100 % de bonheur. De pur plaisir. De poison brut. 100% de frissons. De bonds, de frictions auditives, de grincements cognitifs. 100 % de nuit maligne. Violente, sensuelle et décharnée. 100 % de coups de poings dans la mâchoire des sens. De poudre dans les yeux. D’orifices comblés. De peaux frôlées. De béatitudes ravies. 100 % de raison de mettre un pied dehors, un pas devant l’autre, un coup de hanche avant l’autre. 100% fête, et ne jamais s’en remettre.

On signe notre 100e dégif, et on voulait vous remercier, pour les mots, les blagues, les punchlines, les coups de coeur, les coups de sang, les rages et les colères étalées, les joies et les amours dévoilés.

En septembre, pour ce premier dégif de la rentrée, la grande 100e donc, nos reporters d’un soir ont écumé le meilleur des nuits sauvages d’ici et d’ailleurs :

        • Marion s’est fait brancher par un dragon
        • Noémie a vu une sirène au festival Comme Nous Brûlons
        • Izadora a crié FUCK LES CONNARDS, toujours à La Station
        • Luca au même moment, vivait du love en salade
        • Marianne a réussi l’exploit de perdre ses potes à… La Java…
        • Le pote de Théo a enfilé les lunettes de sa meuf
        • Anastasia a définitivement perdu 10 balles au Wanderlust
        • Claire a rencontré Emilio à la Jeudi Ok, son âme soeur visiblement
        • Constance a vécu la rentrée techno à Rennes avec Fée Croquer
        • Anselme a ENCORE du bosser un lendemain de teuf
        • Julie a prononcé le mot « Celio » en soirée. Ouch.
        • La pote de Vincie a débarqué avec une coloration blond polaire et une combi/toge impossible à ajuster seule
        • Duy a versé des larmes à l’anniversaire de la Kindergarten à Petit Bain
        • Jean a flashé sur un petit mec qui portait une petite marinière au Monkey46 à Caen
        • Clémence a repeins plusieurs paires de baskets en dansant avec son verre à une soirée Trance
        • Eva a ENCORE embrassé ses potes gays à une soirée gouines
        • Anaël a flashé sur un jeune homme déguisé en émir au 6b
        • Alejandro a définitivement turn-up à la Tentaclub avec Evil Grimace
        • Pierre se rappelle plus de grand chose de la Baston, à Lyon
        • Claire G. a dansé une salsa endiablée sur de la putain de techno
        • Pierre Joël s’est égosillé sur Bring Me to Life d’Evanescence à la Shml Trble
        • Ingrid a vécu l’un des plus beaux jours de sa vie pour la croisière Juliette Armanet
        • Charlie a fait une course de caddie folle avec Mr Téton

      MARION

      « Suave »

      merc. 5 sept. / Concrete x Qui Embrouille Qui (CONCRETE)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Marion aka Mano. 8019 jours. Génératrice d’images et de mots doux.


      Observer les oscillations des corps et le langage des yeux en dispersion.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Suave

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      99,9% parce que j’étais entourée des personnes que j’aime pour le partager.

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      C’était la première fois que j’échangeais mon adresse mail avec quelqu’un pour garder contact !

      Le track mémorable de la soirée ?

      Pendant l’apéro, en train de piquer mon pote à l’aiguille pour lui encrer un flamand rose sur l’avant bras, j’étais comme un petshop sur le rythme de Short Dick Man par 20 Fingers Feat. Gillette, que j’ai redécouvert dans la Boiler Room de Kiddy Smile. Pendant la soirée, le B2B de Puzupuzu et Nathan Zahef !

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      A 12h12, je m’endormais paisiblement grâce à Moby et son album Long Ambients1 : Calm. Sleep. Je ne pensais déjà plus, je me laissais (trans)porter.

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Un humain au regard profond qui m’a parlé de dragons.

      Le moment où un jeune homme adorable croisé par hasard me donnait quelques tips pour danser le voguing…

      NOÉMIE

      « Badass women on stage make the world a better place »

      du 5 au 9 septembre / Comme Nous Brûlons #2 (La Station-Gare des Mines)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      No, aka Noemisterieuse sur les internet mondiaux, 20 printemps, apprentie comédienne et féministe vnr à temps quasi complet.

      Mon vice en soirée c’est les paillettes partout, surtout dans les sourcils. Inenvisageable de sortir sans m’en être abondement saupoudré, sinon c’est pas vraiment la fête. Du coup j’en fous partout sur mes fringues et quiconque s’approche un peu trop de moi. Terrible.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Badass women on stage make the world a better place. (Oui, j’écris en anglais car j’aime me donner un genre.)

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      75% parce que trop de monde pour en profiter à 100%…

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      En arrivant à la Station le dimanche (à seulement 17 h du matin), le décalage entre l’ambiance gueule de bois générale et les tronches mi-fraîches mi-pas du public, et le volume du DJ set qui passait à ce moment-là. Désolée Gaël Segalen, ton son était hyper cool, mais pas du tout adapté à mon mal aux cheveux post-WET

      Le track mémorable de la soirée ?

      Le concert de Myss Keta, artiste italienne vnr et masquée. On m’en avait beaucoup parlé mais j’ai découvert sa musique sur scène, elle a retourné le public à peine arrivée, chanté sa haine des relous et semblait hyper émue pour son 1er concert parisien : bref, elle a gagné une nouvelle fan.

