La fête, c’est parfois si intense, qu’on s’y sent bercé, caressé, aimé. À tel point qu’on en échange volontiers les bras de Morphée pour un canapé. Un recoin de soirée. Une joue contre laquelle se poser, allez, juste deux minutes. Merci. La fête, c’est parfois si fort, qu’on en frôle presque la mort. Et c’est jouissif. On s’en souvient toute sa vie. Ou. On se souvient de rien. Et c’est bien aussi. De faire le vide, refaire le plein. Dans le club, les forces s’annulent. Et c’est bien, aussi, dans la foule, de n’faire plus qu’un.

Pour ce dégif nos reporters d’un soir ont ENCORE tout donné :

    • Shemsa a eu l’impression d’être en symbiose avec les gens à la soirée Antidote
    • Lucie a vécu une pluie d’amour signé Maya Jane Coles au Rex
    • Edouard a chopé une meuf, qui s’est elle même fait choper par une meuf
    • Une pote de Tiphaine a réussi à s’endormir au concert de Boy Harsher, hallucinant !
    • Jeanne Doe a adoré la maman de l’artiste qui criait « c’est ma fille »
    • Roxane a été protégée par une bonne étoile pendant toute la Chosen Family
    • Les copains de Ficken ont failli tout casser les praticables
    • À la Panoplie, le pote d’Enzo s’est endormi instantanément en entrant dans le club
    • Au concert de Night Night, Thibaut s’est égaré sur le morceau Lulla
    • Du côté de Nantes, Liwa a dansé à bloc à la soirée Androgyne
    • Yana, elle, s’est fait renverser un pot de paillettes dessus
    • Puis des gens ont pris la meuf d’Arthur pour sa soeur, ou le contraire, on sait plus
    • Retour à Paris, à la Créole 7, ou Marie-Maxime a encore une fois aimé les gens, de loin
    • La pote de Nicolas, au même endroit, bâchait un mec trop bourré
    • Le pote de Matilda, lui, portait un soutien-gorge en guise de collier
    • Timothée, à la Trou, a encore croisé le visage de ce garçon qu’il aime (bien)
    • À la Spectrum, Rodolfo était ravi d’être reconnu par la petite Léa
    • Ottman a bien kiffé la meuf de l’orga qui chauffait la salle à la Shadow Odissey
    • Du côté du concert de Boy Harsher, Tony a pu entendre sa préférée : LA
    • À Marseille, Lisa a cru perdre son manteau au Molotov, mais en fait, nan
    •  À la Club Late Night, Margot a joué pour la première fois avec HTS
    • Pierre-Marie a eu un gros coup de coeur pour le live de Zagam à la BPM Commity
    • Sabrina a dit à Dettman que son set était horrible. Petite faute d’anglais. Gros fou rire !
    • Toujours à Concrete, Leslie a québlo sur un mec avec des lunettes minuscules
    • Au Sucre, Shaya a cru voir une drag en violet
    • Kévin a bu une chartreuse au bar avec sa colloc pour fêter le concert de Boy Harsher

    SHEMSA

    « Comme une impression d’être en symbiose avec les gens « 

    jeud. 28 fév. / Antidote Survival Party (Le Petit Palace)

    Qui es-tu ?

    Shemsa

    L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Comme une impression d’être en symbiose avec les gens

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Vers 3 h quand tout le monde commençait à se décoincer et à être desinhibé !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    La soirée était complètement cocasse, des gens de tous univers, de tous style confondus… Donc j’ai rigolé toute la soirée !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    J’ai plus les noms en tête mais vers 4 h du matin c’était hyper cool, c’était grave dansant !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Le lendemain j’étais chez moi complètement en forme, je me remémorais ma soirée en me disant que ça avait été cool de rencontrer des gens autres que des parisiens !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    La personne qui m’as marqué, et qui me marquera probablement à chaque sortie c’est mon pote Amil, mon binôme, avec qui je danse et j’oublie complètement le monde qui m’entoure, on est toujours en totale osmose !

    LUCIE

    « JOYEUSE »

    jeud. 28 fév. / He.She.They w/ Kiddy Smile, Maya Jane Coles, Wax Wings & more (Rex Club)

    Qui es-tu ?

    Lulu – pas de signe particulier sinon que je suis souvent collée aux platines

    L’image contient peut-être : texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    JOYEUSE

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Vers 3 h 57 à la fin du set de Maya, pluie d’amour pour la remercier et magnifique premier morceau de Wax Wings. Bras en l’air, tout le monde serré sur le dancefloor, ça roulait des pelles dans tous les coins

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Les beaux déguisements, les belles créatures, j’avais jamais vu ça au Rex, c’était chouette, c’était beau !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Kiddy Smile comme toujours et Maya Jane Coles que je n’avais pas vue depuis longtemps, toujours parfaite ! Le track dont je me souviens c’est Drums de Marlon D. … explosion de joie !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Je sortais du boulot, je me suis dit que j’étais fatiguée, j’ai bu un verre et…. je suis rentrée à 6 h. L’euphorie de la veille sans doute

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    La sublime créature déguisée en piano

    ÉDOUARD

    « Le feu »

    jeud. 28 fév. / La Quarantaine présente 40NF -34 : Rave Masquée (NF-34)

    Qui es-tu ?

    Edouard, doudou, danse comme un boxeur.

    L’image contient peut-être : une personne ou plus, texte et plein air

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Le feu ! Tout le monde tapait du pied à fond ; bonne ambiance, que pour l’amour de la musique !

