Les Nuits Sauvages

Dégif Hors-Série : les années folle de la House Of Moda – Heeboo
Valentin Fabre

Dégif Hors-Série : les années folle de la House Of Moda

Carte Blanche : House Of Moda - Juillet 18, 2019

Valentin Fabre

Ils ont fait le Paris queer, drag, le Paris qui s’assume, se fait du bien. Donne dans la couleur, l’extrême opposé des caves sombres, donne dans l’excentrique plaisir, le désir non coupable, la gourmandise dans tous ses états. De 2011 à 2019, la House Of Moda a mis des paillettes dans les yeux et le coeur de clubbeurs en manque de folie. Samedi la diva fera ses grands adieux à la scène.

La House Of Moda a accueilli pendant plus de huit ans drags et club kids, fêtards des nuits couleur, de toutes provenances, origines, envies. Véritable havre de paix et de libération, la House Of Moda fait samedi 20 juillet ses grands adieux au club. L’occasion pour nous d’aller fouiller dans nos archives et de retrouver les quelques mots, blagues, déclarations, laissées ici et là par leur enfants chéris. Charly, Ophélie, Cyrielle, Jacquie, Hugo, Poutre, Eddy, Victoria, Vulgaria, Garance, Anna, Reno, Tiggy, Salmon, Karma et Sasha, racontent leurs leurs plus belles nuits à la House of Moda. Ça fout la larme à l’oeil, de savoir que la House Of Moda, va disparaître de notre dégif hebdo. Bon vent les puces !

CHARLY

« Comme les autres et c’est pour ça que j’ai aimé »

lun. 31 déc. 2018 / House of Moda (à la folie)

Qui es-tu ?

Charly
Charlube (instagram)
Signe particulier : On me prend pour un dealer en soirée, je porte juste une banane !

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

House of moda du 31 pour moi c’était une soirée comme les autres et c’est pour ça que j’ai aimé !

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

Le truc drôle ? J’étais habillé en punk bitch très Dior à l’époque d’Hedi Slimane et j’avais un fouet accroché autour du cou. Quelques garçons, mais surtout un, me demandait de le fouetter et plusieurs fois dans la soirée ! Ça m’a fait beaucoup rire car je l’ai vu plusieurs fois dans la soirée et à chaque fois il attendait son coup de fouet.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

La personne qui m’a marquée sera une de mes amies, Monica qui portait des cheveux verts pour l’occasion. Elle est aussi DJ mais plutôt reggaeton. C’est une icône du style.

OPHÉLIE

« J’ai débuté l’année dans une brume de plaisir »

lun. 31 déc. 2018 / House of Moda (à la folie)

Qui es-tu ?

Ophélie, signe particulier en soirée: un petit couvre chef noir

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Mh.. Je dirais « flou », j’ai débuté l’année dans une brume de plaisir

Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

J’ai prêté ma veste à une amie, à un moment dans la soirée elle me dit « hé meuf regarde ce que j’ai trouvé dans la poche », c’était une bague à laquelle je tiens énormément et que je cherchais depuis des mois. Trop contente, je décide de la porter, finalement, je l’ai (re)perdue quelques heures plus tard dans la boîte. L’histoire paraît absurde, mais elle est pleine de sens pour moi, cette bague c’est un cadeau de mon exe. La perdre, l’oublier, la retrouver, se rattacher, ça représente bien l’histoire qu’on a vécue !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Oulah.. Alors à 20 h 20 j’étais dans un Franprix en train d’acheter un brocoli, pour commencer à suivre mes bonnes résolutions de 2019, et aussi, me déculpabiliser des abus de la veille Haha

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’ai rencontré une nana durant la soirée, je ne sais de quel manière on s’est abordées, ni la plupart des choses que l’on s’est dites, mais je sais qu’on a passé la moitié de la soirée ensemble, et que je la revois cette semaine, donc c’est que ça devait être cool, et que ça le sera sûrement encore !

