Les Nuits Sauvages

Dégif #116 : « Je suis la meuf en soirée, qui se demande régulièrement si elle n’a pas oublié un enfant dans le four » – Heeboo

Dégif #116 : « Je suis la meuf en soirée, qui se demande régulièrement si elle n’a pas oublié un enfant dans le four »

Dégif - Février 1, 2019

Victor Maître

On se dévoile, dans le noir, parfois sous le meilleur de son visage le plus diabolique. À l’ombre de nos papillonnements du jour, on s’assume, on s’affirme, on se découvre, on se choisit. On se fait rire, de la plus obscure des manières, derrière le masque de nos déviances les plus assouvies. On se fait soif, on se fait faim, on se chamboule, on se fait jeu.

Pour ce dégif, nos reporters ont encore une fois, tout donné :

LISE

« À bas l’état d’ébriété »

du 24 au 26 janv. / MOFO #15 ▬ Festival en eaux troubles (Mains D’Œuvres)

Qui es-tu ?

Lise mais dans le milieu on m’appelle Lison et quand je suis bourrée j’ai tendance à m’incruster dans l’espace vital des gens en parlant beaucoup trop fort et beaucoup trop près d’eux

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Même si c’était le cas ça serait trop facile de réutiliser le slogan du mofo « en eaux troubles » alors je pencherais plus pour « à bas l’état d’ébriété » ou bien « anaïs nique la police »

Raconte nous ta vrille de la nuit

J’ai loupé le début de L’insurrection de la chair, une performance de danse où le public est invité à pogoter et rien que la fin était super chouette : t’as juste à te laisser porter sur le son et sauter partout, ça défoule !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Le premier soir dans les loges un mec a décidé de se mettre en slip debout sur une table

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Toute la vie a pris son sens quand Arne Vinzon a commencé à chanter « Les Otaries », la salle était pleine à craquer et tout le monde chantait en coeur le refrain, c’était magique !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais chez moi et j’écoutais « Lente Dépression » d’Arne Vinzon parce que c’était un peu mon mood après ce festival giga top et même si j’étais crevée j’aurais bien aimé une soirée de plus…

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Très impressionnée par les deux mecs de Sans transition ! Même s’ils sont arrivés en retard pour leur set pendant l’after à la Station, ils ont su se faire pardonner en passant des supers tracks sorties d’un autre monde ! Le mini club était en feu et un peu moite aussi.

 

THÉOPHILE

« Le déchaînement « 

du 24 au 26 janv. / MOFO #15 ▬ Festival en eaux troubles (Mains D’Œuvres)

Qui es-tu ?

Je m’appelle Théophile, mon surnom pas si fou c’est Théo. En soirée tu me verras toujours une bière à la main et des Tucs dans le sac

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Le déchaînement

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 23 h 30, c’est la joie totale pour la conclusion du concert de Lysistrata, A FOND DANS LE POGO

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Une annonce dans les chiottes de la salle pour passer la soirée dans un sous sol, « enregistrer nos rêves les plus fous, drôles ou sales ou nuls », et les diffuser sur Nova quand on aura tout oublié. C’était une info sympa pendant que je me soulageais

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Évidemment les maîtres Lysistrata pendant tout leur set, un concert hors du temps ! Du post punk, de la bonne musique, des musiciens fous et un max de disto !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’achetais un skate pour un pote avant d’aller en soirée. J’attendais le retour du beau temps et du skate !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un chanteur de punk à moitié a poil qui était à la fois saoul et fou. Le gars vivait son concert à fond sans attendre son groupe haha ! Ou alors un guitariste qui donne sa guitare à un gars random du public pour la fin du morceau. Et le gars était chaud !!

Une tartiflette en fin de soirée au bar du festival, que demander de plus ? Un moment fou entre gras et fatigue c’était parfait !

GUILLAUME

« Explosif ! »

du 24 au 26 janv. / MOFO #15 ▬ Festival en eaux troubles (Mains D’Œuvres)

Qui es-tu ?

Guillaume. Signe particulier en soirée : bouge la tête sans savoir danser.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Explosif !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Au moment d’achever la première pinte du fest, je me pointe par hasard au début du set de Bear Bones Lay Low le jeudi soir. J’en attendais rien, je ne connaissais même pas, mais son set m’a complètement transporté, donnant une atmosphère planante et hypnotique qui a marché à fond sur moi.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

La petite réplique discrètement lâchée par la bassiste/chanteuse de Fenster le vendredi soir avec l’accent allemand: « J’ai mangé tout le fromage dans les backstages »

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Déjà parlé de Bear Bones Lay Low, donc mention honorable à Chocolat Billy et leur rock déjanté ultra efficace (le samedi), un vrai plaisir de voir jouer le guitariste à l’énergie si communicative.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Au lit, tué par les trois jours de fest et par l’after.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Je vais encore devoir parler du guitariste de Chocolat Billy, il a tout donné. Il était déjà en sueur avant même le début du show. Il dégageait une telle énergie que t’étais obligé de bouger avec lui.

