Les Nuits Sauvages

Artiste(s) et confiné(e)s #4 : « Préparez-vous à descendre dans la rue quand on sera relâchés » – Heeboo
© Victor Maître

Artiste(s) et confiné(e)s #4 : « Préparez-vous à descendre dans la rue quand on sera relâchés »

Derrière Le Deck - Avril 7, 2020

© Victor Maître

Troisième semaine de confinement qui s’achève. Et lentement, mais sûrement, tes voisins prennent la confiance, de là à générer quelques nuisances, ci-bas, dans la cour, à la découpe de planches en bois, le nez vissé sur un tutoriel YouTube, « comment fabriquer ton propre tabouret diy ». C’est dérangeant, alors que tes enceintes vrombissent, que le chat saute de lit en lit, humant l’air à la recherche d’un rayon de soleil. Pendant que ta colloc entame son 16e pain depuis le début du confinement. Et que ta meuf achève son cours de yoga « RECENTRAGE ». T’iras faire les courses dans 20 minutes. T’as l’excitation peu discrète. Encore envie de t’envoyer en l’air ? La vie est belle, l’argent coule pas à flot, mais toi, DJ pour qui tout allait bien trop vite il y a encore trois semaines de ça, t’es sacrément content que le temps se soit ralenti, d’un coup. Au début, tu l’avais mauvaise. t’angoissais, comme un lion en cage. Désormais, tu redoutes la sortie. Comme quoi, à repousser ses propres limites, on s’adapte à tout (?).

  1. Anetha en profite pour prendre un peu de recul
  2. Mehryl Levisse s’est conditionné psychologiquement à ne pas penser à l’extérieur
  3. Ana Helder reste calme, pour le moment
  4. DJs Pareja montent et descendent les escaliers
  5. Zombies in Miami ré-organisent leur studio à Mexico city
  6. Weyner.Vanke prennent un break bien mérité
  7. David Asko est en bonne santé et c’est déjà beaucoup
  8. Supermusique sont bien contents d’avoir déménagé à la campagne
  9. Baccus regarde Tiger King
  10. Ixpé aime son mec à faire la cuisine
  11. Marc Ayats fait des live FB thématiques
  12. Oblomov est furax contre le gouvernement
  13. Clément Coll fait des bons p’tits plats à sa maman
  14. Amar pense qu’on vit une époque incroyable
  15. No One Famous est dans sa zone de confort absolue
  16. Cassandra Cobra ne s’est jamais sentie aussi « normale »

ANETHA

« C’est primordial d’avoir le temps de s’ennuyer pour être créatif »

Qui es-tu ?

Prénom : Anna
Nom d’artiste : Anetha
Présentation: Architecte de formation, aujourd’hui Dj / Productrice et Label Manager de Mama Told Ya

Ca fait des semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Un peu angoissée forcément, la situation est inédite, compliquée et brutale. Pour tous, mais surtout pour les familles touchées et le personnel soignant, évidemment. J’essaye d’être solidaire à mon niveau… J’ai l’impression que certains n’ont pas encore conscience de ce que l’on est en train de vivre. Cela risque de remettre entièrement le mode de fonctionnement de notre société. 

Et en même temps, j’essaye de rester positive, et je me dis que c’est peut-être un électro-choc qui nous aidera à collectivement nous diriger vers des schémas plus simples, plus collaboratifs, plus écologiques. Au moins, nous laissons notre planète un peu respirer… J’espère que nous saurons tirer les leçons de tout cela, et que l’on sortira de cette période en s’aimant plus les uns et les autres, avec  une envie de s’entraider, mais aussi de faire la fête encore plus que jamais

T’occupes comment ton temps ?

Mes dates ont été annulées depuis maintenant 3 semaines, et a priori au moins jusqu’à cet été. Compliqué forcément, mais je ne me plains pas, car tout va bien. J’en profite pour prendre un peu de recul, et me reposer aussi après une année 2019 assez (voire un peu trop) intense ! Je cuisine beaucoup et j’expérimente de nouvelles recettes que je n’ai pas le temps de tester au quotidien. J’essaie de faire un peu de sport à la maison avec des coachs en livestream 🙂

Je rattrape mon retard sur tous mes projets de production – je m’occupe de la gestion de mon label car la deuxième sortie vient tout juste d’être annoncée (https://mamatoldya.bandcamp.com/) et cela demande pas mal d’organisation ! Je me suis aussi lancée dans l’apprentissage du modulaire pour élargir un peu mes possibilités et réfléchir à de nouveaux projets, donc en ce moment je regarde plein de tutoriels bien geeks ahahah… Si le confinement dure plus longtemps, je me remettrai surement à peindre aussi, une passion que j’ai mis de côté par manque de temps, et qui me permet de faire le vide.

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

Le dernier mix que j’ai réalisé pour Crack Magazine vient tout juste de sortir il y a quelques jours.

J’ai aussi sorti un mix pour NTS radio en début d’année : https://soundcloud.com/nts_live/anetha-021219. Les previews de mon nouvel EP sur Mama Told Ya (avec Niki Istrefi et Hadone) sont aussi dispos ici : https://soundcloud.com/mamatoldya/mty002-body-changes-are-natural-previews.

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

Confinement oblige, j’ai (comme tout le monde j’imagine) pu me mettre à jour sur West World et Ozark, deux séries que j’adore !
Il y a aussi tous les Miyazaki qui viennent de sortir sur Netflix. Même en étant une grande fan, j’ai découvert qu’il y en avait pas mal que je n’avais pas vus, donc je suis là-dessus en ce moment. Sinon je vous conseille de regarder des tutoriels sur tout et n’importe quoi (c’est le moment) – par exemple la chaîne de Kiwami Japan, qui vous montre « comment faire des couteau hyper tranchants à partir de tout (papier, glaçons, champignons, bonbons, etc.). On ne sait jamais ça peut servir…ahah. 

Ca t’inspire quoi cette situation ?

Au final cette situation m’inspire beaucoup, notamment en terme de musiques, car j’ai le temps de m’ennuyer et c’est primordial d’avoir le temps de s’ennuyer pour être créatif :). J’ai pu boucler deux nouvelles tracks collaboratives pour mon label, et un nouveau remix.

