Entre le booth et le dancefloor, on s’en fait tout un monde, et pourtant, de quel matière est vraiment fait le rideau qui sépare celui qui joue, de celui qui danse ? Celle qui balance ses tracks sans ménager qui que ce soit, de celle qui balance son corps comme si sa vie en dépendait ? Pour une fois, on a décidé de passer de l’autre côté du booth, pour avoir quelques feedbacks du weekend passé, côté artiste, côté technique, parce qu’on leur demande pas assez… : alors t’as kiffé ?

De la soirée Skeudl’amour #2 en passant par la release party de Subtyl : Megadestock Vol.1 puis par la folle fusion entre RZ005 et Exodus IV, la Wet For Me et etc etc etc le weekend fut bon bon bon, même et surtout derrière les platines !

  • DASSON s’est fait avoir à coup de shots de Gin/Ricard
  • Laila Sakani a été impressionnée par les motards du FUGU CLUB
  • Sina fait une petite dédicace au mec qui a renversé sa bière entraînant une coupure du son
  • Zarcate du crew LA MEUTE s’est bien marré toute la soirée
  • Newa est tombée sous le charme de la folle énergie du public
  • Alinka est parvenue à faire monter la foule sur scène
  • Angel Karel a aperçu une multitude d’ombres aux seins/torse nus en flammes
  • D.A.V.E. The Drummer a improvisé un B2B de dernière minute avec CJ Bolland
  • CJ Bolland à d’ailleurs vécu la même expérience aves son Coca que D.A.V.E. The Drummer

DASSON

« Amoureusement vôtre »

vend. 12 avril / Skeudl’amour #2 // Zoll Projekt (Pardon)

Qui es-tu ?

Théo aka DASSON. Toujours un bob sur la tête.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Amoureusement vôtre.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Dès mon arrivée : un public plus que chaud, tous les copains bouillants, il n’y avait plus qu’à !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

On a eu la super idée de se faire des shots de Gin/Ricard … Aïe !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

C’était la première occasion de partager les platines avec Tomboy de Slowciety, et franchement, ça en appel d’autres.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Disquaire Day oblige, on a remit ça avec toute la bande.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Non pas une personne, mais toute une bande : l’équipe Zoll Projekt toujours aussi ambiancée, la team El Hey toujours aussi déguisée, la clique Slowciety toujours aussi déchaînée et le gang de La Meute et ce PEF toujours aussi excité !

Une belle teuf de jolis connards !

LAILA SAKINI

« Les motards vêtus de cuir qui tiennent le lieu »

vend. 12 avril / FUGU! (FUGU CLUB)

Qui es-tu ?

Laila / Lai / Sakini – I have no middle name.

Laila / Lai / Sakini – Je n’ai pas de deuxième prénom.

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Lots of girls dancing.
Beaucoup de filles qui dansent.

Raconte nous ta vrille de la nuit

DJing !
Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

The leather clad bikers that ran the place…

Les motards vêtus de cuir qui tiennent le lieu…

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Marika Underspreche – Bitter Ends

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Eating cheese and bread.

Je mange du fromage avec du pain !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

A girl dancing in front with very very long hair.

Une fille qui dansait tout devant avec des cheveux très très longs.

SINA

« Gros élan de solidarité dans le club »

vend. 12 avril / Subtyl : Megadestock Vol. 1 (La Station – Gare des Mines)

Qui es-tu ?

Sina XX depuis aujourd’hui ! J’ai du modifié mon pseudo à la suite de mon inscription Sacem. Mais vous pouvez toujours m’appeler Sina.

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

QLF.

Raconte nous ta vrille de la nuit

À 1 h 15 quand j’ai ouvert la bouteille de rhum épicé.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Je jouais dans le sous sol et je demande toujours à ce que le public soit le plus proche, sans barrière. Mais bien sûr ça comporte quelque risque. À 3 h du mat’ quelqu’un a renversé sa bière sur les câbles, coupant le son. Un gros élan de solidarité s’est lancé dans le club et en moins de 20 secondes quelqu’un à sorti une serviette de bain de son sac et tout le monde s’est mis à épongé la table. En moins de 60 secondes on a pu relancé la musique.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Clairement le live de Munsinger c’était une dinguerie. On a aussi joué un morceau qu’on a produit ensemble pendant le set, un truc breaké et acid qu’on a hâte de sortir.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’sortais de la Philharmonie où j’avais pu voir les conférences de Pierre Deruisseau puis celle sur la littérature électro. En d’autre mot: un after bien enrichissant.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le regard tellement innocent et désolé du gars qui a renversé sa bière. Impossible de lui en vouloir tellement il avait l’air honnête.

J’kiffe le sous sol de la Station car c’est comme mixer dans un appart. La proximité fait qu’on peut vraiment s’amuser avec le public, et j’en ai profité pour lâcher des gros cuts façon marriage iranien. Oui j’aime jouer avec vos nerfs.

