Les Nuits Sauvages

Les 5 teufs à ne (surtout) pas rater en janvier – Heeboo

Les 5 teufs à ne (surtout) pas rater en janvier

Les teufs du mois - Janvier 10, 2019

Rainer Torrado

Sortir sans jamais s’arrêter. Les vacances impossibles. Se retrouver enchaîné, au plaisir de soi, et de la fièvre, la terrible fièvre qui rallume la flamme, même quand le corps ploie. Le brutal fanatisme de la nuit, l’excessive exaltation du club, la tragique fureur de danse, maligne, habile, futée, petite soeur du vice, gourmandise sans appétit, la nuit, rien, vraiment, n’importe. Quoi que. Un rien ne l’emporte. Et on adore clairement (trop) ça.

Pour ce premier mois de l’année 2019, on a misé sur cinq soirées qui balancent la purée. C’est dit !

Pour te la faire courte :

12 janv. : techno, hangar, hiver noir

18-19 janv. : festival, noise, fragile

24 —> 26 janv. : eaux troubles, festival, expé

25 janv. : gabber, street, wide

26 janv. : hangar, liberté, queer

1. Samedi 12 janvier – Bresson II – L’enfer c’est les autres (secret place)

Tu es… Yoann, 24 ans, t’aimes la techno qui frappe dur et bien. T’aimes les hangars. Avoir froid et te réchauffer en dansant. On dit de toi qu’il « aime pas les gens ». Mais t’adores faire des câlins à 5 h du matin, quand tu sais que le soleil va pas tarder, et que t’as un peu peur au fond, dans ton p’tit coeur caché de techno-fragile.

Tu y vas parce que… t’étais à la première de l’enfer, Bresson – Le commencement, le 10 novembre dernier, et t’avais déjà scandé des rimes de poésie, dans l’apocalypse de la nuit, et les vrombissements groovy de Panzer, Javi Redondo ou encore Makime Iko, Fugitiv et Id!r. T’avais kiffé, du coup pour le second épisode, pas une seule seconde t’as hésité.

Tu vas twerker sur… 14anger et sa hardcore de la mort, Antigone qui vas soulever la faune, ou encore Minimum Syndicat et leur live, dont tu te remettras pas, tu sais, un peu comme la dernière fois.

Potentiel de fun : 23 % si t’aimes zouker-zouker, 115 % si t’aimes écarteler des souris la nuit quand tout l’monde roupille.

Potentiel de chope : 50/50 tout dépend de ta conso, et de la température qu’il fera

Tips : Oublie pas tes moufles.

Les bails : de 23 h 45 à 12 h, entre 12 et 15 euros, prends tes tickets

L’event FB : Bresson II – L’enfer c’est les autres

Merci qui ? Merci Open Minded !

2. du 18 au 19 janvier – OFFF d’hiver (Point Éphémère)

Tu es… Safia, 29 ans, en thèse de socio de la mode, tu rentres à peine de l’étranger, et t’as envie de t’en mettre une bonne à dose de lives, de bruits avec un grand B et de jeux de fumée sanguinolente. T’as convié tous tes potes pour l’occasion, ça va changer de la Méca, et tu pourras briefer les gens sur le Japon underground et ses spots punks incroyables qui t’ont marqué la peau et l’oreille à vie.

Tu y vas parce que… ça fait un bout de temps que t’attends qu’un truc cool soit organisé au Point Éphémère, en perte de rythme depuis déjà quelques années. Une telle prog dans un lieu que tu as, dans le passé, tant aimé, c’est pour toi très symbolique, et bon signe !

Tu vas twerker sur…  de la bonne bonne bonne ! On va pas te mentir, toute la prog est cool, et à ne pas rater. Mais s’il faut choisir, on mentionnera avec plaisir la dark électro pop super sexuelle de Viot (Adrien Viot, made in Montreuil).

Potentiel de fun : 11 % parce que t’es un darkos et que le fun est dépassé

Potentiel de chope : 11 % parce que t’es un darkos et que la chope est dépassée

Tips : N’oublie pas de créer le groupe Chineur du Dark avant, et de t’activer en mode pogo, c’est si vite arrivé…

Les bails : Les deux soirs de 20 h à 4 h, 9 euros pour un soir, 15,20 euros pour les deux, réglo ! Prends tes tickets !

L’event FB : OFFF d’hiver

Merci qui ? Merci OffNoise !

3. du 24 au 26 janvier – MOFO #15 ▬ Festival en eaux troubles (Mains d’Œuvres)

Tu es… Juan, 34 ans, développeur web, tu supportes plus tes collègues, tu penses parfois (tout le temps) à les tuer, ou à changer de job, de boîte, de pays, tout te saoule, t’es tout le temps vénère contre tout, t’as l’insulte facile, surtout quand t’aimes les gens, et le MOFO, tu l’as quasiment jamais raté.

Tu y vas parce que… c’est la tradition, putain, merde ! Le MOFO, c’est religion. Putain. Merde. Ne pas aller au MOFO, c’est pêché.

Tu vas twerker sur… tous les groupes, puisque tu y vas les trois jours. Mais clairement, tu as quelques préférences pour le rock énergique à la limite de la noise des mignons de LYSISTRATA, sur l’univers dépressif mais tellement beau d’Arne Vinzon et sur la beauté magique des allemands de Fenster.