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Essayez de revenir aux choses essentielles. C’est le bon moment pour faire un reset dont nous avons tous probablement besoin. Nous sommes tous pris par nos vies, notre travail – tout va toujours trop vite donc c’est le moment de prendre le temps pour vous, prendre des nouvelles de votre entourages et de vos proches. Soyez créatifs, il y a plein de chose que nous pouvons faire chez nous, et profitez-en pour (enfin !) faire des choses que vous avez toujours voulu mais que vous n’avez jamais faites, faute de temps… Plus d’excuse ! Et prenez soin de vous <3

MEHRYL LEVISSE

« Sans nous, vous n’auriez rien à lire, regarder, écouter, voir »

Qui es-tu ?

Bonjour (désolé je commence toujours mes phrases, y compris sur les réseaux sociaux ou de rencontre par « bonjour », c’est mon côté vieille France. Je déteste les « hey » je trouve ça tellement idiot, comment peut-on aborder quelqu’un que l’on a jamais vu de sa vie par un « hey ! » sur une appli de rencontre ? .). Plus sérieusement, je m’appelle Mehryl Levisse je suis plasticien et performer. Je me vois comme le fils que Marilyn Manson et Divine auraient eu ensemble. Mon signe particulier : en soirée j’ai pleins de fake tattoo sur le visage et je suis accompagné de plusieurs Drags et créatures. 

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Étonnamment je le vis plutôt bien. Je me suis conditionné psychologiquement à ne pas penser à l’extérieur et ça fonctionne, je n’ai pas mis un seul pied dehors sauf une fois pour aller au médecin (j’ai eu le covid19), la poisse mais maintenant je suis tranquille. Depuis quelques jours l’extérieur et le soleil m’appellent, alors le soir je bois du vin, assis à ma fenêtre en écoutant Trisomie 21

T’occupes comment ton temps ?

Je dors énormément. Je me réveille entre 12 h et 14 h et je fais la sieste vers 19 h – 20 h, et je me couche à 5 h / 6 h. Ça ne m’était pas arrivé depuis mon adolescence, j’en suis assez content ; depuis des années j’avais l’impression de vieillir, j’avais beau faire des soirées et me coucher à pas d’heure dès 7 h 30 / 8 h, j’étais réveillé et je n’arrivais jamais à faire de grasse matinée. Depuis le confinement je n’ai jamais autant dormi, je pense que mon esprit à lâché prise et évacué toute cette pression que je me mets en permanence pour le taf. Je suis tout le temps en train de penser au travail et d’organiser ma journée du lendemain dès le coucher, ce qui n’est pas le cas en ce moment du coup je suis hyper détendu et je dors.  Sinon j’ai rangé tout mon appart, j’ai enfin défait les cartons de mon déménagement qui a eu lieu il y a un an. Je suis en train de ranger et trier tout mon atelier, tâche longue et laborieuse, et je bosse, j’en profite pour avancer sur des idées, projets ou performances pour lesquels je n’avais pas le temps avant. 

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

Voici un lien vers l’une de mes performances à quatre interprètes « Hôtesse » au MO.CO Montpellier : https://vimeo.com/351899959 , ainsi qu’un lien vers Toki Woki l’émission de TV de France 3 dans laquelle un reportage a été consacré à ma performance Le Travball (ça se passe à 43 :30 minutes).

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

Bien sûr je conseille de visionner le cycle Cremaster de Matthew Barney, c’est une œuvre de sept heures en cinq films, lorsque je l’ai vu la première fois j’étais adolescent, je débarque au musée d’art moderne de la ville de Paris tiré par des amies et là c’est le choc, le bouleversement et la révélation. En série je suis en train de me refaire l’intégrale des saisons de X-files, j’avais oublié à quel point c’est lent, mais j’ai re-terminé Twin Peaks ; niveau lenteur on est pas mal non plus. Sinon je conseille bien sûr la série Pose de Ryan Murphy qui se déroule dans les années 80 à New-York en plein cœur des Balls et de l’épidémie de VIH/Sida, on continue avec L-Word Generation Q car ça fait beaucoup de bien à l’âme et au cœur ainsi que Freud toujours de Ryan Murphy. On termine avec la série WestWorld inspirée du film tellement génial Mondwest avec Yul Brynner, et on se couche avec la série The haunting of Hill House histoire de frissonner, et comme toute l’histoire est plus ou moins en huit-clos c’est de circonstance. 

En matière de films on regarde mes films préférés, The Rocky horror picture show, puis Les DiaboliquesLes yeux sans visage, l’ensemble des films de Vincent Price (mon acteur préféré) et on finit avec Phantom of the Paradise et Holy Motors. On peut également se faire un John Waters ça fait toujours tellement de bien !

Pour la lecture, je ne lis en ce moment que des bouquins, des articles et des recherches pour mon travail donc compliqué à partager mais je propose de lire : Comment se faire des amis de Dale Carnegie, hahaha. 

Ca t’inspire quoi cette situation ?

Et bien je suis peut-être ou surement dans l’utopie, mais j’espère vraiment que cette crise sanitaire est le déclic qu’il nous manquait pour changer les choses. Prendre conscience que nous sommes arrivés à la fin d’un système à bout de souffle. Que cette course à l’enrichissement et au profit est stupide et que les sacs Louis Vuitton en temps de crise ça ne se mange pas. Que la crise vient de prouver à ceux qui en avaient encore besoin les limites de la délocalisation (la France peine à obtenir des masques et équipements produits à l’étranger), la terre ne s’est jamais aussi bien portée depuis que l’activité humaine s’est réduite. Surtout, il faudra m’expliquer l’intérêt d’investir annuellement dans l’armement, l’armée et tout ce qui en découle car nous ne sommes pas en guerre, et quand bien même nous le serions à quoi bon faire la guerre lorsque l’on ne donne pas les moyens au système de santé de soigner ceux qui sont tombés au front. Je termine avec trois mots : santé, éducation, culture.