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    À 2 h 30 quand j’étais arraché et que je me suis mis torse nue, je sautais  devant le dj avec les gens.. Puis j’ai croisé une très bonne pote, Adamante, avec ses amies, elle ma offert du poppers et un verre ! On était encore plus chauds après.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Une fille que j’ai embrassé ; une autre fille est arrivée et l’a embrassée… Puis d’avoir retrouvé mon t-shirt par terre au fond de la salle de la soirée.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Tout les set étaient dingues, surtout vers la fin !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais dans un bar à Fontainebleau bien bourré et je racontais ma soirée aux gens et à des potes !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Moi-même avec ma veste autour de la taille et mon pull. J’ai fait tomber ma veste, je m’en étais pas rendu compte, une fille me l’a ramassée et me l’a donnée.


    TIPHAINE

    « Hypnotique« 

    vend. 1er mars / Gonzaï Night | Boy Harsher • Kontravoid • Oktober Lieber (L’AUTRE CANAL, Nancy)

    Qui es-tu ?

    Tiphaine, ou Tif-Tif, j’aime bien saupoudrer les gens de paillettes ! J’aime quand c’est shiny-shiny !

    Aucune description de photo disponible.

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Hypnotique ! Comme un papillon dans les phares d’une bagnole !

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    A la fin du set d’Oktober Lieber, c’était la tempête !! Un gros orage électronique ! Alors, déjà que j’ai été engloutie par la musique pendant toute la soirée, là je me suis carrément noyée, avec délice.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Quand Thomas m’a raconté que Laurianne avait réussi à s’endormir pendant le set de Boy Harsher ! Ils font pas trop des berceuses quand même.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Boy Harsher ! Le live est hyper puissant, enveloppant, la chanteuse a les ongles phosphorescents, et le monsieur a un air purement anglais, flegmatique et dégingandé. Trop bien.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’achetais ma place pour aller voir « La chute de l’empire américain » au ciné.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    La nana qui avait un pantalon doré ! Je veux le même !


    JEANNE DOE

    « Zbeul d’amour »

    vend. 1er mars / Chosen Family w/ Borusiade •Yung Acid •Bergsonist •Mejle & more (La Station-Gare des Mines)

    Qui es-tu ?

    Signe particulier :  je portais une chemise trop petite pour moi…

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Zbeul d’amour

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Dès l’arrivée à la Station en fait ! Avec tou·te·s mes ami·e·s, puis retrouver les autres à l’intérieur au compte goutte, trop le best moment où chaque instant est tel une petite goutelette d’amour qui se dépose sur le front et vient rouler jusque dans la bouche. En vrille : à partir du moment où tu pécho des hétéros, je crois que ça veut tout dire !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    La fière maman de l’artiste qui dansait en fourrure au premier rang, en répétant partout que « c’est sa fille ! ». Beaucpip trop mignon. Buvons à sa santé !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Le set de fin de f/cken chipotle (déso groupie), ses tracks de mastodonte et son gogo danceur qui touchait le plafond !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    C’est donc après la sieste d’après la manif d’après l’after. J’attendais ma pote chez moi pour un ricard/pizza/débrief mais elle m’a posé un lapin.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    C’est un type grand avec des lunettes qui m’a marqué par sa GENTILLESSE. J’étais au bar extérieur avec un ami, et je sais plus mais ce type était tout sourire trop mimi. Je crois que c’est la première fois qu’il venait à la Station. Il a voulu nous suivre mais j’allais en bas et mon pote en haut il était perdu. Je l’ai recroisé plus tard, il était tout sourire encore. Je pense que ce mec est vraiment une perle.

    Une fille que j’aime bien qui dansait en me serrant d’un bras ferme les épaules, par derrière

     

    ROXANE

    « Énergique »

    vend. 1er mars / Chosen Family w/ Borusiade •Yung Acid •Bergsonist •Mejle & more (La Station-Gare des Mines)

    Qui es-tu ?

    Roxane, « Rox », petite asiat aux cheveux roses

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Énergique

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Vers 4 h quand on étaient bien heureux avec mes potes et que l’un s’est fait voler son téléphone et à du partir, et avec l’autre on a passé une super soirée où on a rencontré pleins de gens très cool.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    On a un peu eu l’impression toute la soirée d’avoir une bonne étoile : on est arrivés assez tard et les videurs rembarraient tout le monde mais ils nous ont fait rentrer les derniers en disant qu’ils nous faisaient une fleur, on a croisé l’ange Gabriel à la soirée, et en sortant on a direct eu le bus de retour sans avoir à attendre une seule seconde sous la pluie. C’est toujours cool une soirée où tout semble se mettre en place tout seul !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    J’ai beaucoup aimé le son de la soirée mais si je devais donner des noms ce serait Mejle, et No one famous, leur set et leur énergie m’ont particulièrement plu.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais chez mes parents en Lorraine, après avoir failli rater mon TGV, plutôt fatiguée par la veille et mon petit sprint jusqu’à la gare.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Le mec avec son chapeau de pirate était très drôle et très sympa, il nous a bien régalé avec mon pote.

    Le moment où, à la fin de la soirée je voulais aller chercher de l’eau aux toilettes et que j’ai du passer au milieu de la foule de gens du vestiaires aller et retour qui me laissaient pas passer haha

    FICKEN

    « Tourbillon »

    vend. 1er mars / Chosen Family w/ Borusiade •Yung Acid •Bergsonist •Mejle & more (La Station-Gare des Mines)

    Qui es-tu ?

    On me connait pour une chose : j’aime pas les gens, c’est un fait, sauf quand je les aime fort. Ce qu’il faut dire.