CYRIELLE

« Folie »

sam. 30 juin 2018 / HOUSE of MODA xxl (à la folie)

Décline ton identité

Cycy, 20 ans, artiste et icône de la mode, la perfection incarnée en somme.

house of moda xxl

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Je dirais 18, c’était les retrouvailles parfaites avec tout ce que j’aime : mes amis, une ambiance de folie, des tenues extravagantes et des lumières qui font vriller les yeux !

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Une seule anecdote ça va être compliqué… disons que comme toute personne ayant pris des substances diverses, il arrive parfois d’avoir envie de vomir. Ça a été mon cas, j’ai donc foncé vers le lavabo des toilettes pour vider tout ça. Le problème c’est que ce n’était pas vraiment un lavabo mais une pissotière et le gars qui se soulageait à côté de moi n’as pas trop aimé me voir régurgiter les saucisses de l’apéro juste à côté de son engin (oui cette anecdote est d’une classe extrême).
Sinon à un moment en fin de soirée, ma pote et moi avons voulu nous fumer un joko au petit jour. Ne pouvant pas sortir de la boîte, on s’est trouvés un escalier un peu caché dans le coin fumeur. Excités comme des enfants qui pensent avoir déjoué le système, nous fumons avec bonheur, jusqu’à ce que l’on se rendent compte qu’il y a des espaces entre les marches et que le vigile de l’entrée a une vue parfaite sur nous…

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Je me rappelle d’un gars super mignon avec un bras dans le plâtre qui avait un énorme éventail, et à chaque fois qu’on avait chaud (c’est à dire tout le temps) il nous faisais de l’air avec. J’ai une image merveilleuse de lui éclairé par une fumée rose, se déhanchant sensuellement avec son éventail, tel un mirage.

JACQUIE

« Amis »

sam. 26 mai 2018 / HOUSE of MODA – Bad Hair Day (La Java)

Décline ton identité

Jacquie ou Michel, 23 DA et cuisinière pour mes amis.

31900471_835934599927347_4817184565565063168_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

18. C’était hyper familial j’avais plein d’amis que j’aime trop qui étaient là, je savais plus où donner de la tête !

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

La trottinette électrique à la fermeture de la HOM que j’ai emprunté à un gars qui était de notre team d’arrivée. Je m’en remets pas !

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Mon meilleur ami qui a embrassé et est rentré avec le plus beau garçon de la soirée.

Le track mémorable de la soirée ?

Je me rappelle plus trop de la musique, j’ai juste gigoté sur la piste sans trop comprendre ce qu’il se passait.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Par son look : Jeremy Patinier, tout simplement. Par son état Julie, qui à pré-écrit un message de fête des mères à envoyer à sa mère à 8 h en after pour pas qu’elle aie à lui parler au tel l’après-midi.

HUGO

« Vachement bien sur vingt »

sam. 26 mai / HOUSE of MODA – Bad Hair Day (La Java)

Décline ton identité

Marmoset, 4 ans, appareil à fondue à mi-temps.

31900471_835934599927347_4817184565565063168_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Je dirai « vachement bien sur vingt ». Ça m’avait manqué de sortir et je me suis bien rattrapé !

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

La course en talons dans la rue pour choper le métro avec six autres gens maquillés. Ça devait être beau à voir, même si j’ai haï mes potes sur le moment.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Une pote à moi que je ne citerais pas a surgi de nulle part et est montée sur la table pendant que je parlais avec des potes en club. Elle a baissé son haut pour montrer ses seins et m’a dit un truc du genre « Hé t’as vu mes seins ? ». Je crois que j’ai continué la conversation avec mes potes avec un de ses seins dans la main pendant qu’elle continuait à danser toute seule – pendant genre 5 minutes. Je sais même pas si c’est si absurde que ça, chaque semaine quelqu’un parle de boobs à l’air dans Heeboo.

