Les Nuits Sauvages

Dégif #157 : « Heure inconnue, mon téléphone n’existe plus quand la musique retentit » – Heeboo
© Luc Bertrand

Dégif #157 : « Heure inconnue, mon téléphone n’existe plus quand la musique retentit »

Dégif - Janvier 29, 2020

© Luc Bertrand

On se demande souvent pourquoi les gens sortent de chez eux quand vient la nuit, un vendredi. On se demande souvent pourquoi, quand le club ferme, on se retrouve en after, à discuter, refaire le monde, et continuer de s’envoyer un peu en l’air. On se demande souvent pourquoi il est si dur de se coucher, si dur de se quitter. La réponse ici.

ANAÏS

« Roue libre. Clairement. »

sam. 25 janv. – Knekelhuis x Androgyne (Macadam, Nantes)

Qui es-tu ?

Je m’appelle Anaïs et j’ai souvent l’habitude de danser à gauche de la scène sur le petit caisson à côté des enceintes !

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Roue libre. Clairement.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je dirais que c’est parti en vrille la veille quand on a décidé avec ma pote de sortir, alors qu’on devait se faire un weekend chill. On arrive à la soirée à 22 h toutes les deux, c’était un format concert/club donc il y avait une ambiance assez intime au départ, les performances étaient top et on a clairement été bluffée. Ensuite partie club à partir de minuit, et là on a enfilé les shots et on a fait nos meilleures chorées.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le closing de Mark Knekelhuis, voire même son set en général. À la fin les lumières du Macadam se sont allumées, tout le monde dansait et souriait, c’est toujours des moments particuliers qui te restent en tête. C’était rempli d’émotion, de bonheur, j’aurais tellement voulu que ça dure !

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

On est parti rejoindre des copains en after qui n’étaient pas à la soirée, mais par contre aucun souvenir de l’heure à laquelle je suis réellement rentrée chez moi…

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je crois que je dormais, je rattrapais ma nuit blanche, mais un peu dans le mal il faut l’avouer !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un des organisateurs de la soirée qui dansait derrière Mark Knekelhuis pendant son closing, il avait une énergie communicante incroyable !

Quand on est arrivées au Macadam, dès qu’on retournait danser pendant la soirée, et quand on est reparties du Macadam. Même mood pendant toute la nuit, c’était génial, et on est d’accord pour se dire que c’était l’une de nos meilleures soirées.

VICTORIA

« Gras, juteux, sexy »

vend. 24 janv. – Slug Rave invite DJ Athome (La Station-Gare des Mines)

Qui es-tu ?

Victoria, Vicky, Drug mama, k queen

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Je vais étendre à la soirée slug rave ce que j’ai dit à Maurizio (DJ Athome) à propos de sa musique : ça m’a rappelé l’odeur du poulet rôti du dimanche, gras, juteux, sexy.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Hmm, en amour total quand lors du dernier b2b ils ont passé Insomnia de Faithless en maxi ralenti, c’est notre chanson avec mon copain Florent. Des gens ont essayé de make out dans les toilettes, la meuf décidée a pris un mec par la main, l’a traîné dans les chiottes, a fermé la porte avec aplomb et déter’, on entend à travers la porte des petits gémissements, ils ressortent des toilettes dix secondes plus tard, les lèvres brûlées par les baisers mais l’air sacrément déçu. Je quitte la file et entre dans les toilettes. Insoutenable odeur de caca. Je comprends mieux que leur fougue se soit éteinte. Quel dommage c’était un super move.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Pour la track c’est Insomnia de Faithless en slow motion que je retiens car c’est une track qu’on se passait tout le temps dans mon resto, et DJ Athome, je l aime lui j aime trop son énergie.

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Tout s’est bien terminé, un peu avant la fin, j’aime mieux abandonner la fête avant la fin ça me rend trop triste quand la musique s’arrête et que tout le monde doit refréner son envie compulsive de danser, que la lumière s’allume mais que t’es pas du tout prêt pour ça.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais au lit avec mon pote Édouard on regardait un dîner presque parfait hyper schlag, chauffage à fond en mangeant des tartines de beurre de cacahuète et confiture.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un monsieur qui dansait comme s’il nageait dans des algues à contre courant.

MAXIME

« Amour brut galopant sur une mer de nuages »

vend. 24 janv. – Dehors Brut Indoor: Archie Hamilton, Mandar, Sunrom (Dehors Brut)

Qui es-tu ?