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      J’étais en train de m’endormir dans la file d’attente de ma future fac pour m’inscrire, encore fatiguée de la veille mais de meilleure humeur qu’un lundi habituel grâce au super weekend passé 🦄

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Impossible de départager entre cette fabuleuse personne et sa robe de sirène 🧜🏻‍♀️ en satin gris perlé, le maquillage bleu électrique 🐦de mon ami.e Delphes (aka Hildegarde pour les connaisseurs.ses) et le pantalon violet 💜 de Camille Hardouin. Mention spéciale au total look de piscine violet et rose de Rebecca Chaillon 🏊🏿‍♀️ durant sa performance (aussi géniale qu’intense) du dimanche.

      Ma tronche quand, après 40 minutes de queue au stand de L’Atelier rouge pour m’offrir un hotdog vegan et délicieux… ma saucisse est tombée dans la foule du public de Myss Keta 30 secondes + tard. RIP.

      IZADORA

      « Fuck les connards »

      du 5 au 9 sept. / Comme Nous Brûlons #2 (La Station-Gare des Mines)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Izadora Xavier, 31 ans, maîtresse et doctorante en djendeur.

      Normalement, je suis accro à la ventoline, mais dernièrement ça se passe bien niveau pulmonaire, donc je n’en ai pas pris ce we. Par contre, dimanche je suis tombé à vélo en route pour la Station, j’ai pris un anti-douleur en arrivant et franchement, ça a été super, en plus ça s’accordait bien avec le concert de Rose Mercie, vraiment cool.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Je reprendrais les mots de Veronika Von Lear : “Fuck les connards” et “Bisous je vous aime vous êtes magnifiques”

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      Je suis contre la réduction du plaisir à des chiffres/algorithmes, ça fait un peu république en marche, grindr, etc. ça suffit. Allez, 73,29%

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Mon amoureuse, après trois mois de sobriété, qui a pris un cachet pendant la soirée et me disait des trucs beaux dans les bureaux de la Station pendant qu’on écoutait Christophe et Joe Dassin (désolée le line up en non-mixité)

      Le track mémorable de la soirée ?

      Countess Malaise qui gueulait “IM SO TIRED OF THIS SHIT”. J’ai revu ce moment sur au moins six de mes stories instagram le lendemain, de nos jours je pense que c’est un bon barème pour mesurer les moments emblématiques

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Je tombais à vélo, comme mentionné ci-dessus

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Aja avec son costume de monstre fluo, ma pote Laura avec ses leggings bleu électriques, Lüce avec son bide, Anaïs qui soutenait l’avortement en Argentine par hasard, Claire avec ses cheveux verts, la nouvelle coupe de Camille, je ne sais toutes les meufs, gouines, queers et non-binaires du festival, vous êtes magnifiques je vous aime bisous et FUCK LES CONNARDS

      LUCA

      « Fuck art, let’s dance ! »

      du 5 au 9 sept. / Comme Nous Brûlons #2 (La Station-Gare des Mines)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Luca Ames, femme de 28 ans, presque artiste et écrivaine ; accueil avec sourire et uppercut dans un théâtre.

      Mon meilleur vice en soirée : me mettre en soutien gorge. C’est jamais prémédité, j’ai toujours les pires soutifs dans ces moments..

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Fuck art, let’s dance !

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      A la Station, toujours tellement de love en salade, tomate oignons, tout devient bon. Cette soirée n’y a pas dérogé.

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      La perf du drag show qui m’a fait un bien fou. Frissons et larmes à l’oeil quand elles déchirent ces putain de phrases entendues depuis toujours !

      Le track mémorable de la soirée ?

      Le petite meuf qui se met à hurler : Contess Malaise avec Sentimental Rave

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Je me réveillais chez mon pote et lui souhaitait un bon anniversaire  Il a eu de la chance que les tatoueuses Roca Balboa et Anna Wanda ne bossaient pas, je lui aurait offert un dino d’anniversaire.

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Ma pote Anastasia qui bosse pour Retard et son sourire qui lui prend tout le visage. Sinon j’ai vu deux trois beaux décolletés…

      MARIANNE

      « L’eau de fait pas régal de fête, mais ne fait pas mal à la tête. »

      jeud. 6 sept. / JJ – Première (La Java)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Anne Haux-Nimes, 13 ans, bergère à la Défense.

      Je commence toujours ma soirée par un petit Guronsan ®

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Une ambiance sombre mais bienveillante, la Java pas bondée mais un public qualifié, tout le monde avait son certificat de marrade. Aussi : « L’eau de fait pas régal de fête, mais ne fait pas mal à la tête. » C’était mystérieux et cool.

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      69%

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      J’ai réussi à perdre mes amis pendant 30 minutes. DANS LA JAVA. En fait ils étaient sur le dancefloor, mais je les ai cherchés partout ailleurs.

      Le track mémorable de la soirée ?

      Le set B2B d’Ed Isar et Myako. Plus beau encore que les pépites vinyle, leur complicité.

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      J’étais en train de manger mon reste de pizza au coin de ma fenêtre, en regrettant le dernier verre commandé, comme toujours.

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Le Monsieur/Papa qui regardait les DJs avec un air à mi-chemin entre « bravo les ptits gars vous assurez » et « mmmh je mettrais bien ma paluche aux fesses du petit Ed ».

