On sort, on s’exotise le pas, on s’enjaille  la hanche, on allume tous les feus de paille, on se surprend soi-même, encore et toujours, de voir là où on penche. On se ré-apprend, même si toujours les mêmes lieux, même si les copains éternels, même si toujours les mêmes codes de backstages, les amours sempiternels, les ex.es qui se croisent et s’entrecroisent, les langues qui se lient et se délient, les corps qui virevoltent et la musique qui frappe, trop fort.e. On sort, on s’exotise, encore et encore, on se surprend.

Ce week-end, nos reporters d’un soir ont écumé le meilleur des nuits sauvages de la capitale :

  • Yalta Club a regardé les gens se rouler des pelles sur son set
  • Hugo a porté le pire maquillage de sa life
  • Léa a chuté dans les escaliers
  • Clémence et Quentin
  • Lou a retrouvé ses ami.es d’enfance dans une maternelle
  • Cécile s’est pavané avec son gun jaune fluo
  • Zine file son number à Lëster
  • Katja a fait rager son exe
  • Thibaut a retrouvé son besta de danse techno
  • Aubry a pas kiffé la fashion week
  • Jérôme a fait un aller-retour Paris / Roumanie en sept heures
  • Kaitlyne a embrassé des garçons qui aiment les garçons sur Céline Dion
  • Bijou a fait son p’tit pipi en scred
  • Nissa a dit des « je t’aime » à la volée
  • Pierre s’est battu pour sa casquette préférée

Yalta ClubYALTA CLUB

« Love&Vegan »

vend. 2 mars/ Smmmile Club – Love on the Beast (La Java)

Décline ton identité

Nicolas, 35 ans – mon véritable âge d’ailleurs, producteur et bassiste dans Yalta Club – mon vrai métier d’ailleurs.

28166532_1530317247089217_8110992981326442237_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Un bon 18 ! Un mot… deux alors : LOVE&VEGAN !
Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? Explique nous tout !

Corinne, Beauty Drag Queen et son set chic, chaud et froid à la fois, qui après avoir fait danser la foule nous lance un petit sample de Prince bien senti à 5h50, à 10 minutes de la fin de son set afin de signifier à tout le monde qu’à ce moment très précis elle tient le monde entre ses mains élégamment manucurées

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Plutôt fleur bleue, mais vers la fin du set de Markus Chaak, alors que je kiffais sur le son, je me suis retourné et tout le monde autour de moi se roulait des pelles en tout genre, et ça a ému mes yeux maquillés de paillettes

Le track mémorable de la soirée ?

Lindstrom qui balance son « I feel Space », tout le monde kiffe ! C’est bien les tubes quand même !!!

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’hésite entre cette jolie fille et son nounours géant, parfaitement LOVE ON THE BEAST (une photo s’impose) Et Corinne… une photo s’impose aussi (sourire) qui manie le fader aussi bien que l’eye-line !

giphy (2)

hugo3HUGO

« Épuisette »

vend. 2 mars / Spleen Factory Kiev Workwear (Silencio)

Décline ton identité

Marmoset, 1 an et demi, auteur professionnel de dégifs

spleen

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Hmm. 15. Cool mais j’étais épuisé. Je dirai donc comme mot « épuisette ».

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? 
Evidemment le fait d’avoir passé mon before et ma soirée avec un make up artist que j’adore absolument, Ryan Burke, tout en portant moi-même le pire maquillage que j’ai jamais fait pour cause de flemme/maladie/manque de temps/absence de talent. Il m’a dit que j’avais une jolie veste tho.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Le fait d’avoir fait un before avec lui déjà. Et d’avoir parlé de Carla Bruni avec lui. De manière sérieuse.

La track mémorable de la soirée ?

