Les Nuits Sauvages

Dégif 127 : « Le n’importe quoi a commencé assez tôt, mes deux potes se sont dit bonjour en se léchant les amygdales… » – Heeboo

Dégif 127 : « Le n’importe quoi a commencé assez tôt, mes deux potes se sont dit bonjour en se léchant les amygdales… »

Dégif - Avril 17, 2019

Mariana Matamoros

Entre deux potes qui se lèchent mutuellement les babines sans prévenir, et la vision de ses deux crush qui s’éloignent, ensemble, sans regret, il n’y a qu’un pas, qu’un cachet, qu’un coup de coeur, ou de sang. La fête, encore, ce weekend, a dé-to-n-n-é… !

MANDA

« INTENSE »

mer. 10 avril / Hyenaz, Mor(t)sure, L3x01000 // Queer Party / Performance (secret place, Bordeaux)

Qui es-tu ?

Salut, je suis Clém, créatrice couture punk et féministe à MandApunK, Bordeaux. On m’appelle souvent Manda du coup. Cheveux verts et look de vieille grunge.

L’image contient peut-être : 2 personnes

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

INTENSE

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je n’avais pas capté que la performance de Hyenaz était interactive. Donc quand iels ont commencé à venir vers nous pour faire participer, j’étais un peu tendue. Puis je me suis finalement laissée aller au point d’aller brailler « CUUUUUUUUNT » dans un micro, lors d’une battle verbale, aux côtés de Mad Kate qui m’y avait invitée. La plupart des personnes présentes ont joué le jeu aussi, ça hurlait, ça tapait dans des casseroles défoncées, ce qui fait qu’il régnait dans l’air une sorte d’esprit d’amusement, d’excitation et de tension à la fois.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

La battle verbale « PASTA vs. BROCOLIS » des membres de Hyenaz.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

J’ai adoré Mor(t)sure et notamment les morceaux Sobre et Sous ton k-way (je ne sais pas si ce sont les vrais titres, sorry d’avance!).

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais à Paris avec Shay et Julie, membres de mon crou de dark riot grrrl Judith Judah. On se préparait pour le concert qu’on donnait le lendemain à Reims et on chantait aussi en boucle « Sobre ce soir, expérieeeence du désespoooir ! » de Mor(t)sure ! Je pensais que j’étais bienheureuse d’être auprès de potes si choupi·e·s !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

La coiffure de l’organisateur de la soirée, Augustin, qui a une coiffure complètement magique et improbable faite par son partner Alix, à base de gros applats bleus cyans et roses fuchsia. J’ai adoré le fait qu’Alix nous raconte qu’il avait essayé de reproduire le pelage du monstre de Monstres et Cie. J’ai trouvé ça trop chou, haha !

Le moment où je réalise que l’espace est minuscule, que je suis tout devant, qu’il va falloir participer et que j’ai pas envie et envie en même temps.

SOPHIE

« Étonnante »

jeud. 11 avril / La Station — Megattera — Fête de lancement  (La Station-Gare des Mines)

Qui es-tu ?

Sophie Massa aka Sophie Massa

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Étonnante

Raconte nous ta vrille de la nuit

J’avais motivé une amie avec qui je travaille et qui voulait voir la Station donc on a surtout discuté entre nous au départ. Je voulais surtout voir Pleasure Principle car j’avais écouté. J’attends la Bombe 47 fois en trois jours ahah. On n’a vu que ce concert car je clôturais le festival Sonic Protest la semaine d’avant donc totalement HS. Bref, le groupe a joué à 21 h 30, je pensais que ce serait bien mais c’était encore mieux que ça !! J’étais surprise de la qualité des morceaux, de l’ambiance sur scène, je ne pensais pas qu’il y aurait autant de musiciens.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

L’accent marseillais du chanteur Paul qui parlait entre les morceaux, étant marseillaise, j’utilise toujours cet accent pour dire n’imp. Et aussi quand le médiator lui a échappé des mains, sa tête était trop drôle ! Il a dit « désolé je connais pas trop cet instru » (il est batteur d’habitude !)

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le dernier morceau du concert. Quand j’ai vu qu’ils allaient jouer un morceau après le tube (le fameux j’attends la Bombe), je me suis dit mais qu’est-ce qu’ils vont pouvoir faire maintenant ??? Et le morceau était parfait, un texte assez long déclamé au début et puis tout le reste du morceau est instrumental. J’ai adoré ce morceau !!

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’avais acheté des trucs chez un traiteur italien, on a regardé un film devant le vidéo-projecteur avec mon mec mais je ne me souviens jamais car c’est lui qui a la mission film.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

La batteuse du groupe, je ne sais pas qui c’est, je ne l’ai jamais vue jouer dans aucun groupe (je pense), elle assurait !!!

Moi à gauche de la scène : fou rire

OLIVIER

« 10/10 »

vend. 12 avril / La Mamie’s All Night Long + Miss Jay ∙ Mairo Nawaz (La Machine du Moulin Rouge)

Qui es-tu ?