      THÉO

      « MAAAAAAAACCCC ne vois-tu pas complètement fllooooouuuu ???? « 

      jeud. 6 sept. / Maison Béryl présente : Minéral #3 (Nouveau Casino)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Salut je m’appelle Théo Rocca Aka Théthé Labricole Aka Darzack, j’ai 20 ans et je suis musicien.

      J’aime quand les gens crient tellement la soirée est sauvage. Ça m’excite pour jouer.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      MAAAAAAAACCCC ne vois-tu pas complètement fllooooouuuu ????

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      Là je suis complètement au maxi je mange un bo-bun dans mon studio pour digérer la nouvelle prof que je viens de faire. Je suis à un bon 90%.

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Mon chère Félix qui s’occupait de l’entrée du backstage et qui a enfilé les lunettes de sa meuf. Une sorte d’énergie sortie de nulle part qui lui donna une folle envie de danser, il est monté sur le coté de la scène et il a vendu du rêve.

      Le track mémorable de la soirée ?

      Même si j’ai adoré le Live de Vlaysin et le Dj set du tonton 14anger, je t’avoue que mes frérots H et NTBR on envoyé un sacré bordel pendant les 40 première minutes. j’étais fou.

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      À 12H12 j’étais content. Dans mon sommeil surement mais j’étais content. On a fait une jolie soirée et celle du 27 s’annonce autant pimenté !!

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Ah on a rencontré un mec à la fin qui a passé toute sa soirée à dessiner. On a eu l’honneur et le privilège de pouvoir voir ce qu’il y avait dedans…. Et bah j’ai pas tout capté mais j’aimerais bien revoir ahah

      Tous mes amis sont arrivés un peu en avant que la soirée commence pour me faire un bisou vu qu’on fêtait mon anniversaire et mon plus grand des frérots Aka Madoff G m’a offert une bonne bouteille de Don Papaaaaa. Si c’est pas de l’amour ça !

      ANASTASIA

      « Qui viendra verra « 

      jeud. 6 sept. / Jeudi OK : Closing (Wanderlust)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Ana, 23 ans, j’étudie des trucs.

      J’suis un électron libre mais j’aime quand même capter mes potes toutes les heures pour faire le point.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Qui viendra verra

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      80% le lieu, les gens, l’ambiance, le son, c’était bon !

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      J’perds 10 balles, je m’en rends compte et je retourne là où j’étais posée pour les retrouver sous la table où deux mecs étaient posés, je leur sors (trop fière de moi) un gros « dommmmage vous auriez pu gagner 10 balles les gars ! ». Une heure après j’avais perdu mon permis et ces 10 balles. Karma ? Pas karma ? On ne saura pas.

      Le track mémorable de la soirée ?

      L’artiste de la scène extérieure qui n’a pas existé pendant 2 h (en fait j’avais aucune notion du temps, c’était peut-être une demie heure finalement), mais bref l’arrêt du son c’est le truc qui m’a marquée parce que tout le reste était suffisamment bon pour que j’n’y prête pas attention.

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Dans mon lit, avec une meuf et ma déshydratation.

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Le mec trop content qui depuis 3 soirées me croise en me sortant mon prénom alors que ça fait 3 soirées que sa tête me dit rien.

      Ma soirée.

      CLAIRE

      « Palpitante »

      jeud. 6 sept. / Jeudi OK : Closing (Wanderlust)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Claire, 24 ans. Publicité dans le dating/marché de la rencontre.

      Une sociabilité sans faille après deux verres et genre 10 sms d’inconnus à chaque lendemain de soirée.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Palpitante.

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      90%

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Emilio, tu étais grand, beau, intelligent et drôle, je ne t’oublierai pas et même si je suis d’accord tu pourrais effectivement être « l’homme de ma vie », je suis gay. Reste comme tu es.

      Le track mémorable de la soirée ?

      F/cken Chipotle, je devais être bien atteinte ; dans mon esprit ça a duré cinq minutes et c’était cinq minutes trop courtes ! Mais après ça a peut être duré pas longtemps -pour ma défense-.

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Alors le lendemain à 12h12 j’harcelais mon collègue dodo pour aller au mcdo, je voyais double et je rigolais pour rien -mes collègues ne se sont jamais sentis aussi drôles- et on parlait d’aller boire un verre le soir même -j’étais très emballée.

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Il y avait une femme métisse certainement plus âgée que moi avec un look 80’s que j’ai bien apprécié. Elle avait ce qu’on appelle « l’attitude », de ces looks que l’on ne retrouve qu’en soirée. On s’est retrouvées à danser ensemble sur quelques track, c’est devenue ma partenaire éphémère de soirée ; joli sourire !

      CONSTANCE

      « Rentrée techno

      jeud. 6 sept. / Fée Croquer x 1988 Live Club (Live Club/Rennes)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Constance mais aussi appelée Counst ou Cons, 21 ans, étudiante.

      Mon meilleur vice et aussi meilleur ami : l’alcool (vive la Rince cochon)

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Alors vraiment la soirée je mettrais 120% parce que pour une rentrée techno ils n’y sont pas allé de main morte… !

      Le track mémorable de la soirée ?

      Vers 4 h du mat’ j’ai cru que c’était Avicii qui mixait. Kuss parce que la mentale, c’est génial

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      C’était la fin de mon CM alors physiquement en cours mais mentalement l’alcool avait encore le dessus alors j’pensais plus trop !