Représentation visuelle de ce que je voyais pendant Bear Bones Lay Low…

MARIE-EMMANUELLE

« New Wave »

vend. 25  janv. / Martial Canterel + Poison Point (Petit Bain)

Qui es-tu ?

Marie-Emmanuelle, Marie, ma touffe de cheveux.

L’image contient peut-être : 1 personne, lunettes_soleil, texte, plein air et gros plan

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

« New Wave »

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand Poison Point a joué « Preachers », réel moment de joie. C’est ma track préférée de « Bestiensaüle », leur récent projet.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Poison Point. En live c’est comme une source d’énergie communicative -qui te dépasse et t’absorbe- dont la volonté est de te mettre face à quelque chose de percutant, de brutal, d’intense avec juste ce qu’il faut d’amour. Personne n’y échappe.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais chez moi, devant une série et je réfléchissais à la prochaine que je regarderai.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Quand je vais en soirée dans ce milieu (techno, new wave, coldwave, darkwave etc), je retrouve les mêmes codes vestimentaires ; les Dr Martens, l’abondance de noir, le cuir, la chaîne accrochée au jean. Mais ce qui me marque, c’est de voir comment chaque personne part de cette base commune et parvient à la singularité. J’ai pas eu de coup de cœur mais j’ai beaucoup apprécié les looks de manière générale.

« Moi, devant Poison Point »

MÉLISANDE

« [Re]sourçant »

vend. 25  janv. / Resources w/ Akito, Jaymie Silk, Mamboussa, Lil Crack & Jesza (L’INTERNATIONAL)

Qui es-tu ?

Mélisande ou Mélie, une jeune polak que la musique fait sortir de sa réserve.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

[Re]sourçant (les amateurs de jeux de mots comprendront)

Raconte nous ta vrille de la nuit

Lorsqu’a raisonné l’edit par Jesza de Comethazine – Blicky en ouverture de son set. La couleur était donnée, la force s’est emparée de la foule : « Bitch ! Bitch ! Bitch, I keep my blicky! »

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Lorsqu’après avoir écrasé ma clope, je me suis faufilée des back stage ouvrant au passage la porte au videur qui s’est écrié avec un accent de l’Est « Qui est-ce qui a fuméééééé ???? ». Quelques secondes plus tard, j’aperçois la seule fille encore présente en back stage être escortée vers la sortie sous les yeux impassibles de son mec et sa team.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Jesza, le mec qui te fait turn up avec ses sons si singuliers et puissants et ce, quelle que soit l’heure, l’endroit ou la substance qui coule dans tes veines.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Dans mon bain, seule une Kriek à la main, en train d’écouter du Juliette Armanet et de me rappeler à quel point c’est agréable d’avoir son mec chez soi, mais il était déjà parti rejoindre sa vie loin de moi. Un cliché romantique quoi…

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le pantalon réfléchissant de Keith qui variait du vert émeraude au doré selon la lumière. J’avais jamais vu ça de toute ma vie et je m’en suis toujours pas remise. Ou ce serveur que je trouvais si beau habillé comme Barracuda, l’attitude d’une star du vogguing qui s’est mis à dévisager longuement mes chaussettes enfantines avec mépris et incompréhension.

ESTELLE

« Soirée conviviale »

vend. 25  janv. / Concrete x Lobster Theremin: Mama Snake, Asquith, nthng (CONCRETE)

Qui es-tu ?

Estelle (bibi).

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Soirée conviviale, familiale même !

Raconte nous ta vrille de la nuit

C’est parti en vrille vers 2 h, quand mon copain et d’autres amis sont arrivés à l’improviste. Ça a été une explosion de bisous et de câlins, sur un fond de grosse techno planante.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Quand Pete, de la direction de la Concrète à offert des bouteilles d’eau à tous les gens en détresse autour du DJ parce qu’il avait de la peine pour eux.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le set de nthng, je ne connaissais pas du tout l’artiste et il m’en a mis plein la vue ! En plus il faisait tout jeunot, il ne payait pas de mine, un artiste à suivre donc !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais au taff, je finissais à 20 h 30, et j’étais pas tout à fait fraîche mais ça valait le coup !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

‎J’ai bien plus marqué les gens par mon ivresse et ma danse endiablé qu’été marqué par les autres teufeurs. Sans compter que je danse souvent les yeux fermés, alors je remarque pas trop les look extravagants des autres.

KYLIAN

«  »C’est bon! » (Akito accent) »

vend. 25  janv. / Resources w/ Akito, Jaymie Silk, Mamboussa, Lil Crack & Jesza (L’INTERNATIONAL)

Qui es-tu ?