You think you’re a man, par Divine. Qui est passée beaucoup de fois en before. Sans jamais s’en lasser. (j’ai po de souvenir du son au Silencio à vrai dire, pour cause d’alcool)

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Oula. Oulalalalala. Un monsieur avec un veste à sequins qui est venu plusieurs vers/sur/autour de notre table. Qui dansait en frottant à un pilier. Qui s’est assis sur le seau à glaçons. Et sur moi. Et sur d’autres gens aussi.

giphy (3)

Le moment où le mec en question a mis ses fesses sur le bac à glace où y’avait notre vodka. Y’avait trop d’émotions qui se bousculaient : la gêne, la crainte, la circonspection, la jubilation et l’alcool.

leamorlinoLÉA

« Endiablée »

vend. 2 mars / Kapsule (La Machine du Moulin Rouge)

Décline ton identité

Léa, 24 ans, chargée de communication et dj à mes heures perdues.

Capture d’écran 2018-03-07 à 12.10.11

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

18/20 ! De belles et intéressantes rencontres, une musique endiablée du début à la fin et des bons gros fous rires avec mes potes.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? Explique nous tout !
Mes 2h passées avec le guest, Malin Génie à la fin de son set ! Un artiste simple, humble avec énormément d’humour ! 

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Ma chute grotesque dans les escaliers !

La track mémorable de la soirée ?

Classroom  Traumer passée par Malin Génie. Une track qui te fait voyager !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Anais Leszcynska, la dj qui a clôturé la soirée. Une bombe derrière ses platines !  

clémenceCLÉMENCE

« Énergique »

vend. 2 mars / Edyfis Invite Lewis Fautzi, Clouds, Herrmann & De Vedelly (Rex Club)

Décline ton identité

Clémence, 23 ans, styliste

27657497_1109298419212498_7735553693236458895_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

La soirée était super coole ; 18/20 ; énergique pour le mot

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? 
Si je garde un seul souvenir de cette soirée ce sont les rencontres super agréables, la communication et les échanges entre les gens, que ce soit sur le dancefloor, dans le fumoir.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

La patience de la barmaid qui se faisait voler ses pailles par un mec et qui en remettait sans arrêt.

La track mémorable de la soirée ?

Acid train de Anetha passé par De Vedelly

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le dj De Vedelly, sa boucle d’oreille, sa chemise hawaïenne comme un rayon de soleil dans cette soirée, au top !

tumblr_n3fhqxt4Al1r1p452o2_500

« Le moment où mon copain et mois faisions la guerre pour avoir le meilleur selfie avec la dame pipi star du rex, la célèbre Joel »

quentinQUENTIN

« Surprenant »

vend. 2 mars / Edyfis Invite Lewis Fautzi, Clouds, Herrmann & De Vedelly (Rex Club)

Décline ton identité

De Vedelly, 32, dj

27657497_1109298419212498_7735553693236458895_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

19/20, surprenant

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? 
Le moment où j’ai vu le dancefloor se remplir pendant mon warm up, je m’attendais pas à avoir autant de monde devant qui danse aussi vite, et de façon aussi déchainé

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Ma rencontre avec un ex d’il y a genre cinq ans qui n en revenait pas de me voir derriere le booth

La track mémorable de la soirée ?

J’ai essayé de Shazam un track que passait Herrmann et je me suis rendu compte que c était une de ces prods !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le mec de la régie qui était avec moi dans le booth : trop sympa !

"ce moment de folie pendant le set de clouds ou les gens étaient vraiment à fond"

« Ce moment de folie pendant le set de clouds où les gens étaient vraiment à fond »

lou90LOU

« Récréation »

vend. 2 mars / Kinder Garden x Libertine (Paris / 53 rue Vergniaud)

Décline ton identité

Lou, 104 ans, chargée de partenariat chez Heetch le jour, dresseuse de chameaux la nuit.

27332400_931356057045219_5670548506643836401_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

19,99/20 histoire de leur laisser une petite marge de progression ! C’était tout simplement “bon enfant” 😉 De la bonne humeur, de la bonne musique, de l’amour en veux-tu en voilà. C’était une belle et longue récréation comme on les aime.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? 
On était vraiment un groupe très nombreux à cette soirée puisque l’un des orgas fait partie de la bande ! Du coup, je pense que je retiendrais de cette soirée tous les moments où on était tous en train de danser, prenant une bonne partie de la salle, dans une ambiance survoltée !