Olivier, signe particulier ? Ma beauté hors normes

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

10/10

Raconte nous ta vrille de la nuit

À 2 ou 3 h environ, j’ai rencontré une fille du doux nom de MelinDa, elle m’a fait monter tout en haut de la machine, c’était génial (même si c’était déjà 10/10 avant ça)

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Mon pote Manu, parce qu’il est toujours dans l’excès et c’est drôle, il est marrant

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Euh honnêtement rien ne m’a marqué dans la musique à part qu’elle était 10/10 du début à la fin. J’ai précisé que la soirée était 10/10 ?

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

À 20h20…….j’étais en train de réchauffer un poulet pomme de terre à moins 30% de chez Franprix chez mon pote chez qui j’ai dormi et squatté tout le weekend, avant d’aller boire des bières à un bar à côté avec des copains. Je pensais que c’était bientôt lundi et qu’il fallait pas y penser.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’ai été marqué par moi même, j’adore être en ma présence, je suis un être extraordinaire, j’aimerais pouvoir en faire profiter toute l’humanité mais j’ai pas le temps.

Mon coucher à 7 h

DELPHINE

« Une soirée très miel. »

vend. 12 avril / Yum-Yum METEO (L’Officine 2.0)

Qui es-tu ?

Delphine Sicard Malafosse aka (beaucoup de surnom) Delphi / Delphin / DelphinedeFairssac sur instagram / Dededuchnouk sur pokemongo / chiffounette par ma soeur.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Une soirée très miel.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je me souviens plus vraiment de l’heure. Mais c’était trop cool après mes deux bières et mon premier verre de Gin !

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Avec mon amie Amandine, on a décidé d’aller aider Wiltold (celui qui organise les soirées METEO) à tenir la caisse pour qu’il puisse aussi profiter de sa soirée. Du coup on a fait des pendus devant la caisse (mon premier mot était « ATCHOUM ») et vraiment, les gens qui essayent de rentrer sans argent utilisent des stratagèmes très drôle. Après on a testé une trottinette électrique.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

J’ai bien aimé K-NEU (Kevin Table). J’ai bien aimé ses mix, c’était vraiment cool.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais dans un restaurant italien avec mes parents. J’étais certainement en train de penser à mon lit vu que la nuit d’avant j’ai du dormir trois heures, vu que j’avais RDV avec ma mère le matin à 9 h 30.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

La petite amie de K-NEU. Dès qu’on est arrivés au début de la soirée, elle dansait devant son copain qui mixait. Elle dansait super bien, très sensuelle et j’aimais bien son style.

Moi dans le Heetch de retour

JULIE-ROSE

« On a vryché« 

vend. 12 avril / Concrete: Anthony Parasole B2B Haai, Job Jobse, François x (CONCRETE)

Qui es-tu ?

Julie-Rose dit Ju’ ou Djouls selon. Maman du groupe. Je veille toujours à ce que tout le monde ait tout. A voir ce qu’est le « tout ».

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

On a vryché

Raconte nous ta vrille de la nuit

2 H 30, heure d’arrivée. Ca ne part jamais en vrille mais toujours en amour. J’arrive avec des amis et suis accueillie par ma nouvelle équipe : Vryche House. La rencontre se passe super bien. Ça fait quelques jours / semaines que je bosse avec eux maintenant,  et plus je les côtoie plus je remercie leur pote qui m’a mis en relation avec eux. Une équipe pro, pointue dans leur domaine, où chacun a sa personnalité et apporte sa pierre à l’édifice. Il y a de la vie dans cette équipe, et dans le son et l’event c’est primordial (il y a bien un autre moment, mais celui là je le garde pour moi)

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

De retourner à la Concrète pour la première fois depuis très longtemps et de tomber tous les dix minutes sur des personnes avec qui j’ai passé des pures soirées ou travaillé. Une dizaine en tout. Là tu te dis, « Il se pourrait que j’ai bien vécu ». haha.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Je sais qu’on va me prendre pour quelqu’un qui veut se la jouer corporate mais ces artistes sont tellement doués en même temps. Parce qu’hyper généreux et précis dans leurs accords. J’ai vu VITESS et COMPLEX PROGRAMM (LAROCHE) pour la première fois et je n’ai pas décollé du woodflore. Et ça, c’est assez rare pour le souligner.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je bossais. Je fais des extras en tant que barmaid. Parfois au BADABOUM parfois au DIVAN DU MONDE. Deux salles deux ambiances. Et je pensais « mon Dieu, encore 12 heures à tirer !!! » (je finis à 7 h)

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Son look, sa façon de s’adapter et son aisance avec les gens :  Mélou. Une de mes meilleures potes qui fait souvent partie (voir tout le temps) de ma team en teuf. Et à côté. On s’entend bien pour une raison, on est très indépendantes l’une de l’autre. On n’a pas besoin d’être scotchées pour apprécier la soirée, ni les gens. On ne s’oblige jamais à rester ou à partir, ni même à aller danser ou parler. On suit notre propre mood (bon, qui est souvent le même) et on respecte l’espace de chacune. Easy going.

