Les Nuits Sauvages

Dégif 154 : « J’aime bien me toucher la chatte et avoir de belles perruques » – Heeboo

Dégif 154 : « J’aime bien me toucher la chatte et avoir de belles perruques »

Dégif - Décembre 4, 2019

À chacun son délire, mais surtout, à chacun ses p’tits plaisirs. En privé, en soirée, où dans l’intimité d’une piste de danse, parce qu’au fond, les meilleures soirées sont bien celles qui nous font nous sentir comme à la maison non ?

Ce weekend, vous l’avez joué tranquille, tout en gardant quelques conneries pour ces moments inattendus qu’on chérit tant (dimanches, afters, afters du dimanche…). Allan a vécu un super bon trip pour la release party de Lëster, jeudi, au Klub. Du côté de La Java, Joséphine vivait un jeudi très… militant, avec Musiqueer ! Le lendemain, c’était Maison Close pour Tom dont les potes ont pas peur d’aller danser sur scène avec les djs, à prendre, ou à… laisser… Direction L’Officine 2.0, où la nuit Hardpulz a envoyé du lourd à Flavien. Toujours vendredi, mais un peu plus dans la sud, à Toulouse, où la soirée de Diego transformait le Circo Loco en un… véritable circo loco ! Théophile, lui, du côté de la Machine, a pas trop kiffé sa soirée Raw x Tapage Nocturne, mais il est quand même parti à la fin de la résoi, allez comprendre ! (wink wink). Le lendemain, Célestine emmenait un pote à Dehors Brut pour sa première soirée techno. Orane, du côté de Spectrum a vécu une soirée envoûtante dans la fraîcheur du Cabaret Sauvage. Dimanche, Téo a fait de très très belles chutes au Depot. Au même moment, Alain a vécu un moment intense lors de la performance de Cruelle de Vaudémont à l’anniversaire de Confess. Voilà, c’est fini.

ALLAN

« Intimiste atmosphère féérique »

jeud. 28 nov. – Lëster///Release Party (Le Klub)

Qui es-tu ?

Je suis Allan, ou ouinipil’, un p’tit être tout en turquoise en quête de secousses émotionnelles & de jolis éclats de temps

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Une intimiste atmosphère féérique

Raconte nous ta vrille de la nuit

23 h 30, pendant l’ensorcelant live de Tendre Ael, une entité remarquable & possédée, un temple hanté vêtu d’une robe blanche ~ sa mélodie enchanteresse, ses phrases transcendantes & sa voix d’ange ~ j’ai littéralement fondu d’amour quand elle venue chanter tout près de mon visage (oui)

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

J’ai été très admiratif de la prestation de Lëster, son tempérament & sa douceur ~ notre hôte a envahi la lugubre cave du Klub avec un tact inouï ! découverte fabuleuse de Mugu également !

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

J’ai dû partir avec les vilains & contraignants derniers RER, qui m’ont obligé à quitter la soirée avant la fin olala !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Mmm 20 h 20, entre un jeudi & un samedi mouvementés, j’ai retrouvé des copains pour une petite soirée tranquillou puis je suis rentré m’envelopper dans un pilou, avec encens, bougies & douceurs musicales

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Avec une amie on a fait la rencontre d’un petit emo tout mignon, plutôt agité & lui aussi émerveillé par la soirée.

Le dernier virage avant de pénétrer dans l’antre

JOSÉPHINE

« Militantisme »

jeud. 28 nov. – Musiqueer #3 (xxx)

Qui es-tu ?

Joséphine, Jo, j’étais la meuf à la billetterie qui galérait à scanner ta prévente

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Militantisme ? Enfin il parait, moi quand j’y repense je me dis surtout alcool. Trop d’alcool

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je crois que c’est parti en vrille trois minutes après la fin de mon shift, quand j’ai renversé ma bière sur la serveuse et qu’elle m’a offert une pinte pour me remercier. Depuis tout est flou.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Safia Nolin. A jamais dans mon boum boum. Je t’aime. (LEJ aussi je vous aime, et pomme aussi, et puis Transterror je t’aime et puis aaaaah, beaucoup trop d’artistes à cette soirée <3)

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

J’ai miraculeusement attrapé le dernier métro

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je dormais probablement exténuée par cette overdose de kiffe.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Roxane, on s’est rencontrées par cabines interposées dans les toilettes, tu m’as avoué un truc que personne ne savait sur toi (que j’écrirais bien ici, mais ce serait de la trahison). Si tu lis ce message sache que depuis je me renseignée sur les télé réalités anglaises. Et puis, tu sais, moi aussi mes parents ils étaient hétéros quand ils m’ont fait, et parfois c’est dur de s’en remettre.

