Les Nuits Sauvages

Le corona sans teuf : « Menu suppression des libertés individuelles, supplément bavures policières, le tout emballé dans un “c’est pour votre bien“ réutilisable jusqu’à épuisement. » – Heeboo
Victor Maître

Le corona sans teuf : « Menu suppression des libertés individuelles, supplément bavures policières, le tout emballé dans un “c’est pour votre bien“ réutilisable jusqu’à épuisement. »

Dégif - Avril 30, 2020

Victor Maître

Pas tous toujours d’accord, sur la bonne ou mauvaise gestion des choses. Pas tous toujours d’accord sur les conditions de changement de nos sociétés, sur les conditions d’évolution des mentalités. Certains s’accordent à dire que rien ne changera, d’autres à espérer que plus rien ne sera comme avant. Les esprits s’échauffent, à l’idée de bientôt pouvoir retrouver sa vie d’avant. Tout en sachant, espérant, que vie d’avant, il n’y aura plus. La résilience, en guise de moteur de journée, et la certitude qu’actuellement, tout est encore flou. Danserons-nous sur la plage cet été ? Mettrons-nous en place des sorties de route, dans les bois, pas très légales ? La véritable question à se poser, est de savoir si on nous donnera les moyens et la confiance, de construire nous-mêmes, ce civisme, cette responsabilité auxquels le gouvernement fait tant appel. Nous donneront-ils les clefs, de notre propre réussite ? Les masques serviront-ils de muselières ? Réponse, pas tout de suite, qu’on se le dire.

  1. Elodie a réussi à faire des naans fromage, un weekend bien rempli !
  2. Sarah a pêché avec ses copains
  3. Aziz aura appris qu’il faut pas pécho sans ses clefs
  4. Macha et San sont partis en digressions métaphysiques nocturnes
  5. Hugo aimerait arrêter de douter et voir encore plus grand
  6. Lou n’aimerait pas être à la place du gouvernement
  7. Louise compte les dodos avant le déconfinement
  8. Harry aimerait trop faire du yoga

ELODIE

« Le vide »

Qui es-tu ?

Elodie ou Elo, Consultante Social Media. Je suis la grande fille qui danse plusieurs heures au même endroit en ayant l’air toujours au max.

Si tu avais pu te rendre à une teuf ce weekend ?

Alors en fait, la semaine dernière j’aurais dû être à Tbilissi en Géorgie et avec mon pote on avait prévu d’aller à Bassiani (le club phare de la ville dont les line-up peuvent rivaliser avec les plus gros clubs européens). Ça faisait des mois qu’on attendait de faire la teuf là-bas et maintenant les frontières sont fermées et on est assignés à résidence… Donc c’est là-bas que j’aurais voulu être.

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

Exactement le sentiment que tu peux avoir quand tu es en teuf justement, que la soirée se termine parce qu’il est 6 H mais que toi t’as pas du tout envie de rentrer, que tu cherches désespérément un after et que rien ne se présente : l’angoisse. Le vide.

Ta vrille du weekend ?

Avec mon coloc on a réussi à faire des naans aux fromage, c’était ouf.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Le dernier set de Masalo pour Dekmantel m’a ramenée direct à la Boiler Room Dekmantel 2018 quand je dansais derrière Palms Trax. House, disco, funk et même un peu deep : un super voyage !

dekmantel · Dekmantel Podcast 280 – Masalo

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Honnêtement c’est pas simple de rester enfermée h24 et l’incertitude autour du retour à la normale des choses m’angoisse pas mal, mais je n’ai pas à me plaindre. J’ai la chance d’être en télétravail donc de conserver mon salaire, ça fait ça de moins à se soucier. Du coup je profite du confinement pour adopter de bonnes habitudes (je lis plus, je mange mieux, je fais du sport tous les matins etc…) et essayer de me poser les bonnes questions sur mon mode de vie, mon rapport aux autres et aux choses. A voir si j’arrive à tirer quelque chose de positif de tout ça !