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Un seul : à toutes les personnes qui tapent sans cesse sur le statut des intermittents ou des artistes auteur-e-s, disant que nous ne travaillons pas et que nous sommes des assistés, et qui en ces temps de crise disent que la culture et débloquer des fonds d’urgence pour les précaires de ce milieu que nous sommes n’est pas la priorité. Cher-e-s toutes et tous, si durant l’année nous ne produisions pas les contenus (films, séries, radio, images, livres, tv, spectacles… etc etc) que vous consommez en masse depuis le début du confinement, et bien sans nous vous n’auriez rien à lire, regarder, écouter, voir et votre confinement ne serait qu’une interminable attente. 

DJS PAREJA

« Monter et descendre les escaliers de notre immeuble »

Qui es-tu ?

On est Djs Pareja, on vient de Buenos Aires. On fait de la musique ensemble depuis le début des années 2000. On a sorti des morceaux sur les labels Cómeme, Turbo, Honey Soundsystem, Huntleys & Palmers et plus récemment sur Schalen. Ça s’appelle Tecno Inferno.

We are Djs Pareja from Buenos Aires. We have been djing and making music together since the early 2000’s. We have released records on Cómeme, Turbo, Honey Soundsystem, Huntleys & Palmers and the latest one on Schalen. It’s called Tecno Inferno.

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Nos sentiments, nos émotions, changent tout le temps. Au tout début, c’était difficile pour nous de voir toutes nos dates annulés, mais aussi pleins de soirées ici à Buenos Aires, puis notre tournée européenne et une date à New York assez importante. Puis on s’est fait à l’idée, à la situation, c’est une pandémie globale, on a donc commencé à tirer profit de ce temps qui nous était laissé, pour faire de la musique, pour lire, regarder des films ou juste écouter de la musique en regardant le plafond. Aujourd’hui nous sommes bien plus calmes qu’au début et on essaie de rester positifs.

The feelings and emotions are changing all the time. At first it was hard to assume that all our gigs had been canceled, many parties here in Buenos Aires, our 2020 European tour and a gig in New York we were really looking forward to. After assuming that this is a very serious situation and it is a global pandemic, we all kind of started to feel like “taking advantage of the time”, to make music, read and watch movies or just listen to good records while looking at the ceiling. Personally, we are much calmer now and trying to be positive.

T’occupes comment ton temps ?

Comme on disait, on fait de la musique. On essaie de faire du sport aussi, de monter et descendre les escaliers de notre immeuble. On a pas le droit de sortir dehors, juste pour acheter à manger ou des médicaments. On passe pas mal de temps aussi à cuisiner, à écouter de la musique, à lire, regarder des séries ou juste la télé. On parle à nos amis en visio, ça nous fait nous sentir bien mieux.

As we said, we are making new music. We try to do some physical exercise, for example going up and down the stairs in the building where we live, we are not allowed to go out here in the city, only to buy food or medicine. We also spend time cooking, listening to music, reading and watching series or just some TV. We video chat with friends too, it makes us feel better.

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

Récemment, on a sorti un playlist Spotify avec quelques morceaux qu’on joue habituellement à nos soirées Fun Fun. Ce vendredi, on en sort une nouvelles avec de la musique qu’on joue habituellement à nos soirées Leftclub. Puis lundi prochain, on va sortir une mixtape qu’on a travaillé pour A-MIG, une plateforme nomade qui sort des sons, des mixtapes en particulier d’Amérique Latine, sur Soundcloud. Entre temps, tu peux écouter notre musique sur notre compte à nous : Djs Pareja ou Bandcamp.

We recently made a playlist on Spotify with some tracks that we usually play at one of our parties called Fun Fun. This coming Friday we will also launch another one with music we play at our other party called Leftclub. And next Monday, April 13th, there will be a dj mix that we have just finished for A-MIG, a nomadic Brazilian platform that broadcasts mixtapes and sound experiments mostly from South America via Soundcloud. Meanwhile, you can listen to our music on Soundcloud https://soundcloud.com/djs-pareja and Bandcamp https://djspareja.bandcamp.com/ .

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

On a regardé pas mal de sérieux. On a adoré Tiger King, c’est tellement drôle, et fou à la fois. On le recommande vraiment. On a regardé aussi des vidéos mises en ligne par le Musée des Arts Modernes de Buenos Aires sur leur chaîne Youtube, qui documente la vie nocturner de Buenos Aires dans les années 1990s. En particulier dans des clubs imaginés par notre artiste local préféré, qui malheureusement est mort depuis, Sergio De Loof. Sa page web est aussi très intéressante.

We have been watching some series. We really enjoyed Tiger King, it’s so funny and crazy at the same time. We recommend it. We have also been watching some videos uploaded by the Museo De Arte Moderno De Buenos Aires on their Youtube’s channel that document the Buenos Aires nightlife in the 90’s, especially in clubs designed by one of our favorites local artist who sadly passed away a few weeks ago, Sergio De Loof. His webpage is also very interesting.

Ça t’inspire quoi cette situation ?

Vraiment pas grand chose. C’est tellement bizarre tout ça ! On a pas encore été capable de voir le bon côté des choses. On espère vraiment qu’on va surpasser cette crise aussi vite que possible et qu’on en sortira tous en bonne santé.

Really nothing at all. It’s so bizarre! We have not yet been able to find the silver lining of all this. We really hope we get over this situation as soon as possible and that we are all healthy at the end of the pandemic.

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Qu’est ce qu’on pourrait dire qui n’a pas déjà été dit ? Restez à la maison, restez positifs, prenez soin de vous, des autres. Tout ça va se terminer un jour ou l’autre et nous restons persuadés qu’on sera encore plus heureux qu’avant de passer des moments ensembles, de danser ensemble, dans un environnement qui ne soit pas virtuel. Il est peut-être temps de ralentir la cadence, pour changer…

What can we say that it hasn’t been said? Stay safe at home, be positive, take care of yourself and others. All this will end someday soon and surely we will enjoy more being together sharing happy moments and dancing together in a non-virtual way. It’s time to slow down for a change.

ANA HELDER

« Pour le moment je reste calme »

Qui es-tu ?