Je m’appelle Maxime, Mü pour les intimes. Je suis souvent le bienheureux dansant les yeux fermés, le sourire aux lèvres, très concentré sur la musique en soirée.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Un mot : « Découverte », car je découvrais à la fois le lieu Dehors Brut ainsi que Archie Hamilton… Une expression qui pourrait emballer le tout serait : « Amour brut galopant sur une mer de nuages » (il faisait froid et brumeux cette nuit là).

Raconte nous ta vrille de la nuit

L’heure magique : je crois que tout a pris une nouvelle dimension vers 2 h 30, quand Archie a pris les commandes, et que j’ai commencé à ouvrir mon cœur en dansant.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Archiiiiie !!! Juste WOW ! Une vraie claque musicale comme ça faisait longtemps que je n’en avais pas eue. Son set était résolument puissant, généreux, coloré, bienveillant, profond et précis… J’ai adoré ce mélange réussi de techno et de house. Il a mis une ambiance de dingue, avec des breaks de l’espace en plein milieu de cette fusion de grooves implacables. Tout le monde s’est vraiment senti uni par la musique je crois bien… C’était beau. Merci Mr Hamilton.

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Tout s’est très bien passé. On est parti un peu avant 7 h, en transports en commun pour rentrer…. Dans le 77 ! Oui faut être motivé pour enchaîner les RER comme ça. Mais on était plein d’étoiles dans les yeux et de musique dans le cœur avec ma copine, alors malgré la fatigue le voyage s’est fait en douceur.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Après une bonne journée de sommeil, on a dîné avec ma famille, petite soupe de légume tranquille, loin de l’effervescence parisienne. J’étais heureux et j’avais envie d’écouter Archie de nouveau!

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un gentil bonhomme avec un bonnet qui faisait goûter à tout le monde sa e-cig goût « vache qui rit » soit disant… Il est un peu resté bloqué sur sa blague car une heure plus tard il en parlait encore à tout le monde haha ; un peu relou mais il était gentil. J’espère qu’il est heureux et en paix car il avait l’air de mener une vie un peu compliquée. Bref !

Quand tu rencontres quelqu’un d’aussi souriant que toi et que tu le salues sans dire un mot.

ROMAIN

« Stratosphérique »

sam. 25 janv. – Possession (secret place)

Qui es-tu ?

Romain, Romano ou Roro ou pour la mif.
Signe distinctif, tatouages, vernis noir sur les ongles (dédicace à Jean Brut)

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Stratosphérique, on a dû faire le tour du système solaire plusieurs fois dans la nuit

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 9 h quand mon pote éclaté me dit « viens suis-moi je peux nous faire passer derrière le deck ». En vérité c’était juste un moulin et tout le monde pouvait se caler derrière les DJ.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

La release de Shlømo de Blink (John dahlback), on s’est regardé avec mon pote Simon en mode « mais non ».

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Yes, quelques minutes après la coupure du son, le temps d’accepter que la soirée était terminée et hop direction le métro. La barre de rire en croisant tout un tas de connaissances dehors que je n’avais pas vues durant la soirée.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je venais à peine de me réveiller. Grosse décision en commandant mon Burger King, mais malheur ils avaient oublié les frites.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Airod, ce mec a clairement martelé des tracks de dingue, impossible de s’arrêter de danser.

Mes potes, des sets plus fou les uns que les autres, Team rocket c’est le surnom que je donne à cette équipe. Bienveillance, joie de vivre et amour de la musique c’est ce qui nous unit plus que jamais.

MACHA

« Immersive »

sam. 25 janv. – BNLP – In Da Wood #III (secret)

Qui es-tu ?

Je m’appelle Macha, où Machin si t’es trop près des caissons quand tu me demande mon prénom.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Immersive, le spot était parfait pour un véritable voyage

Raconte nous ta vrille de la nuit

Gesticuler dans tout les sens au rythme de la musique est un réel plaisir, j’aime encore plus quand des inconnus viennent partager un moment de danse endiablée avec moi ! Julia et ses amis m’ont fait rêver en dansant avec moi très longtemps. Heure inconnue, mon téléphone n’existe plus quand la musique retentit.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

J’ai un gros faible pour l’acid, c’est ce set qui m’a le plus transporté !

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Rentrée à pied, puis en train, puis en métro, accompagnée par Julia dans cet éprouvant périple.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Encore complètement à l’ouest, je racontais mes aventures à une amie pendant que celle ci me faisait phaser à l’aide de vidéos sur l’espace.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Julia m’a énormément marquée, ces yeux bleus brillaient même dans la pénombre de la salle, ça m’a fascinée.

