Les Nuits Sauvages

Dégif #130 : « C’est pas tous les jours qu’on croise un pélican à paillettes en train de moonwalker sur le bar » – Heeboo

Dégif #130 : « C’est pas tous les jours qu’on croise un pélican à paillettes en train de moonwalker sur le bar »

Dégif - Mai 7, 2019

Romain Guédé

La nuit, on en rencontre des créatures, de toutes les couleurs, pailletées ou les yeux fardés des rêves du jour ; ou l’obscurité en couverture de corps, les ombres en porte-à-faux, comme un étendard qu’on tiendrait des tripes, bien trempés de ce que l’on est au plus sombre. La nuit, on porte des chapeaux de cowboy et des costumes de pélican, si on le veut, ce que l’on veut, comme on le veut, quoi !

PAOLA

« Voyage »

vend. 3 mai / ⌆│ Agartha w/ O’Tawa │⌆ ✺ 004 (Paris 18)

Qui es-tu ?

Paola Eydieu (surnom Pao) ; signe particulier : les paillettes (surnom en festival : glitter dealer)

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Voyage.

Raconte nous ta vrille de la nuit

3 h du matin : après avoir perdu tout le monde on s’est tous retrouvés devant la scène par hasard : le miracle !

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Retrouver un pote qui a fait semblant de pas me reconnaître (j’avais pas l’air con du coup)

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Black Venus ! Grande fan

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Lendemain à 20h20 : je re-buvais des verres histoires de bien se remémorer la soirée et de remettre le couvert !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le public en général ! L’ambiance folle, tous le monde avec de la peinture sur le corps ! On sentait une vraie osmose dans le public !

Quand Black Venus est arrivée aux platines et que le son a vraiment atteint son apogée !

ANTOINETTE

« BOOM »

vend. 3 mai / Sentimental Rave Invite: Atari Teenage Riot, Rebeka Warior (Rex Club)

Qui es-tu ?

I’m Antoinette, and my life is a working holiday.

Je m’appelle Antoinette et mon travail c’est de prendre des vacances

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

The word that comes to mind about that night is « BOOM. » You can even hear the bass in the Metro station below.

Le premier mot qui me vient à propos de cette nuit, c’est BOOM. Tu pouvais même entendre les basses depuis le métro…

Raconte nous ta vrille de la nuit

I mostly only came for Alec Empire/ATR, but the best aspect was the system and dark dance floor.

Je suis surtout venue voir Alec Empire / ATR, mais le mieux de cette soirée c’était le sound system et le dancefloor super dark.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Best moment- when Alec took his shirt off. haha

Mon meilleur moment ? Quand Alec a retiré son t-short, haha <3 

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

The song or artist from that night that left it’s mark?- « Revolution Action! »

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

The day after I went to London on two hours sleep and at 8:20pm I was headed to the 100 Club to see the band Italian band Giuda! It was a great night.

Le lendemain, je suis repartie à Londres après avoir dormi deux heures, et du coup à 20 h 20 je me rendais au Club 100 pour voir le groupe italien Giuda ! C’était super !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

The person at Rex Club in the full rubber suit and face mask who looked like kinky Robocop was my favourite!

La personne qui m’a marquée c’est cette personne dans sa combinaison en caoutchouc qui ressemblait à une sorte de Robocop en plus coquin. J’ai adoré !

 

NATHAN

« Escaliers »

vend. 3 mai / Confess (L’Officine 2.0)

Qui es-tu ?

Nathan, dit Nathou. L’un des seuls originaux en jean et t-shirt quand 90% des gens étaient vêtus de queer.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Escaliers, pour le nombre d’allers-retours entre les 2 étages ! Et aussi pour l’escalade de plaisir bien entendu.

