Les Nuits Sauvages

Derrière le deck #10 : « La foule, anonyme et heureuse, que tu vois du haut de ce putain de perchoir » – Heeboo

Derrière le deck #10 : « La foule, anonyme et heureuse, que tu vois du haut de ce putain de perchoir »

Derrière Le Deck - Mai 7, 2019

Gabriel Boyer

Entre le booth et le dancefloor, on s’en fait tout un monde, et pourtant, de quel matière est vraiment fait le rideau qui sépare celui qui joue, de celui qui danse ? Celle qui balance ses tracks sans ménager qui que ce soit, de celle qui balance son corps comme si sa vie en dépendait ? Pour une fois, on a décidé de passer de l’autre côté du booth, pour avoir quelques feedbacks du weekend passé, côté artiste, côté technique, parce qu’on leur demande pas assez… : alors t’as kiffé ?

Pour cette dixième édition on ratisse large. Avec tous ces jours fériés on commence le weekend le mardi 30 avril à Ravensburg avec DJ Hell. On fait ensuite un saut par paname à la release night Blaucaus et à la WH4F #2, avant d’aller faire un coucou à nos potos lyonnais pour les cinq ans de Outrance. On repart de plus belle en ce début du mois de mai avec l’ouverture des extérieurs de La Station, une fameuse Trou aux biches etc etc etc le weekend fut bon bon bon même et surtout derrière les platines !

DJ HELL

« On est des gigolos »

mard. 30 avril / FFMcalling! DJ HELL (Kantine Ravensburg)

Qui es-tu ?

I am Helmut Josef Geier – artist name DJ Hell born 1962 in Bavaria. Music / fashion / art is what I am doing.

Je suis Helmut Josef Geier – nom d’artiste Dj Hell né en 1962 en Bavière. Musique / mode / art c’est ce que je fais.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

We are gigolo.
On est des gigolos.
Raconte nous ta vrille de la nuit
As a Dj I try to connect with the audience to get the best result at the end. I am an entertainer but do all my work in a artistically way of thinking.
En tant que Dj, j’essaie de me rapprocher du public pour obtenir le meilleur résultat à la fin. Je suis là pour divertir mais je fais tout mon travail de manière artistique.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

I jack u.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Lil Louis – French kiss and Donna Summer – I feel love changed the world also my world.
Lil Louis – French kiss and Donna Summer – I feel love ont changé le monde et aussi le mien. 

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

I sleep after long nights or I go swimming in the summer or better go to the sauna and massage.

Je dors après de grosses nuits ou je vais nager l’été. Encore mieux je vais au sauna et me faire masser.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

David Bowie.

DIE KLAR

« Une soirée explosive ! »

mard. 30 avril / WH4F #2: Défaite Du Travail (Le Klub)

Qui es-tu ?

Karl / DIE KLAR / Lunettes noires, coupe au carré.

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

C’était trop bien ! Une soirée explosive, fun et vraiment bon enfant ! Full support les copains de la WH4F !
Raconte nous ta vrille de la nuit
L’heure du tout premier gin tonic et là tout bascule. Voilà.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Le pogo improvisé avec Kimberlaid. Je ne sais pas qui a gagné mais en tout cas je n’en suis pas sorti indemne hélas…

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Une belle découverte, Lori Booster une djette venue spécialement de Bretagne et qui a littéralement mis le feu sur le dancefloor. Energique, Redbull, Boostant comme son blase.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Malgré la pls, j’ai pris mon courage à deux mains, je suis parti chez Romaric (DJ Kwamē) afin de préparer les échéances de ce mois de mai. Entre la sortie fin mai de mon premier EP Fatality et la prochaine Darude le 24 mai à L’Officine… Le tout devant un grec et les commentaires d’avant match de Barcelone Liverpool. Moment unique riche en protéines.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’ai vu Timorous à une soirée happycore, ça m’a vraiment fait plaisir ! C’est comme voir Booba à un concert de The Smiths, tu vois ce que je veux dire. J’ai kiffé !