Quand tu as enfin réussi à biper une prévente

TOM

« G-NIAL.E »

vend. 29 nov. – Maison Close IV (secret place)

Qui es-tu ?

Tom, 27 ans, mon surnom le plus courant c’est jeune taureau (signification de mon nom). Reconnaissable en soirée parce que j’aime discuter (un peu) et dire que j’aime mes potes (beaucoup)

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

G-NIAL.E. Chaque soirée passée est monstrueuse en terme de sons et avec la bande évidemment, c’est communicatif et on se tape des barres en permanence. C’est un cercle vertueux, on se demande quand ça va s’arrêter !

Raconte nous ta vrille de la nuit

J’en ai 2 : à 00 h 30 quand j’ai vu leurs sales gueules arriver (j’étais pas en before avec eux) et à 2 h quand un pote qui n’avaient pas sa carte d’identité a pu nous rejoindre, on se demande comment !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Niveau artiste les trois étaient très bons mais c’est vrai que j’ai une affection particulière pour Hadone qui fait de la super prod et qui nous avait fait voyager à Exil début Novembre ! Il sait parfaitement manier le passage de l’indus à la trance c’est assez incroyable. Niveau track, celle du dernier EP D’IHM, Intergalactic Emotional Breakdown.

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Chaque soirée se termine en apothéose c’est un peu notre souci, comme j’ai dit on se demande quand ça va se finir ! Du coup comme on sait que ça ne peut pas se finir comme ça, on va en after . Rentré en Heetch direction l’entre du sheitan !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

En after évidemment, on s’en lasse jamais de se taper des barres, sans compter le petit mix d’Aydan qui fait toujours plaisir

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Il y a eu beaucoup trop d’actions à cette soirée, un pote qui est allé voir Lars comme ça d’un coup en montant sur scène et en lui demandant s’il pouvait le regarder mixer et évidemment Lars qui l’invite. Et ensuite le nombre de barres en after ! Plus c’était poivré, plus c’était ouf !

FLAVIEN

« Changement »

vend. 29 nov. – Hardpulz BAR • The Last Call • Hardstyle / Raw / Hardcore (L’Officine 2.0)

Qui es-tu ?

Flavien, flav, aucun de particulier

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Changement

Raconte nous ta vrille de la nuit

Dès le début avec l’annonce de la prochaine soirée SPARK CITY !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

ASIN avec son style bien à lui, qui a cassé les codes et envoyé du très lourd

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Oui niquel, je suis rentré en transport en commun

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais chez moi pour faire la crémaillère de mon appartement avec mes potes

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Les personnes qui, quand elles rentrent elle ne vont pas rester longtemps mais qui au final quand le kick part, elles sont les plus enjaillées #hardcommunauté

Quand j’ai vu que Hardpulz mettait en place des bus pour leurs prochaine soirée

DIEGO

« El Circo Loco. »

vend. 29 nov. – HEARec x El Circo #1 (Bar El Circo, Toulouse)

Qui es-tu ?

Diego aka El Mosquetero, chemise japonaise.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

El Circo Loco.

Raconte nous ta vrille de la nuit

A 23 h, les gens sont devenus fous quand SHDW PPL est entré en piste.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Ruido Capital – Rolive (Damon Jee Remix), parce que chaleur et sueur.

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

On a bien fini en after, on est rentrés avec le dernier métro et toute la clique latino présente au Circo.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Le lendemain, j’étais au même endroit qu’à l’after et je réfléchissais s’il fallait sortir au Cri de la Mouette ou pas. Au final je suis resté sage et on a fait les comptes de la soirée de la veille avec mon asso HEARec.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Une fille qui a été déchainé à mon set du début à la fin, avec une danse spirale/tornade. Il y a eu aussi un cri du cœur qui nous a bien fait rigoler, on se serait cru à un concert de métal. Et palme d’or aux mecs qui été sous L et qui ont dansé de bout en bout, comme dans une bonne teuf.