Kill Kyll, le gars dont on connais les artworks mais pas le visage. Only were all black everything.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

« C’est bon ! » (Akito accent)

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand Jesza a placé son Edit de Kalash Criminel : Kalash Criminel – Tête Brûlée ( Jesza Battlefield Edit )

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Akito a sûrement pris plus de 1000 photos et vidéos de la resoi

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Tout le monde a lâché un pur set <3

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais dans le tgv en pls à cause de mon rhume ; S/O à Jesza qui a fait la soirée, pris le tgv à 7 h et travaillé jusqu’à 21 h… !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

L’ami Keight et Shumi1 toujours autant swag !

Vive les épidémies !

JOHAN

« UNE DINGUERIE »

vend. 25  janv. / Mall Grab all night long: Looking For Trouble Tour w/ Miley Serious (YOYO)

Qui es-tu ?

Johan, dit le Hitman, tu sais t’as certainement dû me voir en soirée, un mec au crâne rasé avec un code barre derrière le crâne qui prête son poppers à tout le monde. Ah ouais et je suis souvent torse nu, j’assume mes imperfections lol

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

UNE DINGUERIE

Raconte nous ta vrille de la nuit

Comment te dire, les aiguilles tournaient pas dans le bon sens…

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Yavait ce mec aux chiottes. Il attendait pour entrer dans la cabine. Il me dit : « Hey mec, j’avais pas prévu de venir, il faut que je me change, je suis en pyjama ». Là il lève son sweat, baisse son jogging. Gros ptdr. Il m’a fait ma soirée.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

J’avoue, je saurais pas te dire, je suis pas très doué pour ce genre de choses… En revanche, il paraît que je fais des vidéos sympas, Mall Grab et Miley Serious, vous avez géré !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Clairement en plein before avec les potos avant d’aller à Possession. Week-end de folie.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Alex, mec, t’as fait ma soirée lol. T’as été pris par surprise par Alice et elle t’a conduit au pays des merveilles lol. Sans mes bras, t’aurais fini dans ceux des autres… ou par terre mdr Tu m’as bien fait marrer.

Quand cette fille s’est approchée et m’a dit « hey, c’est toi Johan ? On te voit partout » #Fierté lol

MARI

« Chaud ! »

vend. 25  janv. / La Creole – 1st Anniversary (Le Chinois)

Qui es-tu ?

Moi c’est Mari AKA Big Head et mon signe particulier en soirée c’est que je fais 1m80 et que je sais pas danser !

L’image contient peut-être : 2 personnes, gros plan

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

C’était ma première créole et en un mot c’était : « chaud »!

Raconte nous ta vrille de la nuit

Pour moi et mon groupe de potes, c’est parti en vrille avant même de rentrer dans la soirée parce qu’ on est rentrés à 3 h, donc on a eu le temps d’être bien bourrés et de se dire à quel point on s’aimait dans le froid !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

On a dit au vigile qu’on l’aimait aussi quand il nous a laissé rentrer ; truc un peu improbable c’est que je suis à peu près sûre que ma pote Sonia est rentrée dans la boîte avec son kebab, je sais plus !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Petit passage que j’ai bien aimé (et ça aurait été cool que ça dure plus longtemps) c’est quand ils ont mis de la kompa !!!

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je venais de rentrer chez moi parce qu’on avait fait un genre de brunch d’une journée chez ma pote, c’était top !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Je sais pas, y’avait une meuf que je trouvais jolie, elle avait des dreads, elle était métisse et ça se voyait qu’elle aimait les filles mais bien évidemment elle était avec sa meuf parce que les lesbiennes elles sont toujours casées !

Moi qui tente de zouker…

FRÆKA

« Une soirée tsunami »

vend. 25  janv. / Tech Noire 2nd year anniversary (Le Klub)

Qui es-tu ?

Donc moi c’est Fræka (aka Fræka L’Ankoù) ou la meuf en soirée, qui se demande régulièrement si elle n’a pas oublié un enfant dans le four.

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Une soirée tsunami qui m’a emportée dans un flot de queens et autres monstres de la nuit.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Tout est parti en vrille sur les coups de 1 h 69 (heure lyonnaise), quand après s’être mise en transe, Vazek Tomi la bouche en sang a déchaîné en nous des cris de bêtes démoniaques, ce qui l’a mené à la première place.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Sortit de nulle part, un Uber en Toyota commence à klaxonner et toutes les plus belles créatures sorties fumer s’affalent sur le capot jambes écartées, éventails dépliés pour la photo la plus épique de la soirée.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Mila Dietrich m’a aidé à retrouver mon âme au moment où je croyais l’avoir perdue.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Avec Xersaeï Von Lear on remettait une couche de makeup par-dessus les restes de la veille pour la Wet for Kindergarten à la Machine du Moulin Rouge.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Spicy ChiChi qui a eu les gonades d’affronter le regard de la foule torse nu, ses cicatrices de mastectomies à l’air pendant sa perf. Ça a permis d’ouvrir des discutions sur la déconstruction du genre dans le drag et de faire la différence entre identité de genre et performance artistique. Au-delà de ça, elle nous a transpercé de son regard rouge.