Tu penses quoi de la gestion de cette crise par le gouvernement ?

Manque de clarté et de transparence.

Le pouvoir, le droit de faire la fête, maintenant qu’on l’a plus, ça représente quoi pour toi ?

Un droit inestimable, une porte sur un immense champ des possibles et une petite partie de qui je suis. Je ne suis plus complètement moi-même sans la possibilité de faire la teuf.

D’après toi, la société après crise va changer ? En quoi ?

Malheureusement je ne pense pas. La période post-confinement va être un peu étrange voire difficile mais une fois qu’on pourra retourner sur nos lieux de travail ou en cours et que tous les commerces rouvriront, on reprendra tous nos vieilles habitudes selon moi.

C’est quoi le truc que t’aimerais changer dans ta manière de vivre, mais que t’as encore jamais réussi à faire ?

J’accorde trop d’importance à des choses qui ne le méritent pas et peut-être inversement.

SARAH

« Bah elle est où la teuf ? »

Qui es-tu ?

Sarah, Bonvoise chef de rang, toujours arrachée haha

Si tu avais pu te rendre à une teuf ce weekend ?

Si je devais me rendre à une soirée ce weekend, serait un bon combo Camion Bazar et La Mamie’s

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

Bah elle est où la teuf ?

Ta vrille du weekend ?

Quand j’ai péché avec mes copains

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Le set de Mapache au Waking life festival 2019 sur la scène Outrolado

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Je me sens hyper heureuse en confifi et très productive

Tu penses quoi de la gestion de cette crise par le gouvernement ?

Merdique

Le pouvoir, le droit de faire la fête, maintenant qu’on l’a plus, ça représente quoi pour toi ?

Le pouvoir de la fête a toujours eu une place dans ma vie , je suis surtout trés triste pour les organisateurs qui se donnent du mal et qui se retrouvent dans des situations trés critique , moi on verra plus tard pour mon plaisir personnelle

D’après toi, la société après crise va changer ? En quoi ?

Je ne sais pas si elle va changer, mais en tout cas j’espère que cela va changer les mentalités, et le mode de vie à tous.

C’est quoi le truc que t’aimerais changer dans ta manière de vivre, mais que t’as encore jamais réussi à faire ?

J’aimerais changer ma manière de consommer et d’acheter mais depuis le début du confinement j’ai adopté une autre manière de vivre.

AZIZ

« Putain de merde, j’ai pas signé pour ça moi « 

Qui es-tu ?

Aziz aka Hallalpig + social worker et papa de deux chats (Bart et Peanut) – (toujours en crop top DIY genre je soulève mon t-shirt quoi)

Si tu avais pu te rendre à une teuf ce weekend ?

La Possession 🙁

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

Putain de merde, j’ai pas signé pour ça moi

Ta vrille du weekend ?

Je voulais pecho du chocolat, le livreur se présente et me dit de monter dans sa caisse pour plus de discrétion. C’est fait, il me dépose chez moi et là je me rends compte que j’ai oublié mes clés dans sa caisse et que j’avais 100e de choco sur moi dans la rue normal. Il est revenu 30 minutes après. C’est pas foufou mais j’étais en panique !

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

J’ai saigné le set de CONTREFAÇON pour RAW en pensant aux futur bons moment à passer avec les potos (Wesh Beu)

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Honnêtement je fais des crises d’angoisses, j’essaie de pas trop penser à cette situation et d’être zen mais c’est archi compliqué. Depuis le début du confi j’suis encore plus hypersensible dû à l’enfermement et le peu de moyen pour se dépenser et mon mood change toutes les cinq minutes, c’est fatigant.

Tu penses quoi de la gestion de cette crise par le gouvernement ?

Catastrophique.

Le pouvoir, le droit de faire la fête, maintenant qu’on l’a plus, ça représente quoi pour toi ?

