Heeboo se pose tranquille, en place, pour te faire découvrir un son de la semaine. Parce que découvrir un truc de fou, quand ça joue nulle part, c’est un peu boring. Mais découvrir une dinguerie quelques heures ou quelques jours avant la grande date, c’est parfait ! Après notre petit focus sur Broz’A, on se penche sur le cas de Mon.To, en dj set samedi pour la soirée du nouvel an spécialement organisée par Villette 45 à la Rotonde Stalingrad.

Mon.To. c’est quoi ? Alors on pense d’abord à Totoro. A Kirikou. Puis à « rototo ». Bah oui. Puis on tombe finalement sur un petit français plutôt BG qui étale ses prods sur les Internet depuis déjà deux ans. Mon.To c’est Antoine, du collectif Take It. Il joue samedi pour nous retourner la tête alors que 2016 se fera la malle. Merci d’avance. Petit portrait.


Quiii ? Mon.To

En vrai ? Antoine

Bled : Gagny, 93 bb

Mon.To quuouué ? alors le nom vient de ses potes, enfin plus particulièrement de sa meilleure amie Romy, ils avaient tous pris l’habitude de l’appeler Toto, mon Toto, puis avec le temps c’est devenu Mon To

Where : samedi pour la soirée de réveillon Villette 45 à la Rotonde Stalingrad à partir de 23h

Le biz, la tune, le fric : entre 9 et 15 balles

T’entres pas sans : ton masque

Mot de passe : 19e

On aime parce que : ses prods sont fraîches, ingénieuses, malines, puissantes et bien ficelés. Un juste équilibre entre house et techno. Niveau dj set c’est tout en progression, mais avec plein de (bonnes) surprises, donc on valide ! Puis on adore le concept de Villette 45, leur façon mignonne de se cacher tout le temps le visage, on aimerait bien les démasquer, mais on va pas trop chercher et rentrer dans la danse.

Non mais en vrai :  on sait qui vous êtes, tremblez…

Son astro chinoise (pour savoir si tu matches) : chat (meaaoow) : discret, raffiné, vertueux, et d’après lui ça lui ressemble pas mal : très sociale, proche de ses amis, mais de caractère très indépendant. Et sinon il est aussi verseau, qui est selon lui, le plus cool des signes (à d’auuutres)

Son grigri : un collier d’améthyste bleue offert par sa maman qui ne le quitte jamais

Son kiff culinaire post-set : avant de jouer, on mange léger, mais on se rattrape souvent de ces longues nuits sans sommeil, le lendemain, avec un gros bon brunch : oeuf bénédicte, toast, salade, café, smoothie ou jus d’orange

Pourcentage de chope sur son set : 78%, pas de la musique de choppe, de la musique pour se balancer tranquillement de gauche à droite, mais sur un malentendu… (et il y a toujours des malentendus..)


crédit photo cover : Gaétan Tracqui