Raconte nous ta vrille de la nuit

À 3 h ! Les DJs de la salle du haut étaient très cool jusque là, (F/cken Chipotle et No One Famous), mais la musique manquait un peu de volume. Alors quand à 3 h du mat’ on est descendus dans la petite salle du bas écouter FAAST qui envoyait du pâté, on a plus vu le temps passer jusqu’à 5 h. Quasi aucune pause et pas mal de sueur.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Evidemment le show d’une drag queen à 5 h au milieu du set de Céline Technorama. La performance artistique était quali, mais le contraste musical après deux heures de grosse techno était tel qu’il y avait un sentiment d’absurde assez unique à vivre. Pour sûr que ça a marqué la soirée !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Définitivement le set de FAAST dans la petite salle. Je dansais juste à côté de son box, l’ambiance était intimiste et très énergique. Le meilleur moment est quand elle a passé un remix de Meet Her At The love Parade (Da Hool) pas piqué des hannetons et qui a filé le sourire à tout le monde. Le Darude – Sandstorm de la fin n’était en revanche pas d’une nécessite absolue mais on lui pardonne

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Dans mon canap’ devant The Office en train de manger des ramens. Je ne suis pas sorti de la journée, passée quasi exclusivement en position allongée.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Je vois que Céline Technorama a déjà été cité dans une autre interview mais c’est également celle qui m’a marqué à la fin de la soirée car elle a fait vraiment l’air super heureuse d’être là, de danser derrière ses platines et de nous terminer avec des classiques de techno mélodieuse de très bon goût. Merci à elle !

Quand on me demandait de me confesser

MAEVA

« Queens énergies ! »

vend. 3 mai / Release Party [PN02] w/ Dimitri From Paris, Charles Maurice & PN (Cabaret Sauvage)

Qui es-tu ?

Maev Ontheflex always sur le fleeex

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Queens énergies !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Impossible de donner une heure précise, tout le monde était bien bien chaud depuis le début mais quand Dimitri from Paris a lancé son premier morceau en même temps que le show des dragones, les trois boules facette (oui oui TROIS ! Enfin j’crois.. ) et les confettis qui pètent dans tous les sens, tout ça dans les décors du cabaret, c’était le fire ! Tellement regretté de ne pas avoir mis mon bon vieux pantalon patte d’eph à paillettes..

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Bah clairement c’est quand j’ai croisé un pélican à cinq pattes en train d’envoyer de sacrés mouv’ et qu’il.. bon en vrai j’avais promis que je le raconterai pas.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Lost in the music des Sister Sledge, Dimitri from Paris remix Of couuurse.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Still en after papouille avec les copines, petit japonais, menu B4, tu connais. Juste avant de se rendre compte qu’on avait pas éteint les phares de la voiture.. à l’autre bout du monde, plus de batterie, la galère. True story.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Bah… je t’en ai déjà parlé, c’est pas tous les jours qu’on croise un pélican à paillettes en train de moonwalker sur le bar juste après avoir.. Putain j’avais dit que je ne dirais rien.

ÉLODIE

« INTENSE »

sam. 4 mai / Multiple Man / IV Horsemen / Spit Mask (Espace B)

Qui es-tu ?

Elodie (Nadine pour les intimes)

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

INTENSE

À quelle heure ta vrille de la nuit ?

Assez tôt en fait, IV Horsemen nous a mis direc’ dans l’ambiance !

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Plutôt le soulagement, à l’arrivée in extremis de Multiple Man vers 22h : ils avaient raté leur avion !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Définitivement Spit Mask, c’était incroyable, intense, violent.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais sur le canapé en train de somnoler devant Netflix, regrettant les excès de la veille !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Ce type qui a entrepris de revêtir la panoplie complète de black metalleux (énorme bracelet à clous, chaînes…) pendant le set de IV Horsemen : c’était improbable mais bien cool !

GUÉNAËL

« Folie au village »

sam. 4 mai / Trou aux Biches (La Java)

Qui es-tu ?

Guénaël (Europédale pour certains) et on me reconnaît par mon visage tout percé et à moitié décoloré

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Folie au village !!!