Je suis Ana Helder, je suis argentine. Je produis de la musique pour le label Cómeme depuis 2010, puis Müstique aussi depuis fin 2017. Je suis aussi DJ.

Im Ana Helder from Argentina. I´ve been producing music for Cómeme records since 2010, Müstique in late 2017 and touring as a Dj.

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Je fais de mon mieux pour gérer la quarantaine, en essayant de ne pas trop m’inquiéter, mais je fais vraiment attention. Je ne sais pas vraiment ce qu’il se passe, et ce qu’il va se passer, mais pour le moment je reste calme.

Im doing my best with the quarantine, trying not to worry too much… but taking all the cares possible. I don´t know really what´s going on and whats going to happen… for the moment I keep calm.

T’occupes comment ton temps ?

Et bien, ce qui me surprend, c’est à quel point le temps passe vite, finalement. Je passe pas mal de temps à lire. Je reste en contact avec ma famille, mes amis, via Internet, le téléphone. Puis je cherche de la musique, comme d’habitude. Je cuisine parfois et je fais de l’exercice.

Well, i m surprised how the time is going so fast… Im taking this time to read. To stay in touch with the family and friends through internet and the phone takes also a lot of time. Doing music research as the usual. Cooking sometimes, and doing a bit of exercices…

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

Oui, celui-là, que j’ai terminé y’a pas longtemps.

Yes, I’ll share this mix I just finish some days ago during the quarantine.

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

Je ne regarde pas de séries en ce moment, mais si je devais je conseillerais Fargo, c’est une de mes séries préférées de ces dernières années, pour ceux qui ne l’ont pas vue c’est une idée ! Concernant les livres, en ce moment je lis Cesar Aira, qui a écrit beaucoup de livres, et j’ai terminé La Historia Secreta Del Disco de Peter Shapiro, et un livre sur les femmes dans le footbal en Argentine, qui s’appelle Que Jugadora!, de Ayelen Pujol.

Im not watching tv series right now, but Fargo has been one of my favorites this last years, for those who didnt seen it could be good plan.
Books, now im reading Cesar Aira, who has a lot of books, and Ive finished these days “La Historia Secreta Del Disco” de Peter Shapiro and a new book about womens futbol in Argentina call “Que Jugadora!” from Ayelen Pujol.

Ça t’inspire quoi cette situation ?

Je pense que ce qui se passe c’est un peu moins de pression, et ça aide pas mal. Pour être booké en tant qu’artiste, il faut sortir plein de trucs, tout le temps, donner l’impression d’être actif. Avant la crise, tout allait trop vite, les gens n’avaient pas le temps d’écouter tout ce qui sortait, c’était trop.

I think it can happen that there´s less pressure and that helps. It sees, that an artist, in order to get gigs have to release stuffs all the time, to give the impression is active. Everything was going too fast, people didn´t have time even to listen what was going out… it was too much.

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Pas vraiment, mais faites attention aux gens autour de vous, à l’environnement, pas juste au virus.

Not really. Take care each others and the environment, not just from the virus…

ZOMBIES IN MIAMI

« De belles choses sont à venir, et on dansera à nouveau ensemble bientôt »

Qui es-tu ?

Hello ! Nous c’est Cani et Jenouise. On est Zombies in Miami et on vient du Mexique !

Hi! We are Cani and Jenouise. We are Zombies in Miami and we are from Mexico.

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

La quarantaine devient un peu compliqué. On a l’habitude de tout le temps voyager. Cela fait seulement dix jours qu’on est confinés, avant ça on était à Tokyo, et encore à l’époque, tout semblait « normal ». Malheureusement, on a dû annuler notre tournée en Australie et quatre pays en Asie aussi. Désormais, on est confinés au studio et on essaie de se reposer. De meilleurs jours sont à venir.

It’s hard to be on quarantine now. We travel a lot all the time. We have only 10 days now because we were in Tokyo and by that time things were « normal » there. Sadly we canceled a tour in Australia and 4 countries in Asia. Now we are lockdown in the studio and trying to rest a bit. Good times will come.

T’occupes comment ton temps ?

En ce moment, on prépare de nouveaux trucs, des remix, des morceaux. On range la maison, on organise le studio (parce que c’était un vrai bordel haha).

At the moment making some new stuff like remixes and original stuff. Cleaning home and organizing the studio (because was a mess) hehe

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

Oui bien sûr ! Aujourd’hui on en a sorti un nouveau sur Freeride Millenium. C’est un crew/label de Stuttgart/Vienne. Ils nous ont proposé de faire ça il y a des mois. Puis je pense qu’on va jouer à une de leurs soirées cet été. Enfin j’espère !

Yes for sure, also today we have a new one in Freeride Millenium. They are a nice crew/label from Stuttgart / Vienna. They invited us to do this since months ago. Also we will play for them around summer. Hope so!

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

Midsommar. C’est un chef-d’œuvre. Puis on aime bien les documentaires sur les sectes, comme Waco, Wild Wild Country, Bikram. La série espagnole La Casa de Papel qui est vraiment bonne aussi. Puis on a vu un super film hier, espagnol également : The Tree of Blood.

Midsommar is a master piece movie! We are checking some sect documentaries like Waco, Wild Wild Country, Bikram. Also the serie La Casa de Papel from Spain is really good. Also we saw a movie yesterday. Spanish too called The Tree of Blood. 

Ca t’inspire quoi cette situation ?

Ça donne envie d’arrêter de prendre les choses pour acquises, de profiter des bons moments avec nos amis et notre famille, et, pourquoi pas, tenter de nous amuser ? Puis sans oublier de mettre de l’argent de côté pour ce genre de moments haha.

To not take things for granted, to enjoy all the moments with friends and family, and why not to enjoy ourselves. And also to save money for moments like this hehe 

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Prenez soin de vous et restez positifs. De belles choses sont à venir, et on dansera à nouveau ensemble bientôt <3

Stay safe and be positive. Good times will come and we ll dance soon together <3

WEYNER.VANKE

« Être à la maison et prendre un break »

Qui es-tu ?

On est un duo, donc Weyner.Vanke c’est Florent Souc et Julien Vankemmel, les surnoms vont pas chercher très loin c’est Flo et Ju tout simplement, en soirée on se balade souvent avec nos flight cases.