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Tourbillon

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Ma vrille c’est clairement quand j’ai vu mes potes monter sur le praticable et que les platines ont commencé à sauter dans tous les sens, alors que je jouais depuis…même pas deux minutes. Il était 5 h 45, un truc du genre et on m’avait donné une consigne : « allez c’est bon tu peux tout lâcher ». Du coup en bonne gardienne de chien de garde, j’ai coupé les laisses, autant que j’ai pu, et c’était vraiment un pur kiff. Ce qui m’étonne (encore), c’est qu’aucun vigile ou ingé son ne soit venu extirper Sam qui faisait la gogo sur une table pas forcément prévue pour. Mais merci du coup. C’était parfait !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    La douceur, dans toute cette darkness. C’était intense, et mon coeur a manqué exploser une bonne dizaine de fois.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Borusiade, obviously. Il était 3h20 quand elle a passé ce track incroyable que je ne souhaite pas retrouver. Sinon je vais le jouer, et je refuse de jouer les pépites des autres. Surtout quand ce sont des grands comme Borusiade. Love pour la darkness, et love pour la tendresse de la personne.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Je crois que je mangeais un truc gras, je fais ça quand j’ai pas dîné la veille et que je suis en ramasse, et c’est mal, en plus c’était même pas top top. Je venais de finir de préparer mes tracks pour Le Sucre, le lendemain et me posais une question très très très importante : ma ramasse pourrait-elle passer dans les deux heures de train du lendemain ? C’était vraiment très très intéressant !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Une petite meuf super mignonne habillée de toutes les couleurs. Elle se reconnaîtra.

    ENZO

    « Floue. Très Floue. »

    vend. 1er mars / Panoplie // Soda Plains • Aamourocean • Flagalova • Retina Set (L’INTERNATIONAL)

    Qui es-tu ?

    Alors mon petit prénom, c’est Enzo, mais mes copains m’appellent Diazépin, mes signes particuliers ce seraient un rasage héréditaire de ma chevelure, une jolie casquette, un anneau dans mon nez et une bière de plus ou moins grande qualité.

    L’image contient peut-être : fleur et plante

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Floue. Très Floue.

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Alors, c’est parti en vrille avant même le début de la soirée, mais j’ai voulu tenter de rester digne. Puis en amour/bonheur dès notre arrivée à l’Inter, j’ai vu pleins de gens super cool, d’autres potes, tout ça, le contexte était super chouette, c’était ma première dans ce lieu. Et la joie totale, était le kefta, exceptionnel, franchement l’un des meilleurs de ma vie, mais impossible de me rappeler son emplacement (HELP ME. C’était quand même à côté de la soirée).

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Je commence à être de moins en moins étonné, mais c’est quand mon pote qu’on appellera 11.6, pour plus de discrétion, s’est endormi instantanément après avoir passé la porte et s’être assis sur l’un des premiers canapés venu. C’est la vie, mais c’est toujours rigolo.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Retina Set je connaissais pas du tout, c’étais super cool ! Sinon j’ai quelques trous de mémoire !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Le lendemain, 20h20, je suis parti à la chasse au kefta sur street view… mais j’ai mangé des super pâtes au pesto, rien de mieux. Par contre c’est dur de penser avec un cerveau si desséché.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Mes copains pour le coup, un vrai numéro d’équilibriste.

    • THIBAUT

      « Arpegiator »

      sam. 2 mars / Concert – NIGHT NIGHT (Les Grands Voisins)

      Qui es-tu ?

      Thibaut dit ACigar, ou le mec toujours à bouger devant la scène même quand c’est vide.

      L’image contient peut-être : 1 personne

      Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

      Arpegiator

      Raconte nous ta vrille de la nuit

      Fin du set de NIGHT NIGHT, le morceau Lulla (Morceau qui a été boosté à la red bull pour le concert), et la d’un coup, petit solo de guitare sorti des fagots ! Autant dire que le plaisir était « Sexuel » pour citer ma meilleure amie.

      Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

      Le truc le plus absurde que j’ai vu, c’est cette bouffonne qui a trouvé que c’était une bonne idée d’attacher son sac à main aux XLR de sortie de scène avec un bon gros noeud des familles pendant le concert…

      Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

      Encore une fois Lulla. J’ai eu l’occasion de monter des multicams pour NIGHT NIGHT, du coup j’ai réécouté beaucoup trop de fois chacun des morceaux du set (Déso Nico). Or Lulla était très différent du mix que je connaissais par coeur, vachement plus énergique. Je me suis perdu dessus !

      Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

      J’étais chez moi en train de courir après des artistes pour qu’ils me passent leurs infos pour un fichu dossier de presse. D’ailleurs si vous connaissez des endroits sympas pour faire du bruit jusqu’a 6 h du mat tranquille, je suis preneur !

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      J’ai facilement buggé 30 minutes sur un mec qui ressemblait beaucoup trop à Jacques Cormary (ODEZENNE). Il ressemblait à un bad boy dans son coin là, et vu qu’il avait cramé qu’on le fixait avec ma pote, il nous fixait aussi en mode « MEC SOMBRE ». Super WEIRD…

      Le moment où je me retourne vers ma pote Sasha et que je la vois danser sur la musique ! Ça faisait très TRÈS longtemps que je ne l’avais pas vu se lâcher comme ça ! CHOQUÉ ! (KEUR KEUR SASHA SI TU LIS ❤)

    LIWA

    « CHAUD CHAUD LA TECHNO »

    sam. 2 mars / Androgyne w/ Moscoman • Naduve • Taboulé (Macadam, Nantes)

    Qui es-tu ?