POUTRE

« Cuissardes »

sam. 28 avril/ House of Moda OGM (La Java)

Décline ton identitéJe suis La Poutre, j’ai 24 ans, je suis drag queen et boudeuse professionnelle.

house of moda

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

18 ! J’aurais mis 20 si j’avais pas eu les pieds en sang à cause de mes nouvelles cuissardes argentées.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? 

Quand on est arrivées à la Java comme des déesses avec mes copines, devant les caméras. Je sais plus si je marchais droit mais dans ma tête ça avait l’air vraiment beau.

Le track mémorable de la soirée ?

Oui… mais non de Mylène Farmer. Je me suis déchaînée dessus. Particulièrement adaptée compte du nombre de choses que je regrette de cette nuit là !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Catégorie « looks forts » !
@Diana Frask, la plus belle plante de la soirée, avec son mythique tournesol collé sur le crâne !
@Angora Von Lear était toute apprêtée, prête à se faire pique-niquer
@Vulgaria From Barbès avait ramené le petit déjeuner sur son front
Et moi j’étais hors thème, comme d’habitude !

EDDY

« Mémorable »

sam. 31 mars/ HOUSE of MODA bikeuse (La Java)

Décline ton identité

Eddy, 21 ans, étudiant en mode, aux arts décoratifs, ici à Paris. Et je publie des choses drôles sur instagram >>> @e_ddybayemi

house of moda bikeuse

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? 

C’était l’anniversaire de ma dragmother, Maxanax (@maxanaxofficial) donc pour l’occasion ma meute a enfilé ses talons les plus vulgaires, le rouge à lèvres le plus flashy et sa tenue de bikeuse la plus scandaleuse…

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

En rentrant ma mother a trébuché sur un buisson et est resté couchée dessus en lévitation, elle était divine…

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Quand je me suis regardé dans le miroir des toilettes, ça m’a marqué…

VICTORIA LACHOSE

« Folie »

dim. 18 mars 2018 / House of Moda x BAAM (à la folie paris)

Décline ton identité

Je m’appelle Victoria Lachose, je n’ai pas vraiment d’âge. Enfin je ne m’en souviens jamais… Je suis une jeune Dragqueen parisienne, fondatrice-associée de la Discoquette et DJ. Je suis la bonne copine toujours prête à aider son prochain ! Can I get an amen? 

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Je dirais que la soirée a bien mérité de décrocher un 20/20 ! C’était la folie, à la Folie. Il y avait du monde, tout le monde était beau et réunit pour faire la fête au profit du BAAM (Le Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants).

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Si, une fille a renversé sa pinte dans ma bottine ! Conséquence : j’ai eu l’impression de faire un bain de pieds pendant toute la soirée. Si vous ne le saviez pas : qui se baigne dans le houblon écarte les durillons ! Ce n’est pas un métier facile vous savez.

Le track mémorable de la soirée ?

Le dernier track que Kiddy Smile a passé, Dieu m’a donné la foi (d’Ophélie Winter ndlr) m’a fait me sentir comme Sainte Rita, descendant les escaliers de la Folie telle une tigresse !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Toutes les Dragqueens m’ont marqué par leurs looks, mais la palme revient à Emily Tante et sa robe « papillote de cabillaud », que j’ai dû resserrer à tours de chatterton ! 

VULGARIA

« Wigless »

samedi 24 fév. 2018 / HOUSE of MODA glacée (La Java)

Décline ton identité

Vulgaria from Barbès, je suis drag queen. Métier : escort à Barbès

27173581_783719951815479_7843603498784745322_o

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Un seul souvenir : quand mes twinks me paient le champagne et quand je me cogne la tête à maintes reprise contre la table pour redevenir « sobre ».

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Anecdote : Hummm, quand j’ai vu l’état de mes talons à la fin de la soirée, et que je me suis dit « bon ok ils auront fait au moins UNE SOIRÉE » (je sais pas trop comment on lave les affaires moi).

