Les Nuits Sauvages

Les 5 teufs à ne (surtout) pas rater en février – Heeboo

Les 5 teufs à ne (surtout) pas rater en février

Les teufs du mois - Février 7, 2019

Victor Maître

L’ennui. Le terrible et si difficile ennui. Toujours les mêmes noms, les mêmes têtes, les mêmes tribes qui se donnent la vibe. L’ennui, parfois, surgit aussi la nuit. Même à Paris. Comme un mois de février un peu terne. Comme des pros de la teuf sans anti-cernes. Comme un début d’année qui déjà s’essouffle, et laisse un sale arrière goût dans la bouche. Comment faire mieux que ce que nous avons eu là, ces deux dernières années ? Comment aller au-delà ? Se renouveler et continuer d’innover, de faire rêver ?

Le risque à Paris, aujourd’hui, c’est cet ennui là. Le mauvais rétroviseur un peu poussiéreux. Le manque d’envergure, de distance face à nos facilités à tourner en rond et à nous remettre en question. Élevons-nous par-delà nos zones de confort. Faisons-nous mal, juste un peu, pour voir ? Visitons d’autres ports, revenons de cette hivernale et malingre petite mort ?

Heureusement, dans la tourmente, certains ont su se dresser. Et ils sont nombreux, même si on a dû choisir. Ouf ! Y’a pas d’mal à nourrir ce qui fonctionne, mais y’a encore moins de mal à tenter de tout faire exploser. Aujourd’hui que tout le monde fait des soirées, et si on changeait les règles du jeu ?

Pour ce deuxième de l’année 2019, on a misé sur cinq soirées auxquelles clairement t’aurais peut-être jamais pensé pointer le bout du nez ! Ce mois-ci on t’embarque en dehors de ta zone de confort !

 

L’image contient peut-être : texte

1. Samedi 9 février – Mon papa est un serial killer psychedelik 9mm xTTR (secret place)

Line-up complet : WYZ, SHUN ISUKA, OTEZUKA, DHJOLLS.

Tu es… un sacré sociopathe. On t’appelle Jean. Mais tu t’appelles pas Jean. Huhuhu. Mais on t’adore quand même. T’sais, t’es vraiment le genre de psycho auquel on s’attache, ce genre de mec un peu barré qui nous rend un peu tâche, parce qu’une teuf avec toi, c’est le dolby-surround de la dinguerie. Et juste pour ça, on te suivrait n’importe où. Surtout n’importe où. C’est encore meilleur quand on sait pas où on va atterrir !

Tu y vas parce que… tu connais les bails. Et que t’en peux plus de te taper des galères de cinq heures de marche dans la cambrousse pour une free. Pour une fois, c’est à deux stations de métro de chez toi, et t’as pas l’intention de laisser le serial killer frapper sans toi.

Tu vas twerker sur… de la hardcore, de la hardtek, de l’acid et de la trance !

Potentiel de fun : 99% vu le texte de l’event / 1% si tu trouves pas l’entrée de la teuf

Potentiel de chope : Alors pour choper, tu vas choper, mais pas forcément ce à quoi tu t’attends !

Tips : Oublie pas ta polaire Auchan !

Les bails : de 22 h à 6 h, c’est 5 euros tout rond sur place

L’event FB : Mon papa est un serial killer psychedelik 9mm xTTR

Merci qui ? Guetto Blasterone aka Trance Ta Race, on les aime bien, ils y vont pas avec le dos de la cuillère, tout pour nous plaire quoi !

Aucune description de photo disponible.

2. Vendredi 15 février – Coucou 4th birthday (Le Klub)

Line-up complet : Flagalova, Ange Halliwell, Paul seul, Von Bikräv, Aprile, Allpass, Lisa Fetva, Nana Benamer, Boe Strummer, Kimberlaid, Fatma Pneumonia, Emo_goblin, Carin Kelly, Bob Sleigh, DJ PAB, Moesha 13, Ytem, De Grandii, Retina Set, Violeta West, Lëster, Reno Le dj

Tu es… Samia, 27 ans. Et t’as grave pleuré toutes les larmes de ton corps l’été dernier, quand t’as appris que la Coucou c’était fini ! C’était le scandale 2018, mieux que DSK, pire que les gilets jaunes que personne écoute, même plus triste que le poing de Benala, la fin de ta soirée préf de tous les temps, seule nuit à Paris où tu pouvais pogoter sur des remix terrorcore de Britney Spears. Rip.

Tu y vas parce que… c’est pas vraiment fini la Coucou si on en fête les 4 ans ce vendredi 15 février ! Une fois par an, c’est toujours mieux que plus jamais. T’as déjà ta tenue. Qui couvre pas grand chose « mais quand même ». Tu sais déjà chez qui tu vas faire le before. Tu connais déjà les bails de l’after. T’as pris ton lundi. C’est bon, Reno, Ariel, t’as prévenu tout le tiékar, t’es ready !

Tu vas twerker sur… les sets de … 22 artistes ! Alors très clairement t’as pas encore bien compris comment ça allait se jouer, mais quand t’as vu le visuel trop cool de Jérémy Piningre, t’as bien halluciné deux trois minutes. Si tu devais choisir, parce que tu l’as encore jamais test, tu choisirais de twerker salement (mais alors TRÈS salement) sur Carin Kelly ou Emo Goblin pour les découvertes malaaaaaades !

Potentiel de fun : Un bon 89 % vu la perspective de retrouver les copains et de faire quelques galipettes pas très contrôlées dans les escaliers de ta cave préférée du Klub

Potentiel de chope : On reste dans la lignée du coeur, avec un 88%, parce que tu vas chopper du kiff pour toute l’année !

