Les Nuits Sauvages

Quand Victor Maître lâche les chiens à la Station-Gare des Mines – Heeboo

Quand Victor Maître lâche les chiens à la Station-Gare des Mines

Night Shoot - Janvier 8, 2019

Victor Maître a le chic. Le chic pour se mettre dans de beaux draps. De beaux draps noirs, aux plis soignés. Des draps de velours noir. En dessous desquels on s’enfouirait lestement, sans l’envie, plus jamais, de voir le blanc du jour. Victor Maître, c’est le photographe de l’hiver et du contraste, de celui qui frappe et sonne la tête. Le contraste et la discordance, qui s’écharpent aux yeux et au nez de l’harmonie, de la sérénité. Victor Maître est un conflit, qui devient beauté, le temps d’un clac, et d’une mise au poing délicieusement formulée au détail près.

Comment donc ne pas penser à l’envoyer couvrir une nuit telle que celle l’Anticlub #2 du vendredi 30 novembre dernier, à La Station- Gare des Mines ? À la gueule des nouveaux comme des vieux punks, Victor Maître accroche son oeil, lâche les chiens et se délecte d’une certaine vision de fin des temps.

Pour suivre Victor Maître : @across_mysight sur Insta

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Derrière Le Deck

Derrière le deck #9 : « Boris a pris mon relai, une artiste est venue sur scène et a retiré tous ses vêtements. Tu aurais vu la tête de l’ingénieur son ! »


Dégif

Dégif du weekend #63 : « elle avait une poitrine vraiment incroyable »


Rainer Torrado

Derrière Le Deck

Derrière le Deck #26 : « On a pu découvrir le plaisir d’uriner dans une baignoire sans séparation, alignés avec dix autres types tous là à se regarder du coin de l’oeil, un peu gênés »


Dégif

Dégif #137 : « Elle sortait d’un mariage et voulait embrasser pas mal de monde… »