La liberté, la vie quoi ; on passait des semaines de merde au boulot en se disant on va se lâcher le soir venu mais avec le confinement on a plus cette liberté là. Je me sens pris au piège de ma vie.

D’après toi, la société après crise va changer ? En quoi ?

Je pense pas du tout que la société va changer mais qu’au contraire ce sera pire qu’avant ; rien qu’en voyant la réaction de certains boloss à l’ouverture des domac…

C’est quoi le truc que t’aimerais changer dans ta manière de vivre, mais que t’as encore jamais réussi à faire ?

Arrêter d’acheter des sneakers Nike et porter celle que je possède déjà, manger sainement, prendre du recul sur plusieurs chose et arrêter d’être chiant et premier degré parfois, arrêter de fumer mais c’est pas facile hein.

MACHA & SAN

« Ça se rapproche du stress quoi.. Un gros stress »

Qui es-tu ?

Macha – ou Machin si tu es trop près des caissons quand tu me demandes mon prénom – taupe – c’est moi qui fera tomber ta bière à force de gesticuler partout


San – Sani, oui avec « N » comme Nudes – ornithorynque – c’est moi qui te repayera ce que ma pote a fait tomber

Si tu avais pu te rendre à une teuf ce weekend ?

On serait allés en teuf quelque part dans nos campagnes, très sympathiques avec le retour des beaux jours et la super gova du Sani

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

Parce que les gens vont dormir à minuit ?.. Nous, ça part un peu en digressions métaphysiques une bonne partie de la nuit, en terme de sensation, ça se rapproche du stress quoi.. Un gros stress.

Ta vrille du weekend ?

C’était quand le week-end ?.. Du côté de Macha on est sur un nouveau record de réveils durant la nuit et San c’était la terrible prise de conscience de devoir retourner chez l’ostéopathe lundi à cause d’une grosse soirée techno Mulhousienne, il y a plus de deux mois de ça. On est sur une mention « qualité de sommeil +++ »

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

On vous pose ça là. Si jamais tu as un peu de colère à exorciser, c’est la bonne.

allerruoter · BIMBIMBIMBIM CASSES TOUT

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

On se sent en colère, qu’on essaye de temporiser de différentes manières, principalement au travers de notre travail plastique et la danse – on a initié un petit truc sur Instagram : on poste une vidéo par jour de nous en train de danser, ça nous met de bonne humeur, ça met de bonne humeur les personnes qui nous regardent et donne envie à d’autres de nous rejoindre –

Tu penses quoi de la gestion de cette crise par le gouvernement ?

Menu suppression des libertés individuelles, supplément bavures policières, le tout emballé dans un « c’est pour votre bien » réutilisable jusqu’à épuisement.

Le pouvoir, le droit de faire la fête, maintenant qu’on l’a plus, ça représente quoi pour toi ?

Une liberté incommensurable d’être. La majorité de nos fêtes sont des occasions qu’on prend plutôt que des occasions qu’on nous donne. La fête libre a un grand pouvoir politique que nous allons devoir invoquer plus que jamais.

D’après toi, la société après crise va changer ? En quoi ?

On espère que plus rien ne sera comme avant, que ça donne un peu aux gens l’occasion de réfléchir sur leur condition, mais on sait que ça risque d’être plus ou moins la même chose.

C’est quoi le truc que t’aimerais changer dans ta manière de vivre, mais que t’as encore jamais réussi à faire ?

Pour Macha : être complètement nomade, auto-gérée, le plus possible en autarcie.

Pour San : trouver un équilibre dans ses errances entre le nomadisme et les différents points d’ancrage. Faire de notre éthique personnelle, la seule chose qui dirige nos choix et notre vie.

HUGO

« Un bon «OH ENCULÉ» digne des plus grands. »

Qui es-tu ?

Hugo, je passe mon temps à bidouiller Ableton et à jouer des disques sous l’alias Louis The 4th. Un verre dans chaque main, je trinque à ma santé parce que les potes avec qui je viens en soirée sont introuvables depuis 22 h 30.