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

La personne qui m’a marqué par son ivresse : MOI (je soupçonne quelqu’un de m’avoir drogué en cachette, mais il peut recommencer si il veut hihihi).

GARANCE

« Flamboyance »

31 déc. 2017 – HOUSE of MODA Tout Feu Tout Flamme (à la folie)

Décline ton identité

Garance AKA Garou, 25 ans, comédienne, experte en bimbos

T’en attendais quoi de ce nouvel an ?

La même chose que les deux dernières années à Paris : un plan pas galère, funky, queer, avec de la bonne musique et bien accompagnée

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Des baisers langoureux sur 808 State

A minuit pile tu faisais quoi ?

Before bouffe et champagne chez des copains à la Goutte d’Or, on groove sur du Gala ou de la pop turque, compte à rebours, on se fait des bisous. Un « bonne année » particulier pour notre ami Greg qui a été gravement malade en 2017 et pour qui 2018 ne sera que meilleur !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Une nana avec un pantalon pattes d’eph vache, très stylé. Un gars un peu geek très sympa avec qui j’ai eu le temps de parler onanisme enfantin et cornes de rhinocéros aphrodisiaques dans la culture chinoise, le temps de remplir ma bouteille d’eau…

Comment la nuit a-t-elle fini pour toi ?

Dans la ligne 7 beaucoup trop éclairée à 9 h 30 du matin, après un pilon contemplatif dans la Villette.

HUGO

« Crème chantilly »

samedi 30 sept. 2017 / HOUSE of MODA – Fête foiraine (La Java)

Le truc qui a rendu la fête unique ?

Avoir pu balancer des assiettes de crème chantilly sur mon mec en caleçon au milieu de la Java. C’était aussi érotique que défoulant.

21105855_721390384715103_3536113785876847204_n

T’as bu/consommé quoi ?

J’ai bu tellement de pastis. Genre tout le temps. Toutes les demi-heures. Un nouveau verre.

T’as pécho ?

J’ai pécho mon mec plein de crème. C’était collant.

La soirée s’est terminée à quelle heure et comment ?

A 6 h 30 en partant en dernier du club. Puis en Heetch. Puis à manger des pâtes en rentrant. J’ai connu plus glorieux.

Spotted (un mec, une zouz repéré ?)

A notre Heetch de l’aller qui a dû nous supporter malgré que notre première question était « Qu’est-ce que tu aimes faire de tes tétons ? »

ANNA

« Famille »

Samedi 24 juin 2017 / HOUSE of MODA xxl « Un papa, une maman » avec Miss Kittin (à la folie)

Pourquoi cette soirée ?

Parce que la House of Moda c’est la maison de l’amour avec Reno et Crame et que pour finir la gaypride c’était donc parfait. En plus le thème pour lequel on pouvait chacun donner sa propre idée de la famille ça m’a beaucoup plu, et se dire qu’on pouvait ensemble tous former une grande famille aussi.

18582309_676279979226144_461473801755079869_n

Le truc qui a rendu la fête unique ?

Quand vers 6h du matin, des amis de Lyon m’ont appelée pour dire qu’ils étaient en banlieue parisienne et savoir ce que je faisais. Je ne m’y attendais pas du tout et je me suis retrouvée à passer la fin de la soirée sur la terrasse de La Folie avec entre autre mon premier amour du lycée, et ça c’était vraiment incroyable.

À 07 h 07 pétantes tu étais où, tu faisais quoi ?

J’étais en train d’appeler ces fameux amis et de faire en sorte qu’ils puissent me rejoindre. Ce qui m’a valu de louper la distribution de pains au chocolat 

L’artiste qui t’a total retournée ?

La famille de Klaus Wiekind et Marmoset. Et le costume de Tiggy Thorn aussi comme toujours. C’est vraiment ce qui me plait le plus à la Moda, la création de costumes et de personnages. Ça me passionne et m’émerveille complètement.

Elle a bu quoi ?