Ce moment où je retrouve plein de têtes de rhônalpin.es parmi les parisien.nes. Voir qu’on était autant pour supporter nos stars locales afin qu’elles passent à l’international a réchauffé le cœur d’enfant froid en moi que j’avais mangé le matin même.

YOHAN

« Attendu »

sam. 26  janv. / Concert / Bad Suns (Les Étoiles)

Qui es-tu ?

Yohan Notet, étudiant en scénographie le jour, drag queen/club kid la nuit

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Si je devais décrire cette soirée en un mot ce serais « attendu » ! C’est un concert que j’attendais depuis 5 ans avec mon meilleur ami Kam ! C’est un groupe qui a su créer la base de notre amitié et on se devait de se retrouver à ce premier concert symbolique !

Raconte nous ta vrille de la nuit

C’était très bien pas de drama.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Ce n’est pas un groupe très connu en France, ils ont tout de même quelques fans. Ce qui est assez drôle c’est que l’on connait parfaitement chacune des musiques de leur deux album mais avant le concert on s’est regardés et on s’est demandés à quoi ils ressemblaient !? Ce qui est drôle c’est que c’est probablement un des seul groupes où je n’avais aucune idée de l’apparence ou de la tête qu’ils pouvaient avoir. C’est vraiment un groupe que nous avons toujours écouté en boucle pour leur musique et seulement pour leur musique !!

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Les deux albums

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

C’est quoi cette question ? Ça n’a rien à voir avec le concert. Le lendemain à 20 h 20 je me maquillais pour sortir en drag.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Déjà dis je ne m’étais pas intéressé au physique du chanteur, le principal c’est la musique.

Moi et mon pote qui dansions

ALICE

« Idyllique »

sam. 26  janv. / Wet For Me – Nude edition (La Machine du Moulin Rouge)

Qui es-tu ?

Moi c’est Alice mais on m’appelle Ali et à cette soirée j’avais, disons, dosé les paillettes histoire de briller de mille feu !

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Si je devais utiliser un seul mot ça serait : idyllique !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je dirais que tout a vraiment commencé à chauffer vers 2 h 30 du matin, tout le monde avait assez bu et la chaleur ambiante poussait à retirer, ouvrir, dégrafer ou déboutonner la moindre épaisseur de tissu. À un moment particulier, y’a eu un morceaux hyper langoureux qui a mis tout le monde dans un état un peu second qui appelait clairement à l’amour et tout le monde a commencé à s’embrasser et tout le monde s’aimait, c’était magnifique !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Ben justement, juste avant ce morceau je commençais à voir que dans la boîte la pudeur commençait à disparaître et que les hauts volaient et lorsque j’ai voulu aller aux toilettes j’ai servi de garde porte à deux filles qui ne pouvaient plus attendre et qui sont donc allées chez les hommes…

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le set qui m’a vraiment marqué c’est Crystallmess qui a accompagné les danseuses et les Drags, c’était vraiment assez psychédélique comme style mais on pouvait bien bouger dessus

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais chez moi en train de discuter de la soirée avec mes colocs en mangeant une fondue et je pensais que j’avais sûrement vécu un truc monstre, et que j’avais réalisé le fantasme de la petite lesbienne que j’étais à 12 ans…

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’ai bien remarqué une personne, on était au coin fumeur et elle m’a tout de suite plu, c’était une petite androgyne brune avec les cheveux bouclés qui avait un look qui sortait des séries pour ados américains des années 80 avec plein de paillettes sur les joues et des lunettes rondes. On a échangé quelques regards furtifs et puis après je suis partie. Dans la soirée je l’ai recroisée quelques fois mais sans plus puis ma pote m’a dit de prendre mon courage à deux main et m’a poussée (littéralement ) pour aller la voir. Et donc je suis allée la voir et je lui ai dit « excuse moi, on se reverra certainement jamais alors je me permet de te dire que je t’ai remarqué depuis le début de la soirée et que je te trouve vraiment très attirante et très mignonne ». À ça j’ai eu droit à un « t’es super jolie toi aussi » et à un câlin et même à un bisou ! Incroyable ! Et son prénom aussi Ileana et puis je suis repartie sur mon nuage hehe !

Moi littéralement toute la soirée !

LUCILE

« I JUST WANT TO MAKE YOU WET »

sam. 26  janv. / Wet For Me – Nude edition (La Machine du Moulin Rouge)

Qui es-tu ?

