Les Nuits Sauvages

Les 5 teufs du nouvel an à ne (surtout) pas rater – Heeboo

Les 5 teufs du nouvel an à ne (surtout) pas rater

Les teufs du mois - Décembre 20, 2018

Tous les ans, le même enfer. Tes désirs de fête qui prennent la mer. À mesure que les jours de décembre s’enfilent, à mesure que les nuits filent et que le terrifiant 31 se rapproche, ton coeur se liquéfie, ton corps vacille. « Et si l’année à venir était pire que la précédente » ? « Et si ce réveillon se transformait, encore une fois, en un cauchemar sans lendemain » ? « Et si, encore pire, le réveillon de cette année, était aussi médiocre et emmerdant que celui de l’an passé ? » Aouch. Que de vilaines questions. Parce qu’attention. On a la solution !

Pas la solution forcément, à ton manque d’amour, ou de reconnaissance au travail. Pas la solution à ton année que t’as l’impression d’avoir ratée. À ces 365 jours qui n’ont pas fait que te combler. Mais qui d’une certaine manière, t’on fait avancer. On a pas toutes les réponses, mais on a décidé de t’aider à faire passer la pilule 2018 en une nuit qui s’annonce inoubliable, sous tous les sens du terme, à toutes les minutes. La première pour un aller sans retour vers les années 2000 ; la deuxième pour être (un peu) too much, t’en as bien besoin ; la troisième pour lâcher les chiens, enfin ! La quatrième pour retrouver un frère de teuf perdu ;  la cinquième pour perdre quelques neurones et dire ciao à la morosité. Et bonne…. !

La plus… « OLD SCHOOL »

Back to Nouvel An 2000 (Pardon)

Tu iras parce que... t’es trop jeune pour avoir vécu l’excitation et la terreur qui ont précédé ce fameux « BUG DE L’AN 2000 MA GUEULE ». Ou alors t’étais juste trop bourré. Tu te souviens de rien. À part que les claviers d’ordinateur ont volé, que les écrans se sont fissurés et que le wifi y est mort-né. Ha non, ça c’était juste dans le film. En fait, t’as juste envie d’hurler OOUANE MÔR TAÏME toute la soirée dans les oreilles de tes copains, et de vomir sur ton date à minuit trente deux. Malin.

Mais tu diras que c’est parce que... « Miusik mèke ze pipol tougayzeur ». Puis pour cette ligne sur l’événement, qui prédit un beau bazar comme on en trouve souvent au (pardon) : « Pop, hip-hop, r&b, UK garage, trance, eurodance, house, French touch, electroclash, techno ». Ouh. La. La. Ça va saigner.

Tu es… Léonora. 34 ans. Pas fan des gros clubs où les basses te pénètrent le corps sans autorisation, via tes tympans facilement agressés. Pas fan de la masse, des foules qui s’agitent dans un coït que t’avais pas demandé. Pas super ravie quand on te demande de payer ta pinte 15 euros, ton vestiaire 10 et ton entrée 40. Du coup, tu traînes dans les bars, avec ta bande, en attendant qu’ils ferment.

Un jour, tu t’es pointée au (pardon), sans savoir, vraiment, où tu mettais les pieds. Toi et tes potes, à enchaîner les verres et les déhanchés, 2 h du matin, en attendant qu’on vous mette dehors. Puis le jour s’est levé. 5 h du matin. Enfin presque. C’était un jeudi. Et tu t’es surprise à te dire « merde, sont cons ces branques, nous ont oubliés à l’intérieur ». Puis les semaines se sont enchaînées, et t’es devenue une habituée. Tes patrons disent pas merci. Mais toi, tous les jeudis, tu dis « ho oui ! ». Puis t’habites dans la rue du dessus. En deux deux t’es couchée. Un bien beau bar/club de quartier. Tout pour te plaire. Alors pour ce réveillon-ci, pour une fois, peut-être même la première fois de ta vie, tu vas passer le nouvel an dehors. T’en frisonnes d’avance. Mais c’est pour la bonne cause.

Tu y boiras… Un moscow mule pour commencer la soirée, une coupe de mauvais champagne pour souhaiter la bonne année, un shot de Get 31 pour digérer le 1er janvier

Tu y mangeras... Des cds de danse, de pop et de R’n’B en veux-tu en voilà.

Tu y écouteras... Britney, Beyonce, Sisqo, Usher, ouh la la.

Tu y choperas… Un sosie d’une des soeurs de Charmed. Mais à savoir lequel…

Tu y ressembleras à… S Club 7

Le truc débile que tu feras avant de passer en 2019… T’enverras un texto à tous.tes tes ex.e.s, pour t’excuser de… ne plus jamais avoir répondu / les avoir trompé.e.s au moins huit fois chacun.e / les avoir déjà oublié.e.s. N’oublie pas de signer « bisou ».

