Les Nuits Sauvages

Rainer Torrado grave dans la roche, le lol, l’instant suspendu, drôle et incongru de la Coucou – Heeboo

Rainer Torrado grave dans la roche, le lol, l’instant suspendu, drôle et incongru de la Coucou

Night Shoot - Mars 8, 2019

Rainer Torrado

On sait jamais trop qui on va croiser en se dirigeant vers les portes d’une soirée. En les franchissant l’excitation au coeur et en clignant des yeux sous les spotlights. Ou plutôt, on sait toujours un peu sans savoir ; puis parfois, c’est la révélation. Le coup de tête, de coup de coeur, le coup de foudre, le coup de godasse dans la gueule d’un homme ou d’une femme qu’on va aimer. Sans faire exprès. Heureusement, dans ces moments là, il y a Rainer Torrado pour immortaliser l’instant. Le visage figé. On dirait une pub Nescafé. Et pourtant.

Pour le come-back de la soirée Coucou, plus de six mois après l’annonce de sa dissolution –allez encore juste un coup pour les 4 ans, quoi !– on s’est dit qu’il était important, et évident, que l’un de nos photographes préférés, Rainer Torrado si bien nommé, réponde présent au rendez-vous. Au milieu de pas moins de 22 artistes, Rainer, s’est faufilé -olé !-, et plus que d’immortaliser l’amour, la sensualité des corps, comme à son habitude, il a cette fois-ci gravé dans la roche, le lol, l’instant suspendu, maladroit et mignon, drôle et incongru. La Coucou 4th birthday, c’était le vendredi 15 février dernier au Klub. Et on était drôlement content de retrouver Coucou. Clic. Clac.

Retrouve Rainer Torrado sur Insta : generationxxy

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Night Shoot

Rainer Torrado : quatre dixièmes de seconde de Tragedy


Night Shoot

Les femmes sous l’oeil d’Otto Zinsou


Dégif

Dégif du weekend #70 : « Onanisme enfantin et cornes de rhinocéros aphrodisiaques »


Dégif

Dégif du weekend #54 : les lumières fauves et la piste de la liberté