Lucile + Lulu ou Bisounours ? + jamais sans Lucie, ma moitié.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

I JUST WANT TO MAKE YOU WET

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 2 h, quand ça se remplit vraiment, tout le monde se parle et que je peux complimenter qui je veux comme je veux. J’aime dire aux personnes que je trouve vraiment belles qu’elles le sont, sans aucune arrière pensée, découvrir qu’en fait ces gens là n’ont pas du tout confiance en eux et voir que ça leur fait profondément plaisir. Là c’est gagné, je passe une superbe soirée et ça a été le cas samedi.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Aller aux toilettes et dézipper ma jupe en simili cuir pour qu’elle serve de porte aux filles qui voulaient aller aux toilettes. La sororité. C’est toute la beauté de la WET. Avec mon body j’avais le sentiment d’être une catcheuse.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Non ! Je ne peux pas choisir entre Crystallmess et Emika qui ont été deux très belles découvertes. Pour Emika c’était de voir une chanteuse, qui chante en live & mix, les lumières qui allaient parfaitement là. Besoin de rien pour être en euphorie. Pour Crystallmess, c’était le mélange des genres dans la musique, le fait que ce soit très dansant.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Pas du tout glamour.. On buvait une soupe devant « La fille du président » (film d’ado). J’me disais qu’on avait vraiment passé une belle soirée, j’me disais aussi que j’avais la flemme de sortir mon chien. #lendemaindefête

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Marvin, il dansait dans la chaufferie, des tâches de rousseurs sublimes, un sourire qui faisait sourire & surtout : qu’est-ce qu’il dansait bien !

Le moment où les filles montent sur scène et sont sans soutien gorge. Un vrai moment d’empouvoirement où on apprend toutes à accepter notre corps.

MATHIS

« Bon enfant »

sam. 26  janv. / Wet for Kindergarten (La Machine du Moulin Rouge)

Qui es-tu ?

Mathis ou Mathislesbétises (ça dépend des soirs), dernièrement je me pavanais avec un grand éventail noir, porté disparu depuis la dernière Trou…

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Bon enfant (dans le bon sens du terme) ! À la Kinder, j’ai toujours l’impression d’être un peu à un anniversaire. J’y croise toujours les mêmes grands enfants, et la Wet n’a fait qu’accentuer ce doux sentiment de légèreté et de liberté.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand je me suis assis dans le couloir avec mes potes, et que j’ai remarqué que je n’avais pas encore quitté mes chaussures de la soirée : j’ai réalisé que j’étais enfin bottines-proof, une belle victoire !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Une belle rencontre hasardeuse. ll est six heures, mes copines sont fatiguées et seul Youssef est encore d’attaque pour un after chez moi. On se dirige vers la station de métro et on croise un mec relou qui embrouille deux nanas. J’hésite un peu, puis je me dirige vers l’une : « Noémie ça fait 10min qu’on te cherche aller on y va là ! ». Le plan fonctionne et le mec relou s’éloigne ! On rencontre Élise et Lola, qui se joignent à nous pour le trajet, puis pour l’after : elles ont réussi à me faire oublier la désertion de mes ami·e·s !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Les lumières qui vibrent au rythme du set cosmique de RAG. Les corps dénudés qui dansent, comme en apesanteur.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je retrouvais mon amoureux, qui avait rejoint les bras de Morphée plus tôt que moi la veille, pour fêter son anniversaire : ne pas piquer du nez, au risque de finir la face dans les délicieuses lasagnes végé de belle maman.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Sur la scène, avec Pierre et Antoine. Antoine, d’une grâce indescriptible, qui danse avec son ombre portée sur l’écran. Elle reste insensible à ses charmes ; moi, je l’étais un peu moins…

Un nez à nez, inattendu, avec une drag queen dont je ne savais pas le nom, mais qui connaissait le mien…

KENZO

« Fun »

sam. 26  janv. / Wet for Kindergarten (La Machine du Moulin Rouge)

Qui es-tu ?

Kenzo, Evo Vorobiov

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Fun

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je suis arrivé vers 1 h et il y avait déjà une super ambiance, j’ai pu m’amuser dès mon arrivée !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Les Drag et leur côté « shady »

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Parishairz avec son makeup effet « après opération »

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais chez moi et j’hésitais à aller à la Drag me up

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

C’était une Drag lyonnaise, j’ai oublié son nom, mais elle était vraiment très belle, super sympa et ça m’a fait plaisir de savoir qu’il y a des Drags à Lyon car je n’en avais jamais vus !

Toutes les fois où je suis parti fumer ; le fumoir selon moi c’est le meilleur endroit en soirée car on rencontre toujours des gens cool avec qui discuter de tout et de rien, on apprend de nouvelles choses…

PAUL

« SENSATIONNEL »

sam. 26  janv. / Club MOFO — Deux Boules Vanille • Craow • Renart dj • WWW & more (La Station-Gare des Mines)

Qui es-tu ?

Moi c’est Paul, j’ai pas vraiment de signe particulier en soirée mise a part que j’oublie toujours de prendre ma prévente !

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

SENSATIONNEL. Le contraste musical entre la première et la deuxième salle était juste niquel, d’abord la bonne acid, et ensuite la bonne tech house avec une touche de disco, vraiment trop fan !

Raconte nous ta vrille de la nuit

C’est parti en vrille à partir de 3 h, quand RENART est arrivé, c’était juste violent comme il faut ! Un pur bonheur !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Le moment où deux meufs se sont mises à poil et se sont mises dans une optique où plus personne ne compte autour d’elles, si vous voyez ce que je veux dire…

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Renart !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais juste content d’avoir passé cette soirée, sachant que j’avais bu a peine deux bières avant d’y aller ! C’est pour vous dire la qualité du son ! J’étais totalement sobre !