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

A la sortie de la Kinder, on attendait nos Heetch pour aller à l’after qu’ils organisaient au Café Barge. On était tous tranquillement en train de papoter, pendant que le sac d’une pote était… en train de cramer. Personne ne s’en rendait compte. On se disait juste que c’était bizarre que ça sente le brûlé. C’était assez mythique comme situation.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Au Café Barge, on cherchait de quoi fumer avec une pote quand tout d’un coup un mec est arrivé comme par magie pour nous proposer de fumer avec lui. Il avait de superbe lunettes violettes, un manteau en fourrure et une chemise trop chouette en dessous. Bref il était au max de son look et aussi de sa gentillesse. D’ailleurs déso mec on t’a pas retrouvé après pour te payer un coup ! Next time !

giphy (6)

« Ca c’est ma tête quand j’ai réalisé que le verre que j’avais dans la main, que je pensais être à une pote, n’était pas du tout à elle ni à personne de mon groupe. Mes excuses à la personne à qui j’ai subtilisé ce verre par erreur »

cécile-jay-jayCÉCILE

« Quasi-mortel »

sam. 3 mars / 824 heures x Zoll Projekt : La Bamboche des Faubourgs Chinois (824 heures)

Décline ton identité

Cécile, mais certains m’appellent Cécilio. J’ai 26 ans, et je suis graphiste/illustratrice.

Capture d’écran 2018-03-05 à 18.00.27

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Je suis tentée de mettre un 20/20 car la soirée était dingue, d’autant plus que ce sont les copains qui mixaient. Donc, c’est sûr, du plaisir de trépigner devant le booth à déclarer mon amour à tous les potes qui sont passés derrière pour passer du bon son, et à partager ma sueur sur le dancefloor avec mes amis de cœur (et de parfaits inconnus aussi fort sympathiques), ce sera un 18/20 pour ce 824h. D’abord la soirée parfaite n’existe pas, et j’enlèverai ensuite un point, histoire de ne laisser ni les copains de Zoll ni le 824h se reposer sur leurs acquis. En ajoutant que j’étais ensuite dans un after de la muerte qui a duré jusqu’à 20 h, et en mettant la belle note de 17/20 à cette deuxième étape de la nuit, j’obtiens avec ce savant calcul une moyenne de 17,5/20, ce qui est tout à fait honorable. En un mot ce serait… Bah quasi-mortel : j’y ai survécu.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? Explique nous tout !

Clément Feroui apparaissant derrière moi avec un masque chinois. Très flippant, mais c’est pour moi le symbole de ma soirée. Et puis y’a eu un chapeau chinois aussi avec une fausse tresse, je ne sais pas d’où il sortait mais il appartenait au final à tout le monde et je l’ai vu coiffer plusieurs têtes. Mais j’ai des tas de petits souvenirs dont j’ai envie de me rappeler. La nuit a été longue et des événements mémorables, mon dieu qu’il y en a eus !

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Je suis sortie à la lumière du jour le dimanche avec un copain pour acheter quelque chose à grignoter. Il portait un k-way vert fluo, puis j’ai trouvé un énorme pistolet en plastique jaune fluo dans la rue, c’était mon gros gun à moi digne d’un des meilleurs films de science-fiction. Alors j’ai trouvé qu’on formait un beau duo avec notre reste de paillettes sur le visage et je le portais fièrement sur l’épaule. Et en écrivant ce paragraphe, je me rappelle de Tristan qui m’a fait monter sur ses épaules pour que je puisse aller faire tourner la boule disco qui était au plafond, au-dessus du dancefloor. Tout le monde s’est enjaillé (il en faut peu), et ça a été un petit moment de joie donc j’aimerais m’en rappeler, et si Tristan lit ces quelques lignes : « merci ».

La track mémorable de la soirée ?