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Pour tous les deux ça se passe plutôt bien, être à la maison et prendre un break ça fait toujours plaisir même si on aimerait que ce soit en d’autres conditions !

T’occupes comment ton temps ?

Pour Julien, c’est partagé entre le télé-travail et production musicale et pour Florent ça ressemble plutôt à des vacances, prod and chill comme on dit aux states.

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

Yes on a notre dernier podcast pour la famille System-D.

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

– Saison trois d’Ozark
– Bordelands 3 (si y’en a qui sont chaud pour des games demandez à Flo)
– Dark Crystal
– Culturellement y’a plein de choses gratuites intéressantes, plein de documentaire en ligne, d’expo à visiter virtuellement, des vieux films à revoir, du bon son à découvrir !

Ca t’inspire quoi cette situation ?

On voit plutôt ça comme un moyen de se concentrer sur nos projets, d’évoluer dans notre musique et de bien préparer le déconfinement.

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Prenez des nouvelles de vos proches, profitez en pour bosser des projets laissés de côté, pour apprendre de nouvelles choses et faites vous plaisir avec ce que vous avez à votre disposition !

DAVID ASKO

« Le plus dur est de ne plus avoir d’interactions physiques »

Qui es-tu ?

David Asko, dj/compositeur de techno, depuis 25 ans ! Je suis très souvent l’artiste qui joue en dernier / qui clôture la soirée, celui qui joue à la fin !

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Je le vis plus ou moins bien. Il y a des jours plus faciles que d’autres. La scène me manque, ma famille et mes amis aussi ! Le plus dur est de ne plus avoir d’interactions physiques ! Mais je suis en bonne santé c’est déjà beaucoup !

T’occupes comment ton temps ?

Je me repose pas mal, j’écoute et je fais beaucoup de musique, je téléphone souvent à mon entourage proche, je cuisine beaucoup beaucoup !

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

J’ai plutôt un live FB (d’ailleurs j’en fais régulièrement)

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

Cuisiner ! C’est important de bien manger de se faire plaisir ! Alors je cuisine tous les jours ! J’ai même commencé à poster mes recettes sur FB. J’ai étudié quelques années en écoles hôtelières alors je partage mon savoir et quelques techniques simples, à tous !

Ca t’inspire quoi cette situation ?

Un sentiment d’impuissance face à un virus qui détruit des vies, des familles. J’espère qu’on va changer nos comportements après cette crise sanitaire, être moins égoïstes et penser collectif… Mais je suis utopiste…

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Restez chez vous !!! Prenez soin de vos proches si vous n’êtes pas seuls ou alors gardez contact avec eux quotidiennement ! Profitez en pour vous reposer, bien manger… Imaginez le futur et de quelle manière vous pourriez contribuer à améliorer votre façon d’agir pour vous-même et les autres !

SUPERMUSIQUE

« Arrêtez de surconsommer l’information, prenez le temps de réfléchir, d’appeler vos amis, votre famille »

Qui es-tu ?

Marion, aka Dj Pamplemousse, membre de Supermusique (chant, synthétiseur).

Arnaud Bianquis aka Jarco Weiss aka dj Sanglier de Feu aka Phatfuck aka T2M aka M.c. Fluo. Gémeau ascendant gémeau (perfection)/ En soirée, je ne danse pas, je ne bois pas, je ne coke pas… je fume dehors.

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Marion : Je le vis bien, on habite à la campagne je pense que c’est beaucoup plus simple que pour la plupart des gens. On a de l’espace, de la nature, des petits producteurs… bref on est chanceux pour le coup.

Arnaud : On a un potager, trois chats et internet… On est au top !

T’occupes comment ton temps ?

Marion : Je bosse toujours (j’ai un job en plus de la musique) + la musique + notre friperie en ligne (bazarbisous) + le potager …. autant dire que niveau occupation j’ai bien le choix !

Arnaud : Là on construit notre maison avec nos petites mains, on sème (et on s’aime (bisous Bernard Pivot) et on plante des légumes et des fleurs.
On répète pas mal et on bosse de nouveaux morceaux.

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

Arnaud : Un mix ici : https://www.facebook.com/SUPERMUSIQUE/videos/1501252550048636/
Et encore mieux un live ici :
https://www.facebook.com/SUPERMUSIQUE/videos/225021608701629/

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

Marion : En ce moment je conseillerais de lire l’intégrale de Fab Caro et de s’éloigner des plus possible des informations. Bien entendu je ne saurai que trop conseiller le visionnage de nos deux superconcert en direct de notre superjardin dispo sur notre page Facebook et YouTube !

Arnaud :
Pas mal de séries
– la saison 10 de Curb
– Black Monday
– Silicon Valley
Les chaînes YouTube :
– après l’effondrement
– The burger show
Niveau film, on s’est fait la saga fast and furious et j’assume !
Et puis je bouquine du fabcaro, des livres de permaculture / agroforesterie et le Coran (mais je comprends pas grand chose à ce dernier :/

Ca t’inspire quoi cette situation ?

Marion : Cette situation ne fait que confirmer qu’on a fait le bon choix en quittant la ville pour la campagne, qu’il est bon de se rapprocher des choses simples et essentielles. Ça m’inspire qu’on est en train de vivre quelque chose d’inédit, qui j’espère changera un peu le cours des choses…

Arnaud : Que c’est bien que ce monde qui dégringole ralentisse un peu, qu’il faut planter des arbres et réfléchir à plus d’autonomie et de résilience alimentaire, qu’on est bien à la campagne et qu’il faut venir nous voir (d’ailleurs on reprend les chantiers participatifs dès la fin du confinement) !

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Marion : Arrêtez de surconsommer l’information, prenez le temps de réfléchir, d’appeler vos amis, votre famille.

Arnaud : EXODE URBAIN ! Y’a de la place dans les campagnes et on peut y faire aussi la teuf : https://www.instagram.com/p/B2B43s1C9dS/?igshid=uoqhikpmhkpc (on organise ça dans notre village .. la prochaine le 6 septembre). Et puis essayez de consommer un peu moins… La base quoi.