JEANNE

« Mauvais système son mais bons artistes »

sam. 26  janv. / Instinkt & Paradoxal W/ Illnurse & Animal Holocaust (Lille)

Qui es-tu ?

Jeanne appelée Jean + j’ai souvent de la buée sur les lunettes à cause de la condensation

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Mauvais système son mais bons artistes

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand y’a un type qui a marché sur le pied d’un autre loustic ; du coup il lui a mis une droite !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Y’a des gens, pour pas payer l’entrée, ils ont recopié le tampon au bic noir…

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Alors y’a trois tracks qui m’ont marquée ; deux pendant le set de Illnurse, quand il a joué Fokus de Schwefelgelb et Bouncer Says de lui meme, les lumières de la salle étaient grave cool et les gens kiffaient. Et ensuite quand Animal Holocaust a joué Casting de ctrfçn c’était très lourd !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je mangeais une fougasse aux tomates séchées et je me disais « quel dommage de pas avoir le goût de cette fougasse à cause de mes narines bouchées »

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Y’a toujours un couple qui sort à lille, Virginie et Francois, ils ont la quarantaine et ils sont presque nus mais ils sont trop cools !

Y’a un moment dans le set de Matthias où il a passé le son de Erotic Anarchy & Gewalt – On The Road. Et c’est des potes à moi qui ont fait ce son, ils étaient là, première fois qu’il était joué devant du monde c’était une tuerie !

CLÉMENCE

« Énergique ! »

sam. 26  janv. / Instinkt & Paradoxal W/ Illnurse & Animal Holocaust (Lille)

Qui es-tu ?

Clémence (cléclé/cwécwé/clem ça depend de l’heure lol). J’suis la brune bouclée avec une chaîne de pneus pour la neige autour du cou qui parle beaucoup !

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Énergique !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Le moment où on a vu qu’on était sold out, vers 2 h 30, ce qui concordait avec la fin de mon tour au vestiaire, je suis tombée sur deux filles trop adorables avec des bonbons colliers autour du coup, elles ont pas mangé que des bonbons par contre ; le paradoxe était surprenant mais trop mims !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

J’ai vu un mec se rouler contre les murs parce qu’il avait trop chaud

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

En track marquante y’a eu l’intro de set de CVRD, un truc bien tribal hyper surprenant et envoûtant, c’était sublime, et après en truc marrant c’est Animal Holocaust qui lâche une track de Marylin Manson juste pour faire chier Yassine (SLYRS) qui jouait juste après ( fair-play -2/10 lol)

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’me faisais attaquer par deux jack Russel avant de manger un tartare au saumon pour les 25 ans de Noir Dissident (membre de CVRD, fondateur d’INSTINKT) et je pensais à pas grand chose mdr, soirée pleine donc esprit vide, ça va de paire !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Y’avait un mec trop relou au deuxième rang à gauche pendant le set d’Illnurse qui dansait comme un playmobile, d’ailleurs si tu te reconnais j’te remercie j’ai quatre bleus au tibia !

Pour représenter le voyage à 400 personnes qu’on a vécu samedi en restant sur les rails

HUGO

« Un joyeux charivari ! « 

sam. 26  janv. / La Maison Sarcus #3 w/ Les Yeux Orange, Dawidu, Mad Pablo (L’Ostra Cub – Nancy)

Qui es-tu ?

Hugo aka Dubadud, Dubz, Duben, des lunettes rondes et un sourire d’enfant heureux.

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Un joyeux charivari !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Lorsque que le bon kick gras de l’Ostra est apparu, l’ambiance du club est partie en vrille. Il y avait une réelle énergie sur le dancefloor.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Voir quelqu’un arriver en courant aux toilettes, vomir ses tripes et repartir aussitôt dancer. Ce genre de scène m’a toujours fait bien marrer.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le set des Yeux Orange était incroyable, j’ai vraiment voyagé sur leur musique.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je mangeais un bon petit déj anglais avec mes colocs.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Dawidu a mixé habillé en orange fluo de la tête au pied, manteau de chantier, bonnet… Avec la lumière ça lui donné une aura particulière !

Repartir du club sous la pluie, le cœur léger, bien défoulé avec la sensation d’avoir passé une soirée M.E.M.O.R.A.B.L.E

CARMELA

« Bouffée d’air frais »

sam. 26  janv. / Panoplie x Mélange • Mutation (L’INTERNATIONAL)

Qui es-tu ?

Carmela Tzigana ou Ame (pour les amis proches) ou La Propia (dans mon pays, Uruguay) ou la china latina aux lunettes et casquette SALVIATEK qui dansait et fumait comme une folle !