Malheureusement je n’ai pas de smartphone, donc j’ai abandonné l’idée de shazamer dès que j’entends du bon son. Un peu frustrant. Je me rappelle surtout du dimanche où un des DJ a ouvert son set avec Sore fingers de Laurent Garnier et ça c’était quand même mon grand cadeau du week-end. J’ai été subjuguée par tous les sons qu’il a passé ensuite.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Ce grand gars que j’ai aperçu en train de danser devant le DJ booth avec un visage apaisé, les yeux fermés, concentré pour faire tenir sa petite bouteille d’eau sur sa tête, encouragé par ses deux copains ultra enthousiastes (encore une fois, il en faut peu). Et ce même gars au K-way vert fluo avec qui j’ai traîné dehors mon gun, il a été mon repère du dimanche. Une rencontre formidable. On ne se connaissait pas et c’est devenu mon meilleur pote de soirée.

21536201_872411962912321_593192914096488448_n

« Bah en fait, je suis nulle pour trouver des gifs. Je me suis arrêtée sur celui-là, j’imagine que je peux ressembler à ça des fois. »

zineZINE

« Pinpon »

sam. 3 mars/Coucou! (Café Pompier, Bordeaux)

Décline ton identité

Zine, 20, au RSA

coucou bordeaux

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

17, « pinpon »

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? 
Quand j’ai dansé devant Lëster et qu’il n’y avait que moi parce que personne voulait s’approcher de lui et qu’il ne m’a même pas regardé / give me what i want i give you what you like c’est bien qu’en chanson, t’es plus mon small town boy préféré (Olivier Shaw 0647989077)

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Teophile a perdu un œil en s’embrochant sur une cigarette dansante, il met la même symbolique dans cette blessure qu’une larme sous l’œil.

La track mémorable de la soirée ?

Braincracking remix ; Roxane met toujours l’originale mais Océane préfère le remix, elles ont été départagées… !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le mec de deux mètres qui bougeait la tête avec ses cheveux, incroyable !

20687659_1499565490136901_2586846707752894464_n

« pas mal de gens ont fait pipi partout il y’avait un toilette en moins on soupçonne un caca dans la chasse d’eau a un moment dans les toilettes des filles »

elisaKATJA

« Mouvement »

sam. 3 mars /Coucou! (Café Pompier, Bordeaux)

Décline ton identité

Katja. 18 ans ou 20 ans, soit je dis que je fais rien, soit je dis que je suis en terminale, soit je dis que je suis en fac de design.

coucou bordeaux

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Sur 20: 15/20, j’étais vraiment bourrée à un moment, mais j’arrêtais pas de danser, donc je dirais… « mouvement » ?

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? Explique nous tout !
Le moment ou j’ai embrassé Katja juste devant mon ex, ce qui m’a fait un plaisir fou. Katja jouait bien le jeu à regarder mon ex tout en me tenant près d’elle ahah.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Un gars que j’ai longtemps fréquenté à qui j’avais dit de pas venir ce soir là est venu quand même et je suis allée lui taper la discute alors que je voulais pas le voir de base. J’avais donné deux date ce soir, mais je les avais totalement zappé ; du coup, le gars je lui ai juste fait la bise puis je suis retourné danser, et la fille j’ai juste pu lui demander un plan taz pour un pote…

La track mémorable de la soirée ?

Au départ il y’avait ecce homo qui mixait et chantais. Je le trouvais trop touchant et beau.. vraiment trop mims. Et apr!s, Crystalmess c’etait vraiment cool !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Une fille, une petite blonde avec du bleu sur les yeux, elle avait l’air ailleurs, elle devait être défoncée mais je sentais une attraction avec elle, on a longtemps dansé ensemble sans se parler…

20859752_1961555204110749_711282335525371904_n

« J’avais vraiment très chaud et cette fois j’étais en soutif au Pompier… avec mon blouson en vinyle noir par dessus ; J’ai pris le soin de le retirer juste devant mon ex copine… »

thibautTHIBAUT

« Dark »

sam. 3 mars / Shadow Odissey / BLVCK HOLE

Décline ton identité

Thibaut, 19 ans, étudiant.

shadow odissey

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

13/20, en fait c’était ultra lourd de 7 h à 10 h, mais le reste du temps c’était pas ouf… Le mot pour la décrire c’est « Dark »

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? Explique nous tout !
Le souvenir que je vais garder c’est le GHB qui tournait à partir de 9 h… c’était grave glauque !