Ma réaction quand la soirée s’est terminée !

VON GRALL

« Soirée complète ! »

mard. 30 avril / Concrete [Blocaus release night] (Concrete)

Qui es-tu ?

Je m’appelle Brice, nom d’artiste Von Grall et j’ai comme particularité de très très peu bouger quand je joue… mais alors pas du tout !

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Complète !
Raconte nous ta vrille de la nuit
Hmmmm je dirais après une heure de set, soit assez tôt car il était seulement 1 h. J’ai joué assez lent au début puis toujours aussi lent mais des sons hyper mentaux, de plus en plus cérébraux et ça a très bien répondu. Autant te dire que je me suis fait plaisir par la suite avec cette typologie de musique !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Les deux ou trois personnes qui dansent déjà à fond dès l’ouverture… Où ils étaient tous seuls dans la salle bien entendu !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le live de Lucy et Rrose, très très bon. J’ai l’impression que Rrose utilise de nouveau ses vieux sons hyper prenant avec les bonnes percus de Lucy dessus, les deux forment un beau duo.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Chez moi en train de dîner en pensant à quelle série Netflix j’allais regarder.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un mec complètement mort avachi sur une enceinte… Jusqu’au moment où il s’est remis debout et le mec avait une tête d’un type tout à fait nette, incroyable !

DJ TRISTAN

« Qualité »

vend. 3 mai / Outrance #33 ॐ 5 Years Birthday (Le Petit Salon – Lyon)

Qui es-tu ?

Tristan. Tall Psytrance Dj !

Tristan. Grand Dj psytrance !

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Quality.
Qualité.
Raconte nous ta vrille de la nuit
Walking in and the amazing vibe hitting me in the face !
En arrivant, j’ai été frappé par la super bonne ambiance !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Honestly I forget everything haha…

Honnêtement, j’ai tout oublié haha…

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Anything by Neil Young (best concert I’ve ever seen- since then I’m hooked).
N’importe quoi de Neil Young (meilleur concert que j’ai jamais vu – je suis devenu accro depuis).

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Next day I had to fly to Lisbon for another event. My first outdoor European party of the season actually which was great !

Le lendemain, je devais prendre l’avion pour Lisbonne pour un autre événement. Mon premier open air européen de la saison, qui était fantastique !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

My wife Vanessa constantly and in every way.

Ma femme Vanessa constante à tout moment.

EARTHSPACE

« Bonheur »

vend. 3 mai / Outrance #33 ॐ 5 Years Birthday (Le Petit Salon – Lyon)

Qui es-tu ?

My name is Matheus, Brazilian and also known as Earthspace and i am 28 years old.

Mon prénom est Matheus, je suis brésilien et aussi connu sous le nom de Earthspace. J’ai 28 ans. 

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Happiness in it’s highest level.
Le bonheur à son plus haut niveau. 
Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?
So, gonna talk about the time that I was playing my live set. There is one song from my last album called « Capricorn » is a collaboration with my friends from Ingrained Instincts, and for me, this is one of my most special and mystical tracks. So, when i started to play this one, after a while the things changed, the things starts to get more psychedelic and introspective. I could see a lot of people closing their eyes and a having a very beautiful moment. What a nice memory.
Je vais parler de ce moment où je jouais mon live. Dans mon dernier album « Capricorn » en collaboration avec mon ami de Ingrained Instincts, il y a mon track le plus spécial et mystique. Donc quand j’ai commencé à le jouer, après un moment les choses ont changé. Tout est devenu plus psychédélique et introspectif. Je pouvais voir plein de gens fermer les yeux et passer un très beau moment. Quel souvenir agréable. 