Si tu avais pu te rendre à une teuf ce weekend ?

Before Disco-House chez Kate, direction un hangar bien sale où une techno old-school fait trembler les murs jusqu’à 10 h du mat’, puis un after plage à se rouler dans le sable.

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

Un bon «OH ENCULÉ» digne des plus grands.

Ta vrille du weekend ?

Il était prévu que je joue un set en live sur Facebook pour un label australien, tout chaud tout content je teste quand même AU CAS OÙ la connexion… résultat : image figée toutes les 15s… je dois alors enregistrer un podcast qui va finir avec 25 écoutes sur SoundCloud…

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

« Davina – Don’t You Want It » pour bien commencer le week-end tranquillou, et comme la plupart du temps un bon petit set de François X.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Un sentiment bizarre, on est en train de vivre un truc inimaginable, une période qui va marquer l’histoire… ça me fait aussi peur, mon petit frère étant une personne à risque, c’est flippant de se dire que je peux ramener ça chez moi même en étant hyper précautionneux.

Tu penses quoi de la gestion de cette crise par le gouvernement ?

C’est forcément compliqué, ça reste flou pour tout le monde et la façon dont les infos sont communiquées rend le truc encore plus flou. En fait, j’ai l’impression qu’eux même sont complètement paumés (ou alors on ne nous dit pas). A voir comment le déconfinement va se passer.

Le pouvoir, le droit de faire la fête, maintenant qu’on l’a plus, ça représente quoi pour toi ?

La liberté de faire, d’être, de partager ce que tu veux. Malheureusement, beaucoup d’acteurs du monde de la musique sont devenus des businessman avant d’être artistes. Tout tourne autour de l’argent du coup les valeurs de nos soirées sont vachement minimisées voire oubliées. Peut-être qu’avec cette crise, un petit retour aux sources serait possible… laissez moi rêver.

D’après toi, la société après crise va changer ? En quoi ?

Il y aura forcément un changement dans la société après cette crise, des adaptations sur la façon de fonctionner c’est certains… mais pour combien de temps ? On est les champions pour réfléchir qu’après avoir été touchés.
Les « obligations » de rendements (entre autres) vont reprendre le dessus parce que eh, la thune la thune la thune…

C’est quoi le truc que t’aimerais changer dans ta manière de vivre, mais que t’as encore jamais réussi à faire ?

Encore plus profiter de l’instant, arrêter de douter et voir encore plus grand.

LOU

« Frustration »

Qui es-tu ?

Lucile aka Lou DA + Chef de projet et Booker dans la musique électronique + Pilier du fumoir

Si tu avais pu te rendre à une teuf ce weekend ?

Ça m’aurait bien plu d’aller à la deuxième édition de Provocative Women For Music que je soutiens depuis le début. C’est un événement fort pour partager nos envies, nos motivations parfois même nos craintes entre femmes de l’industrie. Je n’aurais pas manqué ça !

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

Frustration

Ta vrille du weekend ?

Dimanche : sauvetage d’une musaraigne dans le jardin fraîchement sortie du nid familial face à notre cher prédateur Oscar (chat de la belle-famille). Moment de joie subitement effacé par la découverte quelques minutes plus tard de la pauvre bête dans la gueule de notre autre prédateur Gaïa (Chien de la belle famille). L’instinct gagne toujours ahah

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Depuis l’année dernière au Château perché, le stage Wuza nous a transporté musicalement avec mes potes, c’est un collectif berlinois qui a commencé à faire des fêtes en France il y a peu et ce mix techno de leur série Wuza Waves m’a juste ramené à ces moments de plénitude totale à danser comme des cons sous la pluie.

Wuza · Wuza Waves #006 – Mehr is Mehr

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Un peu désemparée même si j’essaie de relativiser mais ouai dur, j’avais une bonne motivation au début d’année et maintenant tout reste incertain…

Tu penses quoi de la gestion de cette crise par le gouvernement ?