    Léa, Liwa, Sheitan.

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    CHAUD CHAUD LA TECHNO

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Quand je suis rentrée dans le club et que j’ai vu tous les copains hyper chauds pour groover comme jamais.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Compliqué de faire un bilan de cette soirée j’ai pas mal de trous noirs (vous comprendrez pourquoi par la suite). Tout ce que je sais c’est que j’ai dansé à block comme toujours et qu’on m’a offert beaucoup de Gin to et beaucoup de shooters ouais tout tout pleins. J’avais hyper chaud du coup parce que je portais un jogoss lacoste rouge et un haut en dentelle transparent pour faire apparaître mes petits loulous (oui je les appelle comme ça). Et oui les soirées ANDROGYNE aussi c’est comme ça, très friendly et funny, chacun est libre de s’exprimer comme il veut et ça c’est chouette. Le truc marrant dans cette soirée c’est que je suis venue avec mon meilleur ami qui est venu exprès de Bayonne me voir et que dans le club je l’ai même pas croisé une fois pourtant c’po grand et on s’est retrouvé à la fin complément déchirés avec un grand smile de malade. On avait tous les deux kiffé notre soirée !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    J’ai grave kiffé MOSCOMAN je l’ai remercié d’ailleurs, un chouette type au passage. Mais aussi TABOULE, ce genre de mec masqué d’ANDROGYNE. Beaucoup de monde d’ailleurs me disaient que c’était la folie et n’avaient pas capté que c’était un mec d’ANDROGYNE, pourtant la cagoule c’est un peu comme la marque de fabrique au MACADAM ; cimer aux talents LESBAPTISTES.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais toujours debout motivée comme jamais, j’ai fait after d’after + d’after ! J’était à LA DAYS c’était la dernière donc fallait en profiter. On a continué dans notre lancée, faut jamais s’arrêter en si bon chemin « CHAUD CHAUD LA TECHNO ».

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Le mec qui m’a marqué, c’est le mec qui m’a appelé pour venir taper after chez oim après la soirée ANDROGYNE ; on le surnomme MERLUSH. Je sais pas trop le mec pense que c’est un magicien (Merlush Merlin), il est un peu chep comme type mais il est trop chouette puis il est carrément sexy aussi, je l’aime bien il me fait grave marrer, c’est un petit sheitan aussi, un putain de bon vivant ! Donc pour vous raconter un peu ce weekend de baisé, on a fait after chez moi, mes voisins m’ont ruiné, puis ensuite on est allé à LA DAYS continuer à se mettre bien (faut tenir quand ta pas dodo). Puis comme on n’en a jamais assez après la DAYS on est allé faire after (à force, le mot after ne veut plus rien dire). Puis là on s’est carrément retourné le cerveau. J’ai terminé à 4 h du mat.

    Ah petit détail j’avais oublié j’étais sensée héberger l’ami de mon meilleur pote qui était en soirée avec nous il m’a suivie dans mon délire comme une bonne fille que je suis, je suis partie de l’after en le laissant solo. Il a dû se payer une chambre d’hôtel et attendre que je me réveille le lendemain pour récupérer ses affaires et ensuite prendre un train avec sa board et tous ses sacs. Il a bien galéré mais il kiffé son road trip du weekend.

    MERLIN L’ENCHANTEUR qui danse ultra smooth sur de la TECHNO Tchous !!!

    YANA

    « Pur plaisir « 

    sam. 2 mars / Androgyne w/ Moscoman • Naduve • Taboulé (Macadam, Nantes)

    Qui es-tu ?

    Yana

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Pur plaisir

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    1 h 30, l’heure d’arrivée. Un ami renverse un pot de paillettes vertes sur moi après que je lui aie dit que pour la première fois je ne mettrai pas de paillettes. Bonnes habitudes

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Absurde : c’était de laver les baskets blanches avant la soirée et d’avoir l’idée de les mettre.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Plutôt des motifs orientaux dans les sets du dj de Tel Aviv (Moscoman, ndlr). J’adore ça

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Dimanche devant la série dans mon lit. Qu’est-ce que c’était bon ce week-end !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Pas de personnages strange pour cette soirée. Viens à Gloria pour ça (fêtes du dimanche)


    ARTHUR

    « Paillettes et taboulé »

    sam. 2 mars / Androgyne w/ Moscoman • Naduve • Taboulé (Macadam, Nantes)

    Qui es-tu ?

    Arthur mais tous mes potes m’appellent Pig ou Piggy. Mon signe particulier en soirée c’est mes mocassin boule disco que je mets à chaque fois que je vais clubber. Non je dec, pas de signe particulier quand je vais en soirée, enfin je crois.

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Paillettes et taboulé (pas le dj de samedi, mais le plat)

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Directement après avoir passé le vestiaire pour rentrer dans le club avec l’ambiance habituelle des soirées au Macadam et des soirées du crew Androgyne ! Il fait chaud, il fait sombre, ça sent la sueur et l’alcool et le son tabasse direct en rentrant !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    On a cru que ma meuf c’était ma sœur…

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Tous les artistes étaient bouillants ! Petite préférence pour la fin du set de Naduve peut être !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais sûrement dans mon lit en train de regarder une série ou un film de boule.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Mon pote chaman, Ozan. D’habitude il a toujours le même pull bleu marine Celio tout simple, et là il avait mis un nouveau pull, blanc, avec un petit col fantaisie… C’était très mystique… c’est ça qui m’a le plus marqué, je suis même pas sûr de m’en être remis encore…

    Quand j’ai compris qui était Taboulé le dj masqué. Ça faisait des semaines que je demandais à mes potes d’Androgyne de me dire qui ce serait, mais ils ont pas craqué ce qui a attisé ma curiosité, d’ou le choix de ce gif quand j’ai eu la révélation de ma soirée.