Raconte nous ta vrille de la nuit

5 h 50 les trois derniers sons m’ont envoyés valser avec le sourire

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Le nombre de chapeaux de cowboys que je croisé à la soirée

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Un track dont je ne me souviens plus du titre, mais que je connaissais des fin fonds de SoundCloud, improbable

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

À 20 h 20 c’était mon bouquin et moi sous la pluie, digne des plus grands fêtards

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le gars tout pété à qui j’ai fait un massage du crâne vers 4 h 50

MATHILDE

« Retrouvaille »

sam. 4 mai / Androgyne w/ Electric Indigo • Roman Delore • Combe (Macadam, Nantes)

Qui es-tu ?

Je m’appelle Mathilde mais plus connu sous le nom de Mathou. Toujours là pou faire la fête, toujours prête à se faufiler pour trouver une place au premier rang et taper du pied.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, plein air et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Retrouvaille. Retrouvaille avec le macadam car cela faisait un petit moment que je n’y avait pas mit les pieds et retrouvaille avec des amis.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Difficile de dire l’heure à laquelle la soirée est partie en vrille, mais elle a été du début à la fin, remplie de pleins d’émotions différentes. La notion du temps, je l’avais plus trop à ce moment là.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Je dirais une pote à moi, qui aime beaucoup ce poteau dans la boîte, elle y plaque ses conquêtes, c’est ce qui s’est passé avec une rencontre qu’elle a faite. On a bien ri.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

A vrai dire, je ne connaissais pas qui passait comme artistes ce soir là. J’aime beaucoup découvrir sur le tas. J’ai écouté les sons une semaine avant pour voir et ça m’avait l’air bien sympa. Electric indigo m’a quand même marqué. Par ses sons assez dark mais qui arrivaient à me transporter.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

A 20h20, j’étais… dans mon lit, essayant de dormi. En pensant à mon réveil du lundi matin à 5 h 30 qui allait être très dur !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un gars, qui m’a marqué, peu vêtu mais dès qu’il passait tout près de moi, dégageait une odeur assez… peu agréable. Si vous voyez ce que je veux dire.

Moi quand j’arrive au macadam

MAXIME

« Patate »

sam. 4 mai / Fée Croquer : Fairy Spring Rave (secret place)

Qui es-tu ?

Maxime, alias Boulanger. T-shirt blanc banane noir. Toujours accompagné d’une troupe de 15 danseur.

L’image contient peut-être : fleur

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Fidèle a la Fée Croquer, super orga, du bon matos de son, et des artistes assez fun et de plusieurs styles. En un mot « patate »

Raconte nous ta vrille de la nuit

Hum je suis arrivé à 2 h 30, une petite bière passée je tâte l’ambiance et à 3 h changement de DJ et la c’est le feu ! J’étais accompagné de mon crush donc ce fut doux

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Une de mes potes s’est ramené avec un gilet tactique style militaire. C’était super fun et pas complètement débile !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

C’est Mayeul ! C’est tout simplement un gros BG. Qui mixe la techno qui me correspond le plus et qui colle parfaitement avec comment je définis la techno. Je le suis depuis plusieurs années et c’est toujours du gros fat !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

A 20 h 20 j’étais dehors avec quelques potes vers chez moi. On a fumé de très bonnes chicha, c’est très relaxant après une grosse soirée.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Petite dédicasse à mon poto Yoyo qui comme à son habitude ne passe pas inaperçu en dansant. Autant en danse techno qu’avec un petit hakken sur le set d’Evil Grimace !

 

Alexandra Parrish

Articles similaires

Plus d'articles

Le club pour les nazes

Le Lärm (Budapest) pour les nazes


Derrière Le Deck

Derrière le deck #13 : « L’une des danseuses était déterminée à faire fondre ses semelles et me disait de tout brûler »


Derrière Le Deck

Derrière le deck #18 : « Il a commencé à se cramer les poils du torse avec un briquet, je me suis dit : “Là, ça se barre vraiment en vrille !” »


Victor Maître

Dégif

Dégif #140 : « J’ai d’abord pensé que les organisateurs étaient des petits coquins et qu’ils avaient dissimulé du poppers »