Dur de rater un tel événement. Il s’appelle la TEUCH. Simplement. Humblement. Et c’est évidemment lancé par le magazine Nouvelle Vogue. Ça promet d’envoyer du pâté, de délivrer les corps (tétons à toutes et à tous), et de transpirer sur les murs. Pour une première soirée, on ne peut dire qu’un grand « oui ». Pour la pertinence (ou l’impertinence, en fait, au choix), pour le culot, pour l’énergie, la jeunesse, pour l’audace et l’ambition de tout balancer, et les codes et les traditions de cette mode qui casse (parfois) la tête et bousille (parfois) même des vies.  Mais rions, rions déjà !

Nouvelle Vogue magazine lance sa première soirée club. C’est ce soir, jeudi 19 avril, au 142 rue Montmartre, antre de tous l(t)es vices. Tu pourras y cat walk dans ta tenue de bal macabre, du haut de tes 4 grammes ou de tes 98 kilos, du poids de tes 1m56 ou perché.es de toute ta hauteur d’origine sur des échasses à faire frémir Ru Paul. Au menu, de la techno de l’enfer et des looks mortels sans prétention. De Slutara à Léa Occhi en passant par Violetta West et Raven ou encore Mind Over Matter, la Teuch, en une simple danse jusqu’au petit matin, va dépressuriser ta semaine, d’une manière… étonnante ! Rencontre avec un groupe de jeunes gens très sérieux dans leur humour !

nouvelle vogue la teuch 1

Organiser une soirée, beaucoup de gens y pensent mais peu en prennent le risque…

janeJane : On a pensé à ce concept il y a tout pile un an, il était temps de la mettre en place ! Et puis on a toujours voulu la faire au Salo- 142 et l’opportunité s’est présentée !

Victor : L ‘impulsion pour ma part est innée, enfin disons plus la spontanéité ! On passe beaucoup de temps en soirée avec Nouvelle Vogue, dans pas mal de styles différents aussi, et à force, on a envie de tout concocter soi même, le line up, la déco, la population, l’ambiance, tout ce qui fait – à notre humble avis- une bonne soirée ! Donc on commence au 142 mais ce n’est que le début (sourire) !

Marie : Ça fait longtemps qu’on y pensait. Le fait de beaucoup sortir mais aussi d’être investis et de créer des événements ça finit par créer l’envie de mélanger un peu tout ça et de faire une soirée!

Alice : L’AMOUR, le PARTAGE et la MUSIQUE. Les soirées QUEER dans lesquelles on traîne c’est un peu le seul endroit où on peut vraiment être la personne que l’on veut être. Dans les soirées qu’on prône on oublie tout : classes sociales, âges, sexualités. Il n’y a pas de jugement juste un rassemblement d’humains qui partagent les mêmes valeurs. C’est évident qu’un magazine engagé tel que Nouvelle Vogue a besoin de s’exprimer autrement qu’à travers des photos ou des défilés (même si, ne vous inquiétez pas, on prévoit du lourd pour le prochain défilé….)

Nouvelle Vogue c’est né comment ?

Jane : J’ai rencontré Alice il y a plus de trois ans, elle m’a parlé de son magazine féminin ! J’ai adoré l’idée, on a longtemps réfléchi, fait le site, crée le contenu, agrandi l’équipe et un an après (décembre 2016) Nouvelle Vogue est né. C’est donc un mélange entre la créativité d’Alice et le community management pour ma part.

victorVictor : Après avoir passé du temps aves les filles, pour moi la naissance de Nouvelle Vogue s’est fait autour d’une table, de quelques pétards, quelques verres d’alcool (sauf Jane bien sur), de l’amitié et pas mal d’idées qui fusent, il fallait les mettre à plat et les rendre réelles et intelligibles.

Marie : Alice m’avait appelée avant pour m’expliquer un peu le concept, ça m’a très vite plu, puis on s’est retrouvé avec une petite équipe chez Victor pour en parler, Jane et Alice avaient fait une maquette, bon c’était surtout des dessins et schémas sur une feuille mais c’était un début et on a tous adoré ! Tout s’est lancé ensuite, et depuis, chacun y apporte sa touche.