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Tous ceux présents à la soirée, tout le monde était chaud bouillant et ça tapait de la patte sec. C’était beau à voir !

      ANSELME

      « Wapapeudouwap »

      vend. 7 sept. / La vie est une longue teuf tranquille (8 rue Raymond Queneau)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Prénom : Anselme, 25 ans, vends notamment de (magnifiques) affiches pornos vintages aux puces.

      Mon vice en soirée ? Je fais gaffe à rien et finis toujours par exposer ma libido au premier venu.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Wapapeudouwap (faut évidemment le petit pas de danse qui suit, les vrais se reconnaitrons)

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      1000%, un homme comblé

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Le coucher de soleil durant le set de El Hey (qu’on adore), c’était parfait ! Après j’avoue avoir passé une grande partie de la soirée la culotte baissée dans les buissons une fois la nuit tombée j’ai pas forcément tout vu.

      Le track mémorable de la soirée ?

      Gros coup de coeur pour Days in Orbit, pile ce qu’il fallait pour lancer l’after. Beaucoup trop de plaisir à les écouter !

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Pas de chance, je bosse tous les dimanches, je me laisse toujours porter par la soirée et ne regarde jamais l’heure ni me prive de quoique ce soit ; résultat, je me retrouve toujours quelques heures après, au taf, à lutter.

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Tous les gens sur places, full paillette, de l’amour partout.


      JULIE

      « Complètement ZINZIN « 

      vend. 7 sept. / La vie est une longue teuf tranquille (8 rue Raymond Queneau)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Julie, Fisstuline, 33 ans, membre fondateur du collectif Nipples.

      Mon vice en soirée c’est quand on me demande du labello, alors je sors mon petit tube de colle qui ressemble comme deux gouttes d’eau à du stick à lèvres et je me délecte de regarder la personne s’en mettre partout sur les lèvres en me disant que quand même ça colle un peu mon truc !

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Complètement ZINZIN

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      Je frôle les 86,9% de bonheur

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Ce qui a été parfait c’est qu’alors que tout le monde pensait que la soirée allait se terminer comme prévu à 23 h, les orgas et les djs, ont posé du son un peu plus loin au bord du canal sur des platines et un système son tracté par un vélo jusqu’à 4h du mat (je crois que le collectif qui a fait ça s’appelle Les mystères de Paname). L’ambiance était bouillante !

      Le track ou l’artiste mémorable de la soirée ?

      Quand Victor et Seb de El Hey ont joué ❣️(c’est mes potes vive l’objectivité ahah)

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Après avoir embarqué les djs et la moitié des gens sur place à la fin pour faire un gros after chez nous (j’habite avec Lise, membre des Nipples également), à 12h12 de mémoire des gens dansaient debout sur notre billard pendant que je tournais un film de boules dans ma baignoire avec un ami (on l’avait rempli de boules en plastique, vous avez vraiment l’esprit mal tourné putain!)

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Avec un pote et entre nous seulement on s’est un peu foutu de la gueule du look ringard montagnard d’une pote de pote pendant la moitié de la soirée, quand on a appris qu’elle était styliste on était vraiment morts de rire, mon pote a même supputé : « styliste chez Célio »…

      Pendant l’after de la soirée mon pote Guillaume qui venait de perdre son portefeuille est mandaté par un de nos convives qu’il ne connaissait pas pour aller acheter avec ses 30€ des bières et des clopes, le moment si spécial a été celui de son retour, sans clopes ni bières car il avait perdu les 30€ du mec sur le chemin…

      VINCIE

      « Quand tes copains DJs passent la musique tu es au moins sûre d’aimer la musique ! »

      vend. 7 sept. / Les Tigresses (4 ELEMENTS)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Marlène aka OBLOMOV, Dj/Nounou, mère juive avec son chien.

      Mon meilleur vice en soirée : passer la plupart de mon temps au coin fumeur à vider des paquets et remplir mes poumons (le coin fumeur est souvent propice aux confidences ).

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      « Quand tes copains DJs passent la musique tu es au moins sûre d’aimer la musique ! »

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      60% ce qui est déjà ouf car je suis d’un naturel blasé. Je suis la prof qui note sévère, qu’on a tous eue, dont les 12 valaient des 18 !

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      J’étais aux toilettes et j’attendais ma pote bourrée qui me parlait depuis la cabine et qui avait un moment de love drunk. Elle me fait une grande décla d’amitié tout en argumentation intro, thèse , synthèse, conclusion alors qu’une autre fille inconnue est à côté de moi à nous écouter. La fille en question me met la main sur l’épaule en me disant « c’est vraiment beau ce qui est en train de se passer ». Vu que je ne bois pas j’étais lucide et cette situation m’a fait rire.

      Le track ou l’artiste mémorable de la soirée ?

      Sissi Cocotte, Baka Bakqa et Dov sont des copains djs, donc j’étais ravie de tous les écouter. J’aime toujours quand Sissi nous cale un petit Blue Monday de New order. Sinon au moment où je suis partie Dov était en train de passer un morceau genre new rétro wave avec des synthés un peu cheesy avec des accords majeurs, ça donnait carrément un côté boum des années 80 à la boîte, tout le monde était à donf et ça m’a plu.

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      J’étais la gueule dans le cul au festival Transformes à la Villette en train de faire les répétitions pour le défilé CZSC ; c’est ma pote Clémence Zrida qui fait des chemises haute couture à partir de chemises de récupération et moi je m’occupais de la création sonore du défilé. C’était chouette mais j’avais des restes de la soirée Tigresses dans les oreilles .