Le moment, où Gentry à lacher les chevaux et a mis Neofunkers – Atlas (Free Download). Les gens sont devenus tarés.

THÉOPHILE

« No euphorie »

vend. 29 nov. – RAW x Tapage Nocturne – Chris Liberator vs Sterling Moss & more (La Machine du Moulin Rouge)

Qui es-tu ?

Théophile alias « Théo ». Je danse beaucoup avec mes bras quelque soit le rythme.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Les questions insinuent ou sous entendent qu’on a bien aimé la soirée. Dans mon cas, qui aime bien la bestialité, les couleurs et la jovialité en soirée j’ai été assez déçu. La soirée était monotone. Il n’y a, pour ma part, pas eu de moment d’ennuie mais pas non plus de moment d’euphorie.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Le moment où tout est parti en couille, lorsque j’ai aperçu la silhouette de mon ex-copine par pur hasard..

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Il y avait deux salles, le son était globalement le même d’une salle à l’autre mais je n’ai pas retenu de track ou de moment qui aurait pu me marquer. Je préfère la psytrance ou les styles plus hard, je trouve l’indus moins rythmée ce qui m’a sûrement freiné.

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Je dormais, je me suis couché à 8 h pour me réveiller à 10 h, pas facile la journée..

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Comme annoncé plus haut, le moment le plus spécifique de la soirée fut les retrouvailles surprises..

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Sans être la soirée qui marque, pour danser sur de l’indus/acid sans se prendre la tête et sans être trop serré (il y avait de l’espace pour danser et dans une boîte à Paris c’est à souligner). Pour les personnes qui ont soif de soirée plus bestiale ce n’est pas le meilleur endroit.

CÉLESTINE

« Motivante »

sam. 30 nov. – Dehors Brut Indoor: Cabanne (All Night Long) (Dehors Brut)

Qui es-tu ?

Célestine, ou Célest, étudiante sérieuse le jour, grosse fêtarde quand la nuit tombe. Comment me reconnaitre en soirée ? Je suis celle qui a toujours un verre à la main et toujours en train de danser. 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est cabanne-1024x539.jpg.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Pour cette soirée à Dehors Brut je pense que l’expression la plus juste serait « Motivante ». Cabanne nous a lâché un set de plus de sept heures, hyper bien travaillé, y’en avait pour tous les goûts et on n’a pas vu le temps défiler. 

Raconte nous ta vrille de la nuit

Ce qui m’a fait rire c’était surtout de voir un de mes potes kiffer sa soirée à fond alors que c’était la première fois qu’il sortait en soirée techno parce que c’est pas du tout son style de base. Il dansait à fond avec un grand sourire sur le visage et ça faisait grave plaisir. 

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Cabanne a été top toute la nuit, il a varié les plaisirs tout au long de son set et c’était cool. Un petit plus pour le moment où il a passé de l’acid au milieu de la soirée. 

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Je suis restée presque jusqu’à la fin étant donné que l’ambiance était encore au rendez-vous, même tard ! Je suis rentrée en transport et pas en UBER étant donné que j’avais déjà dépensé un PEL au bar pendant la soirée… 

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais chez moi en gueule de bois devant Netflix. Et même si la culpabilité de pas avoir bossé de tout le weekend m’a traversé la tête, aucun regret vu la soirée très cool que j’avais passée.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

La personne qui m’a marqué c’était un gars qui devait pas assumer son taz et il était perdu tout seul à déambuler en mode il avait l’air dans le mal. Je me suis dit qu’il avait besoin d’aide pour retrouver ses potes du coup je suis restée avec lui pour l’aider à déverrouiller son téléphone et appeler un de ses amis. Mais bon, mission vouée à l’échec étant donné qu’il avait même du mal à se souvenir de son code de portable ahaha. Image

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est giphy-3-8.gif.
C’était mon mood durant tout le set de Cabanne. Vraiment il a bien géré, surtout que c’est pas facile de tenir un bon set toute une nuit ! 

ORANE

« Un multi-collectifs réussi dans un cadre rénové. »

sam. 30 nov. – Spectrum : Multi-Collectifs (Cabaret Sauvage)

Qui es-tu ?

