Les Nuits Sauvages

Le corona sans teuf : « On peut être sûrs d’une chose : il y aura un deuxième nouvel an cette année » – Heeboo
© Victor Maître

Le corona sans teuf : « On peut être sûrs d’une chose : il y aura un deuxième nouvel an cette année »

Dégif - Mars 25, 2020

© Victor Maître

Et si l’enfer, c’était de ne plus pouvoir s’amuser ? Et si l’enfer, c’était l’enfermement ? Et si nous étions les (mauvais) acteurs d’un (mauvais) film d’angoisse version VHS retrouvé sous une commode poussiéreuse un sombre weekend de déménagement ? Et si l’enfer c’était de se sentir rôtir, pourrir, à la fenêtre d’un appartement mal éclairé, lorgnant maladroitement sur le rayon de soleil qui vient frapper les rideaux fermés du voisin ? Et si l’enfer, c’était de se retrouver face à soi-même, pour une durée plutôt indéterminée, la vie entière ? ANYWAY. Vous avez vraiment l’air de tous bien (trop) vivre votre confinement… Mais on peut être sûrs d’une chose : il y aura un deuxième nouvel an cette année !

  1. Martin n’a fait que 200 pas dans son salon en deux jours
  2. Adèle L contemple le monde ralentir avec plaisir
  3. Benjamin a déjà fait son deuil des soirées
  4. Selina est contente de pouvoir enfin se reposer
  5. Adèle K, elle, continue de faire la fête sur Skype
  6. Maé vit ce confinement comme une rupture amoureuse

MARTIN

« Il est où l’after ? Cette phrase me manque.. »

Qui es-tu ?

Martin, étudiant dans le secteur culturel (surnom « tinmar » ou « tinm’s ») et en soirée je suis généralement le mec relou qui est au plus près des enceintes ahah (si c’est possible d’être dedans ?!?)

Tu devais te rendre à quelle soirée ce weekend ?

Le we dernier j’aurais du enchaîner un beau programme ;( avec le vendredi soir le festival des Souvenirs Brisés à Petit Bain et le samedi soir la Possession avec MAMA TOLD YA…. Je suis amateur de bon son et de découverte !

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

Il est où l’after ? Cette phrase me manque..

Ta vrille du weekend ?

J’ai su qu’il fallait que je me calme quand mon tel m’a dit de faire de l’exercice dimanche aprem et que j’étais à maximum 200 pas en deux jours…

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

La dernière Boiler Room de mall Grab : permet de sortir en restant en chausson dans son salon.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

C’est très long tout ça, moi qui venait à peine d’arriver sur la capitale pour profiter de toute les soirées…

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Cela dépendra de quand ce confinement s’arrêtera, mais on peut être sûrs d’une chose : il y aura un deuxième nouvel an cette année !

Pourquoi on fait autant la fête habituellement ?

Car c’est ce qui unit le plus facilement les hommes et cela permet de s’échapper le temps d’une soirée de son quotidien.

ADÈLE

« On ouvre une autre bouteille non ? « 

Qui es-tu ?

Adèle, je prépare mon master 2 en cinéma cette année. À côté de ça, je suis assistante caméra. On m’a longtemps surnommée affectueusement « vomito ». Sinon, je dirais que mon signe distinctif c’est de toujours commander un nouveau verre avant d’avoir fini le premier. Et aussi que je peux rester éveillée très longtemps même sans rien prendre du tout…

Tu devais te rendre à quelle soirée ce weekend ?

Vu la situation, j’avais rien prévu à l’avance, c’était pas trop l’esprit… Mais mercredi dernier j’aurais dû aller À Petit Bain voir Eye et Fiesta En El Vacio et ça je l’ai pas trop digéré.

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

On ouvre une autre bouteille non ?

Ta vrille du weekend ?