Alice : On adore rire. On aime faire passer des messages à travers l’humour. On dit toujours qu’il y a une part de vrai dans les blagues. J’ai eu envie de pousser mon coup de gueule sur le monde de la mode que je trouve trop lisse et trop poli. Après quelques caipirinha dans la gueule j’ai commencé à me prendre en photo en mode blogueuse du bled avec ma banane Lacoste, ma casquette Marseille et mon cocktail à la main. Et je me suis dit « ça pourrait être tellement drôle de faire un blog de mode satirique ! ».

« Nouvelle Vogue c’est un web magazine de mode satirique qui propose une nouvelle vision de la mode »

Je trouve que les blogs modes parisiens sont d’un ennui, d’un mensonge et d’une superficialité atroce. Pour nous la mode c’est pas faire 1m75, peser 50 kilos et avoir des tonnes de biftons pour avoir du style. Avec Jane notre plus grande fierté c’est de répondre avec un grand sourire: “3 euros chez Guerrisol” quand quelqu’un nous demande “j’adore tes chaussures, ça vient d’où ?”

Le principe de Nouvelle Vogue du coup ?

Jane : Je laisse répondre Alice c’est toujours elle qui répond le mieux. Mais en gros, un webzine/collectif alternatif, parodie de la mode, qui prône les mouvements non genre/queer+LGBT. On ne fait pas d’écrit, seulement du contenu visuel. On essaie de mettre en valeur le travail de jeunes de différents milieux de notre génération (djs, graphistes, stylistes, photographes…). Et bien sûr on organise des événements : un défilé par fashion week toujours décalé et maintenant la TEUCH.

Victor : Un seul principe ? Se faire plaisir et faire plaisir ! Puis participer au développement de la scène alternative parisienne tout d’abord car nous y sommes basés mais pourquoi pas nous étendre dans le monde entier !

Nouvelle Vogue Magazine

Nouvelle Vogue Magazine

Marie : Je pense que c’est aussi une plateforme de rencontres intéressantes, des collaborations artistiques à des souvenirs de soirées on essaie de mettre en valeur toutes ces personnes, aussi différentes soient-elles.

aliceAlice : Nouvelle Vogue c’est un web magazine de mode satirique qui propose une nouvelle vision de la mode. On veut faire passer des messages positifs et partager des valeurs qui nous tiennent à coeur : acceptation de soi, acceptation des autres, la célébration du corps dans tous ses états, LGBT +, lutte contre le racisme. A nos défilés on fait cat walk (défiler, ndlr) tous les physiques confondus : de 7 à 77 ans, de taille 34 à taille 42, du black/blanc/beurre. Je vois tellement de choses déprimantes sur Instagram où la mode éduque la jeunesse à être maigre, à être physiquement parfait sinon rien ne marchera pour toi. Nous on voit tout dans l’autre sens : ce qui te rend beau c’est ce que tu fais et ce que tu partages. BIG GIRL ARE BEAUTIFUL / OLD IS BEAUTIFUL

D’où vient le nom, d’ailleurs, Nouvelle Vogue ?

Jane : C’est un jeu de mots ! Nouvelle Vague / Vogue Magazine

Victor : La Nouvelle Vague est un mouvement du cinéma français qui est né vers la fin des années 1950 ; plusieurs cinéastes ce sont mis a casser les codes, à revoir le cinéma à leur façon et c’est ce qu’on fait avec Nouvelle Vogue. On crée la nouvelle vogue.

Alice : VOGUE pour le célèbre magazine de mode (et aussi en clin d’oeil avec le VOGUING parce que je suis une grande fan !!)
NOUVELLE parce qu’on propose une nouvelle vision de la mode.
Et attention nouveau slogan by Victor : « NOUVELLE VOGUE lance LA FRENCH TEUCH »

Voilà, vous savez tout !

Votre clubbeur La Teuch il ressemble à quoi ?

Jane : Une personne décomplexée, créative, qui aime danser et qui aime son prochain.

Victor : Haha un Clubbeur la Teuch, il ressemble à ce qu’il veut, tant qu’il aime danser et s’amuser tout en restant respectueux des autres.

marieMarie : Quelqu’un de peace, ouvert d’esprit et sans étiquettes.

Alice : Putain Jane, Victor, Marie. Je vous aime putain.. J’ai rien à ajouter. C’est comme au MCDONALDS venez comme vous êtes (Jane va faire les grands yeux en lisant ca.. désolé d’avance).