Pendant une bonne partie de la soirée, j’étais sobre et je trouvais les gens ivres particulièrement fatigants. J’ai décidé que la meilleure technique pour les affronter c’était de boire plein de vodka redbull pour être aussi bourrée qu’eux.

Le truc qui aurait pu tout gâcher, mais en fait non.. ?

Une nana qui m’a traitée de catin parce que soit disant j’avais couché avec sa meuf. Alors que non.

T’as pécho ?

Oui une copine en début de soirée et un autre pote à la fin. C’était plus des bisous d’amitié donc les plus sincères 

Ton pourcentage bonheur ?

90% ! Les 10% restant c’est pour la gueule de bois du lendemain.

RENO

« Au milieu des vaches »

sam. 3 juin 2017 / HOUSE of MODA – Mikrokosmos (Comète Festival)

Pourquoi cette soirée ?

Le Comète Festival voulait qu’on fasse partie de leur programmation (La House Of Moda) pour une des soirées clubs. Et l’idée d’un petit weekend à la campagne n’était pas déplaisante.

18222239_666714610182681_2723771342602890722_n

Le truc qui a rendu la fête unique ?

L’endroit était incroyable ! Une bâtisse du 16 ème ou 17 ème siècle perdue dans la cambrousse bretonne, au milieu des vaches ! Tout le monde était super chill et sympa, les orgas, les groupes, les festivaliers… On avait invité 4 copines drags et club-kids à se joindre à nous pour animer un peu notre scène, c’était assez drôle de les voir se maquiller dans un salon où aurait pu vivre notre arrière-arrière grand-mère, se balader en talons aiguilles dans la terre meuble, et s’agiter comme des insectes fous devant la foule émerveillée…

À 3 h 33 pétantes tu étais où, tu faisais quoi ?

J’agitais mes ailes translucides sur le mix dézingué de La Fraîcheur, me préparant à reprendre les platines.

L’artiste qui t’a total retourné ?

Les deux Djs qu’on a invités, La Fraicheur et ORL. Ils ont fait des sets géniaux, ils ont retourné la foule comme il faut ! On a fait le voyage avec Col. J, un mec hyper sympa que je ne connaissais pas. Il devait faire un live sur l’autre scène en même temps que nous, mais le pauvre a eu un problème technique, j’étais dégoutté pour lui en l’apprenant.

Il a bu quoi ?

Alors moi je carbure toujours à l’eau, plate ou gazeuse, mais je me suis autorisé un shot de Jägger, folie pure !

Le truc qui aurait pu tout gâcher, mais en fait non.. ?

Le froid, sérieux, c’était pas une blague, surtout que mon look était constitué d’un maillot de bain et d’une jupe fendue sur toute sa hauteur. Mais l’ambiance était si cool et les gens sympas, la musique enchanteresse, que ça allait (bon j’ai quand même mixé en bombers).

T’as pécho ?

Ouais plein de bonbecs, et des bisous venant du dancefloor.

Sur une échelle de 0% à 100%, ton pourcentage bonheur de la teuf ?

Je dirais 89,7%, si j’avais roulé cette fameuse pelle et que le thermomètre avait dépassé les 19°, ça aurait été parfait.

Un message à faire passer à quelqu’un ?

Le mec à qui je dois rouler des pelles depuis des mois à chaque fois que je festoye dans la région, la prochaine fois, viens plus prêt des platines.

Prochain plan de soirée ?

La Coucou! au Klub le 16 juin of course ! (et une HOM à Berlin ce jeudi, mais vous ne serez pas là).

TIGGY

« Talons aiguille / forêt »

sam. 3 juin 2017 / HOUSE of MODA – Mikrokosmos (Comète Festival)

Pourquoi cette soirée ?

J’étais booké avec Enza Fragola, Sativa Blasé et Mirage pour hoster/performer pendant le festival.

18222239_666714610182681_2723771342602890722_n

Le truc qui a rendu la fête unique ?

