Heeboo se pose tranquille, en place, pour te faire découvrir un son de la semaine. Parce que découvrir un truc de fou, quand ça joue nulle part, c’est un peu boring. Mais découvrir une dinguerie quelques heures ou quelques jours avant la grande date, c’est parfait ! Après notre petit focus sur le terrible ULTRAMARIEXXX en dj set ce soir à la Club Late Night, on se penche sur le cas de Broz’A, en dj set ce soir également au bar Au Clair de Lune.

Broz’a ou brother en « ricain », c’est notre petite découverte techno de la semaine. Éclectique, la musique du jeune breton entraîne d’une planète à l’autre, de l’ambient à la deep techno en passant par des sons plus rave et groovy. Ça tape fort, mais ça chante. De quoi bien résumer la culture musicale prônée par son collectif DISCOBOLES.

Quiii ? Broz’A

En vrai ? Tom

Quuouué ? House, deep techno

Where : ce soir pour la soirée Du groove à foison pour tes oreilles de trublion au Clair de Lune à partir de 20 h

Le biz, la tune, le fric : gratuit, et consos pas chères

T’entres pas sans : ton vinyle

Mot de passe : cosmos

On aime parce qu’ : il ne manque pas d’amateurs de vinyles sur la capitale, mais rares sont ceux qui savent réellement manier la musique et les tracks qui les inspirent. On a découvert le son de Broz’a un peu au hasard et ces découvertes sont les meilleures. Son son est énergique, précis, maîtrisé, à la fois groovy et clair-obscur. Il nous rappelle des trucs à la Kittin puis soudain un mood à la Villalobos, peut-être aussi un peu d’électro allemande de la fin des années 2000 comme Mittekill ou MIT avec le track très particulier Kube. En bref on adore son côté multipolaire.

Non mais en vrai :  on adore avoir l’impression de courir sur des nuages en écoutant du son

Son astro chinoise (pour savoir si tu matches) : Singe, ce qui, selon lui, lui correspond plutôt bien : « toujours le 1er a déconner » et « casse cou »! La preuve en est : « j’ai en ce moment la main cassé ?, mais ça ne m’empêche pas de jouer pour autant aha ».

Son grigri : « Alors ce n’est pas vraiment un grigri mais plus un automatisme , je passe un coup de « chiffon » très rapide sur mon vinyle avant de le jouer !

Son kiff culinaire post-set : « Avant de jouer c’est l’apéro/planche si possible , sinon un bon burger qui tient bien au bide frite cheddar fondu avec le verre de vin qui va bien ! »

Pourcentage de chope sur son set : dépendra de l’heure et de ta sobriété (comme SOUVENT, vous nous direz…)