Les Nuits Sauvages

Concrete (sang) confession, sous l’oeil de Victor Maître – Heeboo

Concrete (sang) confession, sous l’oeil de Victor Maître

Night Shoot - Février 4, 2019

Victor Maître

Sans confession. Hormis celle de la teuf. Sentir le son, vibrer sous ses reins, sentir la vibration, rendre l’instant unique, le plaisir éternel, comme un baptême à l’eau brûlante, l’effervescente effusion du kiff. Concrete sous l’oeil de Victor Maître c’est un chemin de croix en effusion de sang, une apparition de vierge hors de ses gongs, un cri dans la nuit pour réveiller les morts.

Dans la Trinité de la nuit opérée par Victor Maître depuis quelques années, s’enchevêtrent hangars, clubs noirs, des substituts de suaires figés par l’horreur et autres festoiements punk et énervés. Quelle belle idée, donc, que d’envoyer Victor Maître sur les traces du teuffeur de Concrete ! Un Samedimanche de surcroît, et celle du 19/20/21 janvier dernier ! On en sort un reportage tant nébuleux qu’explosif, dans l’intimité d’un mouvement, d’un cri du dimanche soir, ou un excès de rage sans contrôle, contre le lundi. Hurler, oui. Contre tous les lundis. Clic. Clac.

Team Heeboo

Articles similaires

Plus d'articles

Dégif

Dégif #104 : « Content d’avoir pu danser tout en essayant d’apporter une petite pierre à la reconstruction de notre monde »


Dégif

Dégif #134 : « Vu la taille de nos pupilles, il était clair qu’on était pas là pour un jogging ou un pique-nique »


Dégif

Dégif du weekend #43 : et le taz qui t’envoie six pieds sur terre


En photos et sans les mains !

Léa Signe aurait pu photographier le Festival Visions il y a trente ans