C’est quoi, d ‘après vous, le premier track qu’on trouve dans sa playlist ?

Jane : Emmanuel Top – Armaguedon dans le genre // Le dernier morceau du groupe Faire, un peu plus rock.

Victor : Une musique disco de qualité, un peu de trans qui fait trans-pirer et de la techno qui toque à ta porte (et un peu de Nougaro, quand même).

Marie : Ça dépend, moi j’écoute beaucoup de trucs hyper différents ! Pour annoncer le mood de la soirée je dirais Rework Love love love yeah

Nouvelle Vogue Magazine

Nouvelle Vogue Magazine

Alice : “Grooving
Keep on moving
Flying
Stop you’re crying
Choosing
While you’re cruising

Music is the answer
To your problems
Keep on moving
Then you can solve them”

Celeda – Music is the answer

On dance, on s’oublie…

Une égérie qu’on aimerait voir à la Teuch ?

Jane : Rick Owens peut être adepte des fetes depuis toujours !

Victor : Ma mère

Alice : RUPAUL ! “If you can’t love yourself, how in the hell you gonna love somebody else?” Mais Rick Owens et la maman de Victor sont les bienvenus.

Le line-up vous l’avez monté comment ?

Jane : On voulait un lineup 100% féminin à la base. Du coup les garçons qui vont mixer seront en femme ! Mais dans l’idée on savait qu’on voulait de la techno, et y aller crescendo. Puis on aime nos copains à la folie donc Raven c’était sûr / Le look de Violeta West est juste génial etc.. ils ont tous leur touche perso qu’on adore.

Victor : Un vrai melting pot de connaissances à la base puis on s’étend ensuite. Mais encore une fois, un line up 100% féminin (avec des garçons en filles surprises).

« Nouvelle Vogue on aime tout le monde de 18 à 98 ans : on veut juste pas avoir à faire les baby sitter et encore moins devoir appeler une ambulance »

Marie : On a choisi plusieurs artistes parisiens qui ont leur propre univers pour faire quelque chose d’hétéroclite. Que ce soient des potes, des artistes qu’on aime (ou les deux), des filles ou des garçons (ou les deux).

Alice : Un mélange entre nos copains et nos coups de coeur. Je pense à Phil par exemple qui a défilé pour nous pour le défilé BDSM qui a une énergie incroyable. Violetta pour son style hors pair et sa musique. Elle a également défilé pour nous lors de notre soirée de lancement : la plus belle ! Léa Occhi, gros coup de coeur. Je repense à Victor et moi à la dernière BENDER pendant son set. On se lançait des regards de l’autre bout du dancefloor, les bras en l’air, la bouche en coeur et des étoiles plein les yeux. Théo (Mind over Matter), si mignon, si discret mais si parfait ! En plus les rumeurs disent qu’il va porter une djellaba rose spécialement pour l’occasion… Et puis Raven au closing bon bah meilleur copain et meilleur diva ! On le surnomme d’ailleurs Medhiva dans le quartier. C’est un des premiers à nous soutenir, c’était juste évident.

C’est quoi la principale difficulté qu’on rencontre quand on monte une soirée dans un club ?

Jane : Remplir le lieu complètement je pense, sinon pour le reste tout est sous contrôle (à priori).

Victor : Etre sûr que tout va bien se passer entre le club et nous Nouvelle Vogue. Puis pendant la soirée la sécurité de nos clubbeurs <3

YUGNAT999

YUGNAT999

Marie : Que tout se passe bien pour le public, pour nous et le club. Pas de drame, que des queens.

Alice : Sécurité ! Y a tellement d’accidents en ce moment… Nouvelle Vogue on aime tout le monde de 18 à 98 ans : on veut juste pas avoir à faire les baby sitter et encore moins devoir appeler une ambulance. Big up à YUGNAT999 qui nous a fait des supers visuels de préventions qu’on va placarder au 142 ! Et puis il est vrai qu’il faut le remplir le club. Donc venez nombreux.

L’avantage d’organiser une soirée, c’est quoi ?

Jane : C’est que de l’adrénaline, c’est trop bon ! Et pour une fois c’est nous qui avons le pouvoir haha ! C’est à nous qu’on demande pour les listes, pour toutes les infos, on peut faire tout comme on veut c’est assez cool !