LIWA

« Encore une fois de plus en dérive »

sam. 25 janv. – Knekelhuis x Androgyne (Macadam, Nantes)

Qui es-tu ?

Liwa, Sheitan

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Encore une fois de plus en dérive

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je suis la vrille à moi même. J’était sensé faire calme, juste rester au format concert mais de toute manière aucun de mes potes y ont cru.. J’me suis fait passer pour une pute russe fin c’est mon mac qui a fait croire ça à Bernardino Femminielli, du coup on a fait des toffs porn c’était funny. Et on a échangé quelques coup de langues.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Mark Knekelhuis m’a beaucoup marqué pas parce qu’il faisait beaucoup de corps à corps avec moi, ni parce qu’il m’a foutu un coup de micro en pleine gueule non non… Ce mec a une énergie incroyable, j’en suis tombée amoureuse !

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Très bien terminé en after à écouter d’la grosse Hardtrance Acid jusqu’à midi ! On ne pouvait rêver mieux avec GTI et Dj’ Sueur 2 Bobby d’la Techno au chapeau de Cowboy. Si vous connaissez pas je vous invite à les écouter !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais enfin rentrée chez moi à vomir mon tacos car Walid le livreur avait mangé mes pâtes chaudes de chez Pitaya ; je l’ai vu de mes propres yeux au bord de l’Erdre à manger mes pâtes avec ses mains car ils avaient oublié les couverts.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Bernardino Femminielli est celui qui m’a le plus marquée ; c’est un grand homme fou incroyablement sympathique qui adore fourrer sa b1te dans un Micro-Onde. Moi perso je trouve ça incroyable et sexy.

Tout le monde sait que les frites molles c’est pas bon

GAEL

« J’ai eu faim, j’ai plus faim »

mer. 22 janv. – Nouriture Release Party Vol.1 Kregs adventure ✚ Super Sans Plomb (Le Cirque Électrique)

Qui es-tu ?

Gaël aka Galou, rigole fort.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

J’ai eu faim, j’ai plus faim

Raconte nous ta vrille de la nuit

Dernière chansons de Nouriture, là j’ai pris du rab et je crois que je me suis pété le bide.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Nouriture – Tajine, la base

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

J’habite à 20 minutes du Cirque Électrique, j’suis en rentré pour une longue nuit de digestion.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’hésitais vraiment beaucoup à manger ce gâteau au beurre spécial.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Je pense pas spécialement que quelqu’un m’ait marqué, l’euphorie générale de la salle et des gens présents m’a suffit. Après, les gens m’ont parlé d’un chipolatas qui faisait le zizicopter peut-être que lui il était pas mal dans son genre, ahah.

Pour cette pastèque qui a tourné dans chaque bouche, beurk.

ANTHONY

« Torride »

sam. 25 janv. – ANGST #8 (Les Caves Lechapelais)

Qui es-tu ?

Moi c’est Anthony, j’ai pas vraiment de signe distinctif : en général tu me trouves sur la piste, torse-poils, j’ai toujours des chewing-gums et une bouteille d’eau à la main.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Torride ! Parce que les gens étaient vraiment chauds et que ça dégoulinait partout de sueur… grrrrr!

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 5 h du mat environ… j’étais une fois de plus littéralement survolté sur la piste. Je sautais tellement dans tous les sens au point de mettre deux coups de tête à mon mec qui se tenait derrière moi. A ce moment-là, même s’il m’aime beaucoup le pauvre, j’ai compris qu’il valait mieux que je m’écarte… Il en avait vraiment trop marre de ma gueule je pense ! LOL

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Je dirais le dernier set, celui de Maxime Iko, une jolie découverte suffisamment vénère pour que je continue à me déchainer jusqu’à la clôture !

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

7 h du mat à la sortie, petit étirements matinaux sur le trottoir pour remettre tout d’équerre en attendant le Heetch et filer en after avec les potos.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

On rentrait à peine d’after avec mon chéri. C’était chill, c’était cool… on a un peu fait durer la soirée en amoureux avant de s’effondrer, épuisés, dans les bras de Morphée.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

La belle et adorable Shama avec qui – vautrés dans un canapé sans fond le temps d’une petite pause salvatrice – nous discutâmes de sa superbe manucure de l’au-delà.

Voilà, en image c’est à peu près ce que je peux donner en soirée quand je danse et que je me crois seul au monde.

FLORA

« LA BAGARRE »

dim. 26 janv. – S. society : AZF Residency w/ Manu Le Malin, Istigkeit (Le Sucre, Lyon)

Qui es-tu ?

