases in such a labels as Advanced, COUP and Insane Industry. Recently signed up to french booking agency – Lux Aeterna.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

WILDFIRE

Raconte nous ta vrille de la nuit

I really enjoy the moment just right before my dj set when CORE Y919 & Gina Pain start to perform. They created viper cool performance duo. Their energy and sick expresion full of eccentric expression made my energy flow right before amy own performance.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

I remember when backstage filled up by all those wild strangers start looks like shores of hell as temperature inside finally rised to extremelly dangerous level so we were all melting there and we weretruly brought to a boil.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

I really felt the vibe of performance artist who were exposing his bodies in hius unlimitted pain limit full of bloody interesting way – Mutantxstatique. His performance was truly stunning. For some people maybe harder to understund but it was exposing kind of extreme so in radical way it stucked in my head as a stunning one.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

I was accually sitting in a plain already on my way back to Warsaw.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

I enjoyed Panzer’s Dj set a lot. He put a killer trackselection for his closing set.

 

 

TECHNO THRILLER

Moite

sam. 22 juin La toilette xxxy X MATTO n°2 (Le Dépot)

Qui es-tu ?

Techno Thriller (pas trop de surnoms, Oèl et Léo 1 gars qui cri, 1 gars aux machines)

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Moite

Raconte nous ta vrille de la nuit

On est arrivé un peu sur le tard, on a trouvé ça plutôt cordiale par rapport à la fois passée. Tout c’est plutôt bien passé pour nous.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Léo : Il me semble avoir entendu gatekeeper (chains) au bout d’un moment, j’aime bien cette track.

Oél : Le dj set de Crave était vraiment cool aussi

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Bernardino ?

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Léo : Dans un bus pour rentrer à Bruxelles…

Oél : en train de lire Picsou magasine

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Bernardino pendant son concert.

C’est quoi un Gif ?

 

 

MINH

FURIEUSE

sam. 22 juin Furieuse Premiere (11ème – Paris)

Qui es-tu ?

MINH ( Q8records / Kobal )

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Furieuse

Raconte nous ta vrille de la nuit

L’amour a commencé lors du set de Illnurse a 01h , c’etait chaleur avec des les perfs de « Seïko Phoenix »

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Le truc improbable c’est la perf de Seiko sur mon set avec ces bâtons enflammés je m’y attendais ps du tout

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

L’artiste qui m’as marqué c’est Fred , avec son tee shirt Polizei , Big up a ça track

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Dimanche 20 h 20 j’etais a Bordeaux au travail , je pensais rien a part a rentrer chez moi .

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Seiko phoenix et son déguisement de Joker etait assez troublant , on aurais dis qu’une carte de jeu avait pris vie .

Les perf chaudes de Seiko

Emmanuelle Rouault

Articles similaires

Plus d'articles

Dégif

Dégif du weekend #59 : « un peu cul, un peu club »


Derrière Le Deck

Derrière le deck #6 : « Une meuf s’invite derrière mes CDJ’s, et me prend dans ses bras parce qu’askip « je l’enjaille depuis le début de la soirée » !


Culture Club

CONCRETE (Paris) pour les nazes


Derrière Le Deck

Derrière le deck #17 : « Notre joueur de synthé et guitariste a tapé toute la C d’un mec, juste devant lui, sans aucune gêne ! »