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Y’avait littéralement un mec décédé qui tapait une sieste sur les canapés en bas. Mais le look le plus marrant c’était la pote qui m’accompagnait ; elle a débarqué avec une coloration blond polaire et une combi/toge impossible à ajuster seule ; elle était clairement en mode Daenerys du Typhon.

      DUY

      « Ça Poutre ! »

      vend. 7 sept. / Kindergarten #07 (Petit Bain)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Duy/Aaliyah Xpress, j’ai entre 16 et 60 ans, selon mon taux d’alcoolémie, et mon niveau de racisme interiorisé. Drag-infirmiere venue d’Asie.

      Meilleure vice en soirée : stalker Ranobrac pour me faire photographier.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Kindergarten : Ça Poutre ! (Autant que la drag du même nom)

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      300% de pur bonheur

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Quand l’équipe sort le gâteau géant des 1 ans de la Kinder, et qu’ils commencent à le défoncer pour balancer les bonbons : extatique parce que leur joie à l’état pur est hyper communicative et en même temps une larme qui coule parce qu’on voit une journée de travail avec Anna, Angele et Céleste trôner sur scène, puis se faire réduire en lambeau. SO MANY EMOTIONS !

      Le track ou l’artiste mémorable de la soirée ?

      Évidemment @Klaus_wiekind qui performe dans sa cage en plastique. Juste magnifique et hypnotique !

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Au septième ciel, figurativement et littéralement, en train de me remettre doucement dans l’avion qui m’amenait à Berlin…

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      @charlibido_ avec son look station de métro, et sa lampe fleur art nouveau qui trônait fièrement au dessus de sa crinière blonde ! Ca faisait plusieurs soirées que je la stannait de loin, et elle est venue me parler avec toute la gentillesse du monde pour complimenter mon makeup (ノ´∀`*)ノ

      Quand tu rentres dans la Kinder, tu te prends tout ça dans la gueule d’un coup.

      JEAN

      « Découverte »

      vend. 7 sept. / Monkey 46 Club Invite ✧ M.A.D Brains (Monkey 46/Caen)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Agathe, Jean Gazon, 30 ans, CPE (conseillère principale d’éducation).


      J’en ai plein des vices (et pas qu’en soirée) : hurler, ne pas vouloir aller me coucher, ne pas vouloir que les autres aillent se coucher, etc.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Découverte

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      75%

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Je suis allée voir le DJ que je venais voir (Mac Declos) pour lui dire que je kiffais ce qu’il faisait et que je venais pour lui et là le mec me prend dans ses bras, me remercie et me demande si je viens le voir jouer à Nordik ! Trop mignon ! Je m’y attendais pas (et bien sûr que je vais le voir à Nordik !).

      Le track mémorable de la soirée ?

      Bah Mac Declos du coup

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Je devais être en train d’aller acheter un énorme cheese cake au Kinder country (oui, oui, au Kinder Country, ils font ça dans un resto près de chez moi) car j’avais une dalle de bâtard ! J’avais envie de dévorer la ville.

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Olala y en a plein. On a passé du temps à observer les gens à cette soirée avec mes potes. Je retiendrais un petit mec qui avait l’air d’avoir à peine 20 ans, il était trop mignon car il dansait bien, il était dans son trip sans se soucier des bourrachos autour, il portait une petite marinière.

      Moi quand chuis rentrée chez moi, explosée d’avoir trop dansé !!!

      CLÉMENCE

      « Souvenirs »

      vend. 7 sept. / Digital Trance #6 (L’Officine 2.0)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Clémence (Tibs sur les réseaux, et un peu tout et n’importe quoi en fait), 27 ans, graphiste de formation en reconversion pro. (j’aime plus les chats que les ordis, allez savoir.)

      Mon vice en soirée ? Haha, celui de prendre les meilleurs dossiers de mes potes. J’adore tenter de capter LE moment où ça dégénère, dans le bon sens du terme. Pour l’exemple, j’ai une vidéo où un pote se fait ambiancer par une nana qui ne l’intéressait pas du tout, le malaise qui se lit sur son visage est juste énorme. J’ai aussi toujours des photos «avant/après» soirée, au départ t’es tout frais, mais pas pour longtemps. Fous rires garantis.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      « Souvenirs ». Que des bons moments, à jamais gravés dans mon esprit. « Expérience » peut convenir aussi.

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      Un pur kiff. 100% plaisir. Enfin disons objectivement 99,9% (il y a toujours le moment fatidique où t’as le coup de barre que tu redoutais tant, où le mec/la meuf un peu lourd.e qui te tient la jambe jusqu’à ce qu’un de tes potes viennent à la rescousse)

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Oulah. C’est que c’est plutôt dur à retranscrire dans un seul et même moment ! Je vais dire celui où j’ai voulu danser sur Omiki – Nale tout en gardant mon verre à la main.. J’ai repeins plusieurs paires de baskets comme ça. (les miennes et celles des autres ahem)

      Le track mémorable de la soirée ?

      Justement, la même track que dans la question précédente ! Je me souviens être dans un coin de l’Officine et entendre le début de la chanson au loin. J’étais justement dans cette période de «mou» où tu commences à perdre en énergie. J’ai rejoins le devant de la scène en trente secondes chrono et je me suis déchainée ! Le son et les jeux de lumières sont tellement énormes que fatiguée ou pas, c’est comme si tu prenais de la vitamine C en intraveineuse.