Tellement de trucs, le cadre fantastique dans une espèce d’énorme forêt, les gens drôles et défoncés, le dard d’Enza (déguisée en guêpe) fait avec un plug anal…

À 3 h 33 pétantes tu étais où, tu faisais quoi ?

Certainement à me dandiner sur scène avec les copines et à mettre des bonbons en forme d’insectes dans la bouche des gens devant.

L’artiste qui t’a total retourné ?

Bah Reno & Crame évidemment parce qu’ils sont toujours tip top et qu’on s’en lasse pas de moda en moda.

Il a bu quoi ?

Du redbull beaucoup, avec de la vodka aussi. Puis des vodka ananas parce que c’est ce qu’on nous avais donné tavu.

Le truc qui aurait pu tout gâcher, mais en fait non.. ?

Le fait de porter des talons aiguilles dans une forêt évidemment faite de terre. C’était un challenge mais en fait je suis pas tombé contrairement à habituellement en clubs à Paris.

T’as pécho ?

Beh en vrai c’est pas super aisé de pécho quand t’es déguisé en mille-patte géant ; j’ai fait fuir quelques personnes pars contre, ça c’était bien.

Sur une échelle de 0% à 100%, ton pourcentage bonheur de la teuf ?

99%, le 1 restant étant à peu près équivalent à la température extérieure vers 5 h.

Un message à faire passer à quelqu’un ?

Ouais, le mec qui était super défoncé et super vénère contre sa copine et qui est venu lui dire (de la manière la plus agressive et sérieuse du monde) « j’aimerai que tu crèves et que tu te fasses manger par un brochet ». Je suis encore à la recherche de sens.

Prochain plan de soirée ?

J’ai pas encore eu l’occasion mais j’ai très envie de faire des Jeudi OK au Wanderlust cet été, c’est toujours des bons souvenirs. Sinon évidemment pour la post marche des fiertés à la House of moda xxl un papa une maman !

SALMON

« GIN »

sam. 27 mai 2017 / HOUSE of MODA Mikrokosmos (La Java)

Pourquoi cette soirée ?

House of Moda un jour, House of moda pour toujours. C’est vraiment la soirée où qui que tu sois, d’où que tu viennes et quoi que tu fasses, tu te sentiras bien dans tes baskets et tu passeras une bonne soirée !

18359105_668765259977616_6195849040714271526_o

Le truc qui a rendu la fête unique ?

Les déguisements ! Les gens respectent toujours plus où moins les thèmes imposés par Reno et Crame. Cela rend à chaque fois la soirée unique.

L’artiste qui t’a total retourné ?

La Fraîcheur, j’ai toujours rêvé de la voir jouer, son label à Berlin est vraiment cool et je n’avais jamais eu l’occasion de la voir !!! Mais les closings de Reno sont toujours indispensable à cette soirée !

Il a bu quoi ?

GIN GIN GIN GIN GIN, le service au bar est top !

Le truc qui aurait pu tout gâcher, mais en fait non.. ?

(rires) – Beaucoup de choses, mais rien ne m’atteint vraiment alors c’est pas comme si j’en avais quelque chose à faire des gens ou de ce qui se passe. Je suis les orgas qui sont extraordinaire et la musique.

T’as pécho ?

Non, les gens sont beaux, sympas et sexy. Mais mon cœur est déjà pris !

Sur une échelle de 0% à 100%, ton pourcentage bonheur de la teuf ?

12456155178218%

KARMA VON LEAR

« Tuck »

sam. 25-03/ HOUSE of MODA – Miss Catastrophe (La Java)

17098462_635902296597246_7784539538906247963_n

Comment t’as connu la soirée ?

La soirée est venue à moi par l’intermédiaire de ma mère Veronika (big up), elle m’a emmenée à la Moda pour me présenter lors de mes débuts de Drag.

Ton pic bonheur de la soirée ?

It’s bigger than a tower, I ain’t talkin’ ’bout Eiffel’s

L’anecdote ?