Tu finiras… à 8 h 02 à tanner les serveurs et serveuses pour rentrer en after avec eux/elles (on est navrés, d’avance, pour eux/elles, ndlr)

L’événement Facebook : Back to Nouvel An 2000 (pardon)

La plus… « GRANDIOSE »

House of Moda (à la folie)

Tu iras parce que... cette année t’as envie de tout donner, de balancer la sauce, d’envoyer la purée. Puis parce que passer un réveillon du nouvel an avec l’équipe de la House Of Moda, ou HOM pour les intimes, c’est passer le cap avec la famille, les copines, c’est la prévision de rire aux éclats pendant plusieurs heures, de se laisser surprendre par les paillettes et les outfits monumentales de ces créatures célestes que tu côtoies toute l’année. Une belle conclusion, pour un beau nouveau départ.

Mais tu diras que c’est parce que... « Let the beat control you body… » – Louisahhh.

Tu es… Santa. 24 ans. Tu travailles ton look depuis des mois maintenant. T’as tout dessiné, commandé les tissus, t’as tout modelé, tout coupé, tout cousu ; ton Stockman en a vu de toutes les couleurs, t’y es passé, repassé, t’as tout changé, révolutionné ce que de toi, tu attendais. Cette année, un look d’enfer pour une année qui promet. 2019, année de la teuf. 2019, année de la meuf. 2019 année du… NEUF ! Un toi tout neuf. Tout nu, rhabillé, qui s’est reconstruit. La poupée russe en a découvert une autre, qui en a découvert une autre, qui en a… et tu es né.e. Enfin pas encore. Mais ça ne saurait tarder. J – quelques heures et quelques brouettes. Rendez-vous le 31 décembre, à la folie, pour ta nouvelle vie !

Tu y boiras… CHAMPAGNE CHÉRIE.

Tu y mangeras... Des huîtres. Et si c’est pas au menu du Décompte, aka le dîner qui précède la fête et pour lequel tu peux encore réserver, tu amèneras les tiennes, c’est dit ! Pas de réveillon sans huîtres, il y aura bien assez de moules au mètre carré bébé !

Tu y écouteras... Un set grosse chaleur, de celle que tu attends comme la Reine Mère, la très très très classe Louisahhh… puis tu pourras gigoter sur le set de techno lesbienne d’Aubry, et avec un peu de chance, tu seras encore là pour la passation d’after à Discomatin, le lendemain.

Tu y choperas… Beaucoup trop d’amour. Attention, l’amour, ça pique parfois.

Tu ressembleras à… Charlie Hides !

Le truc débile que tu feras avant de passer en 2019… Essayer de re-choper ton ex.e à 23 h 56 et te retrouver dans les bras d’une méduse à l’haleine suspecte à 00h02.

Tu finiras… à 12 h 06 à errer dans les chemins du parc de La Villette, accompagnés de tous tes potes et copines, en te disant qu’il n’y a pas meilleur début d’année que de flâner le nez au vent. On a même prévu du soleil pour venir agrémenter ce petit bonheur momentané. Nous remercie pas.

L’événement Facebook : House of Moda

La plus… « SCHLAG »

Fusion mes Couilles (nouvel an) (Boiler Room)

Tu iras parce qu…‘une Boiler Room non filmée où on t’annonce que tu vas très clairement faire ce que tu veux de ton corps et de tes pas de danse, c’est… unique dans une vie. On ne rate pas ça. Puis tu kiffes bien le bail de « ON SAIT PAS OÙ C’EST MON DIEU QUAND EST-CE QU’ILS VONT DONNER LES DÉTAILS POUR LE LIIIEEEUUUUUUU BON DIIIEUU ? ». Adrénaline, fleur de suicide Saint-Sylvestre.

Mais tu diras que c’est parce que... l’une des djs est kazakh (mais en fait c’est vrai) !

Tu es… Hervé. Du haut de tes 41 ans, le combo Fusion mes couilles x Boiler Room te rend curieux.se. Habitué des soirées aux line-up pointus. Habitués à sortir pour « découvrir » avec un grand D, tomber, littéralement, sur la perle rare, frémir de vibrer sur le set d’un ou d’une dj que tu ne connaissais pas avant. T’es comme ça, Hervé, t’as besoin d’être certain de sentir ton coeur palpiter, tout ton corps trémuler, sinon tu sors pas. Sinon ça en vaut pas la peine. T’en as vu du peuple, t’en as fait des soirées, des grosses raves techno qui ont bercé ton sortir d’enfance à la folle effervescence du Pulp, un peu tuée dans l’oeuf, t’en as brassé des foules, humé des essences de fête. Pour toi, les Fusion mes Couilles, du haut de leur désinvolture, de l’indécence de leur line-up et du ton irrévérencieux qui fait leur patte, font partie de ce qu’il se fait de mieux sur la capitale en matière de teuf.