J’ai fait des choses complètement dingues comme des tempura de légumes. J’ai aussi rematé Melancholia, ce qui d’après tous les tops du monde est apparemment un des films à éviter en ces temps de confinement… Bande de fragiles.

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

La musique de mon copain, qui prépare un nouvel EP avec son projet Oscar Palace.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Plutôt bien, bizarrement. C’est vrai que là, avec le soleil qui revient, je fantasme un peu de traîner dehors à la Station… Mais bon, j’essaie de relativiser, la première fête après notre sortie n’en sera que plus folle. Et ça me plaît de voir le monde ralentir comme ça, je suis plutôt contemplative.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Quand tout sera terminé, donc probablement fin avril, la première soirée où j’irai ce sera mon anniversaire hehe. Je suis née le 28 avril, donc ce sera doublement l’occasion de faire la fête, et j’espère qu’on sera tous très très chauds.

Pourquoi on fait autant la fête habituellement ?

On fait la fête pour avoir un moment où c’est ok de basculer dans une sorte de folie douce. Pour ce moment où la musique nous touche et nous donne envie de danser, comme en transe, jusqu’au matin. Surtout pour être ensemble et vivre des expériences.

BENJAMIN

« Week-end de repos non négligeable pour mon capital santé »

Qui es-tu ?

Benjamin, surnommé Ben Aflex, étudiant en 4ème année d’école de communication, en soirée tu me trouveras bien calé entre les deux enceintes un peu en retrait une pinte à la main. 

Tu devais te rendre à quelle soirée ce weekend ?

J’avais un gros week-end de prévu avec la 75021 au Nexus le vendredi et la Possession Mama Told Ya le samedi.

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

J’avais eu le temps de faire le deuil des soirées pendant la semaine, j’étais un peu dégoûté au début, mais à minuit je me suis juste contenté d’enchaîner sur un autre épisode de l’Attaque des Titans. Au final ça a fait un week-end de repos non négligeable pour mon capital santé et j’ai pu aussi profiter d’Animal Crossing.

Ta vrille du weekend ?

Je fais mon confinement en famille et samedi soir on a fait un bon repas avec du bon vin et des shots à la fin. Ensuite j’ai enchainé sur la e-rave du label Illegal Tapes organisée par rxdazn sur plug dj, il y avait un très beau line-up. Lorsque je suis arrivé keki était en train de jouer Klahrk + Kattie – Pull ; direct l’ambiance était posée. Ils se sont malheureusement fait strike un peu avant 2 h mais ils en refont une, vendredi prochain à 22 h, be there ! 

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Dimanche soir mon pote huch m’a envoyé un remix de Dave – Fais-moi l’amour qu’il venait de terminer, il a embelli ma fin de week-end. 

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Perso habituellement je passe la plupart de mon temps à digger ou à regarder des séries donc je vis pour l’instant ce confinement assez bien mais pas sûr que ça soit encore le cas dans quelques jours. Je reste également perplexe vis-à-vis de la politique de notre gouvernement et inquiet pour mes grands-parents. Force à tout le corps médical et aux familles des personnes touchées. 

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Je suis quelqu’un de très organisé quand il s’agit des soirées donc j’ai des billets pour pas mal d’événements à venir. En fonction de la date de fin du confinement ça pourra aussi bien être la prochaine Possession en avril, le Made Festival à Rennes, la Haïku à Chantilly, le Texture Festival ou Dour !  Si ça se trouve cela ne sera aucun de ces choix et ça partira sur une grosse soirée appart entre potes haha 

Pourquoi on fait autant la fête habituellement ?

Pour s’évader de notre quotidien, partager un bon moment entre amis, écouter de la bonne musique. 

SELINA

« L’occaz de geeker sur Animal Crossing »

Qui es-tu ?

Yo ! Moi c’est Selina mais c’est Selinette pour les copains ! Je suis en étude d’informatique et je fais des petits boulots ! En soirée je suis survoltée, je porte toujours des sapes un peu funky et mon plus beau eye liner à paillettes sisi !