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Après une soirée comme celle-ci… je dormais ! Le retour fut tellement épique que j’ai écrasé comme une loutre derrière (si si, ça dort une loutre). Mais en me réveillant, j’avais encore les basses dans les oreilles et l’envie de danser. Je mets toujours deux jours avant de quitter complètement la soirée, du moins, quand elle vaut le coup ! Si j’avais été éveillée, je pense que j’aurais mangé un truc bien fat comme on le fait souvent. Le genre de repas qui te donne l’impression de revivre surtout quand tu t’es nourris à la musique toute la nuit.

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Le meilleur ami de mon meilleur ami… si on oublie le fait qu’il tient l’alcool comme un nourrisson, le moment où il s’est fait recaler par le DJ parce qu’il lui tendait sa bière juste au dessus des platines. J’ai du faire deux mètres sur le côté je crois à ce moment là en me disant « bon, ok, je le connais pas celui-là! » Sinon t’as le mec pas gêné du tout qui m’a fait du rentre dedans sachant que quelques minutes avant il était en train de taper la discut’ avec ma bande de potes et moi. J’ai mis du temps à m’en débarrasser de celui-là !

      Quand ton son préféré passe entre les mains du DJ – shakeyourbooty

      EVA

      « Free the nipple »

      sam. 8 sept. / Wet For Me (Cabaret Sauvage)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Eva, 21 ans, mais on m’appelle surtout EMM, cultureuse perdue en master Affaires Publiques à Sciences Po.

      Mon meilleur vice ? Embrasser mes potes gays, de loin mon sport préféré !

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Free the nipple

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      Un joli 80%

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Ce qui me marque à chaque fois c’est la liberté qu’offre la Wet à toutes les meufs queer : il y a trop peu d’espaces à Paris où on peut juste danser et faire la fête avec autant d’insouciance et de plaisir  !

      Le track ou l’artiste mémorable de la soirée ?

      De très loin Virile, ils sont restés moins d’une heure sur scène mais c’était un des meilleurs sets que j’ai vus, tant par la musique que par la performance visuelle.

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Je fichais un cours de droit public dans mon canap et je pensais à me réorienter en gender studies…

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Un des membres de Virile justement, qui avait l’air d’être parti au fin fond de l’espace et arrivait en même temps à produire des sons incroyables !

      Quand je me suis retrouvée face à trois filles que je datais ou avec qui j’avais eu des histoires et que j’ai du faire les présentations.

      ANAËL

      « INTIME et VIBRANT »

      sam. 8 sept. / Beau Village (6b)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Anaël (en vrai beaucoup de monde m’appelle Ana et il y a quelques énergumènes qui m’appellent Anawelwelwel mais il ne faut pas leur en vouloir) J’ai 20 ans et toutes mes dents (et même 3 poils sous les bras pcq j’ai la flemme). Militante de l’insouciance et du partage (aimons nous les potes !) – ça c’est pour ne pas dire que j’ai quitté mes études et que je me cherche un avenir heureux et utile. D’ailleurs si vous avez des missions à me confier je vous envoie mon CV et une lettre d’amour en 2/2.

      Mon meilleur vice en soirée… lâcher discrètement mes potes pour 1. Coller mon oreille contre les caissons 2. Retrouver mon intimité avec mon plus grand pote, le SON ! Il me réclame bien un petit tête à tête de temps en temps pour entretenir notre amour !

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      INTIME et VIBRANT (oue j’en ai mis deux)

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      Ça dépend du set, de la foule, de l’ambiance bien sûr. Au Beau Village, je me suis tapée de beaux petits 90% devant la scène de Make it Deep (j’ai le bonheur facile)

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Puisque je n’ai le droit d’en garder qu’un seul … Il faudrait bien que je garde celui de ma pote Alex, cette déesse de beauté et son visage qui rayonne encore plus quand on kiffe le son ensemble !! La mif avant tout évidemment !

      Le track mémorable de la soirée ?

      Le set de Robby & Stupid Flash. Ça me fait toujours trop kiffer de voir un mec sortir son instrument de derrière les platines. Et si en plus c’est une basse, c’est le saint graal. En l’occurrence, Stupid nous a calé des petites lignes de basse hyper groovy, j’étais aux anges !

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Je marchais sous le soleil avec un pote en direction d’un bon vieux Mcdo, encore tout euphoriques et déphasés de l’aprem / la soirée de la veille. Merci la vie.

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Mon corps était en train de tranquillement (ou pas d’ailleurs) se tortiller devant le set du Make it Deep Soundsystem lorsque j’aperçu tout devant dans la lumière des projecteurs un jeune homme déguisé en émir. « Tiens, il est marrant lui » me dis-je. Juste à ce moment là, petite transi en direction d’une track aux sonorités hyper orientale ! Entre le son et sa dégaine, il y avait une telle osmose ! Je l’ai imaginé dire au Dj : « eh met moi un petit son de chez moi cousin ! »

      Les gaies luronnes de La Confrérie Des Poulpes Cosmiques nous ont gentiment inondées de leurs paillettes (j’ai n’ai pas pu résister et finalement j’étais bien contente de me transformer en petite fée du cosmos). Merci les poulpes

      ALEJANDRO

      « Ça vrille toujours au bout d’un moment, surtout quand on ne s’y attend pas du tout »

      sam. 8 sept. / Tentaclub (Grand Marché La Rotonde – Stalingrad)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Alejandro, j’ai 28 ans et je bosse en finance pour une grosse marque française de streetwear (à vous de deviner) en semaine. Sinon ça turn up le weekend.