Flora, pas de surnom particulier ! Toujours avec un petit sac à dos et un verre de Jäger à la main en soirée.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Pour décrire cette soirée de la manière la plus juste je dirais : LA BAGARRE

Raconte nous ta vrille de la nuit

Hmmm… l’heure exacte bonne question… on était quand même bien attaqués en arrivant. Donc clairement je dirai que tout est parti en vrille aux alentours de 19 h, Manu Le Malin commençait à s’échauffer sur le ring. J’étais avec mes deux meilleurs potes ça faisait longtemps qu’on n’avait pas cassé le dancefloor ensemble, c’était full love toute la soirée du coup, on était bien chauds.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Dernière track, AZF qui finit sur Von Bikräv « Casse des murs », c’était le ZBEUL !

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Tout s’est bien terminé, rentrée sagement en tramway, pas d’after, fière de moi !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais un peu en ramasse, en train de rentrer d’une journée de taff de 12 h, à rêver de la plâtrée de gnocchis et du gros bedo que j’allais m’envoyer en arrivant chez moi.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Alors contrairement à d’autres soirées j’ai pas vraiment prêté attention aux gens autour de moi ce soir là ! Le son était trop bon j’ai pas beaucoup vagabondé. Mais j’ai des flashs de mon pote Louis qui reniflait des cheveux, il fait souvent ça quand il est bourré, ça sonne bien psycho comme ça mais c’est assez drôle à voir.

MARINE

« La tête dans le brouillard »

sam. 25 janv. – BNLP – In Da Wood #III (secret)

Qui es-tu ?

Marine alias Mamanas à la tête du stand Attrap Rave

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

La tête dans le brouillard

Raconte nous ta vrille de la nuit

En arrivant sur place, on est resté bloqués une bonne heure car notre voiture s’était enlisée dans le champ à côté de la soirée (pousser, accélérer, pousser, bam bourrasque de boue sur la tête), avant de redémarrer et enfin entendre le son au loin (haha).

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le set de Maiko, car c’est la seule fois où j’ai pu déchaîner mon popotin

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Le son est coupé à 14 h (au lieu de 8 h), un bon after mais modéré car nous rentrons en voiture.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

On se met devant un film et ça chill.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Les américains qui ne savent vraiment pas gérer leur consommation.

Nous essayant d’avancer dans les bois avec la voiture sur des chemins sinueux

PIERRE

« Des paillettes dans ta vie »

dim. 26 janv. – S. society : AZF Residency w/ Manu Le Malin, Istigkeit (Le Sucre, Lyon)

Qui es-tu ?

Pierre. Surnom : pierregrant bien sûr ; signe particulier des paillettes bien gold, sad, et old school comme un épisode bien tourné d’Utopia.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Des paillettes dans ta vie parce que c’est tout c’que je peux te donner en soirée

Raconte nous ta vrille de la nuit

Dès que j’ai franchi cette file d’attente de trois personnes à 19 h 30 et qu’on m’a transporté bien plus loin qu’la planète terre, avec ces petits tata en forme de FC Barcelona.

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Pour une fois oui ; faire un after même un dimanche soir, ça fait pas tant de mal au final.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je pensais à cette soirée qui a fini si tard que ca faisait partie de la même journée que celle dans laquelle j’étais…

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Mes potes qui sont quand même trop choux à porter ces paillettes qui les font briller de milles feux.

SÉBASTIEN

« Zé partiiiiiiii !!! « 

sam. 25 janv. – BNLP – In Da Wood #III (secret)

Qui es-tu ?

Seb Aka La fée de la forêt Aka le mec à la doudoune Camo xp

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Zé partiiiiiiii !!! Parce que oui, je suis désolé, mais quand l’orga te dit que la soirée continue jusqu’à 14 h au lieu de 8 h.. Bah… Zé partiiiiiiii !!!

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je dirais 8 h. Ça correspond bien à l’heure de l’apocalypse chez la BNLP. Question amour, Verseau était en accord avec la lune et la md faisait apparemment toujours aussi bien son effet. #nocorona

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le set Maiko B2B Da Cook pour le feeling, la passion, et les cris du cuisto. Une putain de chep’ entre house et tecno bien triiiippy… En vrai, des fessées auditives… De 23 h à 14 h, j’en ai pris plus que dans un club SM.

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Merveilleusement bien, en mode Alice qui ressort du terrier, aussi fraîche que les chiottes de warehouse… Mais en plus souriant ! Après une petite session revigorante dans la forêt pour sortir de ce manoir et de l’aura qui l’entoure, nous avons décidé de commander un Uber, qui, avec toute la gentillesse que peut avoir un chauffeur du 78 un dimanche aprèm, nous a gentiment rembal’ en mode « rentrez pas dans ma voiture les clochards » … Mamadou je te maudis !!!!  Du coup, stop, train, métro, et zé partiiiiiiii ! 