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Does it needs to be psytrance ? Héhé, I don’t have any special song to list, because I am always changing what i am always listening to. But at this moment, I am in love again with « Supertramp » especially with their album « Crime of the Century » what a beautiful masterpiece, all the arranges and lyrics are so special and it can fit in any moment of your life. So, if some of you don´t know this band or this album, check it out.
Ça doit forcément être de la psytrance ? Héhé, je n’ai pas de track a particulier à donner, parce que mes goûts musicaux changent constamment. En ce moment, je suis à nouveau sous le charme de « Supertramp » notamment avec l’album « Crime of the Century », un chef d’oeuvre exceptionnel. Tous les arrangements et les paroles sont si particuliers qu’ils peuvent correspondre à plein de moments de notre vie. Donc si vous ne connaissez pas le groupe ou l’album, allez l’écouter !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

I was in the middle of my sleep at the hotel, resting a bit before to go back to the airport.

J’étais en train de faire une sieste à l’hôtel, pour me reposer un peu avant de retourner à l’aéroport.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Hmm, ok. Had so many people at the party, but one girl in special got my attention, I don’t know her, but she looked like Uma Thurman on Pulp Fiction movie. With the same hair style and shirts. And she was really having it and letting the music get inside of her, closing her eyes and having a great moment (I hope so).
Hmm, ok. Il y avait tellement de gens à la soirée, mais une fille en particulier a attiré mon attention. Je ne l’a connaît pas, mais elle ressemblait à Uma Thurman dans le film Pulp Fiction. Avec la même coupe de cheveux et t-shirt. Et elle était à fond dans le truc, réellement dans la musique, fermant les yeux. En passant un moment génial (j’espère !).

FLAGALOVA

« J’étais tout-fou »

sam. 4 mai / Trou Aux Biches (La Java)

Qui es-tu ?

Silvère dit Flagalova, je fais de la musique et parfois je mixe.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Musicalement éclectique.
Raconte nous ta vrille de la nuit
Vers 1 h 30 quand j’ai commencé à mettre de la trance, on voyait le regard des gens rempli de nostalgie et d’ivresse. Y’avait encore un peu de place au devant du dancefloor, des amants enlacés et des amis qui faisaient leur chorée. C’était un joli tableau.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Quand j’ai cédé ma place au deck au dictateur nord coréen, DJ Bus Replacement Service.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Elle a passé un remix complément wtf de Levan Polka, j’étais tout-fou.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Dans mon lit à netflixer avec de la San Pé.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Y a juste une meuf qui a voulu vomir, vers 3 h je crois. Elle courrait autant qu’elle titubait et je suis pas sûr qu’elle soit arrivée jusqu’aux toilettes, y avait la queue. La pauvre, c’était un peu intense à regarder.

Moi quand je passe Rihanna.

MOHERKÜPPEILØBSXCUR

« Superbe expérience »

sam. 4 mai / Nymphony Records Release Party: Moher, Øbsxcur, Küppeil (Panic Room)

Qui êtes-vous ?

Moher : Théo Le Moher aka j’vous met en Y.

Küppeil : Mathieu Coupel aka la sauterelle.

Øbsxcur : Aurélien PIN.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui vous vient en repensant à la soirée ?

Moher : Intense.

Küppeil : Chaleurrrrrr.

Øbsxcur : Muy Caliente

Raconte nous votre vrille de la nuit

Moher : D’accord avec Küppeil

Küppeil : D’accord avec Obsxcur (sauf pour la tension sexuelle).

Øbsxcur : À partir de 2 h, la chaleur est montée dans le club. Tout est devenu plus intense, la foule de plus en plus serrée, avec une petite tension sexuelle qui montait. Enfin pour ma part.

Si vous pouviez en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Moher : Au tout début de la soirée, un mec dansait comme s’il était 4 h tout seul. C’était à la fois flippant et drôle.

Küppeil : On m’a demandé si je pouvais passer un track mais je n’ai rien compris !

Øbsxcur : Un gars m’a demandé s’il pouvait brancher sa clé usb pour qu’on écoute son Podcast.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Moher : À partir de 3 h on a commencé à jouer sérieux, c’est à dire à 135bpm avec des tracks plus énergiques. C’est vraiment ce moment qui m’a marqué car je me sentais super bien et le public me donnait vraiment l’envie de faire du mieux que je pouvais ! Merci à eux !

Küppeil : L’implication, l’énergie débordante et l’envie d’en découdre de mes deux acolytes.