BACCUS

« Faites attention à vos familles. »

Qui es-tu ?

Baccus

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Plutôt bien ! Il est certain que ne pas jouer en club me manque. Mais cela me permet de me recentrer sur la musique et d’autres projets !

T’occupes comment ton temps ?

Je bosse à fond sur un nouveau projet qui s’appelle Gather. C’est une nouvelle plateforme qu’on va mettre en place prochainement. Pour l’instant on a lancé les réseaux et on propose un livestream d’un dj différent chaque soir.

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

En ce moment je regarde Tiger King ! Je cherchais une série pour me vider la tête.. Au final je me suis embarqué dans une série/docu complètement barré! Un scénario n’aurait pas pu être aussi fou que cette histoire vraie !

Ca t’inspire quoi cette situation ?

Cela nous fait comprendre qu’il faut se recentrer sur des choses simples et revoir nos priorités.

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Faites attention à vos familles.

IXPÉ

« Tenez bon, restez calmes, amusez vous ! « 

Qui es-tu ?

Xavier, Ixpé en tant que DJ, le mec grand qui peut pas se cacher en soirée

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Je le vivais plutôt pas mal au début, ça m’a permis de me recentrer un peu, de lire, de faire de la musique calmement, de profiter un peu… mais ça commence à piquer.

T’occupes comment ton temps ?

Je joue pas mal à Animal Crossing mais même là-dessus je tourne un peu en rond. J’écoute pas mal de musique, je regarde des séries comme tout le monde (Tiger King, Handmaid’s Tale…), je lis et je fais à manger avec mon copain (enfin, je l’assiste tant bien que mal).

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

J’ai profité du confinement pour en faire deux à vrai dire. Le 1er est un Tribute Mix dédié à Shep Pettibone, grand producteur des années 80/90 qui a vraiment défini le son club de cette époque. Le deuxième est nettement plus contemporain, mélangeant indie house, breakbeat et sons rave. J’en ai un troisième en préparation pour le site italien Soundwall.

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

Je me suis pas mal plongé dans le livre Pride de Matthew Todd, qui reprend toute l’histoire du mouvement LGBTQI aussi bien d’un point de vue littéraire que musical ou autre. C’est essentiel et passionnant.

Ca t’inspire quoi cette situation ?

Déjà beaucoup de peine pour les personnes concernées qui ont des complications liées au virus. C’est très perturbant comme situation… On a l’impression de se battre contre un ennemi invisible qui a stoppé l’activité mondiale en quelques semaines seulement. Mais j’en retiens aussi beaucoup de solidarité et un coup de clean écologique qui fera du bien à la planète. J’espère qu’on en tirera des conséquences.

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Tenez bon, restez calmes, amusez vous !

MARC AYATS

« Restons fort, c’est ensemble qu’on verra le bout du tunnel »

Qui es-tu ?

Marc Ayats, Dj & Producteur, label manager d’A-traction records et de Walking records. Grand consommateur de Vodka (et de vins) !

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

J’avoue que la 2e semaine j’étais encore un peu submergé de taff et que je réfléchissais beaucoup à comment faire pour toutes les sorties programmées et à comment ça allait se passer pour la tournée des 20 ans du label qui devait débuter fin avril au Rex. Aujourd’hui j’ai arrêté de penser, et j’attends donc ; je ne sais pas si l’attente peut être considérée comme un bien être ! Mais il faut ce qu’il faut pour tous se retrouver très vite sur les dancefloor.

T’occupes comment ton temps ?

Après avoir été sous le choc quelques jours, aujourd’hui j’ai repris du poil de la bête. J’écoute pas mal de demos en dansant dans mon studio pour préparer les futures releases des labels. J’ai accepté quelques demandes de remixes pour David Asko, La Fraicheur & Leonard de Leonard et un autre pour le label de mon pote P-Ben donc je passe du temps dans le studio, ce qui me fait un bien fou.

Depuis dimanche j’ai décidé de faire un facebook live thématique, donc je fouine dans mes 3000 vinyls les Ep d’un même label, pour que chaque mardi je puisse raconter l’histoire d’un label. Sinon comme tous le monde je passe mon temps sur Netflix, la PS4 ou depuis aujourd’hui sur mon balcon au soleil à lire.

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

C’est pas le plus récent mais il monte en pression tranquillement histoire de commencer l’apéro et d’atteindre progressivement la folie pour sauter partout dans le salon !

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

En série, j’ai adoré le coté léger et décalé de « Grace & Frankie » ; tu te fais aspirer par leur bonne humeur et du coup tu t’envoies les six saisons d’une traite. Sinon comme j’aime les grands barbus, je me suis lancé dans Viking j’attends le drakkar à mon balcon depuis mais il est toujours pas venu me chercher ^^
Pour le livre, j’ai commencé le livre de mon pote E. Chevignard « Qu’est ce qu’un terroir », qui aborde tous le côté marketing de l’histoire, tradition du mysticisme… pour revenir à l’essentiel en s’appuyant sur une région qui m’est chère : la Bourgogne.

Ca t’inspire quoi cette situation ?

Je trouve que cela reflète ce vers quoi nous allions depuis quelques temps : les extrêmes ! D’un coté il y a les égoïstes qui ne pensent qu’a eux et leur petits confort en dévalisant de façon complètement ridicule les rayons de PQ et d’alimentation, et de l’autre cette belle fraternité qui s’organise partout en France avec les restaurateurs qui livrent des repas gratuitement aux personnels soignants, ceux qui fabriquent des masques de protection plastique avec leur imprimante 3D… Mais j’ai surtout de la colère contre un gouvernement qui est a côté de ses pompes, qui nous emmène droit dans le mur avec des promesses non tenues ! Quand je vois ce que met en place l’Allemagne avec le revenu universel, les aides aux entreprises, au secteur culturel… ou encore la république du Salvador qui gèle les factures d’électricité, de gaz, les loyers…, ce sont des pays qui vont assumer leur rôle de protecteur de leur citoyens alors que chez nous c’est la banqueroute assurée pour beaucoup !