    MARIE-MAXIME

    « Crazy Caribbean afro Vogue power bitch party »

    sam. 2 mars / La Creole #7 (Le Chinois)

    Qui es-tu ?

    Marie-Maxime aka Maxime Signe particulier : toujours en noir en général tu me trouves au fond de la salle dans un coin parce que j’aime bien les gens mais de loin.

    L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Crazy Caribbean afro Vogue power bitch party t’es la pour danser pas pour te camer

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Dès que ma pote m’a trouvé à l’intérieur en criant un truc bien beauf mais bien drôle, alors que j’étais en train de danser plein de sueur avec ma copine. La créole c’est six heures de bonheur intense pour être honnête.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    La gêne au fumoir quand tu tombes sur un mec grave dans son trip qui pense que tu ne le connais pas et qui te raconte toute sa Life alors que tu sais déjà qui il est vu vos cercles respectifs et tu t’en tapes clairement. Très divertissant sur l’instant.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Le ou lov de Jean-Michel Rotin, c’est un peu le track qui te met on fire quand tu viens des îles.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    En train de décuver dans mon lit avec ma copine en train de commander sur Deliveroo. On pensait à Madrid et au Chacha pour ceux qui savent.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Ritchy, performer/voguer d’exception, le mec le plus sweet et kind que tu peux croiser en soirée ou/et aux balls. Et puis faut dire ce qui est le mec est hot.

    Moi quand j’arrive en club et que je me prends pour une ouf alors que je suis plutôt introvertie

    NICOLAS

    « Super bon délire « 

    sam. 2 mars / La Creole #7 (Le Chinois)

    Qui es-tu ?

    Nicolas, Magic V-rak, ambianceur et danseur

    L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Super bon délire

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Vers 1 h du matin le son a commencé à démarrer

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Un mec complètement bourré a voulu danser avec une amie à moi alors qu’il était éclaté par l’alcool il sait fait bâcher mdr

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Le deuxième et le troisième set ont vraiment favorisé l’ambiance de la soirée

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais chez un ami à moi à manger en famille et vraiment j’étais satisfait de ma soirée ! Bonne ambiance, belles rencontres

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    L’ambianceur de voguing

     

    MATILDAD

    « INCLUSIVE & INTENSE »

    sam. 2 mars / La Creole #7 (Le Chinois)

    Qui es-tu ?

    Matildad. Louve. Un croissant de lune tatoué sur le côté du crâne.

    L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    INCLUSIVE & INTENSE (oups, ça fait deux)

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    A 2 h du mat’, l’ambiance dans la salle est liquide… Et puis il y a cette fille ! Les beats et l’alcool aidant, je me rappelle osciller du regard entre le sien et ces dizaines de personnes autour de moi, je les trouve toutes plus belles les unes que les autres. Nous étions plein, nous étions bien, nous n’étions qu’un, dans une atmosphère aussi électrique que bienveillante. Dingue !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Quand mon ami Simon est apparu sur le dancefloor, se demandant où il avait bien pu trouver ce soutien gorge qu’il portait en collier.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Le set de Sylvere, impactant, pour moi le climax de la soirée. Ça voguait fort sur scène, ça bounçait vigoureusement sur le dancefloor. Et l’on voulait que ça ne s’arrête jamais.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Des paillettes dans les yeux, je glanais toutes les informations possible sur le jeune, mais non-pas moins pointu, collectif. Un bon hangover des familles mais l’énergie suffisante pour spammer toute ma Meute (d’ami-e-s) de photos report de la soirée. La prochaine, c’est sûr, on y sera encore plus nombreux !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Sans hésiter, c’est un couple qui m’a marquée. Je les revois encore, ces mecs magnifiques, dansant un slow, les yeux fermés. En décalage total avec la liesse et le dancefloor déchaîné. Au fond, c’est ça La Créole, de l’Amour et de la Diversité.

     

    TIMOTHÉE

    « Fluide »

    sam. 2 mars / Trou Aux Biches (La Java)

    Qui es-tu ?

    Timothée, je sortais beaucoup l’année dernière en soirée queer principalement et toujours entouré du même groupe d’amis. Cette année j’ai décidé de me calmer sur les sorties et les excès qui vont avec !

    L’image contient peut-être : océan et texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Fluide, j’y ai vue toutes les sexualités s’exprimer facilement et sans aucune gêne.

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Ce soir là je me sentais relativement fatigué mais en arrivant la musique techno et son rythme répétitif m’ont remis dans le bain de minuit ; à 4h j’ai enchaîné séance de danse près de la scène et pauses clope à des rythmes réguliers, sans éviter, évidemment, de séduire quelques personnes au passage…

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Comme je connais le collectif qui organise la soirée j’étais surpris de trouver un public légèrement plus âgé et plus mature que dans d’autres soirées du même collectif !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Aucun souvenir d’un set en particulier ; pour moi les sets se mélangent à la fin, et ne forment qu’un seul son linéaire !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais dans un canap avec des potes en train de mater Star Wars 4/5/6

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    J’ai pas beaucoup fait attention aux vêtements ; plutôt aux visages et comme toujours c’est celui d’un garçon que je connais qui m’a attiré ; mais pas de nom, restons secret !

