Les Nuits Sauvages

ACAB II w/ Lissa (Allemagne) : « La moitié des gens à Berlin continuent de vivre comme si de rien n’était » – Heeboo

ACAB II w/ Lissa (Allemagne) : « La moitié des gens à Berlin continuent de vivre comme si de rien n’était »

ACAB II : All Coronas Are Bastards - Mars 31, 2020

En confinement avec nous, nos djs préférés. Très énervés par le climat sanitaire et politique actuel, iels ont mis au monde, en peu de temps, des bébés musicaux ni contaminés ni condamnés. Aujourd’hui, on reste en direct de Berlin avec la jeune DJ Lissa et son EBM qui grince comme dans un délicieux cauchemar. Ferme les yeux, respire le Vodka-Club Maté, tu es dans une salle sombre d’about blank, en plein été, il est 5 h 30 du matin, le soleil se lève doucement. Kiffe bébé, kiffe. Ça tombe bien, t’as que ça à faire, fermer les yeux, et rêver !

« L’ambiance à Berlin en ce moment est plutôt étrange, c’est comme si la moitié de la ville prenait les choses au sérieux, en restant à la maison, pendant que l’autre moitié continuait de vivre comme si de rien n’était, alors que les choses s’empirent de jour en jour. C’est vraiment triste, de voir les clubs et la culture de la nuit, l’une des choses pour lesquelles on est connus à Berlin, souffrir de cette crise. Pleins de gens sont en train de perdre leur travail, mais en dépit de cette période difficile, la solidarité n’a jamais été aussi forte je trouve. Si je devais donner quelques tips pour survivre à la quarantaine, ce serait de limiter son apport quotidien en négativité, en réseaux sociaux également ; je conseillerais de passer du temps à digger de la musique, et à danser seul dans sa chambre. » – Lissa

Things in Berlin right now are pretty weird, it seems that one half of the city is taking things seriously and staying at home, while others are living like nothing bad is happening as things get more serious every day. It is really sad to see the club culture and the thing that the city is most famous for suffer and many people lose jobs overnight, but despite the hard times the sense of community has never been so strong. My tips for surviving quarantine: limit your intake of negative news and social media, spend the extra hours digging the internet for new music and then have a solo dance party in your room.

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles
Pierre Mouton

Carte Blanche : Veronika Von Lear

Clément/Véronika Von Lear, ou quand paillettes et activisme règnent enfin sur la nuit


ACAB II : All Coronas Are Bastards

ACAB II w/ Thomass Jackson (Mexique) : « Ici à Mexico, la moitié de la population vit dans des conditions terribles et ne peut pas se payer le luxe de ne pas aller travailler »


Before

Crame : « J’ai la nostalgie d’histoires d’amour qui ont duré quelques heures sur un dancefloor »


ACAB II : All Coronas Are Bastards

ACAB II w/ Kotti Carsten (Allemagne) : « J’espère que le corona peut changer la façon dont les gens considèrent les caissièr(e)s, les pharmacien.ne.s… Et qu’ils les respectent un peu plus »