Le moment où j’ai reçu du sang de Kamaji sur mes collants (ironique)

Le petit truc qui aurait pu te la gâcher, mais en fait non ?

Mon tuck qui s’est défait.

T’as chopé ? Raconte.

Non, je suis une fille sérieuse

Le mot qui illustre bien ton réveil ?

S’il y a un mot qui reflète mon réveil le lendemain : « pailleté », à croire qu’il faut bien se démaquiller avant de se coucher.. ou de se faire encu.. oops.. hihi.

HUGO

« Thierry… »

sam. 25 février 2017- HOUSE of MODA – Catégorie : beauté, resplendissance (La Java)

16299555_620488438138632_2429974414476988486_n

Comment t’as connu la soirée ?

Ca fait bientôt trois ans que j’y vais, j’avais l’habitude d’aller à la Java et dans d’autres soirées gay donc c’était un peu la suite logique !

Ton pic bonheur de la soirée ?

J’ai screenshoté mon écran à 3h21 pile pour me rappeler qu’à ce moment là, la musique était juste génialissime. J’étais vraiment persuadé que je pouvais aller voir Crame (un des orgas) le lendemain pour lui demander : « Hé c’était quoi le son à 3h21 ? » et obtenir une réponse.

L’anecdote ?

J’ai baptisé Thierry le pénis d’un ami au fumoir. J’étais si fier.

Le petit truc qui aurait pu te la gâcher, mais en fait non ?

Quand ma tenue s’est décousue au bout de trente minutes dans la boite. Du coup j’ai fini en pull et avec un drap autour du slip mais ça va.

T’as chopé ? Raconte.

Bah vaguement le propriétaire de Thierry. Sinon je suis sage en général.

Le mot qui illustre bien ton réveil ?

DOULEUR.

SASHA

« Casse croûte »

sam. 25-02/ HOUSE of MODA – Catégorie : beauté, resplendissance (La Java)

16299555_620488438138632_2429974414476988486_n

Comment t’as connu la soirée ?

J’ai connu la soirée il y à quelques années par un garçon que je fréquentais (Merci Christophe d’ailleurs!)

Ton pic bonheur de la soirée ?

Plutot difficile, il y en a eu plusieurs, entre les tenues folles, les gens recouverts de paillettes dorées (coucou Jeanne!), je pense que le mieux c’est quand tu arrives, et que tu y vois toute une grosse partie de ta troupe d’amis, ça se passe souvent comme ça la Moda, tu as toujours des gens géniaux qui y vont, c’est joyeux, festif, pas prise de tête, tu viens comme tu es et personne ne te le reprochera !

L’anecdote ?

Hum, j’ai appelé un joli garçon « casse croûte », bon je l’ai fait avec une dizaine ok j’avoue, mais lui, il à eu un temps d’arrêt avant de me dire en rigolant : « C’est la première fois qu’on m’appelle comme ça! C’est donc tout ce que je suis pour toi? Haha! »

Le petit truc qui aurait pu te la gâcher, mais en fait non ?

Rien, du tout sauf mes talons qui me faisait un peu mal sur la fin !

T’as chopé ? Raconte.

Ouais trop ! Je suis rentré avec la personne qui me courre après à chaque sortie, elle est avec moi pendant que je te répond, gueule de bois you know

Le mot qui illustre bien ton réveil ?

Le MORDOR

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Dégif

Dégif du weekend #69 : « Que nous deux, non. Mais à trois avec une autre fille, ok »


Dégif

Dégif #90 : « Le mec sorti de nulle part, qui m’a léché la joue sans aucune raison »


Dégif

Dégif #136 : « Des images de cul et des hashtags pornos défilaient, ça explosait de joie et ça disait « tu m’excites même avec tes chaussettes » ! »


Dégif

Dégif #81 : “Il me faisait penser aux teuffeurs sous acides qu’on voit sur les vidéos de raves des années 90″