La Lolita est malice, la Lolita est belle décadence, la Lolita est sucrée et fantasque. Depuis un peu plus de deux ans, elle redonne au Maxim’s de Paris la jeunesse et la folie qui lui vont sous l’oeil d’Alan Marty-Paquet. Qui de mieux pour lui donner la réplique et en photographier les aventures d’un soir en mode one shot, que l’oeil de Rainer Torrado ?

À quelques heures de la première Lolita de 2019, arrêt sur quelques images qui appartiennent déjà au passé, mais qui font encore un peu vibrer le coeur.