    Ce moment ou t’as pecho le mec que tu voulais et que tu regarde tes potes en mode « its done »

     

    RODOLFO

    « Chaleureuse »

    sam. 2 mars / Spectrum (La Station-Gare des Mines)

    Qui es-tu ?

    Rodolfo, pas vraiment de surnom, je suis pas parisien mais je suis toujours là.

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Chaleureuse.

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    En vrai, dès le debut… tout les gens au tour de moi étaient adorables, une explosion d’amour.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Des potes a moi n’ont pas pu rentrer parce que c’était complet, ils sont partis à une autre soirée… mais ils se sont fait recaler aussi. Vers 5 h du matin je reçois un appel, c’était l’un d’entre eux qui me demandait si je voulais venir avec lui pour retenter de rentrer dans l’autre boîte.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Le set de Justine Perry était cool !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais avec les deux copines qui étaient avec moi pendant la soirée et ma meilleure amie… on se préparait psychologiquement à mon départ, et on parlait des videurs qui ont été insupportables pendant la soirée.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Sans doute Léa, je l’avais croisée y’a un peu plus d’un an au Meta à Marseille et la je la re-croise à Paris. Vraiment une puce, elle était trop mimi, ça m’a fait plaisir qu’elle se souvienne de moi !


    OTTMANN

    « Du Sale »

    sam. 2 mars / Shadow Odissey – Black Chamber / 1st Anniversary edition (secret place)

    Qui es-tu ?

    Ottmann ; mon surnom c’est Otto

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Pour décrire la soirée je dirais que c’était du « sale ». À la base on avait prévu d’aller en before au t7 pour voir Sam Paganini avec un pote qui s’appelle Nico mais on a eu une galère à trouver une place (on était en voiture) du coup quand on s’est pointés vers 2 h 30 on nous a demandé si on avait nos pré-ventes, je leur ai alors répondu qu’on étais sur liste et on nous a malheureusement dit que ce ne serait pas possible (choqué, j’avais gagné deux places grâce au Paris évent infos en partageant une publication, si j’avais pris mes pré-ventes on se serait rentrés normal… ) ; à ce moment là je cherche pas à comprendre je dis à mon pote « bah c’est parti pour la Shadow, on est arrivés à 3 h.

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    L’heure à laquelle on est partis en vrille c’est vers 6 h lors du set de Domenico Crisci, c’était du lourd.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Ce qui m’a fait plaisir c’est que j’ai ramené un pote que j’ai rencontré à la montagne lors d’une colo + 18 ans avec l’UCPA et de base il était pas dans les bails Bresson comme moi et le fait qui m’ait dit qu’il a kiffé m’a fait super plaisir !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Lorsqu’on est arrivés vers 3 h c’était IKE DUSK qui jouait et y’a eu deux coupures d’affilée et y’a un gars il a pêté un câble et a crié sur l’artiste mais je crois qu’il étais trop rebs ; on n’a rien compris à ce qu’il a disais !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Le lendemain à 20 h 20 j’étais dans mon lit à regarder la télé mais je regrettais de pas être allé en after à Concrete, il y avait une grosse samedimanche avec Ellen Allien, matrixxman, Marcel Dettmann, Adiel, SNTS et Antigone pour le closing. Ce qu’il faut savoir c’est qu’on est sortis de la warehouse une demi heure avant la fin pour justement aller à Concrete mais au milieu du trajet on s’est démotivés à cause de la fatigue.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    La personne qui m’a marqué c’était une nana qui travaillait sans doute pour l’orga, elle faisait la gogo danseuse, elle a chauffé toute la salle !

    TONY

    « Un bon son, bien rétro« 

    sam. 2 mars / Concert : Boy Harsher, Kontravoid (Badaboum)

    Qui es-tu ?

    Tony. Signe particulier ? On me dit toujours que j’ai une coupe un peu 50’s, Rock ^^

    L’image contient peut-être : 1 personne, nuit et gros plan

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Un bon son, bien rétro

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    J’ai l’habitude de faire plutôt des soirées technos en ce moment donc comparativement sur Boy Harsher j’ai trouvé le public plutôt posé, absorbé par l’ambiance que dégagent les morceaux. Ça dansait mais tranquille, bon délire, bonne ambiance vraiment.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    La track LA parce que je l’attendais vraiment. J’adore la Synthpop. J’aime ce que dégage ce morceau, ça sonne bien 80’s, bien synthétique et la mélodie accroche, en live ça le faisait vraiment.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais déjà en train de me préparer à ressortir !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    La chanteuse carrément, elle avait l’air partie et complètement absorbée par son truc !

    Quand le groupe est arrivé et que j’ai entendu les premieres notes de synthé, la voix de la chanteuse.

    LISA

    « KX en Y« 

    sam. 2 mars / Release Party : compilation Southfrap (Le Molotov, Marseille)

    Qui es-tu ?

    Lisa, requins fluo du marché, deux macarons sur la tête, lunettes de vitesse du chinois.

    L’image contient peut-être : texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    KX en Y. 

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Quand ils ont commencé à balancer le son (j’étais pas encore là mais j’en suis sûre), et en after, au moment du lever de soleil, sur les toits de marseille.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    C’était drôle tout le temps, surtout le moment où j’ai atteint un niveau de conscience supérieure. À un autre moment j’ai cru que j’avais perdu mon manteau, mais au final je l’ai retrouvé.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Un remix de la FF, de la frappe.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Je dégustais tranquillement un menu Mc First boeuf, potatoes, ice tea, double portion de sauce creamy deluxe. Le Mc Do de la Cannebière est épatant. Je recommande.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    La bannière de l’OM sur la scène et le baggy Moto Quad militaire de ma coloc.