Difficile à dire et de se faire un avis à part que je n’aimerais pas être à leur place… Je fais partie de l’industrie du disque et c’est dur de voir le manque d’aide et de soutien financier de la part du gouvernement. Ça fait peur pour la suite… 

Le pouvoir, le droit de faire la fête, maintenant qu’on l’a plus, ça représente quoi pour toi ?

Un GROS manque, s’exprimer en dansant, en partageant avec nos amis. J’ai l’impression qu’on m’a coupé un bras. On réalise après coup à quel point on était bien avant.

D’après toi, la société après crise va changer ? En quoi ?

Je pense qu’il va y avoir une vraie prise de conscience d’un point de vue écologique et un peu plus de solidarité ne ferait pas de mal. C’est juste dommage d’en arriver là mais c’est beau de rêver. La société post-confinement de mon point de vue c’est une société qui prend du recul en toutes circonstances et qui apprend de ses erreurs afin de faciliter l’avenir et en se serrant les coudes. 

C’est quoi le truc que t’aimerais changer dans ta manière de vivre, mais que t’as encore jamais réussi à faire ?

Me rappeler la priorité des choses essentielles dans la vie comme maintenir le lien constant avec mes proches qui vivent loin car tout peut s’arrêter du jour au lendemain et avoir un peu moins la tête dans le guidon concernant mon taff.

LOUISE

« Plus que [insérer un chiffre] dodos. »

Qui es-tu ?

Louise – Loulou Sauvage ou Capuche pour les intimes – Attachée de presse / Chargée de communication – En général j’ai des paillettes partout et … des capuches sur la tête ! Ça protège du son !

Si tu avais pu te rendre à une teuf ce weekend ?

Honnêtement je ne sais pas trop. Je pense que j’aurais fait de l’orga pour Feel Free Records ou trouver une petite teuf harcore/gabber comme je les aime tant.

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

« Plus que [insérer un chiffre] dodos. » Mais pour être honnête je ne dors pas du tout à minuit ! Je suis une insomniaque donc mes nuits se passent généralement de 2h/3h du matin à 7h/8h voilà voilà … En général donc à minuit c’est plutôt… « Ah f**** faut que je dorme », et je finis par écouter un podcast ou refaire mes playlists ahah.

Ta vrille du weekend ?

Wow… ce week-end je me suis ambiancée solo sur mon canapé en sautillant, écouteurs dans les oreilles et PC en main. Je fais grâce à ma colocataire des sons techno elle n’est pas fan en général. Mais voilà je sautillais sur place sur mon canapé en écoutant de la musique. Rien de fou désolée ! Ah si. J’ai renversé toute ma bière sur la table et le parquet, petit remix DIY du fameux « Quelque chose vient de tomber sur les lames de ton plancher. C’est toujours le même film qui passe. T’es toute seule au fond de l’espace. » Parce que oui, j’ai regardé 15 fois les Ghibli pendant ce confinement et dans pleins d’états ! Je deviens bilingue japonais.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

OK. Time to be honest tought. Je ne le vis pas super bien mais comme tout le monde le dit « il y’a des jours avec et des jours sans. » Mes proches vont bien et j’en suis très heureuse. C’est rassurant de les savoir en bonne santé. Les copains vont bien aussi pour la plupart et ça me rend complètement heureuses d’avoir de leur nouvelles même quand ils n’envoient que des memes reddit à longueur de journée ahah. Globalement ça va je survis correctement, 50m2 et un accès internet ça le fait, mais j’ai hâte de pouvoir ressortir plus librement. Et toi Heeboo, comment ça se passe ton confinement ? Tu le vis comment ?

Tu penses quoi de la gestion de cette crise par le gouvernement ?

Je peux faire un joker sur le sujet ? Pas que la politique ne m’intéresse pas mais je me dis que tout le monde est paumé et que j’ai bien fait de ne pas me spécialiser en communication politique pendant mes études … Les gouvernements sont voués à être détesté. « Lèche, lâche, lynche ».