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

La groooosse fuite d’eau dans la salle ! C’était aquaboulevard !

La track mémorable de la soirée ?

EVIL GRIMACE x VON BIKRÄV – Paris, en after

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Fernand, c’est un gars que j’avais rencontré à la Hack et on avait dansé ensemble. Et je l’ai revu à la Shadow, et c’était grave cool de re-danser avec lui ! Il danse trop bien !

emergency

aubry2AUBRY

« Flashs »

vend. 2 mars / Kaliante Wunderkind (Secret Place)

Décline ton identité

Aubrywan, 22 ans, platiniste

28740984_10155961424006285_76547329_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

12/20. Je dirai que ce fut une soirée courte mais intense, pleine de sensations qui ont traversé mon corps comme autant de flashs de fêtes qui n’attendaient qu’à éclorent.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? 
Le bar à prix très abordable, (15 euros le verre), le peu d’attente au vestiaire (moins de deux heures) et le soundsystem au poil ont fait de cette nuit un concentré de tout ce qu’on aime lors de la fashion week. Les gens ont adoré car c’était full et tout le monde a trouvé ca geniaaaal. Y’a un moment où ils ont mélangé plein de cbs de clients au bar aussi, c’était drôle, ça a favorisé le dialogue (« ah tiens j’ai ta carte » « ah oui j’ai la tienne »)

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Ma besta Olivier a tenu 5 minutes, il était si mignon il aurait déclaré « trop c’est trop, j’aime tout ici et je ne suis pas prêt à atteindre si vite ce niveau de perfection et d’organisation ». Il y avait de superbes lumières aux murs également, c’était très chic et tendance.

Le track que t’as shazam ?

On était sur de la techno qui frappe pour accompagner les montées de ghb des mecs en redescentes fall winter 2019, mais c’était plutôt bien fait. La track qui m’a marqué c’était lors de l’apéro au tago mago, un petit bar génial de la rue Lucien sampaix, un remix de Radiohead qui s’est révélé de super bonne facture alors que sur le papier personne y croyait si ce n’est ma nièce en terminale option art plastique.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Éva fidèle à elle même jusqu’à l’infini et l’au delà qui a su marquer les esprits par sa débrouillardise (elle a réussi a avoir un verre en moins d’une heure), sa capacité à enchaîner et à finir en after dans les sombres recoins de Place de Clichy. Love !

jéromeJÉRÔME

« Paf ! »

sam. 3 mars / yoyaku : Rhadoo & Cabanne All Night Long (secret place)

Décline ton identité

Pas de surnom, j’assume mon vieux prénom qui tend à disparaître : Jérôme ! Bientôt 38 printemps et j’ose croire que je suis réalisateur.

27749924_935112939989711_89333563501825712_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Une soirée ? Je dirais une belle nuit en banlieue en pleine zone industrielle de Villeneuve-La-Garenne, loin du ronron parisien avec deux djs juste parfaits : Cabanne et Rhadoo. Quand la France rencontre la Roumanie, ça fait « paf » dans la tête et dans les jambes pendant sept heures. Merci à Yoyaku pour cette belle Warehouse.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? Explique nous tout !
Normalement c’est 23 heures de trajet pour aller à Bucarest, là sept heures sans pause ! Un all night long très très haut dans les étoiles ! Surtout à ce moment précis où ça a fait switch vers 3 h du matin et avec les light, c’était juste parfait !

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Quand t’es rincé et qu’il est 6 h 30, que tu te décides de partir et que devant le portail du hangar, il y a un vigile tout gentil qui explique à un jeune un peu beaucoup dans la lune qu’il faut qu’il assume et qu’il est temps de rentrer. Juste en fond, le bruit de l’A86, des âmes qui cherchent le bus qui nous ramènera à Porte de Clignancourt. Lors de l’arrivée, une jeune fille, les pupilles grandes comme des calots qui dit : « ah bon c’est là Porte de Clignancourt ? LOL

La track mémorable de la soirée ?