Tu y boiras… une bonne grosse bière blonde, y’a que ça de vrai, Nouvel An ou pas Nouvel An.

Tu y mangeras... tu manges jamais avant d’aller en teuf, never avant l’after, après un petit ter qui passe bien, puis tu dors pendant 15 heures.

Tu y écouteras... Revenons-y, donc, à cette dj kazakh. Elle s’appelle Nazira et fait partie du collectif berlinois féministe, queer et non-binaire Room 4 Resistance. Impliquée dans la vie nocturne underground kazakh, ses sets sont hybrides, très modulaires, breakés, inspirés EBM et très puissants.

Tu y choperas… un t-shirt qui sera pas à toi en te rhabillant pour rentrer chez oit ; en vrai, et tu l’assumes très bien, tu les collectionnes, et quand tu pars en teuf, tu fais rarement gaffe à ce que tu te mets sur le dos…

Tu ressembleras au… casting made in 2018 de This Is England

Le truc débile que tu feras avant de passer en 2019… chiner la meuf de ton pote, tu fais ça tous les ans, avec toujours un pote différent, à croire que t’aimes que les meufs avec qui c’est mort-né. Pour la consultation psy, on a des numéros en MP.

Tu finiras… à 9 h dans le salon d’une meuf que tu connais pas, entouré de ses potes que tu connais pas, dans un quartier que tu connais pas, au fin fond d’une banlieue que tu connais pas et tu tenteras un truc vers 9 h 01 entre deux traits bien tassés.

L’événement Facebook : Fusion mes Couilles (nouvel an)

La plus… « MYSTIQUE »

824 Heures : Décompte au cul du Camion (BADABOUM)

Tu iras parce que... le retour d’un anti-héros, c’est impossible à manquer ; surtout lorsque tu as été un.e grand.e abonné.e, des beuveries du mercredi, de la rue Oberkampf, au 824 H. Pour cette édition spéciale come-back, c’est un rendez-vous de fixé au Badaboum. Et ça va faire BOUM.

Mais tu diras que c’est parce que... sortir à Bastille un soir de Nouvel An est une SUPERBE idée… (rire)

Tu es… Erwan. 22 ans. Ha le 824 heures. Ou six mois de la vie d’un homme. T’as quasiment écrit un livre sur cette période de ta vie. Fantasque et quasi irréelle. Mais comme beaucoup de choses qui agrémentent ton quotidien, tu ne l’as pas fini, ce livre. Là-bas tu y as tout laissé : égo, fierté, célibat et couple à la fois, quelques cheveux même, et jusqu’à ton caleçon ! Tu y as découvert l’amour à plusieurs. Tu t’y es cru poly-amoureux même. Puis quand les portes se sont fermées, quand ce bar éphémère a disparu sous les décombres de souvenirs cotillon, t’as trouvé le journalier coton, t’as repris Rachel dans tes filets en lui demandant de ne plus voir Sarah. Elle t’a quitté. Et tu t’es dit « plus jamais ».

Mais c’était beau quand même cette période. C’était doux et facile. Au 824 heures tu te transformais. Parfois en créature mystique. D’autres fois en éphèbe courtisé des temps modernes. Parfois en monstre. Tu t’es découvert. Au même rythme que ton portefeuille s’emportait. Une chose est sûre, ce que tu y as trouvé, c’est un bout de toi qui t’était étranger. Une facette que tu n’avais même jusqu’alors jamais soupçonnée. Une beauté dangereuse. Qui t’a valu, sur la joue, quelques griffures. Mais ha quelle excitation, ces nuits de semaines passées sans dormir… L’exaltation faite papillon.

Tu y boiras… Un planteur si tu en trouves. Un gin to si on te l’offre.

T’y mangeras... Le cou d’un.e étrangèr.e. Ou quelques râteaux. C’est un peu quitte ou double le Badaboum !

Tu y écouteras...Le Camion Bazar, Bonjour/Bonsoir, A NOUS Paris, Les Niçois, Sapin Blossom aka l’autoroute du rire sous track, ou du track sous rire, ou du rire sous cape, ou de la cape sous track. Bon, c’est au choix. Mais ça va être un beau n’importe quoi !