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Une bouffée d’air frais à ma vie quotidienne

Raconte nous ta vrille de la nuit

L’heure, no idea. Mais j’avais un verre dans la main et j’étais la quantité juste de tipsy, quand le DJ a joué Tototo de MC Bin Laden, je suis devenu folle comme l’Eva 01

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

La chose la plus absurde de la nuit c’est que je suis partie sans embrasser personne, mais le truc qui m’a fait marrer c’est les pogos constants : trop bizarre pour moi mais je crois que c’est normal en France ??

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Air Max ’97. C’est lui qui je j’étais venue écouter et il ne m’a pas déçue !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais dans un train de retour au Nord, très heureuse d’avoir passé un weekend si drôle a Paris ! Mais, j’avais la flemme de retourner au froid !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Je suis tombée amoureuse environ 93788 fois pendant la nuit. C’est impossible de se souvenir de tout le monde, mais je me rappelle de Carmen, une fille aux cheveux courts qui dansait près de l’escalier. Elle était trop belle! Et aussi le mec à la casquette Balenciaga : wow ! Ah et la fille et le mec de Grenoble, très sympas, qui m’ont donne du tabac, ils avaient le meilleur look de la nuit ! All black outfit in the club !

C’est moi toute la soirée !

FLO

« Débridé « 

sam. 26  janv. / MYST 003 – Disco Trash (secret place)

Qui es-tu ?

Flo, lunette rectangle année 70 et fourrure noir

L’image contient peut-être : plante et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Débridé

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 6 h 30, j’ai chopé mon colloc, ma colloc (en couple) avec ma copine…

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Quel respect, je me suis senti tellement en sécurité, les gens étaient tellement radieux et gentils, tellement de facilité à discuter à échanger à parler j’ai adoré vraiment !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

ABSL b2b Sinus O, l’énergie et les gens étaient au top

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je dormais après un after jusqu’à 15 h

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Plusieurs, même pleins par leur style incroyable, je dirais que 70 % des personnes présentes m’ont paru extrêmement remarquables !

Quand une partie de la salle a commencé à se dénuder, quelle chaleur

DAMIEN

« Nouvelles rencontres »

sam. 26  janv. / STEƎR Showcase #2 (Ninkasi Gerland – Lyon)

Qui es-tu ?

Damien Allheilig

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Nouvelles rencontres

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 2 h quand on m’a interdit d’aller à la deuxième salle avec mes deux bières…. J’ai dû les boire tout de suite !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Mes deux potes qui étaient avec moi, un Canadien et un Kazakh qui ne connaissent pas le milieu de la techno mais bon après trois ou quatre verres ils se sont lâchés.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Aucune track ne m’a vraiment marqué, c’était ma première soirée techno à Lyon et je le referai sans aucun doute.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais posé dans mon lit en PLS en repensant à cette soirée mémorable.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Plusieurs personnes m’ont marqué, très accueillants, avec un amour du son : que demander de plus ?

Quand je suis arrivé à la deuxième salle, pour taper du pied !

 

JULIE

« I n c r o y a b l e »

sam. 26  janv. / Genome 6.66 Mbp by High Heal x Stock71 x Club Late Music (Petit Bain)

Qui es-tu ?

Julie, Slip, aka la meuf en slip corporate s/o garage 83c

L’image contient peut-être : texte et plein air

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

I n c r o y a b l e

Raconte nous ta vrille de la nuit

Le moment où on est arrivés dans le Petit Bain. Avec mes copains on était juste super heureux d’être là, parce que Genome ils sont trop forts. On s’est fait beaucoup de câlins cette nuit là.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Le super tag dans les toilettes « Love Michèle » avec le super dessin de toutou. J’adore les toutous et il était trop kiki, c’est même devenu mon fond d’écran.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le set de Noctilucents était super émouvant, d’une douceur incomparable. J’ai rarement vécu des moment aussi wholesome. Et le tout entre deux sets bien plus vener, c’était juste trop agréable.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Ah ben je dansais encore, même que j’avais mal aux zygomatiques. Cette fête m’a vachement mis du baume au cœur. Je pense avoir avoir autant kiffé une fête depuis bien longtemps. Ma joie a dû redescendre hier à peu près, quand tu te rends compte que c’est vraiment vraiment fini.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le mec qui m’a renversé deux fois m’a super Despe (la pompe à bières était cassée, pas de jugement) toute neuve sur l’intégralité de mon corps sans faire exprès. Je me rappelle pas trop de sa tête, ni de sa dégaine, mais juste de mon agacement face à cette situation très triste, et ensuite à mon dé-agacement parce qu’il faisait des blagues rigolotes.

Moi quand j’ai entendu les remix gabber d’anime/jeux vidéo japonais, c’est beaucoup trop fun. C’est comme avoir quatre ans dans un château gonflable.

ANTOINE

« Excellence »

sam. 26  janv. / Genome 6.66 Mbp by High Heal x Stock71 x Club Late Music (Petit Bain)

Qui es-tu ?