Zarcate – LA MEUTE

« On a su que ça allait partir fort »

sam. 13 avril / Boogie Safari (Glazart)

Qui es-tu ?

David AKA Zarcate AKA le Z, parle toujours un peu trop fort, aime chahuter.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Réussie.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 1 h quand la teuf a commencé à bien se blinder et qu’on a su que ça allait partir fort.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?
Franchement là rien ne me vient mais j’me suis bien marré toute la soirée (rires).

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Pour le track c’est sans hésitation Marie Davidson – Work It (Soulwax remix), je l’ai joué pendant le warm up et une autre fois en closing tellement il fonctionne bien ! Sinon le set de Sapajou était top aussi.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Toujours en after ! À regarder le coucher de soleil sur la terrasse du Generator.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Sans hésiter mon pote Loulou qui a fait le show sur la scène du Glazart et qui dansait avec une sorte d’écharpe façon mille et unes nuits !

Oim quand j’ai balancé work it (soulwax remix)

NEWA

« Pas de futur, pas de passé, juste le présent. »

sam. 13 avril / MYST 004 – Space Punk (Secret place)

Qui es-tu ?

I’m Newa from Concrete town.

Je suis Newa de la ville de Concrete – États-Unis.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Full of mad energy !
Plein d’énergie folle !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Best moment was that I woke up 15 minutes before my set and straight from bed I arrived at a crazy amazing warehouse party, which exceeded my expectations. Loved the energy in everyone’s eyes and a complete isolation from the outside world that made us a part of something special that night. Everyone was feeling the moment and we were present. No future no past just present.
Le meilleur moment c’est que je me suis réveillée 15 minutes avant mon set. Je suis arrivée directement du lit dans cette incroyable warehouse dans un entrepôt, qui a dépassé mes attentes. J’ai adoré l’énergie qu’il y avait dans les yeux de tous et l’isolement complet avec le monde extérieur qui nous a permis de faire partie de quelque chose de spécial cette nuit-là. Tout le monde ressentait le moment et on était présents. Pas de futur, pas de passé, juste le présent.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

I absolutely loved cdjs and mixer on the table moving around with the bass, I tried hard to control them but apparently they had their own life during that party so I had to deal with it !
J’ai adoré les cdjs et les tables de mixage qui se déplaçaient avec les basses. J’ai essayé de les contrôler mais apparemment, elles avaient leur propre vie pendant la soirée alors j’ai dû gérer ça !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Gecko – just close your eyes , it’s about moment, feeling, an ego death zone.

Gecko – fermez simplement les yeux, c’est un moment, une sensation, une zone de mort pour l’ego.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

I was waiting for my luggage at the airport which didn’t arrive but I didn’t care because I remembered how much fun I had last night and how hard I danced with the decks and people around me !

J’attendais mes bagages à l’aéroport qui n’arrivait pas. Mais je m’en fichais, parce que je me souvenais combien je m’étais amusée la nuit dernière à danser derrière les decks avec les gens autour de moi !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

The girl who came under the DJ booth while I was playing and was feeling music from head to the toe.

La fille qui est venue sous le DJ booth pendant que je jouais et sentais la musique de la tête aux orteils.


ALINKA

« Sauvage »

sam. 13 avril / Wet For Me – Wild Edition (La Machine du Moulin Rouge)

Qui es-tu ?

Alena, Alinka, Not smiling but happy.

Alena, Alinka, pas souriante mais heureuse.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Wild.
Sauvage.

Raconte nous ta vrille de la nuit

For me having the crowd climb on stage one by one until it was full at the end of my set that was really great interacting with the people and seeing their happy faces.
Pour moi faire grimper les gens sur la scène, un par un, jusqu’à ce soit plein à craquer à la fin de mon set c’était vraiment super. C’était génial d’interagir avec la foule et de voir leurs visages heureux. 

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

I think every artist brought a different energy which was really cool and rare at parties. It was very special.
Je pense que chaque artiste a apporté une énergie différente. Ce qui était vraiment cool parce que c’est rare dans les soirées. C’était vraiment spécial. 

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Netflix & chill.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Louise for the amazing costumes and dancing.

Louise pour le costume incroyable et la danse. 


ANGEL KAREL

« Un public chaud comme la braise !« 

sam. 13 avril / Comme Nous Mouillons (La Machine du Moulin Rouge)

Qui es-tu ?

Angel Karel, une féministe qui vit dans le futur The Future Is Female.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Brûlant, un public chaud comme la braise ! Embrasé par une réaction chimique générale, générant une chaleur totalement exaltante, qui a durée tout au long de la nuit.