Tu devais te rendre à quelle soirée ce weekend ?

Ce weekend je voulais aller à Réveille ta Moelle #2 ! C’est un évent qui fait des appels aux dons dans un cadre festif qui rassemble de nombreux collectifs rennais.

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

Je me suis dis qu’il n’y avait pas de soucis que c’était l’occaz de geeker sur Animal Crossing et de se reposer en compagnie de mon copain, ce qui n’était pas pour me déplaire !

Ta vrille du weekend ?

Avec les potes on s’est lancés dans un projet très fun, où l’on a créé un collectif de Dj qui s’appelle AOP (Art Of Pattern) pour notre asso (Foule Contact). Et dimanche dernier à 20 h, on a fait notre premier live à distance car confinement oblige, on a tous mis la main à la pâte, préparation de dj set, montage vidéo avec notre pote totem Bobby,la com sur les réseaux, la technique pour le stream… C’était un moment fort et riche en créativité où l’on étaient tous ensemble !

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Ouais grave en ce moment je prépare un podcast pour soundcloud et j’ai diggé ça : Lorenzo ChaibottiStratonautica. C’est allemand et ça date de 2017, j’ai pris un malin plaisir à écouter cette track. J’ai failli mettre la tête dans mon pc c’est pour vous dire haha. C’est un milk-shake de techno un peu deep-tech et minimal, ça produit un résultat étonnant et ultra kiffant ! La release comporte plusieurs cocktails du même acabit.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Pas au top, je suis confinée alors que je voudrais aller démarcher des entreprises pour du travail, et mes candidatures donnent pas grand chose, j’ai eu des refus, on me dit que les recrutements sont en pauses… C’est la période qui veut ça mais là je ne peux plus être au chômage, j’ai pas de revenu du coup mon moral est déstabilisé. Je cherche du travail alors n’hésitez pas.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Avec des amies on fêtera nos anniversaires ensembles, on est toutes de début avril donc on prévoit une maxi teuf avec tous les copains histoire de fêter nos 25 ans et la fin du confinement !

Pourquoi on fait autant la fête habituellement ?

Parce qu’on aime ça, on est tous très créatifs dans la bande et avec notre collaboration on parvient à créer des soirées et à vivre des soirées très belles ! C’est que du love, de l’entraide et c’est beau !

ADÈLE

 » Not today ! »

Qui es-tu ?

Moi c’est Adèle, je suis à Science Po, et tu pourras me reconnaître les yeux clos au milieu de la foule, vivant plus que dansant la musique.

Tu devais te rendre à quelle soirée ce weekend ?

J’attendais avec impatience de voir Joris Delacroix et Joachim Pastor au T7, les ayant déjà ratés de peu deux fois sur Paris. Il faut croire que jamais deux sans trois !

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

« Not today » ! Qui a dit qu’il fallait aller dormir samedi soir ? Ce n’est pas le confinement qui va m’empêcher de voir mes potes et de faire un minimum la fête, c’est parti sur un skypéro.

Ta vrille du weekend ?

Merci à vous de me rappeler que ma vie n’a rien d’intéressant pendant ce confinement…

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

J’ai passé mon week-end à écouter des sets de festivals pour me donner un peu de joie, jusqu’à ce que je tombe sur un live de Save the World de Swedish House Mafia, des frissons à l’ancienne !

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

J’essaie de relativiser. Le confinement a aussi de bons côtés : on peut prendre le temps de lire, faire du sport, se replonger dans des projets laissés de côté et en commencer de nouveaux !

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Peu importe la teuf, tout ce que j’attends c’est de retrouver mes potes et oublier ces semaines de confinement !

Pourquoi on fait autant la fête habituellement ?