      Mon plus gros vice : Le Gin tonic, mon deuxième meilleur ami après David, mon acolyte (ou alcoolique) de teuf !

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Ca vrille toujours au bout d’un moment, surtout quand on ne s’y attend pas du tout

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      90% car le calendrier de teuf est énorme en cette rentrée, beaucoup de bails gabber/hardcore. J’attends le Voironland 3 avec impatience samedi pour continuer la teuf de samedi dernier à la Rotonde. Et pas 100% car c’est la reprise du taf !

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Mes potes complÈtement déchainés qui ont lancé sans cesse des pogos durant le set d’Evil Grimace (c’est le sang). Autour de nous, les gens n’étaient pas prêts mais y a quoi ! C’était la violence, on était en sueur, on donnait tout, on avait mal partout mais on était là. Il y avait une nana blonde à carré qui s’est vautrée 4/5 fois, la pauvre ☹ mais quand on la ramassait elle se jetait à nouveau sur tout le monde c’était de la folie !

      Le track mémorable de la soirée ?

      Sans aucune hésitation le set frapcore d’Evil Grimace (et ouai tonton). 1h de violence. C’était le sang, c’était la sueur, c’était du cardio à 160 bpm. Le bougre a bien géré c’était énorme, surtout quand il a clôturé avec le remix Frenchcore de 3L à jenesaiscombiendebpm histoire de nous achever #niksamèrelaréinsertion

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      12h12, j’étais en train de parler thaïlandais, j’étais en train de décéder sur mon canapé. Je crois qu’on a encore trop bu la veille.

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Mon pote Tristan car c’était le plus déchainé de la soirée. Il fonçait sur tout le monde littéralement. Incroyable l’énergie qu’il avait ! Mais en fait je crois qu’il était bien saoul car en rentrant à 5h du mat il était au plus mal et ne parlait plus français (donc le thaïlandais).

      Nous à la Rotonde devant Evil Grimace

      PIERRE G.

      « Baston »

      sam. 8 sept. / Baston « Welcome HOME » (Taverne Gutenberg/Lyon)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Arnaud, GodzillaOverkill, 24 ans, mi reptilien mi précaire.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Baston

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      100%

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      J’ai un trou de mémoire

      Le track mémorable de la soirée ?

      Celui de GodzillaOverkill, le groupe qui monte malgré le silence des médias. Et la messe du Pasteur Charles parce que j’aime aussi la Gospel House.

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Je marchais, lentement, mais avec détermination dans la rue. Et après vers 23h on a regardé Destination Finale 3.

      Il me semble que c’était vers minuit quand j’ai enfin réussi à dresser mon human centipède

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Spicy Chichi pour sa performance sur le morceau I Wish I Was a Boy par Dynamo, super morceau, super interprétation, c’était beau.

      Et on a finalement monté un groupe à 2h du matin ;
      malheureusement notre musique est à chier.

      CLAIRE G.

      « Pépite pour Tympans »

      sam. 8 sept. / La Nocturne du Beau Village (LaPlage de Glazart)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Clara, âgée de 19 ans ; j’affectionne particulièrement mes études événementielles qui auraient pour but de faire de moi une réelle productrice de festival de musique !

      Sans aucun doute la danse et les beaux garçons sont mes meilleurs vices en soirée.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Décrire cette soirée par mon expression la plus pure : je dirais « Pépite pour Tympans » !

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      100% de plaisir pour un max de happiness

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Avoir dansé une salsa endiablée sur de la putain de techno pendant environ 20 minutes avec un gentil partenaire…

      Le track ou l’artiste mémorable de la soirée ?

      Flabaire : il dépote meilleur set de la résoi à mon goût !

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Lendemain 12h12, sommeil profond

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Une femme nommée Julie rencontrée dans la queue, bien alcoolisée, m’a bien marquée par sa personnalité folle, extrêmement intelligente et rusée, elle m’a expliqué les différentes techniques pour se faire potes avec les barmans et ne plus rien payer après ! Stratège la miss !

      PIERRE JOËL

      « CORPS »

      sam. 8 sept. / SHML TRBL (L’Officine 2.0)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Pierre, 25 ans, prof de défense contre les forces du mâle.

      Meilleur vice en soirée : Je dirais une grosse tendance à l’exhibitionnisme de la partie supérieure de mon corps. Je finirais sans doute nu si je n’avais pas peur de la réaction de la dame pipi de l’Officine que je confonds souvent avec ma mamie.

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      CORPS. Des corps partout, tous différents, tous superbes, habillés ou quasi-nus, puissants et suants (car oui, il faisait chaud).

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      1000%, c’était vraiment cool de voir toutes ces personnes, toutes magnifiques, qui se lâchaient.

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Lara Croft pixelisée, derrière le bar, perdue dans un temple égyptien qui sautait en l’air n’importe comment pour tenter de vaincre l’absurdité de sa situation. Facile pour tou.te.s de s’identifier à elle quand on est précisément en train de faire la même chose.

      Le track mémorable de la soirée ?

      Cet indécent remix de Bring Me to Life d’Evanescence sur lequel j’ai chanté de la pire des manières pour dire au revoir à mon amoureux qui s’en allait.

