Les Nuits Sauvages

MIND Records « C’était une soirée Vans remplie de kids qui devenaient dingues, se bouchaient les oreilles ou leurs faisaient des doigts » – Heeboo

MIND Records « C’était une soirée Vans remplie de kids qui devenaient dingues, se bouchaient les oreilles ou leurs faisaient des doigts »

Collectifs - Mars 6, 2019

Allure punk, ambiance dark, pochettes de disques énigmatiques, clown rieur un peu flippant c’est le mood de MIND Records dirigé par Abraham Toledano. MIND Records c’est un label franco-japonais situé à Osaka qui éprouve, entre autres, une passion tumultueuse pour l’obscurité, les concerts sauvages et Bernardino Femminielli.

À l’occasion de leur cinquième anniversaire on retrouve MIND Records à La Station pour Coup d’un Soir. Alors si tu veux souffler des bougies et tirer ton coup, c’est parti ! Mais en attendant, Abraham revient sur cinq années de disques, de taz, et de blagues et de cash !

Ton MEILLEUR moment EVER, le plus BEAU, le plus MARQUANT de MIND Records, c’était quoi ?

C’était à moitié le pire mais en même temps le plus sauvage. Femminielli Noir à Berlin. Tournée mal organisée, tout le monde pétait un cable, y’avait 30 personnes dans la salle et du coup Bernardino était à moitié dingue. C’est sans aucun doute mon concert préféré d’eux. Après ça, il est retourné dans les loges, il a pété pas mal de trucs et on est allés se boire des coups.

Le moment le plus DRÔLE, le plus COCASSE, l’anecdote la plus ABSURDE ?

Je n’y étais pas mais Femminielli Noir en première partie de YG à Montréal. C’était une soirée Vans remplie de kids qui devenaient dingues, se bouchaient les oreilles ou leurs faisaient des doigts. Parfait !

Le fail ?

Au tout début du label, des tonnes de tests d’impression ratés, les deux premiers pressages de disques foireux, j’ai du tout recommencer plus d’une fois avant que ça sorte. En vrai ça devrait au moins être les 6 ans du label…

Le truc, le message, la leçon, que MIND Records t’a enseigné ?

Que je ne ferai pas de cash en vendant des disques.

L’artiste qui t’a chamboulé ?

Bataille Solaire.

La plus grosse crâme, la plus grande perche, le plus dur réveil, lendemain de MIND Records ?

Y’en a eu pas mal et j’ai l’alcool amnésique… Ah, si, le pire c’était une soirée au Garage Mu, autant ne pas me donner de MD…

Le mot pour rire, la bonne blague de MIND Records ?

Je sais pas trop, donne moi des taz et je te ferai des blagues.

Le track d’anniversaire de MIND Records ?

Birthday by Tonetta !!

La personne qui a marqué MIND Records ?

Je pense Bernardino Femminielli !

Les plus grands rêves de MIND Records ?

Je vais commencer par faire de l’édition papier après on verra.

Emmanuelle Rouault

Articles similaires

Plus d'articles

Le club pour les nazes

La Jaded (Londres) pour les nazes


Collectifs

Les 5 teufs à ne (surtout) pas rater en décembre


Interview Nuit

Madben : « Le temps d’une soirée, on laisse son corps et ses sens prendre le dessus sur tout le reste »


Interview Collectifs

HORS-SOL : « Tu prends ton pied à donner du pied parce que les gens te renvoient leur pied. Et tu prends encore plus ton pied. Tu suis ? »