Raconte nous ta vrille de la nuit

À 4 h 30 quand j’ai aperçu une multitude d’ombres aux seins/torse nus en flammes, aux quatre coins de la chaufferie.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

Une canette de Red Bull qui volait de ses propres ailes en compagnie d’une bouteille de Cristaline remplie de vodka pure, véritable eau de source.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Agitation thermique absolument assurée avec ce très lourd morceau de Buried Secrets – Death’s Door que je joue tout le temps ou encore quand j’ai posé Blasted – Drop It remix de Unhuman. C’était auch.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

De retour à Lyon, dans mon bain à bavarder avec les bulles en attendant la livraison de chaussons Toké, un vrai régal.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Une ombre blanche qui se baladait avec une tête de boule à facette, pratique, inflammable, vitale au vu des circonstances surchauffées de la soirée.


D.A.V.E. The Drummer 

« Grosse production ! »

sam. 13 avril / RZ005 (Studio du Lendit – Saint Denis)

Qui es-tu ?

D.A.V.E. The Drummer I’m a techno DJ from London. I play Acid, Techno and I’ve been going for about 25 years.
D.A.V.E. The Drummer je suis un Dj orienté techno et je viens de Londres. Je joue surtout de l’acid et de la techno et ce depuis environ 25 ans. 

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Big production !
Grosse production !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Playing Back 2 Back with CJ Bolland was pretty special ! We were both being told different times all day long by the organisers. In the end we were both playing at the end of the party until 12pm and then the police showed up and told us to finish by 10am, which meant we had to play back to back.  It turned out to be a great set and we both really enjoyed it, for me CJ is a real production legend so it was a huge honour.
Jouer en Back 2 Back avec CJ Bolland était assez spécial ! Toutes la journée, les organisateurs nous ont annoncé des horaires différents. Au final, on devait jouer tous les deux successivement à la fin de la soirée, jusqu’à midi. Puis la police s’est pointée et nous a dit de finir à 10 h ce qui voulait dire qu’on devait jouer en B2B. Ça s’est avéré être un set génial que nous avons tous les deux vraiment apprécié. Pour moi CJ est une véritable légende de la production, c’était donc un grand honneur.

Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?

The Coke bottles bouncing off the stage because of the insane amount of bass.
Les bouteilles de Coca-Cola qui rebondissaient sur la scène à cause de la quantité insensée de basses.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

New track by CJ he played during our set don’t know the name but it was a corker !
Un nouveau track  de CJ qu’il a joué pendant notre set. Je ne connais pas le nom mais c’était d’enfer !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

I was pissed off that my Eurostar train was really late and also was not stopping in my home town station Ashford, but going to another place and I had to change trains to get home…

J’étais super énervé parce que mon Eurostar était vraiment en retard et qu’il ne s’arrêtait pas dans la gare de ma ville natale, Ashford. Il allait à un autre endroit et j’ai dû changer de train pour rentrer chez moi… 

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

The girls down the front, three of them, having a great time, dancing to everything. They looked like they were having a great time !

Les filles juste devant, trois d’entre elles, s’amusaient à fond et dansaient à mort. Elles avaient l’air de passer un moment génial !


CJ BOLLAND

« Les flics sont venus pour tout fermer »

sam. 13 avril / Seth : Exodus IV (Studio du Lendit – Saint Denis)

Qui es-tu ?

I’m CJ Bolland , nickname simply « Ceejjj », distinguishing feature : too sexy for planet earth.

Je suis CJ Bolland, surnom simplifié « Ceejjj ». Signe distinctif : trop sexy pour la planète terre.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

BASS.
Raconte nous ta vrille de la nuit
Cops came too shut us down but then changed their mind and allowed it to continue another hour which meant I had to play back to back with my old pal D.A.V.E. the Drummer. Nice !
Les flics sont venus pour tout fermer, puis ils ont changé d’avis et ont laissé la soirée continuer une heure de plus. Du coup, j’ai joué en B2B avec mon vieux pote D.A.V.E. the Drummer. Nice !
Si tu pouvais en garder un seul souvenir absurde, cocasse, improbable ou drôle ?
I had a full 2L bottle of Coca-Cola under the decks and it walked away by itself with the bass !
J’avais une bouteille de Coca-Cola de deux litres sous les decks et elle est partie toute seule avec les basses !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

I don’t know the name of the tracks but 138 were banging it live before I went on. Hard and proper !
Je ne connais pas le nom des tracks, mais 138 défonçait son live avant que je commence. Bien hard et propre !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

At 8.20 pm the next day I was playing Supaplex WOW on my old laptop while watching Black mirror on Netflix.
À 20 h 20 le lendemain je jouais Supaplex WOW sur mon vieille ordi en regardant Black Mirror sur Netflix.
La personne croisée qui t’a marqué(e) ?
The in house photographer was funny, he was dancing around while snapping pics and never stopped smiling.
Le photographe de la soirée était drôle. Il dansait partout pendant qu’il mitraillait avec son appareil photo, toujours avec le smile.