Tu y choperas… Une crêpe dégueulasse rue de Lappe.

Tu ressembleras au… casting de Mad Max

Le truc débile que tu feras avant de passer en 2019… faire des blagues à l’entrée. Y’a moyen que tu rentres jamais. Et que le potentiel fun de ta soirée en soit pas mal impacté. Voire fortement menacé.

Tu finiras… à 11 h 51 à demander à tous tes potes où est la sortie du club, après avoir tenté en vain de prendre la suite par le photomaton, les escaliers qui mènent au petit balcon, et être passé 98 fois derrière le bar en te prenant pour un serveur.

L’événement Facebook : 824 Heures : Décompte au cul du Camion

La plus… « SOMBRE »

BLACK DAY : New Year (secret place)

Tu iras parce qu…il en fallait bien une de teuf un peu border. En dehors des clubs. Des crispations de la ville. En dehors des carcans, derrière les barreaux, sous les basses assourdissantes. Il en fallait bien une d’envolée obscure. Il en fallait bien un de tapage nocturne sans concession non ?

Mais tu diras que c’est parce que...t’avais rien à faire, t’as vu de la lumière…

Tu es…Diane. 27 ans.Ça fait un bail que t’es pas sortie. Alors pour ce nouvel an là, vu que tu viens juste de te faire larguer (et bonne année !) t’as décidé de te la donner. T’as rappelé tous les potos de l’équipe Contrast, quand tu mangeais, respirais, suais only techno. Ahmed, Handy, Salomé, Sandra et Charlotte. L’époque où tu commentais les posts des pistos sur Techno Flex et Détente, où tu disais aux trolls d’aller manger leur mère, et où tu faisais ton agenda du weekend sur PWFM le jeudi matin à 8 h. C’était une saison sans soleil, un hiver froid mais excitant de quelques années, le règne de toutes sortes de poudres au nez, le triomphe de la jeunesse un peu candide et de l’envie de tout envoyer en l’air.

Tu rentrais avec un mec différent à chaque soirée. Avec des filles parfois. C’était convenu, même si un peu décousu. Pas la bévue du siècle. Mais plaisir partagé, complicité un peu poussée. C’était bon cette époque, aucun lendemain ne ressemblait à la veille. Aucune veillée mortuaire ne ressemblait à ce que t’avais espéré de la vie. Ou-é, un soir, un pote est tombé. T’as rien compris. Mais il s’est plus relevé. Pas la faute de la fête. La faute à la vie et à cette prévention qui fait peur. Aux autorité et à tous ceux qui depuis leurs podiums dorés regardent de haut le peuple qui se trémousse le poing levé. Pour ce réveillon un peu spécial, tu vas danser sans t’arrêter, même si ça fait longtemps, mais c’est l’ébullition que tu veux retrouver, et le visage de Mehdi, à dessiner le vacarme sain, dans les vapeurs d’un dancefloor délivrance.

Tu y boiras… une coupe de champagne pour le symbole, un shot de vodka caramel pour Mehdi, et des red bull pour tenir jusqu’au petit matin

T’y mangeras... ta jeunesse, en pleine dent. Mais en vrai, tu prévois un petit apéro avec les potos pas vus depuis longtemps, à base de foie gras, de quinoa et de pâté en croûte.

Tu y écouteras... les tribulations d’un magnifique line-up bien monté. Entre la techno mentale et euphorisante des suédois de The Empire Line, les virées EBM de l’espagnole basée à Berlin Reka, l’indus du japonais Tomohiko Sagae ou de l’italien Max Durante à la frontière de l’acid-core, t’as pas fini de perdre des neurones.

Tu y choperas… entre une intoxication alimentaire et une infection urinaire, nos coeurs balancent.

Tu ressembleras à… lui.

Le truc débile que tu feras avant de passer en 2019… tenter de te souvenir des pas de tektonik que t’avais appris ton frère, vers 23 h 56. Avant de crever l’oeil d’une meuf death af et de partir en courant, de glisser, de te retourner un doigt et de finir aux urgences. Sympa le nouvel an. Mais t’inquiète, 2019, année de la teuf, t’as pas fini !

Tu finiras… Mal.

L’événement Facebook : BLACK DAY : New Year

 

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Ciuciek : « Ma première soirée ? Dans un bunker en Pologne, en 1999 »


La montée

Soul Edifice : « La rave c’est de la musique composée sans prétentions, pour la fête, par la fête »


Culture Club

La pire teuf de ta vie #01 : « Au bout d’une heure on avait 4 ou 5 nains de jardins dans le caddie »


La montée

PARDON MOI : « La rencontre de Gary Numan et Devo, dans un monde dystopique du futur »