Tips : Ne surtout rien prévoir de chaud (à part tes fesses), mais prévoir de venir tôt.

Les bails : de 23 h à 6 h / 8 balles avant minuit, puis 10 €

L’event FB : Coucou 4th birthday

Merci qui ? Reno et Ariel ! Coucou !

Aucune description de photo disponible.

3. Samedi 16 février – How To Love #6 : Comme Nous Brûlons x Corp. (Petit Bain)

Line-up complet : Beatrice Sommer, Cosima Opartan, Chlorys, Admina, Ubu Noire, Catherine Rincée, Marie La Nuit, Sentimentale Rave

Tu es… Leïla. Et quand un collectif féministe parisien (ici Comme Nous Brûlons) s’allie, le temps d’une nuit, à son homologue roumain (ici Corp.), tu as le ventre tout plein de feux de joie, de « oui », « oui », « oui » qui jaillissent, t’as l’organe « coeur » qui se réveille et s’enjaille, t’as le bas-ventre qui gigote, la langue qui papote, le cheveu qui s’ébroue en un rugissement hardi. O.H. O.U.I. !

Tu y vas parce que… huit meufs sur un line-up, huit meufs que tu connais sans trop connaître, huit meufs que tu vas couvrir et découvrir le temps d’une nuit, l’occasion de danser et bitcher en rythme !

Tu vas twerker sur… Chlorys parce que c’est complètement weird et complètement chéper !

Potentiel de fun : Tout dépend le nombre d’exs présent.e.s à la teuf, mais on tablera sur un objectif de 76 % en moyenne, sur toute la durée de la nuit

Potentiel de chope : Aucune chance, ça mord. Et les relents de la Saint-Valentin de l’enfer, deux jours auparavant, t’ont bien fait passer l’envi de trouver ta « moitié ». Beurk.

Tips : Les ami(e)s c’est bien, les chopes, c’est rien. Par contre, la bière prend la main.

Les bails : de 23 h 59 à 6 h / entre 6,99 et 10,99 la prévente, puis 14 € sur place

L’event FB : How To Love #6 : Comme Nous Brûlons x Corp.

Merci qui ? Le festival How To Love et Petit Bain !

4. Vendredi 22 février – SHML TRBL (La Station-Gare des Mines)

Line-up complet : LYZZA, Teki Latex, Pussylicious, Moesha 13, Tami T, Safia Clubmed-Schwartz

Tu es… Mario. Tu rates jamais une édition de la SHML TRBL, la dernière en date, pour toi, c’était celle de la Wet For Me, du 24 novembre parce que le 29 décembre, t’étais dead avant même le réveillon du nouvel an. Du coup, cette édition, tu l’attends un peu comme on attend son cadeau d’anniversaire en retard. T’as les choquottes, tu trépignes sévère et tu frétilles d’impatience. La Shemale, c’est ton plaisir perso. Tu sais toujours à quoi t’attendre, pas de mauvaises surprises, tu connais les visages, les humeurs, les désirs qui t’appartiennent, qui te ressemblent, auxquels tu t’assembles.

Tu y vas parce que… c’est un peu ton anniversaire, à chaque édition !

Tu vas twerker sur… LYZZA parce qu’il y a le tag #twerk d’inscrit dans les codes de sa musique. On déconne qu’à peine. À peine majeure, la brésilienne est en pleine conquête des clubs d’Amsterdam. Un beau coup pour la Shemale !

Potentiel de fun : 96 %

Potentiel de chope : 108 %

Tips : Prends ta prévente si tu ne veux pas faire la queue sous la barre de températures humainement supportables !

Les bails : de 23 h à 7 h / 10 € avant minuit, puis 13 €

L’event FB : SHML TRBL à La Station

Merci qui ? Naelle et Bruce <3

Aucune description de photo disponible.

5. Samedi 23 février – THE CLEOPATRA BALL part 2 (Carreau du Temple)

Line-up complet : Toutes les plus belles queens de ta région ! Dont Lasseindra en maîtresse de cérémonie.

Tu es… Eunice. T’as toujours rêvé d’un ball. Mais t’as jamais osé. Le déclic ? Linda, la pote des bancs de la fac qui t’était destinée, visiblement, depuis toujours, qui en est quasiment une habituée. Elle a même sa house. Mais toi tu veux juste regarder. On t’appelait Cléo quand t’étais petit, en réf. à Cléopatre. T’as le même nez. C’est peut-être un signe. Et l’occasion de pas faire que regarder ?

Tu y vas parce que… UN BALL AU CARREAU DU TEMPLE OU-ÉÉÉÉ OU-ÉÉÉÉ ! Bling bling comme il faut !

Tu vas twerker sur… tout ce qui va passer, en essayant d’imiter les moves des house LaDurée, Yamamoto, etc etc etc. La catégorie qui te rend fooooolle ? « Woman Face » bébé !

Potentiel de fun : 123 % ?

Potentiel de chope : 100%, tu vas chopper un truc, c’est sûr, la maladie des balls, meilleur pansement du monde à la médiocrité de nos sociétés.

Tips : Laisse tes clichés à la porte, au cas où il t’en resterait.

Les bails : à partir de 15 h

L’event FB : THE CLEOPATRA BALL part 2

Merci qui ? Lasseindra !

 

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Interview Nuit

Prosumer : « La musique sur laquelle on danse a été créée par ces gens qu’on disait trop pauvres, trop blacks, trop ringards, trop femmes, trop gays »


Collectifs

Les 5 teufs à ne (surtout) pas rater en novembre


Victor Maître

À 2h34 ce weekend, en club ou ailleurs, allume ton tél et rejoins la communauté Heeboo


Mixtapes

Heeboo 71. | MIKA CIRCLE – « Pochette surprise »