Potentiel de fun : 120 % parce qu’un festival qu’on ne rate jamais, quand en plus il n’y en a qu’un, c’est comme s’enfouir dans des draps fraîchement lavés, avec une bonne bouillotte qui sent la lavande, ça donne le tournis tellement c’est nécessaire, ça donne l’envie de tout casser tellement c’est feel good.

Potentiel de chope : 120 % parce que quand t’es heureux, tu chopes à la volée, sourires et caresses, baisers et tendresses, amour et minaudes paresses. Quand t’es heureux, genre VRAIMENT heureux, l’éternel énervé se transforme en bisounours, magie des grandes contrées.

Tips : N’oublie pas masque et tuba pour patauger en toute gaité dans cette marée d’humains troubles comme ton coeur (et la vie, CQFD).

Les bails : Jeudi et vendredi de 19 h à 00 h 30, samedi de 17 h à 00 h 30, de 12 à 15 euros pour un soir, de 35 à 45 euros pour un pass 3 soirs. Prends tes billets !

L’event FB : MOFO #15 ▬ Festival en eaux troubles

Merci qui ? Festival MOFO et Mains d’Œuvres

4. Vendredi 25 janvier – Temporisation (La Java)

Tu es… Selena, 21 ans, tu sors déjà depuis quatre ou cinq ans, on te surnomme « teuffeuse professionnelle », on t’appelle toujours pour connaître les meilleures soirées, tu reçois parfois même des messages sur FB de gens que tu connais pas. C’est dingue, mais qu’est ce que t’aimes ça !

Tu y vas parce que… t’as fait tes armes sur Overdrive Infinity, et tu suçais encore ton pouce, t’as suivi Teki Latex partout en soirée, un peu comme ton papa, puis t’es passée par tous les stades, de la Club Late à la Coucou! en passant par toutes les dates des Casual Gabberz, et autres Parkingstone. Cette soirée est donc pour toi, comme une douce fatalité.

Tu vas twerker sur… Amor Satyr bien évidemment. Fidèle compagnon de la clique à KHKH KHAN et Big Brothers, tu as l’intention, d’un jour, le demander en mariage, tu sais pas trop pourquoi mais t’aimes bien sa présence, et ses morceaux te font voyager comme jamais.

Potentiel de fun : Un bon petit 78 % parce qu’à la Java y’a toujours du fun, on sait pas si c’est le fumoir, les lumières chaudes, les légendaires catwalks de listés, ou le fait qu’on ait l’impression de rentrer au QG, mais y’a… ce petit truc du club de quartier qui se perdra jamais. Même si : faites quelque chose pour le sooooooooooooon bordel.

Potentiel de chope : 89 % parce qu’à la Java, on chope tout. Du coup : BEWARE.

Tips : Ne cherche pas le p’tit mec à la banane pour te payer bonbon, tu risques de flirter avec l’intégralité de la salle…

Les bails : de 23 h 59 à 6 h, de 5 à 10 euros, et prends tes tickets !

L’event FB : Temporisation: Gabber Eleganza, Amor Satyr, Dj ouai, Rahim

Merci qui ? Merci La Java !

5. Samedi 26 janvier – MYST 003 – Disco Trash (secret place)

Tu es… Margot, 30 ans tout pile, t’as besoin de frémir et de te sentir vivre. Toujours célibataire à 30 ans, et si c’était pas que ça la vie, trouver un mec et faire des enfants ? Tu flippes H24 de rater l’heure, de pas trouver le moment, le bon moment pour… passer sur l’autre rive. Celle de l’engagement et des responsabilités ? Boring. Et si tu changeais plutôt de bord ?

Tu y vas parce que… t’as pas encore fêté ton anniversaire tout fraîchement passé avec tes ami(e)s, et vu comment l’année a mal commencé, t’as bien besoin de te foutre à poil à une soirée, de faire des câlins pour tout oublier, le temps de dix heures de danse et baisers non stop sous une boule à facettes cachée. Ce qui se passera à la Myst restera à la Myst (et dans ta culotte).

Tu vas twerker sur… les allemands d’ Echoes Of October parce que c’est monstrueux et prophétique, c’est comme un appel à la violence, dans un éclat de fouet qui étreindrait la peau avec amour.

Potentiel de fun : 122 % parce qu’une telle soirée, dont tu connais même pas encore l’emplacement, tu y emmènes toute ta bande de 15 potes. Et avec tes 15 potes, aucune soirée ratée, que du fun, du très très gros fun qui s’arrête pas.

Potentiel de chope : 100%. Satisfait ou remboursé !

Tips : Une petite sieste samedi, de 15 h à 20 h, est fortement conseillée, histoire de pouvoir jouir de tout ton être et jusqu’au soleil qui éclate dans la boule disco.

Les bails : de 23 h 55 à 10 h, billets disponibles à partir du 10 janvier 

L’event FB : MYST 003 – Disco Trash

Merci qui ? Merci MYST !

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Les artistes du mois

Les cinq artistes à ne pas rater à l’Entente Nocturne Festival


Exclu

[EXCLU] Nicol – Moore & More


Teuffeurs 6.0

CHRISTELLE #1 – « La fête a une place tellement importante dans ma vie que mon lit me fait la tête »


Les teufs du mois

Les 5 teufs à ne (surtout) pas rater en avril 2018