    L’état de mes fonctions motrices lundi matin à 9 h

  • MARGOT

    « Première fois« 

    sam. 2 mars / Club Late Night • Famous Eno Avbvrn ccontrary HTS CLMHQ (L’INTERNATIONAL)

    Qui es-tu ?

    Margot, Gomar, J’ai toujours une casquette vissée sur la tête en soirée.

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Première fois, par ce que c’était la première fois qu’on mixait avec les copains d’HTS !

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    1 h 30, après avoir fini le DJ Set, la fin du stress, on rejoint les copains et on se rince enfin à la bière premium

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Un mec et une meuf qui m’ont demandé de les prendre en photo avec mon téléphone, comme ça j’aurais « un souvenir d’eux »

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Pendant le set de Famous Eno, la track « Rip Groove de Double 99 », tout le monde était fou et il l’a coupé, le scandale !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Un curry de la ramasse

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Une pote qui est arrivée en plein milieu de notre set, elle nous faisait des coucou et avait un sourire jusqu’aux oreilles, trop kiki !

     

    Après être passé, le soulagement

    PIERRE-MARIE

    « Truculent !« 

    sam. 2 mars / BPM Commity : Sentimental Rave / Hydrangea / Zagam / Verdict 111 (LaPéniche, Chalon)

    Qui es-tu ?

    Je suis PM, amateur de Mojito invétéré et j’assume ! Un signe distinctif en soirée ? Je dirais un déhanché mal maitrisé que j’ai du mal à contenir, mais ça je ne suis pas sensé l’assumer comme ça en public !

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Truculent !

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Autour de 3 h je dirais, mais là franchement ça devient trouble, on a commencé la soirée à 23 h alors bon… Mais je pense pouvoir dire que c’était un super moment !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Le regard vitreux d’un ami très très très fatigué à qui un inconnu vient d’offrir une bière spontanément. Ça n’a pas de prix… 

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Je vais dire ZAGAM parce que c’était le seul live et qu’il le mérite ! Il a vraiment su transporter le public avec une énergie folle, un minimalisme et une noirceur profonde et très finement maitrisée ! C’est la première fois que je le voyais en live et vraiment c’est une très belle surprise ! C’était très festif !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    En plein débrief de soirée dans le salon avec les amis comblant le manque de paracétamol ambiant dans une orgie de calzones pimentées. Tout cela en rassemblant les souvenirs, anecdotes, photos et vidéos pouvant permettre de bien basses besognes dans un avenir proche bien sûr !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Alors là, difficile à dire ! Il y avait une belle énergie commune dans le public ! Tout le monde était dans le feu de l’action et surtout ensemble ! Difficile de distinguer des visages ou des comportements précis dans une euphorie aussi collective ! Du début du set de Verdict 111 jusqu’à la fin de Zagam on a pas ouvert les yeux une seule seconde ! Et si il faut vraiment détailler un moment précis, je dirais une fameuse imitation de Gainsbourg masquée… Désolé mais je n’ai pas le droit d’en dire plus…

    Si seulement je pouvais vous faire un gif de certaines vidéos que j’ai dans la mémoire sacrée du téléphone…
    Disons un moment à une heure indéfinissable dans les loges avec de belles personnes et des phrases qui resteront gravées à jamais dans les murs de La Péniche !
    « Tu n’en a pas marre de tes yeux qui sortent des tes orbites, ça n’a aucune allure !!! »

    AMELLE

    « 13 blo’ gaaaang « 

    sam. 2 mars / YARD Winter Club – Season 3 (La Machine du Moulin Rouge)

    Qui es-tu ?

    Amelle – Oboubé mon futur nom de MC – mes petites lunettes

    L’image contient peut-être : texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    13 blo’ gaaaang

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Je crois vers 2/3h quand je me suis ambiancée avec ma meilleure pote sur les nouveaux sons de l’album d’Hamza à écouter fort fort

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Un mec qui s’est clairement apprivoisé la piste de danse, en plus il avait clairement la dégaine du mec qui taffe ses chorées chez lui tu sais , il a donné toute son âme big up à lui

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Y avait 13 Block en live du coup bah du coup R.S.A de 13 Block !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Le me suis pas laissé avoir par la flemme et je suis allée au cinéma pour Green Book et il est vraiment top

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Je crois que je kiffe les mecs avec les salopettes du coup gros coup de coeur pour les mecs en salopettes à la Yard

    SABRINA

    « Il est des folies que même le diable ignore »

    dim. 3 mars / Samedimanche (CONCRETE)

    Qui es-tu ?

    Sabrina, mes amis proches me surnomment « Minas ». Mon signe particulier en soirée ? Mes Doc Martens et un sourire indéfectible toute la nuit ou toute la journée. lol

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    « Il est des folies que même le diable ignore ». Le diable ne doit pas connaître les samedimanches, c’était une dinguerie.