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Poussez les meubles dans vos salons ou allez sur votre balcon et dansez ! Toujours s’hydrater (de préférence avec un bon Bourgogne ^^) , restez chez vous, prenez des nouvelles de vos potes, de vos familles et restons fort, c’est ensemble qu’on verra le bout du tunnel ! Puis RDV tous les mardi à 17 h sur ma page facebook pour le stream LABEL HISTORY MIX.

OBLOMOV

« Préparez-vous à descendre dans la rue quand on sera relâchés »

Qui es-tu ?

Marlène aka Oblomov, membre des collectifs La Mangrove, L’Esprit Léger et du trio VeSTeS. Signe particulier en soirée : Bitchy resting face all night long

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis bien ?

Grave !…. NOT !

T’occupes comment ton temps ?

Je me lève très tôt le matin pour faire de la méditation ensuite je colorie des mandalas et je lis du Alain Damasio en cuisinant des bons petits plats healthy…. Non je déconne, je passe mon temps à repousser mes révisions, à violer Netflix et à geeker sur des jeux vidéos en bouffant de la raclette au lit.

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

Mes anciens sets sont dispos sur mon SoundCloud MAIS je prépare un set pour le SISTERULES Festival la semaine du 13 sur Scandle Radio, une semaine de DJ sets only girls avec des meufs de partout en France et en Europe, événement soutenu par l’asso européenne Règles Élémentaires qui lutte contre la précarité des femmes. Tous les jours de 14 h à 2 h. C’est un chouette projet et je vais jouer les queens du hip hop et du rap queer.
En attendant y a les confimix de la Mangrove à écouter !

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

Il est temps de se faire ou refaire 30rock, Bojack Horseman, The Wire ou Madmen. Sinon regarder tous les films de Peter Greenaway (Le cuisinier, le voleur sa femme et son amant…). Lire Céline ou se lancer dans Infinite Jest de David Foster Wallace pour les courageux.

Ca t’inspire quoi cette situation ?

Franchement je suis en colère de la manière dont notre pays gère (ou ne gère pas les choses) tout est scandaleux dans cette crise et les +8500 morts sont sur le dos de l’État qui se fout de notre gueule au présent et est en train de nous préparer un futur hard core en sneaky. Ma maman est infirmière de nuit en ephad, j’ai régulièrement des nouvelles des conditions de travail du personnel soignant et du traitement des malades (blouses périmées qui se déchirent, livraison de masques périmés depuis 2001 qui sont moisis, coûts des injections de base qui flambe, pas de dépistage) pour la 7e puissance mondiale je trouve cela affligeant.

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Restez chez vous bien sûr et préparez vous à descendre dans la rue quand on sera relâchés. Sinon pour une note plus joyeuse, petit conseil confi : si vous êtes confinés en couple pensez à baiser beaucoup ça occupe, ça libère des endorphines et ça fatigue donc le sexe + la sieste d’après ça passe le temps. Pour ceux qui sont seuls, n’hésitez pas à explorer votre corps !

CLÉMENT COLL

« L’angoisse, la bêtise et le changement. »

Qui es-tu ?

Alors moi c’est Clément, j’habite une des plus belles villes du monde, Nancy ! Je suis ingénieur du son et je produis un peu de musique et je mixe de temps en temps ; je suis tombé amoureux de la musique électronique avec des soirées « HardCore » vers 18 ans et maintenant (37 ans) je m’oriente vers des trucs un peu plus soft, House, Dnb, Break, c’est le cœur qui guide.

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Franchement, ça commence à devenir un peu long, mais je suis à la campagne, chez maman, je lui fais des bons p’tis plats et mise à part ça, mes potes de bistrot me manquent horriblement, mais c’est une bonne raison pour moins picoler.

T’occupes comment ton temps ?

Je lis, je regarde des films, des séries, j’essaie de faire un peu de musique aussi… Sinon comme tout le monde, ménage, rangement, tentative de bricolage, rien de bien folichon…

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

Bien sûr, le dernier en date, spécial before, histoire de motiver les gens avant de sortir, à éviter pendant le confinement, mais vous pourrez en abuser après.

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

En plein confinement j’ai terminé « La boite de Pandore » le dernier Bernard Werber, ça parle de vie antérieure : sympa, facile à lire et je viens de commencer « Dagon » De H.P. Lovecraft, un autre style mais je l’ai depuis tellement longtemps, je me suis dit que c’était le bon moment de l’ouvrir. Sinon niveau séries, j’ai saigné « Sillicon Valley » et je me suis remis dans X-Files… Je me suis refait des sagas aussi, Star-Wars, Alien… PS : Rypley je t’aime.

Ca t’inspire quoi cette situation ?

L’angoisse, la bêtise et le changement.

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Pour ne pas être original je dirais « restez chez vous »… Et profitez-en pour écouter de nouvelles choses, des artistes de votre entourage ou de votre ville, évitez le mainstream.

AMAR

« J’ai des amis qui se sont mis à apprendre une langue, à peindre, à écrire »

Qui es-tu ?

AMAR, auteur-compo, interprète et performer. Cheveux bleus.

Ca fait trois semaine qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Au début c’était un peu préoccupant mais sans réel incidence. J’étais à NY pour une tournée, et la situation vue de l’extérieur ne semblait pas si inquiétante. Mais lorsque la fermeture des frontières s’est accélérée et que les vols étaient supprimés, il a fallu trouver une solution rapide pour rentrer en France, ou au moins sur le sol européen. Dès que je suis rentré je me suis en quarantaine, parce qu’en transitant par des aéroports, des métros etc, au contact de personnes, tu peux facilement devenir paranoïaque. Une fois la première quinzaine passée, tu commences à relativiser et t’essaies de t’occuper au mieux. Il le faut de toute façon, c’est important que tout le monde s’efforce de respecter au mieux les règles sanitaires.

T’occupes comment ton temps ?

Je partage mon temps de manière à être le plus souvent occupé. Je fais du yoga et une barre de ballet, ou au sol, chaque matin histoire d’être en forme. Je garde au max le même emploi du temps que hors confinement. L’après midi, je lis, je travaille sur le mix de mon prochain album « OTTO DISCO » que j’ai produit et composé avec PomdePaw et MrKordero. Et je bulle aussi devant des séries Netflix.