Je pense qu’on fait généralement la fête pour ouvrir une parenthèse dans nos vies bien remplies et pas toujours très roses. Ça nous permet de nous libérer et de nous sentir vivants. Et à ça j’ajouterai la musique. Ça n’a rien de comparable d’écouter de la musique dans ses écouteurs et de se retrouver au milieu de centaines voire milliers de personnes, qui sont là pour profiter de la même chose : du son. Quand je danse sur la musique, je me sens sur un nuage, comme hors de moi-même, le temps de quelques heures.

MAÉ

« DEVASTATION – SEVRAGE – INTERIORISATION – RAGE – RELEVEMENT »

Qui es-tu ?

Holà ! Moi c’est Maé dans la vie.s de tous les jours et Maéva quand il s’agit des discussions pas très agréables. Je suis actuellement en étude d’art à la fac. Ces derniers temps tu me croisais en soirée avec une fausse fourrure blanche qui me sert juste à réaliser que je peux porter autre chose que des fringues noires.

Tu devais te rendre à quelle soirée ce weekend ?

J’étais censée me rendre à un soirée nommée « Deviance » à Quito en Equateur car je devais y rejoindre quelqu’un pour TROIS semaines. Cette adorable personne m’avait déniché LE club techno indus de la capitale pour qu’on y passe une belle soirée. Au final, vol annulé, confinement, pas de soirée.

Un mot ou une expression pour décrire ton sentiment, à minuit, quand tu as réalisé que c’était direction dodo et pas club ?

Clairement les mêmes étapes que le deuil amoureux. DEVASTATION – SEVRAGE – INTERIORISATION – RAGE – RELEVEMENT

Ta vrille du weekend ?

Vendredi je suis allée faire des courses, il y avait une promo sur les Corona, j’ai pris deux packs. Non, plus sérieusement, quelque chose de vraiment cool ! Pas mal d’artistes étaient en direct sur les réseaux samedi soir et franchement merci parce que ça remontait le moral. J’ai suivi The Lockdown pendant leur set et c’était vraiment cool !

Un track, un artiste ou un set que t’as écouté ce weekend, et qui t’a fait penser à autre chose le temps d’un instant ?

Bon, pour la blague j’me suis créée une playlist « Pandémie » sur soundcloud avec les titres qui reflètent notre confinement (oui on se fait chier). Donc on sort toujours pas de ce maudit virus mais le track qui m’accompagne le plus en ce moment c’est « Gardez vos distances » de Paul Seul.

Bon mais soyons sérieux, tu te sens comment par rapport à tout ça ?

Ca va être un moment vraiment pas cool à passer je pense. Pour l’instant ça va parce que ça fait une semaine et je suis pas la plus à plaindre mais je pense que ça va devenir de pire en pire. J’espère qu’on va prendre un rythme et moins subir au fur et à mesure que le temps passe. Faut se dire que ça nous laisse du temps pour faire des trucs cool, faut juste se déter.

La première teuf à laquelle t’iras quand tout sera terminé ?

Ce serait vraiment cool que la soirée de réouverture soit Casual Gabberz et Sentimental Rave au Hangar FL, mais je pense que ce sera trop tôt. Faut absolument que je les voie, ils passent en mai vers Rennes, j’espère que là on sera ENFIN sortis. C’est eux qui vont m’accompagner dans tous mes moments d’étouffement de confinement, je leur dois bien un trajet Bordeaux-Rennes.

Pourquoi on fait autant la fête habituellement ?

Parce que souvent, on se sent bien quand on fait la fête, on se coupe du monde et ça nous rend beaux/belles, tout simplement.

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Night Shoot

Quand Rainer Torrado donne à voir le dessous des nuits sauvages


Dégif

Dégif #109 : « Comme un bonbon Arlequin en fin de nuit, de la douceur dans la gadoue et les BPM »


Dégif

Dégif du weekend #50 : concours de t-shirts mouillés


© Rainer Torrado

Night Shoot

Rainer Torrado ouvre les portes de la nouvelle maison close Code Hays, entre fétichisme, déviance et érotisme