On peut shazamer sept heures d’affilée ? J’ai essayé et le portable a rendu l’âme.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Les deux sous-préfettes : rien à voir avec le décor, les yeux dans le vide s’accrochant l’une à l’autre et faisant une sorte de chenille à deux sans savoir où aller. La seconde fois que je les ai vues, elles portaient des lunettes de soleil dans le noir : pratique !

giphy (4)

kaitlyneKAITLYNE

« Mystique »

sam. 3 mars / Trou Aux Biches (La Java)

Décline ton identité

Kaitlyne, 21 ans, mannequin mâchoire (en vrai, étudiante en art)

Capture d’écran 2018-03-05 à 18.42.00

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

19/20 ! Le point en moins c’est pour les courbatures le lendemain parce que j’ai trop dansé. Pour décrire la soirée je dirais « mystique », mais quelqu’un né en 2000 dirait que c’était, je cite « LE FEUUU »

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? Explique nous tout !
Je crois pas que j’ai vraiment le droit d’en parler, mais à un moment j’étais à côté d’une actrice césarisée qui roulait des pelles à une dj connue, c’était beau à voir et ça annonçait forcément une bonne soirée…

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Pendant la soirée j’ai entendu pas moins de cinq mecs gays me dire « wah j’avais pas embrassé une meuf depuis le lycée », je songe à l’écrire sur mon CV !

La track mémorable de la soirée ?

Pour que tu m’aimes encore, Céline Dion. On fait pas mieux quand on est ivres et qu’on a envie de gueuler des paroles culcul. Mais sinon, tout le set de Rebeka Warrior était incroyable !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un mec entièrement vêtu de paillettes a passé la soirée à voguer ou faire des petits sauts ACCROUPI, donc big-up à ses genoux…

21730510_1900211720300389_7416814448905551872_n

« Ce gif fait référence à un moment de la soirée où je lâchais mes plus beaux moves et une meuf m’a arrosée de confettis, je me suis sentie queen of the world un peu »

jean-bijouBIJOU

« Aller/retour »

sam. 3 mars / Trou Aux Biches (La Java)

Décline ton identité

Mon vrai prénom c’est Jean mais tout le monde m’appelle Bijou depuis un bon paquet d’années. Je suis journaliste / red chef pour divers programmes à la télé et je n’ai plus 30 ans depuis 10 ans. 

Capture d’écran 2018-03-05 à 18.42.00

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Je dirais 18/20 sur l’échelle du fun et 43/20 sur l’échelle de la cirrhose parce qu’on m’a offert pas mal de verres et que j’ai assez rarement oublié de m’en offrir aussi. La soirée était réussie parce qu’il y avait beaucoup de monde et que les gens étaient très différents (c’est une des qualités de cette soirée et la meuf à l’entrée fait bien son taf) mais aussi parce qu’il y avait une super ambiance : j’entends par là que les gens étaient hysteros sur certains tracks (kikoo toi la blonde en robe jaune poussin qui m’a mis ma pinte dans la gueule en levant les bras sans prévenir comme si tu venais d’inventer le voguing, je ne t’en veux pas. bisou). Le maître mot de la soirée c’était : « aller/retour » parce que c’est ce que j’ai fait pendant toute la soirée, entre le backstage et le dancefloor, entre le fumoir et le dancefloor, entre les wc et le dancefloor (très souvent celui-là, because la vessie et la bière = une grande histoire d’amour)…etc
Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? Explique nous tout !

Une soirée qui commence en voyant la formidable Esmé Planchon galérer à fermer sa robe dans le backstage, s’annonce toujours comme une bonne soirée. C’était une jolie robe verte pomme qui ressemblait un peu à une sorte de combinaison de natation. A la fin ils étaient cinq à essayer de fermer un zip qu’ils n’ont jamais réussi à fermer. A la fin, ça tournait carrément à la performance artistique, j’ai adoré. Mais globalement, même si j’ai plein de bons souvenirs de cette soirée, la moitié viennent du backstage qui est toujours très joyeux à la Trou car on y rentre un peu comme dans un moulin, d’ailleurs je pense même que la caissière du Franprix de la rue de Belleville connait le code d’entrée. J’adore quand toutes les discussions s’y mélangent. A un moment,  d’un côté j’entendais des potes lesbiennes débattre de la simultanéité de leurs grossesses respectives et de l’autre le dj Pipi de Freche demander à quelqu’un d’aller changer le disque à sa place,  c’était grandiose. 