Le pouvoir, le droit de faire la fête, maintenant qu’on l’a plus, ça représente quoi pour toi ?

Pour moi c’est un droit que nous avons toujours, il est mis en pause. C’est rageant, ça me fout les nerfs et si je trouve une petite teuf sympathique j’irai. Mais il faut savoir être prudent pour les autres comme pour nous-même, si tu aimes le baroque tes concerts aussi sont annulés. Il n’y a malheureusement pas que du techno bashing ces derniers temps mais de l’événementiel bashing. Raison de santé. Après je suis plus teuf que club donc ça te laisse une idée de ce que peut représenter mon « droit » à faire la fête, en tant que teufeuse je n’ai jamais vraiment eu « le droit », j’ai pris ce droit comme bon nombre d’entre nous et ça n’ira pas en s’arrangeant malheureusement. C’est frustrant.

D’après toi, la société après crise va changer ? En quoi ?

Elle va probablement changer. En quoi ? Aucune idée. Une société plus humaine et plus dure en même temps. Les écarts vont s’intensifier je suppose.

C’est quoi le truc que t’aimerais changer dans ta manière de vivre, mais que t’as encore jamais réussi à faire ?

Arrêter de fumer. Partir vivre au Japon. Diminuer le thé. Et vu le contexte actuel c’est pas gagné gagné…

HARRY

« Holy Shit »

Qui es-tu ?

Raf alias Harry de Babazoo graphiste (sisi), lunettes d’Harry Potter

Si tu avais pu te rendre à une teuf ce weekend ?

En vrai rien de fou, soirée chez un pote tranquille, à se raconter notre confinement.

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

Holy Shit

Ta vrille du weekend ?

Avec ma copine on a recréé un dancefloor dans le salon en matant des live stream de DJ et il y a du choix.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Pour ca, je vous conseille l’incroyable podcast de Sylver diffusé sur Hôtel Radio Paris ! Allez checker sa page c’est vraiment cool.

Sylver · Trapped | Weed 4

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Franchement, ca va, mais je commence a tourner en rond un peu quand même.

Tu penses quoi de la gestion de cette crise par le gouvernement ?

Personne n’etait prêt, difficile d’avoir un avis réellement optimiste la dessus, mais d’une manière générale les choses ont été faites, certes il y a eu quelques défaillances, retards ou incompréhensions, mais au final la casse est quand même assez limitée et la communication entre la population et l’Etat est assez fluide, donc pourquoi cracher dans la soupe ?

Le pouvoir, le droit de faire la fête, maintenant qu’on l’a plus, ça représente quoi pour toi ?

Je ne pense pas qu’on ait perdu ce droit réellement, il va seulement s’adapter et évoluer, comme tout un chacun.

D’après toi, la société après crise va changer ? En quoi ?

Changer certainement, en quoi difficile à dire, les mentalités changeront d’abord puis peu à peu, les structures, les entreprises, les lois… Peut être qu’enfin les dirigeants prendront aux sérieux les différents problèmes environnementaux qui sont cachés depuis trop longtemps.

C’est quoi le truc que t’aimerais changer dans ta manière de vivre, mais que t’as encore jamais réussi à faire ?

Sincèrement j’aimerai trop faire du yoga.

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Dégif

Dégif du weekend #49 : sauve qui narine


Night Shoot

Rainer Torrado met le feu aux poudres de la PARKINGSTONE


Dégif

Dégif #121 : « Je sortais du boulot, je me suis dit que j’étais fatiguée, j’ai bu un verre et… je suis rentrée à 6 h… »


Victor Maître

Derrière Le Deck

Derrière le Deck #24 : « Une nana a réussi à rentrer dans la zone VIP sans bracelet, avec des sushis sous le bras, en prétendant ramener de la nourriture aux artistes »