Les Nuits Sauvages

Dans la douceur d’un pas de danse, Rainer Torrado choisit sa famille de nuit et elle s’appelle Gamut – Heeboo

Dans la douceur d’un pas de danse, Rainer Torrado choisit sa famille de nuit et elle s’appelle Gamut

Night Shoot - Mars 6, 2020

La fête plus belle derrière son concept. Samedi 18 janvier dernier, le collectif de mode Gamut rempilait à La Station-Gare des Mines pour une nouvelle édition de sa soirée Chosen Family, sous le signe de la performance, du vêtement, de l’expérimentation musicale, visuelle, et… de… la tombe. Joyeux. Heureusement, notre photographe Rainer Torrado était là pour capter les premières respirations d’une nuit chaude et macabre.

Pas nombreuses ces marques de mode qui continuent de danser et faire danser la nuit. Gamut fait partie de celles qui perdurent et apprennent à endurer les étés canicule de la transparence d’un top sérigraphié d’imageries pornographiques, les hivers massacres de lamelles de tissus momifiantes. Depuis juillet 2018, Gamut via son alter égo nocturne et déviant (on pouvait plus déviant, si si) Chosen Family organise quelques unes des meilleures fêtes du Nord de la capitale parisienne. Osé, brûlant et avant-gardiste, Chosen Family fait tout pour son public et l’art de la fête, quitte à parfois prendre des risques. Mais sans risque, la fête est moche !

Rainer Torrado était donc là samedi 18 janvier pour capter les premières heures d’une folle nuit, entre performance, présentation de la nouvelle collection AW20.21., lives et djs sets.

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Dégif

Dégif du weekend #48 : la mise en abysses de nos jolis cœurs brisés


Derrière Le Deck

Derrière le deck #15 : » Un challenge a été lancé : coupe file pour ceux qui se mettaient nu.e.s ! Il y a eu trois ou quatre courageux… »


Dégif

Dégif #97 : « Un clin d’œil au petit garçon innocent que j’étais avant de découvrir le monde de la nuit »


Dégif

Dégif du weekend #57 : « Apprendre que la hyène a un clito réversible »