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

À un moment, la queue pour les chiottes était tellement longue et mon envie d’uriner si pressante que j’ai fait mon petit pipi en scred dans mon verre de pinte vide, genre l’air de rien en sifflotant dans la file d’attente, le regard (un peu honteux) vers le mur. Puis j’ai planqué mon délit à l’abri de tout le monde sous un banc, et je suis revenu un peu plus tard le vider dans les chiottes quand il y avait moins de monde, parce que je me suis rappelé qu’un jour, à la même soirée, un ami avait abandonné une vodka orange que j’ai crue être pour moi et qui s’était en fait avérée, à la première gorgée, être son vomi. Pas cool. 

La track mémorable de la soirée ?

Alors franchement, au tout début de son set, Rebeka Warrior a passé un super track techno hyper connu dont j’ai pourtant du mal à me rappeler le nom et qui fait « tut tut tut tagadak boum boum ti dam… » vous voyez pas ce que c’est ? Quand je l’ai entendu, je me suis automatiquement dit que son mix allait être super, ce qui fut le cas, avec parfois quelques décharges assez violentes mais assez jubilatoires de violence et de gabber, si bien qu’à un moment je me suis demandé pourquoi ils continuaient à faire des travaux à la Java même pendant la nuit. C’était un peu « symphonie pour marteau piqueur » mais j’ai beaucoup aimé. Si ma mémoire est bonne elle a aussi joué quelques morceaux de Sexy Sushi qui ont transformé le dancefloor en karaoké géant, c’était assez cool. 

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Pendant la soirée personne en particulier. Mais en after, j’ai rencontré quelques personnes très cool comme Joris, Axel, Arnaud ou Adrien. Ils étaient à la soirée mais je ne les ai vus qu’à la fin. Je rencontre toujours plein de gens à la Trou. C’est ma raison numéro 1 pour sortir (et pour la musique aussi bien sûr). Ecoutez la chanson de Daho « Sortir ce soir ». Tout est dedans. 

bef638aa

« C’est la tête de ma pote Dactylo (aka Anne Claire) en fin de soirée, car je crois qu’avec sa récente grossesse ça fait bien longtemps qu’elle ne s’était pas pris telle cuite. »

nissaNISSA

« Serdaigle »

sam. 3 mars / Play like the cops are waiting outside (La Station-Gare des Mines)

Décline ton identité

Je m’appelle Nissa, j’ai 28 ans, je suis la moitié de Mermaid Express, un petit collectif d’amour qui fait des soirées et qui vend des fringues du turf !Capture d’écran 2018-03-07 à 09.26.13

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

J’ai passé une EXCELLENTE SOIRÉE, type 30/20. Tout était réuni pour qu’on s’amuse et on n’a pas loupé le coche. Bravo l’orga, bravo le line up, bravo le public !!! Et en bonus, y avait les copains du Meta qui étaient montés de Marseille pour le week-end : + 1000 points pour Serdaigle (forcément, Julia qui organise la soirée est Serdaigle, ça se discute même pas)

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? Explique nous tout !

 

La petite déclaration d’amour transversale à la toute fin, dans les backstage, avec Julia et Lola. On s’est dit je t’aime, on s’est dit qu’on aimait nos copines, et les copines des copines et qu’entre filles c’était trop bien de faire la fête …

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

On a réussi une reproduction assez édifiante du radeau de la méduse, sur les caisses disposées devant la scène extérieure … c’était très beau, jusqu’à ce que Camelia vomisse dans notre espace, cimer bb.

La track mémorable de la soirée ?