Orane/ORANAA/ Danse allègrement jusqu’au bout de la nuit.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Un multi-collectifs réussi dans un cadre rénové.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Milieu de soirée : les dés étaient lancés, plus d’amour et d’agitation voire des assemblages osés.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Lea Occhi et De Vedelly, entre techno envoûtante et bien rythmée. Et pour finir, la dernière track de la soirée surprise salsa

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Rentrée impeccable en Heetch pour plus de confort après les derniers pas de danse.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Tout juste remise de ma soirée, partage du flux du week-end avec des amis.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

« Flo » pour abréger son nom composé : clin d’œil auprès d’un danseur fort sympathique dont les move étaient toujours bien cadencés.

Quand tous mes potes étaient prêts à danser ensemble plus l’intensité du son montait

TEO

« Décoiffante »

dim. 1er déc. – In Love We Trust – Party, Drags & Charity ! (LE DEPOT)

Qui es-tu ?

Je me fais appeler Edelweis, mais je m’appelle Téo, et un signe particulier, j’aime bien me toucher la chatte et avoir de belles perruques.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Décoiffante, car honnêtement, j’en ai perdu ma coiffe plus d’une fois !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je vais dire que c’est parti en vrille à partir de 22 h pour moi, j’ai trouvé l’amour auprès des verres.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Oh, Bastien des vestiaires drag, il m’a marqué par ses beaux yeux. Mais on peut aussi dire moi pour mes belles chutes

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Ça s’est très bien fini, je suis rentré à pied avec un ami, et j’ai pu faire un gros dodo réparateur.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Euh le lendemain, j’étais dans le mal, je fais peur à voir sur mon lieu de travail, mais pour une soirée funky, on s’en fiche du lendemain !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Moi, je pensais pas pouvoir boire autant de verres pour mes 1m67, et honnêtement ça m’a rassuré sur un point, l’alcool… C’est pas de l’eau merde ! Ahah

j’ai souvent terminé au sol, que ça soit durant ma performance, que pendant les entractes avec mes chutes, comme au moment de rentrer et que je me suis littéralement allongé au sol par épuisement, ou aussi quand j’ai retrouvé mon lit

ALAIN

« Engagée »

dim. 1er déc. – Confess – 1 an (La Grande Surface)

Qui es-tu ?

Alain, jamais sans ma casquette en pilou-pilou !

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Engagée ! Tout est pensé pour mettre en valeur ce que la communauté LGBTQIA+ fait et exprime dans sa diversité : musique, danse, arts visuels, performances… Et avec un gros travail sur la scénographie pour bien occuper l’espace (très grand en l’occurrence)! C’est une expérience globale et on adore!

Raconte nous ta vrille de la nuit

Il s’est clairement passé un truc au moment de la performance de Cruelle de Vaudémont, à 19h. Cette séance d’orgasmes sur fond de techno, c’était intense ! Et ça valait au moins autant le détour que la tête des vigiles postés près de la scène et qui on regardé le show !!

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le set de c l a r i s s e ! Un sacré closing, quand la dj emmène son public jusqu’au bout de la soirée sans le lâcher et où le public donne tout ce qui lui reste.. Elle était avec nous et on était avec elle ! Ça faisait longtemps que je n’avais pas dansé comme ça!

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

En after ! Ceux du dimanche soir ont une saveur particulière !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Toujours en after, en plein débat sur la culture (je crois..)

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Beaucoup de personnes avaient particulièrement soigné leur outfit ! Et chacune.e vient avec sa particularité… difficile de répondre à cette question.

Comme un petit air de fête de famille !

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles
Victor Maître

Dégif #148 : « Je me suis mis à parler à mes amis en anglais avant de me rendre compte que ce n’était pas des étrangers »


© Rainer Torrado

Dégif

Le corona sans teuf : « À part s’être pris en pleine gueule le fait que leurs réformes successives ont détruit le pays, le gouvernement n’a pas vraiment agi, si ce n’est nous enfermer et nous verbaliser »


Dégif

Dégif #87 : « Je suis l’égérie officielle de la couleur rouge »


Dégif

Dégif du weekend #59 : « un peu cul, un peu club »