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Il est 20h, Marcel Dettmann vient de finir son set, Ellen Allien enchaîne, j’ai de l’amour partout autour de moi. Je prends conscience que décidément la vie vaut la peine d’être vécue à fond.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Quand je tente d’aller féliciter Marcel Dettmann pour son mix. Plutôt impressionnant par la taille (il mesure 1.94 m), et je suis fan… Me voilà à arriver tout sourire et à lui dire « Oh Marcel thank you, your set was so aweful ! » et là je percute que je viens de dire à ce ponte de la techno allemande, DJ Résident du Berghain, que son mix était affreux. Bien sûr je me corrige quasi immédiatement « I mean, awesome, it was so awesome ». Et nous voilà à nous taper une barre de rire tous les deux. Et à discuter de choses et d’autres. Il est vraiment très sympathique.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Ellen Allien… Je l’avais vue pour la 1ère fois au Caprice Festival en 2015 et j’avais vraiment beaucoup aimé son style. Mais là, son set m’a fait vriller. Elle a dégagé une sacrée énergie, c’était vraiment trop fou ! Nous étions plusieurs nanas au 1er rang, à kiffer ce moment. On avait l’impression d’être en phase avec elle et sa musique.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Dans mon lit, chez moi au bout de ma vie. Je me dit que je suis folle, je suis allée à la fashion -week toute la semaine et j’ai terminé avec une samedimanche. Je pense que kiffer la vie, c’est fatiguant…mais bon…comme le dit Steve Aoki, on dormira quand on sera morts. Ha ha !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Dans ce genre de soirée, tu tombes toujours sur des connaissances et tu essayes d’échanger quelques minutes pour prendre des news. Et je tombe sur ce pote qui se trouve un peu dans un état second, qui tente de m’expliquer quelque chose que même sans musique à fond je n’aurais sans doute pas pu comprendre. Lol. Aujourd’hui encore j’essaye de tenter de saisir la signification de cet enchevêtrement de mots.

    Ce moment ou Ellen Allien m’a fait péter une durite de bonheur !

     

    LESLIE

    « Solaire »

    dim. 3 mars / Samedimanche (CONCRETE)

    Qui es-tu ?

    Leslie, Lesliclopedie car j’ai une super mémoire, toujours mon tel dans les mains car j’ai rien pour le ranger

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Solaire

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Entre 19 h et 20 h, dimanche pour le closing de Dettman, y’avait une énergie folle

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Le wood floor de Concrete qui était plutôt vide (la plupart des gens étaient dans la salle du bas) du coup on a plutôt enflammé la piste avec mes potes ! Plutôt cool pour un dimanche aprem !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Marcel Dettmann forcément j’étais venu pour lui !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Lundi à 20h20 donc, je réfléchissais probablement à ma future Concrète (Job Jobse en avril !)

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Un mec avec des lunettes minuscules, qui dansait avec une énergie folle devant, les gens venaient le voir en lui demandant qu’est ce qu’il avait pris pour prendre la même chose !

    Pour le moment entre la fin du set de Detmann et le début d’Ellen Alien

     SHAYA

    « Infernal »

    dim. 3 mars / S Society x Lavoir Public x Barbieturix : Boy Harsher (Le Sucre)

    Qui es-tu ?

    Ana. Shaya. Mon signe particulier ? Mes cheveux qui ne passent pas inaperçus !

    L’image contient peut-être : 1 personne, nuit et texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Infernal ! haha

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    20h ? C’était très techno, techno minimal. On n’a pas eu le temps de comprendre ce qu’il se passait, c’était si tôt, mais tant mieux

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Le truc le plus absurde de la soirée était que le Sucre n’avait pas prévenu qu’il y aurait du merch sur place et que les gens passaient leur temps à poser leurs verres sur le dit merch, du coup le gars leur rejetait les boissons dessus ! (Ça me blasait pour lui quand même)

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Boy Harsher spécialement pendant le rappel. Plusieurs de mes potes me parlaient d’eux, mais les voir en live c’était énervé !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais en plein rush en train de faire des bagels, à me dire que j’avais pas bossé ma leçon de japonais et que j’avais pas fini le dessin technique pour un bijou que je suis en train de design.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    J’ai cru voir une drag en violet ? Cheveux super long gris blanc avec des paillètes et une robe magnifique, je l’ai trouvée sublime ! Mais sinon je regarde pas spécialement les gens à vrai dire.

     

    Ce moment où j’ai dansé comme si j’étais possédée

    KÉVIN

    « Un bon dimanche« 

    dim. 3 mars / S Society x Lavoir Public x Barbieturix : Boy Harsher (Le Sucre)

    Qui es-tu ?

    Kevin dit kbèche, avec des guirlandes et des paillettes en soirée

    L’image contient peut-être : 1 personne, nuit et texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Un bon dimanche

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Juste avant l’arrivée de Boy Harsher, il y a eu un long moment sans musique ni personne sur scène, tout le monde se regardait, il a commencé ensuite par jouer avec sa clarinette en intro puis ils ont commencé leur set et à balancer la musique, les bases et le son et là je me suis dit, ça y est, on y est !!!!

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Quand je me suis retrouvé à parler avec des inconnus et JC (notre super directeur des cabinets) au milieu de la soirée, toujours un bon moment !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Mila Dietrich car je ne la connaissais pas, et elle nous à vite motivé en ce début de Sunset avec son super set qui à donné le ton de la soirée !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Je préparais ma classe, parce que je suis enseignant et un dimanche au Sucre ça veut dire un lundi en classe et il faut assurer, et recommencer la semaine avec mes élèves, donc bosser plus tard le lundi pour rattraper le dimanche plus ou moins studieux, et je pensais à cette super Sunset et ce que j’allais faire le WE d’après !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    C’est ma colloc, elle fait mine de rien, mais elle a le diable au corps, elle est toujours prête pour fouler la piste ou prendre (torcher ?!) une petite chartreuse au bar ! Avec sa chevelure digne du roi lion, elle attire le regard !

    Le moment où on a franchi les portes en arrivant, un peu tard, tout le monde dansait et la, petit pas de disco pour lancer les festivités avant de rejoindre les copains.