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Bah dans la logique des choses et après une journée de taff, j’ai terminé dans mon lit… Un lundi soir bien calme en mode Netflix & Chill, me demandant si les kétosaures trainaient encore dans la forêt 24 heures après…

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Julien le papillon, pour sa gentillesse et son ivresse. Pour avoir mis de côté ses principes et sa dignité afin de laisser place à ses démons. Sa particularité ? Plus qu’une particularité… Une moustache ! 

JONATHAN

« Scène Technopolis : ils n’étaient pas prêts »

vend. 24 janv. – Nuit de l’ESSEC-Salut C’est Cool, Breakbot, The Driver (Cergy-Pontoise)

Qui es-tu ?

Jonathan, Jojo, CVRD… Signe particulier ? On dit que quand je danse je sème (c’est a voir)

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Scène Technopolis : ils n’étaient pas prêts

Raconte nous ta vrille de la nuit

Fini de mixer à 1 h à l’Officine 2.0, joie totale qui s’empare de moi car je pars rejoindre la famille … 2 h 17, arrivée sur les lieux, accueil des plus chaleureux par la famille ALYS et les WLDERZ, qui m’ont invité, mille merci encore.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Ah bah le set / Closing de Manu, engrainé à la dernière minute : finalement ça sera un set Hardcore. Finish a la Marvel : Quand tu crois que c’est fini… y’en a encore. Du Manu tout craché

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Parfaitement, on est restés jusqu’à la fin, j’ai ramené tout le monde à bon port en voiture #Sam

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je riais ! Ci-joint le meme que j’envoyais à mon pote : et je me préparais pour la soirée qui arrivait…

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Tout ? Okay, j’ai retrouvé au toilette un mec qui devait être en semi coma depuis X temps . Il avait réussi à en foutre sur le sol, sur les murs… sur lui ! On parle pas de vomi, ni de pipi là… RIP les toilettes, big up aux secouristes.

Je me suis délecté de cette soirée de A à Z

JOJO

« Iscia »

dim. 26 janv. – WOOPS 4 (Serpent à Plume)

Qui es-tu ?

Moi c’est Jojo. Je porte souvent des salopettes ou des combinaisons.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Iscia

Raconte nous ta vrille de la nuit

C’était très bon enfant et parfait pour un dimanche. Les looks étaient au rendez-vous en tout cas.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Seb qui faisait le live à la fin. J’ai passé pas mal de temps avec lui au final. Chouette rencontre.

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Je suis rentré en skate sous la pluie. Tout roule sauf mes roulements now.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je pensais sûrement à quel plat vegan j’allais me préparer ce soir.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Lili graffiti par sa danse et son énergie. Leila pour son look. Victor quand il est arrivé avec sa maman et sa mamie. Trop cute de faire partager ses moments à sa famille. En voilà un qui ne cache pas sa vie. Ça fait plaisir à voir. Une couronne pour Iscia, elle le mérite. Et au passage, à la fin Julie lui a filé mon pull, je veux le revoir celui là hihi !

XX

« XX »

sam. 25 janv. – XX (xx)

Qui es-tu ?

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Raconte nous ta vrille de la nuit

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

XX

« XX »

sam. 25 janv. – XX (xx)

Qui es-tu ?

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Raconte nous ta vrille de la nuit

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

XX

« XX »

sam. 25 janv. – XX (xx)

Qui es-tu ?

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Raconte nous ta vrille de la nuit

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

XX

« XX »

sam. 25 janv. – XX (xx)

Qui es-tu ?

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Raconte nous ta vrille de la nuit

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Tout s’est bien terminé ? T’es rentré.e comment ?

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Dégif

Dégif #82 : « Ça sentait le cul et la violence »


© Sofiya Loriashvili

Derrière Le Deck

Derrière le Deck #31 : « L’attitude de ma copine Cristiano était réjouissante : elle twerkait à la perfection et tapait les gens avec son sac à main »


Derrière Le Deck

Derrière le deck #18 : « Il a commencé à se cramer les poils du torse avec un briquet, je me suis dit : “Là, ça se barre vraiment en vrille !” »


Dégif

Dégif #124 : « Je ne connais toujours pas son prénom qu’il a du me répéter 12 fois mais il s’appelle « J’adore » dans mon téléphone »