Øbsxcur : C’est la première fois que nous faisions l’expérience de jouer ensemble et nous ne nous sommes pas vu avant pour préparer quelque chose. Ce B2B de cinq heures fut une superbe expérience, et nous avons bien fusionné. Le public nous a remercié pour l’énergie qu’on transmettait.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Moher : À 20 h 20 j’étais en train de tuer quelqu’un… de finir le troisième track de mon prochain EP !

Küppeil : Je buvais un thé avec une part de gâteau aux pommes

Øbsxcur : J’étais en PLS dans le train direction Lyon. Je réfléchissais sur mon existence et je me demandais si prendre un kebab en rentrant serait une si bonne idée.

La personne croisée qui vous a marqué(e) ?

Moher : 22 h, warm up. Le type qui dansait à fond était tout seul dans la salle. J’étais avec un collègue de Marseille et d’un coup le type s’est retourné vers nous et a continué à danser en nous fixant. C’était chelou.

Küppeil : Le mec qui dansait à donf sauf qu’il était 22 h et il est parti à minuit. J’aurais aimé qu’il reste devant notre set.

Øbsxcur : Pareil !

PASTEUR CHARLES

« Grand bain de bonheur, de partage et cœurs remplis »

sam. 4 mai / La Station — Plein Air 2019 — 1er week-end (La Station – Gare des Mines )

Qui es-tu ?

Pasteur Charles, champion régional de selfie ramasse, responsable excès, house music et grand love derrière les platines de la Station depuis son ouverture, avec un plaisir subversif assumé.

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Ferveur.
Raconte nous ta vrille de la nuit
Ca m’arrive jamais, mais ce coup-ci, je sais pas, j’étais un peu anxieux. J’avais envie de faire un set qui marque bien le coup, qui soit vraiment le plus intense de la terre, pour rendre à ma maison mère toute la confiance qu’elle me porte depuis le début. Alors évidemment, j’ai un peu commencé par me paumer dans les règles, pas savoir où aller, bref, être à côté de mes pompes. Et puis la machine s’est mise en marche, les morceaux ont fini par venir tous seuls, et là, track après track, je voyais les grappes de gens se mettre à danser fort, bras en l’air, grand sourire. Pour finir dans un grand bain de bonheur, de partage et cœurs remplis, un truc du genre.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Quand je redescends du balcon de la scène du rez-de-chaussée après avoir laisser la maison dans les mains plus que sûres de Betty, et que je comprends que les potos d’Hydropathes sont en train de faire un teknival au sous-sol. On a jamais aussi bien incarné l’idée du « deux salles, deux ambiances ». Mais « si on a pas le même maillot, on a la même passion », alors y’a moyen que ça ait été un des combos les plus efficaces que j’ai vu à Porte d’Auber, mine de rien.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Betty a mis la flamme fort aussi, je peux pas dire que c’était étonnant. Mais il faisait tellement chaud que mon tel freezait dans le dancefloor.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je dormais comme jaja.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

La foule, anonyme et heureuse, que tu vois du haut de ce putain de perchoir. Et la meuf qui est venue me demander deux fois mon blase, parce que l’égo, tout ça, on va pas se mentir.

THE WHISTLERS 

« On peut pas dire qu’on est producteur de frenchcore »

sam. 4 mai / Freaky Beats #21 (GLAZART)

Qui êtes-vous ?

We are Jan and David the two The Whistlers members. We can’t say we’re frenchcore producers, so we just say we are hardstyles producers. We produce lots of different styles, like makinaFrenchcore which is maybe the style that differences us more and makes us special. The two of us were born in Barcelona, and live there and knew each other in university six years ago.

On est Jan et David, les deux membres de The Whistlers. On ne peut pas dire qu’on est des producteurs de frenchcore, donc on dit juste qu’on est des producteurs de hardstyles. On produit plein de genres différents, comme de la makina frenchcore qui est peut être le genre qui nous différencie le plus et nous rend spécial. On est né et on a grandi à Barcelone. On s’est rencontré à l’université il y a six ans. 