Antoine

L’image contient peut-être : texte et plein air

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Excellence <333

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je n’ai pas de souvenirs précis d’un moment où tout a « explosé » c’était je crois sur la continuité, mais peut être qu’il y a eu un climax lors du b2b Kurama / Buga qui était assez ouf

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Certainement mes potes qui avaient abusé sur la chouffe…

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Définitivement Fetva qui passe de la dubstep (et oui fallait arriver tôt), et je me répète mais le set Buga Kurama qui était archi beau et entrainant

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Au fond de mon lit à m’endormir devant du foot, cerveau off

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’étais pas mal ivre et vraiment focus sur la musique sooo j’ai pas du tout fait gaffe aux gens pendant la soirée, je me souviens juste d’une bonne humeur générale !


GASTON

« AAAAAAAAAAAAAAAAAARRRGGHHHHHHHHHH s/o la Chine »

sam. 26  janv. / Genome 6.66 Mbp by High Heal x Stock71 x Club Late Music (Petit Bain)

Qui es-tu ?

Gaston la moustache

L’image contient peut-être : texte et plein air

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

AAAAAAAAAAAAAAAAAARRRGGHHHHHHHHHH s/o la Chine <3

Raconte nous ta vrille de la nuit

À l’instant même où on est rentrés, on dirait le dj il m’a reconnu et à peine on arrive dans la queue du vestiaire qu’il déclare une méga bombasse que jkifff et du coup c’était horrible de devoir attendre le vestiaire et ne pas être libre d’aller danser, mais it was at this time that I knew qu’on allait se faire rafaler par des missiles sonores chinois (mais pas que, c’est juste que le label est chinois sinon ils ont une diversité fantastique)

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Mdrr un pote à moi dans la salle, tout de bien faisant, s’est mis dans un petit coin pour lâcher une galette stratégique et repartir en Y, il en était très fier et sur le moment ça m’a fait beaucoup rire,
comme quoi on passe tous par des phases difficiles…

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Ça balance du ALK ft Freeze Corleone à de la K-pop un peu chelou en passant des Wulffluw XCIV ft Nahshi (Terra), combiné avec des pralines de deconstructed club futuristiques, du rap chinois ou autre, fin de tout c’était magnifique !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Tout propre et reposé dans mon salon, gros boze et creusage intensif de l’environnement musical de samedi, des étoiles dans les yeux et dans les oreilles.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Les videurs étaient très sympas de mémoire, sinon pas de personne en particulier mais j’ai trouvé que le public était vraiment très sympa, plein d’amour et de bonnes vibes, en plus les gens étaient beaux.

À peu près à chaque fois qu’ils mettaient une nouvelle musique que je trouvais formidable

DYLAN

« Chaleur puanteur en bas « 

sam. 26  janv. / Possession (CONCRETE)

Qui es-tu ?

Dylan M’darra aka dylsodanslvaisseau + les vrais pisto dansent au fond.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Les enfers : chaleur puanteur en bas

Raconte nous ta vrille de la nuit

3 h 30 c’était l’anarchie en bas !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Une meuff trop chep au bar m’a demandé si je voulais un shot, j’ai bien entendu répondu oui ; le barman nous sert et au moment de payer elle se tourne vers moi et dit au barman que c’est moi qui paye XD. Après explication et vu son état, le barman lui a dit de payer mais elle arrivait pas à appuyer sur les touches pour faire son code… enfin n’importe quoi mais c’était bien drôle !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Je suis à contre cœur parti tôt donc je peux pas répondre mais je pense que les artistes qui m’auraient marqué auraient été JKS & MAYEUL bien sûr !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Le lendemain j’avais le seum d’être parti tôt mais c’était tous les gens, même au niveau des toilettes, on était comme des moutons tous collés les uns les autres 🙁

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

 

MATTHIEU

« Happy Feeling »

sam. 26  janv. / Skylax 20yrs x Folies Paris : Bleu Blanc House Explosion (Folies Pigalles)

Qui es-tu ?

Gubzzz Visual alias Mathieu Gubbini alia Antic. Signe particulier : soit avec une caméra soit en train de mixer.

L’image contient peut-être : 1 personne

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Happy Feeling

Raconte nous ta vrille de la nuit

À 2 h 30 quand Move D a posé ses mains sur les platines et qu’il a décidé de prendre le contrôle

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Mon pote le moudj qui nous a complément perdu et même pas reconnu tellement il aimait le son et il était à fond, on l’a d’ailleurs laissé

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Definitely Move D

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais sur le montage de l’aftermovie Skylax 2 ans dispo sur Gubzzz Visual sur YouTube ou Facebook (petit placement de produit)

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Cedric le boss du nouveau Casino toujours aussi fresh !


Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Dégif

Dégif #132 : « J’ai dansé jusqu’à en vomir tous mes démons et mon schweppes agrum' »


Dégif

DÉGIF du weekend #04 by PWFM


Dégif

Dégif du weekend #20 : entre rêve et rave


Alexis Chadefaue

Le club PROTOCOL a ouvert vendredi 6 septembre 2019. Alors, ça tabasse pas mal à Pantin ?