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Je dormais, j’étais morte après m’être tant défoulée. J’ai rêvé de ma tenue pour la prochaine Shemale. Je me suis réveillé vers 14 h, j’avais encore de la musique qui s’amusait dans ma tête et les bras qui ondulaient sous la douche.

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Je vois souvent cette personne, entre autres à la Shemale mais son apparition me marque toujours autant. Raya bien sûr, à cause de sa beauté révolutionnaire et de ses yeux qui disent plein de choses.

      Ce moment où j’ai croisé SMITH dans la soirée, qui s’occupait pour l’occasion de faire les photos. Paniqué, il avait perdu une lentille de contact et voyait tout trouble. Il était juste adorable et super canon.

      INGRID

      « Un dimanche soir dans l’histoire »

      dim. 9 sept. /  La croisière de Juliette Armanet (Safari Boat)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Ingrid, 25 ans, casteuse dans le cinéma.

      Meilleur vice … dire a tout le monde qu’il pourrait faire du cinéma et filer ma carte à tout va…

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Un dimanche soir dans l’histoire

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      Pourcentage complètement dingue : 200%, à trois jours de mes 25 ans, je me suis fait le plus beau cadeau, entre la vue de Paris, le concert de Juliette Armanet hyper intime et mon amoureux pour m’accompagner, c’était fou !

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Quand tout le monde s’est assis sur la péniche et qu’elle chantait Alexandre…

      Le track mémorable de la soirée ?

      …il n’y avait plus un bruit, juste elle et son piano, c’était trop beau. Elle m’a beaucoup fait rire aussi quand elle a dit qu’elle pouvait pas vraiment s’échapper de la péniche, ou qu’on allait couler parce que tout le monde dansait…

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Le lendemain, il est pas encore 12h12 mais je suis encore sur un nuage, j’ai vraiment passé une très belle soirée…

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      Il y avait deux copines, qui venaient d’Avignon et qui allaient vivre à Paris dans quelques jours, elles s’étaient fait ce cadeau pour marquer l’arrivée dans la capitale et elles demandaient le nom de tous les monuments c’était drôle…

      CHARLIE

      « Ensoleillée et pleine de good vibes ! « 

      dim. 9 sept. / Esprit Libre (La Prairie du Canal)

      Décline ton identité, et n’oublie pas de tout nous dire sur ton meilleur vice en soirée.

      Charlie the Unicorn, 13ans depuis 18 ans ; du coup je suis quand même majeur mais avec plus de folie qu’un adulte et c’est assez chouette !! Licorne a plein temps et barmaid a mes heures perdues ! Du coup j’étais derrière le bar cet aprem la !!

      Des vices ? J’en ai tellement, la liste est trop longue, mais je suis un petit Sheitan, j’engraine tout le monde à boire des shots tout le temps, pas super bon plan pour draguer si tu tiens l’alcool et que ta proie finit à l’envers et pas toi ; c’est un peu tue l’amour ahahahha et petit plaisir : j’adore aller au chiotte homme avec mon pisse debout et voir la gueule des mecs quand tu pisses, debout du coup, à côté d’eux dans les pissoires ! Les meufs, je vous conseille, c’est jouissif et en plus super pratique !!!

      Le premier mot qui te vient à l’esprit en y pensant ?

      Ensoleillée et pleine de good vibes !

      Ton pourcentage plaisir/bonheur de la soirée ?

      J’ai bossé cet aprem et c’était quand même 100% bonheur ; les gens étaient vraiment sympas et patients quand on avait des petits problèmes techniques au bar, ils restaient souriants et de bonne humeur ; j’ai une équipe de bénévoles qui pour la grande partie sont des amis qui sont au top du top du top du top (du top?), du coup je passe l’aprem avec une bande de copains à rigoler et à servir des gens cools tout en écoutant du bon son ; j’ai pas trop à me plaindre. Bon faut quand même être réactif dès qu’il y a un problème et régler quelque détails mais dans cette ambiance ça se passe sans soucis !

      Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

      Le shot de fin de service avec toute mon équipe, je les ai tous remerciés d’être là et d’être les meilleurs et il m’ont fait une ovation ; j’ai failli verser ma larme ; je t’ai déjà dit qu’ils étaiet au top ?!!

      Le track mémorable de la soirée ?

      Franchement je t’avoue que vu que je suis derrière le bar je suis moins attentive à qui passe quand, je fais plus attention ç vous qui commandez ^^ mais à chaque fois que Samuel Sapin s’occupe de la prog j’ai jamais à me plaindre, on se retrouve avec une prog pointue évolutive et qui déchire tout !! Big up mon Sapinou enchanté!!!

      Le lendemain à 12 h 12, c’était quoi les bails ?

      Je servais de modèle au mondial de la coiffure pour Manic Panic une marque de coloration capillaire assez punk ; je devais être entre les mains de Caroline qui transformait ma crinière de licorne avec ses doigts de fée ! Et le résultat est plus que magique!!

      La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

      M. Teton, aaaaah Monsieur Téton… ton déhanché, ton énergie, ton sourire et notre course de caddy folle au milieu de la fosse !! Et cette meuf géniale qui a débarqué avec une perruque bleue pour me faire un clin d’oeil… j’ai trouvé ça génial, merci meuf tu déchires !

      Quand tu finis l’aprem et que t’as survécu