J’ai failli Shazam un truc trop cool qu’à passé Security, mais j’étais trop occupée à danser. Tant pis je vais essayer de lui soutirer l’info la prochaine fois, c’est ma spécialité d’essayer de chanter de la techno !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Mon acolyte Billie, qui n’était pas sortie depuis longtemps, et de la voir aussi parfaite dans la fête je me demande pourquoi ça n’arrive pas plus souvent !

22547225_10209494030782158_1019747350580559872_n

« C’est un tunnel, nous on était au milieu et des deux côtés y a un péage, c’est 10 balles a l’entrée, 10 balles à la sortie. Voilà un bon résumé de la soiree »

pierrePIERRE

« Inattendue »

sam. 3 mars / Children Of The Drum – 3 ANS! (La Sucre – Lyon)

Décline ton identité

Pierre, 22 ans, Designer

28379417_989751071174111_4547209174592414120_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

20/20, Inattendue

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? Explique nous tout !
On est arrivés depuis 10min, déjà un temps soit peu alcoolisés. On se rend au bar avec deux de mes potes. On commande deux tournées de Tekpafs. Ils nous annoncent qu’ils n’ont plus de sel et que c’est 5 euros le shot… Nous on reste sous le choc, mais l’alcool dans nos sangs n’en a que faire et nous fait sortir nos cartes bleues. Puis après le deuxième shooter, une de mes potes régurgite sa tequila devant le bar… La soirée s’annonce pour le moins inattendue.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Plus tard dans la soirée je suis en train de danser tout seul sur la piste, je me déchaine sur la musique. Une fille s’approche de moi et commence à danser avec moi. Puis elle me prend ma casquette pour se la poser sur la tête. Je ne sais pas si c’est mon homosexualité ou le fait que la casquette est la préférée de ma meilleure amie mais j’ai pris peur. Du coup, je reprends la casquette, et elle me la prend à nouveau. Donc là, moi plus perdu que jamais, on rentre dans un échange constant de la casquette, mais tout en dansant et en restant cordial. Puis la fille disparaît. Avec ma casquette. C’est la panique. Je la cherche pendant 30 minutes (du moins j’ai l’impression que ça dure ce temps là), en me disant qu’elle ne voulait que la casquette depuis le début parce qu’elle est sublime et que ma meilleure amie va me crucifier. La paranoïa monte, à l’instar de l’alcool à mon cerveau. Puis je retrouve la casquette perchée sur le crâne d’un mec complètement inconnu à ma connaissance. Je lui demande où il l’a trouvée avec l’air interrogateur et accusateur d’un SS. Il fait un visage coupable et gêné, vu l’état de ma casquette il a du la trouver sur le sol. Mais sans même attendre sa réponse, je lui reprends. J’ai le précieux couvre-chef. Je suis heureux. Je retourne danser.

La track mémorable de la soirée ?

Pendant mon apéro : Victoria, des 9 GRADER NORD, un groupe Norvégien-Tamoul. Absolument incroyable.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

On commande une pinte de cidre au bar avec une pote. Je commence à partir dans une éloge de la barmaid qui est absolument sublime. Elle a un visage taillé dans de l’albâtre, son maquillage la met parfaitement en valeur. Et qui plus est, elle maîtrise parfaitement son boulot, ses gestes sont précis et impressionnant, ce qui rajoute à son charme. Puis elle sert deux shooters de GET27, et elle les verse dans nos cidres. Du GET27 dans nos cidres. De la menthe dans du cidre. C’est blasphématoire, non ? Du coup, désormais je la hais. J’ai payé. J’ai tout bu. J’ai rien dit. Mais je la hais.

giphy (5)

« Quand on descendait les escaliers de la boîte le plus vite possible parce que les videurs nous mettaient dehors à 5h30, sachant que Le Sucre est perché à 30M de haut, sur le toit d’une ancienne raffinerie de sucre, qu’il faisait nuit et que les escaliers sont en fer, plein d’ouverture, comme des escaliers de secours. En fait cette soirée était très effrayante pour moi j’ai l’impression. Mais dans un bon sens. J’aurais peut être dû choisir ce mot. Effrayante. »

Photo par Wendy Keriven pour Kapsule