19598831_1621513274587319_4344238293175972700_n

L’équipe Nouvelle Vogue

Victor : Bah le kiffe bordel, y’a que des avantages, on se fait plaisir et on fait plaisir aux autres (enfin j’espère eheh ! )

Marie : On adore tous sortir de base, alors pouvoir faire quelque chose à notre sauce c’est trop cool !

Alice : Pouvoir s’exprimer, partager notre amour pour la musique et pour les autres. Et puis j’avoue l’ADRÉNALINE c’est un peu notre dope avec Jane. On aime se mettre dans des situations de RUSH et de STRESS mais surtout de CRÉATIVITÉ. Ça fait un moment qu’on traîne en teuf, il est temps de signer pour la nôtre. On a envie de faire nos preuves, d’apprendre et de grandir.

On y danse quel type de musique ?

Jane : De la techno qu’elle soit ronde, acide, ou indus.

Victor : Pour moi c’est très varié, on est dans une époque où il commence à être difficile d’identifier certains types ! Donc il y aura du hip hop remixey, du gabber, de l’électro, de la house ! De la techno, de l’EBM …….. <3

Alice : (Victor….tellement pas d’accord avec toi…. ta house et ton hip hop tu le gardes pour ta campagne et tes soirées canapés <3). Nouvelle Vogue c’est TECHNO / BASTA

Elle est copine de quels autres collectifs la Teuch ?

Jane : Myst, Metaphore collectif, Kapsule, Beat à l’air, Champ Libre et pleins d’autre dont HEEBOO (sourire) !

Marie : Je pense à La Toilette et Underglobe aussi ! Mais de manière générale tous les collectifs qui ont une essence artistique, qui développent des projets culturels qui sont dans notre délire

Victor : Bah on les soutient tous, copine comme coquine. Je rajoute la Parkingstone et la Bender (love)

Alice : MYST, META, LA TOILETTE, CHAMP LIBRE, BEAT A LAIR, KAPSULE, BENDER, HEEBOO, PARKIKI. J’ai bien tripé à la SUBTYL ce week end aussi.. Et avec Jane, Marie et Victor y a un endroit où on trip pas mal aussi… Ça s’appelle le Berghain. J’aime bien dire le Bergame, mais Jane elle aime pas trop.

On attend quoi de cette toute première soirée en vrai ?

Jane : UN GRAND SUCCÈS !! Que toute notre communauté soit présente, que le club soit full, que l’ambiance soit bonne, que les gens soient détendus, heureux d’être là. De la surprise, des gens qui dansent, qui transpirent et surtout que personne ne finisse à l’hôpital.

Victor : De la transpiration, des bonnes énergies, de la danse, des bisous, des bleus, une petite gueule de bois le lendemain peut être…

Marie : Que de bons souvenirs, des gens heureux et des tétons à l’air.
15337403_1330016137070369_3310356430436063019_n

Alice : Des sourires… c’est trop bon de distribuer des sourires en teuf, et en plus c’est gratuit ! Danser dos au DJ et regarder tous les copains s’amuser, s’embrasser, s’enlacer et bien sûr danser jusqu’au petit matin…Jane et Victor je comprends pas pourquoi vous parlez de transpiration ?? BEURK pas de ça chez nous (wink wink)

L’avenir de Nouvelle Vogue et de la Teuch ?

Jane : Si cette première Teuch marche bien on en fera une par mois et puis on aimerait bien la decliner sous pleins de formats différents (after, workshop, débats…) !

Victor : L’avenir est devant nous mon petit Heeboo ❤ Le champ est libre (wink wink) !

Marie : On a tous des projets mais on a réalisé tellement de choses qu’on imaginait pas, on marche beaucoup au feeling et ça a été que du positif pour le moment donc on continue comme ça ; qui vivra verra !

Alice : Un grand rêve pour moi ce serait de rendre Nouvelle Vogue internationale et d’avoir des équipes implantées dans chaque grandes villes : Londres, Berlin, NY, Tokyo. Je sais ça paraît fou mais n’a t-on pas le droit de rêver ? Et puis… pour grandir et se construire il faut toujours viser haut. Pour atteindre ses objectifs, il faut avant tout s’en fixer !