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

Mes premiers sons, en ligne sur soundcloud. un mélange de glam, de pop 80s, aussi j’aime beaucoup écouter Tchaikovsky.

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

J’aime beaucoup la série de manga L’enfant et le Maudit un de Nagabe avec de beaux dessins, une belle histoire. Sur Netflix, je recommande la série Unorthodox, basée sur une histoire vraie d’une juive hassidique de Brooklyn qui fuit vers Berlin pour faire de la musique. L’Opéra de Paris a mis l’ensemble de ses spectacles en ligne aussi, c’est une super occasion de (re)découvrir des oeuvres.

Ca t’inspire quoi cette situation ?

Je trouve qu’on vit une période incroyable. Beaucoup de choses émergent de cette crise, le monde est littéralement en pause, et tout le monde est touché par ça. La nature a mis au pied du mur l’ensemble de la planète, personne n’est safe, mais surtout un avenir plus sain est possible. Aussi, la mise en lumière d’un réel problème de santé publique, que ça soit en Europe et notamment aux US, où le libéralisme montre ses failles avec effroi.

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Que chacun prenne du temps pour soi, découvrir d’autres choses. J’ai des amis qui se sont mis à apprendre une langue, à peindre, à écrire. C’est important de rester connecté et aussi de rester créatif, de ne pas sombrer dans la paranoia, de ne pas craindre l’avenir et de rester éloigner des fausses informations qui circulent. La nature respire, c’est aussi un aspect gratifiant qu’il faut penser à faire perdurer une fois la crise passée.

NO ONE FAMOUS

« On devrait standardiser ces un mètre de distance sociale »

Qui es-tu ?

Hello, Pavlik aka no one famous – fondateur et résident du collectif Underdogs.

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Pas si mal franchement. Les gens introvertis sont pas loin de leur zone de confort absolue en ce moment hahaha. Sans parler de la quantité abyssale de sorties de ces dernières semaines ! J’ai choisi de disparaître un peu des réseaux – déjà et surtout parce que tout le monde s’en fout – mais aussi parce que ça m’a permis de prendre plus de temps sur d’autres étapes de mon travail, notamment enrichir ma sélection pour les semaines à venir. La reprise va être vraiment intense … avec toute cette énergie accumulée que ce soit par le public ou les artistes ! J’espère sincèrement que ça va réinjecter un peu de légèreté,  d’énergie et de créativité à notre scène qui bat un peu de l’aile en ce moment …

T’occupes comment ton temps ?

Je commençais à écrire un paragraphe hyper organisé et équilibré entre culture et productivité …
… but not really, no I just smoke weed..

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

Je suis incapable de me concentrer sur un programme de plus de 1dix minutes donc les séries et les films je connais que les génériques… Côté livre, je suis en train de lire “Génération Offensée – De la police de la culture à la police de la pensée” de Caroline Fourest. Le milieu techno est par son histoire un milieu militant, mais où je trouve que la parole est finalement parfois peu libre et très dogmatique. Ce livre me ramène finalement à l’importance d’émanciper sa pensée pour s’approprier des concepts et se faire un avis sincère et personnel sur un sujet, toujours avec humilité évidemment. 

Ca t’inspire quoi cette situation ?

Qu’on devrait standardiser ces un mètre de distance sociale.

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Je cherche de la beuh ouais.

CASSANDRA COBRA

« Un film de fin du monde mais avec une fin un peu cool faut pas déconner »

Qui es-tu ?

Cassandra Cobra Disc Jockey et chanteuse Techno R&n’b

Ca fait trois semaines qu’on est confinés, tu le vis comment ?

Je ne me suis jamais sentie aussi « normale ». Pas mal de gens se mettent à faire comme moi pré-confinement c’est à dire parler, danser, boire et rire seule. « New standard de normalité » décomplexée de ceux que certain.e.s percevaient chez moi comme des bizarreries je vis pleinement mon confinement, pas de changement notoire hormis le fait que maintenant quand je vais faire des courses je fais des listes, ça me donne l’impression d’être devenue une femme responsable et stylée quand je sors mon stylo dans les rayons pour barrer : Tomates / carottes / sacs poubelles ; je me sens tellement comme la Nadine de Rothschild du ghetto en préparance pour une grosse teuf alone.

T’occupes comment ton temps ?

Je fais des siestes. Je mange. Je réfléchis en faisant des siestes. J’essaie des fringues puis je les fous en boule dans mon armoire puis je les ressors en me disant : imagine t’as un date virtuel meuf, imagine ! Je mange. J’ai encore trop mangé donc je refais une sieste pour oublier que je rentrais encore dans ce putain de jeans y’a à peine un heure et confession pour confession : zéro créativité. J’ai au début du confinement posté sur les réseaux des trucs du genre : « Waouh les ami.e.s profitons de cette période des plus sombres de l’histoire pour créer et s’aimer mais en vrai que dalle, à l’heure actuelle mes principales pré occupations sont : « c’est à quelle heure, l’heure du thé et y ‘a plus de tabac dans ma chicha ».

Un mix de toi que tu aimerais envoyer aux gens pour patienter sagement ?

Un truc triste mais pas trop en hommage à notre regretté Gabi Delgado

T’as un film, un livre… N’importe quoi à conseiller pendant la quarantaine ?

En série : The Office
En doc : Tous les faits Karl Zero
En film : What we do in the Shadows

Ca t’inspire quoi cette situation ?

Un film de fin du monde mais avec une fin un peu cool faut pas déconner

T’aurais un message à faire passer en ces temps troubles ?

Comptez pas sur moi pour porter vos tenues de boloss à la Mad Max.

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Dégif

Dégif #101 : « Dans la vie, il faut savoir faire des choix : vivre ou dormir, manger ou vomir, danser ou b… »


Dégif

Dégif du weekend #50 : concours de t-shirts mouillés


Dégif

Dégif du weekend #59 : « un peu cul, un peu club »


Rainer Torrado

Dégif #153 : « J’ai perdu ma virginité avec le genre féminin »