Pour bien commencer la saison de fête 2017/2018, quoi de mieux que de faire la fête et de manger sainement en découvrant la culture végane ? Parce que si si, c’est compatible, et c’est bien ce que s’attache à démontrer le Smmmile Vegan Pop festival qui prend ses quartiers au Parc de la Villette du vendredi 15 au dimanche 17 septembre !

Au milieu de ces trois jours dédiés au véganisme, ses tables rondes, réunions, food trucks, ateliers, et démonstrations, une programmation musicale au poil. Nous avons donc décidé, au lieu de vous faire un programme détaillé des festivités, de vous livrer nos six tracks coups de cœur, pour six artistes programmés.  Sans oublier les autres, mais les autres auront leur public sans faute (et on les aime déjà, pp lus besoin de vous les présenter). Six tracks pour un festival. Pour donner envie, émouvoir avant l’effort, surprendre vos cœurs et donner l’essor. Play !

1 / Machins Choses feat. Kid A (Erwan Pearson remix) – Bachar Mar-Khalifé

Beyrouth sans retour

% sauvagerie : 65 %

Pourquoi ? Parce que Bachar Mar-Khalifé est ce chanteur à l’exil douloureux, qui rend sa musique complexe, son personnage romantique, une voix comme au bord du précipice. On aime la nostalgie qu’il donne, sans clairement le vouloir, à tout ce qu’il sort, comme des morceaux de l’autre temps ; il s’inscrit pour autant parfaitement dans le paysage musical actuel, comme un souvenir d’avant qui t’expliquerait de quoi demain serait fait. C’est à la voix fort et doux, simple et poétique, on a hâte de le voir sur scène, voilà pourquoi on réserve notre vendredi 15 septembre au Trabendo !

Evénement Facebook – Smmmile : Bachar Mar-Khalifé / Ata Kak / Islam Chipsy & Eek)

2 / Bome Nnwom Ata Kak

Génie retrouvé

% sauvagerie : 71%

Pourquoi ? Parce que l’histoire est fantasque et magique. Un américain, Brian Shimkovitz , d’Awesome Tapes from Africa, ramène en 2002 du Ghana, une cassette incroyable achetée dans la rue à un vendeur ambulant (oui, tu as bien lu, une « K7 »). Il aura fallu des années à Brian pour retrouver l’auteur de ces morceaux géniaux, entre rap, funk et house de Chicago. Le mec s’appelle Atta-Owusuet et est aujourd’hui sur ses 57 ans. La tape est sortie dans les années 90 et, retapée il y a quelques années par des amateurs passionnés, s’écoute maintenant en entier sur les Internets. Vendredi 15 septembre on fera une ola à ce ghanéen de génie, qui sur scène, donnera clairement tout, on versera même sans doute une petite larme pour l’histoire, parce que c’est beau quand même non ?

Evénement Facebook – Smmmile : Bachar Mar-Khalifé / Ata Kak / Islam Chipsy & Eek)

3 / NASTY WOMAN – Matias Aguayo

Prophétie ritualiste

% sauvagerie : 80 %

Pourquoi ? Parce que Matias Aguayo, notre chilien préféré de Cologne et papa du label Comeme, c’est un peu le chouchou des dancefloor parisiens. Parce qu’il les choisit toujours bien, et qu’il les secoue toujours d’un rien. Comme une prière saccadée, la musique d’Aguayo est viscérale et prophétique. On pourrait y danser toute la vie, sans ennuie, avec toujours la même envie qu’il nous enserre de sa nuit à lui. Chaude et palpitante. Comme une prière païenne. Aguayo est religion. Voilà pourquoi on y passera la nuit, en fait, au Trabendo, vendredi 15 septembre. D’ailleurs on te fait même gagner des places, écris-nous donc vite des mots d’amour en commentaire du post facebook de l’article)

Evénement Facebook – Smmmile : Matias Aguayo / Sassy J / Pouvoir Magique /Bamao Yendé

4 / You ain’t Know – Cakes Da Killa

From New Jersey ; particulièrement porté sur le cul

% sauvagerie : 85%

Pourquoi ? Car Rashard Bradshaw est sans aucun doute un des artistes rap queer les plus délurés du moment. Il dit tout, assume tout, de ses poses de diva, à ses expériences sexuelles, en passant par son corps qui dit « non » aux codes de beauté, Cakes da Killa rejette la bulle « queer rap » tout comme il l’englobe de son flow. Son rap est saisissant, ses textes frappant, pas politiques pour autant. Le mec parle de lui. Il est gay. Il s’assume de l’orteil au bout des doigts. Il ne se présente pas pour autant comme défenseur d’une cause quelconque . Et si c’était ça le militantisme queer 2017 ? On a hâte de voir le show qu’il prépare, et c’est samedi 16 septembre en première partie de soirée !

Evénement Facebook – Smmmile : Mykki Blanco / Cakes Da Killa / Gnučči

5 / Deluded Heart – Moscoman

L’Orient made in currywürst

% sauvagerie : 74%

Pourquoi ? Parce que Moscoman, de Tel Aviv à Berlin, est une des fières figures d’un mouvement cosmopolite et underground, que l’on situerait entre la dance music, la house, la techno et le nu-disco. Le tout à la fois solaire et un peu dark. Un truc un peu bâtard qui a cassé les codes depuis quelques années, que l’on pourrait voir en concert à 21 h mais que l’on peut danser aisément -tout est une question d’énergie- à 5 h du matin. Moscoman est, au côté de ses acolytes du genre, Manfredas, Red Axes, Il est Vilaine est bien d’autres, le romantisme qu’il manquait au clubbing. C’est samedi 16 nuit au Trabendo au côté des génialissimes Acid Arab, Manfredas et Arabic By Night.

Evénement FacebookSmmmile Club : Acid Arab /Moscoman /Manfredas /Arabic By Night

6 / Résigné Hyperculte

« Nous sommes tous résignés à la mort ; c’est à la vie que nous n’arrivons pas à nous résigner. ”  – Graham Green

% sauvagerie : 77%

Pourquoi ? Parce qu’on ne les connaissait pas mais qu’on les découvre ici. Un duo qui nous vient de Genève. Il s’appelle Vincent et elle c’est Simone. Il y a des gros tambours, des guitares,  des voix qui chantent, d’autres qui parlent et posent les messages. C’est à la fois engagé et poétique, tremblant et électrique. On y entend du Grand Blanc moins électronique, du La Femme plus rocailleux, de l’Octave Noire moins triste, du Cheveu moins énervé. C’est bon, c’est beau et sur scène, ça a l’air magique. On booke notre dimanche soir avec plaisir car ils jouent au Trabendo au côté de Requin Chagrin et FM Belfast.

Evénement Facebook – Smmmile : FM Belfast / Requin Chagrin / Hyperculte