Le premier mot qui vous vient en repensant à la soirée ?

Ecstasy.
Raconte nous votre vrille de la nuit
The best moment was obviouslly while we were performing, with the big enthusiasm people show while we’re playing our own tracks, this makes us happy !
Le meilleur moment c’était évidemment quand on jouait, avec l’enthousiasme massif que les gens montraient lorsqu’on jouait nos propres tracks, ça nous rendait heureux !

Si vous pouviez en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

In the backstage there are always funny moments, with the rest of artists we’re always kidding and laughing !

Dans les backstages, il y a toujours des moments amusants, avec le reste des artistes, on rigole et on plaisante tout le temps !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

The good thing about playing around Europe is that you get to know lots of artists you didn’t know before with great tracks that for sure we’ll play in a future !
Le truc cool quand on joue partout en Europe, c’est qu’on découvre des tonnes d’artistes avec de supers tracks, qu’on jouera certainement plus tard !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Getting the plane back to Barcelona ! I’m joking, just thinking it was an incredible party with incredible people so just very glad to be here again and thinking about coming again the soonest !

Dans l’avion pour Barcelona ! Je rigole, seulement en train de se dire que c’était une teuf incroyable avec des gens fabuleux. Encore une fois ravis d’être ici et on espère revenir très vite !

La personne croisée qui vous a marqué marqué(e) ?

Jeremy is a good friend and supporter of us, how he dances while we’re performing is always exciting.

Jeremy, qui est un bon ami et supporteur, avec sa manière de danser toujours enthousiaste quand on joue.

WOODSON

« On est chauds ! »

sam. 4 mai / AFTER Techno L’Atome #2 (L’ATOME)

Qui es-tu ?

Je suis Woodson, les gens pense souvent que je me déplais, derrières les platines, mais en vrai j’apprécie le moment plus que quiconque, je médite.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Technique.
Raconte nous ta vrille de la nuit
Ça va paraître bizarre hein, mais le 45 Tours a fait peau neuve. Je suis un ancien de ce lieu, j’y ai même travaillé. Quand je suis entré dans la salle du bas, j’étais enchanté de redécouvrir ce lieu comme il était avant (les vrais savent), avec en prime la nouvelle installation sono.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Il y avait ces deux filles, débordantes d’énergie dans leurs pas de danse et qui scandaient : « On est chaudes, hey nous on est chaudes, on est chaudes ! »

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Åmnfx – Billion Girls parce que la réponse du dessus.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Vraiment ? J’ai fait Aubervilliers – Gare du Nord – Bobigny – Aubervilliers car j’ai tout simplement oublié mon sac à dos avec à l’intérieur, un ordinateur et le câblage de la sono en descendant du bus. J’étais en route pour aller jouer à la crémaillère d’un pote. Vous faîtes bien de me demander ça, je dois rappeler la RATP pour savoir s’ils l’ont retrouvé ou pas !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le vigile du lieu. Il m’a marqué car des années en arrière c’était moi qui étais à sa place. Comme je l’ai dit plus haut je travaillais au 45 Tours avant et je faisais tous les postes imaginables, à une fête de la musique on pouvait me voir gérer le lieu l’aprem, tenir la porte de minuit à six heures puis passer de la musique jusqu’à neuf heures.

Voilà à quoi ça ressemble quand on me sort de ma méditation pour simplement me faire une request !

 

Emmanuelle Rouault

Articles similaires

Plus d'articles

Dégif

Dégif #114 : « Ça se barre toujours en couille, de nuit comme de jour, il y a des gens qui font la gueule et des gens heureux »


Derrière Le Deck

Derrière le deck #19 : « Y’avait un homme nu, en mode Jésus, qui se baladait dans les marécages de la forêt, totalement possédé »


Night Shoot

Rainer Torrado immortalise la jouissance et redonne goût au plaisir de l’insomnie


Dégif

Dégif #95 : « J’ai poussé la porte du club, une immense vague de hardcore ultraviolente m’a foncé dessus »