Devant le booth dj

NATHAN

« Fu*king Bday Party »

vend. 12 avril / Maquerelle_ x Les Nuits Chaudes (Le 9b)

Qui es-tu ?

Nathan alias Nath Oune – Salopette Bleu

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Fu*king Bday Party

Raconte nous ta vrille de la nuit

Du coup c’était l’anniversaire de ma copine, superbe vibes, les sourires, les copains, les gens, le son, le staff, le gâteau, les cadeaux, LES SHOTS !!! Hahahah tout y était…

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Une personne m’ marqué, est un homme que je ne connais pas, avec de superbe vibes qui vient s’asseoir à la table d’anniversaire (j’étais seul alors que tout le monde s’était absenté)!
« – Hey! Salut mec, (on fait nos présentations) excuse moi mais on va pas tarder à allumer les bougies tout ça tout ça… mais y’a pas de soucis, si tu le souhaite tu peux rester avec nous, pas de problème ! »
Le mec me répond :
« – Pas de soucis mec, je saurai me faire petit, mais merci de m’avoir prévenu ! »
Les festivités commencent, et un peu plus tard dans la soirée je remarque deux de mes amis que je n’avais pas vus depuis longue date au comptoir.
Je me retourne et qui vois-je avec eux ? Cet homme qui était un de leurs potes. Improbable (il se reconnaîtra), un mec vraiment super chouette !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

J’ai pas relevé les noms mais entre funk, disco, électro, j’ai pu bien bouger mes petits gambettes jusqu’à la fermeture !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais au boulot, derrière mon bar à foutre de la musique à fond les ballons, pour garder le cap !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Bon c’est pas très funky mais c’est un mec qui travaille dans la production théâtre il me semble, et mon pote qui a du rentrer par ce qu’il va être papa !

MAHÉ

« À quoi bon chercher à aller voir ailleurs quand on est bien en famille à la maison « 

vend. 12 avril / Subtyl : Megadestock Vol. 1 (La Station-Gare des Mines)

Qui es-tu ?

Moi c’est Mahé, je suis celle qui chaperonne ses potes en soirée avec mon tee-shirt « Sheitan » et mon cri de guerre « La violence ! »

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

À quoi bon chercher à aller voir ailleurs quand on est bien en famille à la maison

Raconte nous ta vrille de la nuit

J’étais assise dehors avec des potes, on fumait des clopes. J’étais face à mon meilleur pote et d’un coup j’ai eu une montée d’amour pour lui. Je suis partie loin dans mon esprit en me disant que ce mec c’était mon gars sûr, que je le kiffais de ouf et que j’étais trop fière d’être sa pote. J’étais bien.
Lui est parti vomir cinq minutes après.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Quand Romain a dit à une pote, très sérieusement et hors contexte, que de toute façon elle allait mourir.
Ou quand un pote, loin dans le cosmos, a arrêté un inconnu pour lui demander s’il avait fini par lire les fameux poèmes. Quand je vous dis que je chaperonne mes potes, ce n’est pas pour rien…

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le set de Sina bien évidemment ! Mes potes se foutent de moi parce que je suis une grosse groupie de Sina, mais au final grâce à moi ils écoutent du bon son.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

En plein vernissage verre de blanc a la main. Je n’étais pas encore repassée par chez moi, les fringues de la veille, gueule d’after pleine de paillettes. Ma mère me présentait à ses amis « ma fille, qui sort de soirée ».
Maman si tu me lis, à quand une soirée mère-fille a La Station ?! Je t’aime.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Toutes ces personnes cool que tu ne cesses de retrouver en club, week-end après week-end. Et ce mec au bob qui est venu me voir à la fin de la soirée pour me dire qu’il avait adoré ma façon de danser et ce que je dégageais.


MOEATA

« Magique »

vend. 12 avril / Subtyl : Megadestock Vol. 1 (La Station-Gare des Mines)

Qui es-tu ?

Je m’appelle Moeata, mais mes amis m’appellent Momo, Moon ou Moutmout. Je n’ai pas spécialement de signe particulier en soirée, ce que je sais, c’est qu’on me retrouvera souvent en haut d’une estrade !

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

C’était juste magique ! Un orgasme auditif si je puis dire

Raconte nous ta vrille de la nuit

Pour une fois je suis restée sage ! Durant toute cette soirée, du début à la fin, j’étais en joie totale, j’étais avec des personnes bienveillantes que j’aime beaucoup. C’était parfait !

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

J’étais en train de danser, quand un mec est venu me parler. Et clairement j’étais saoulée, je n’avais pas envie de parler et encore moins envie de me faire draguer ahaha. Du coup je lui ai dit « bon j’vais retrouver mes amis on se croise dans la soirée ». Je ne sais pas pourquoi je lui ai donné mon numéro, l’ivresse surement.

Puis la soirée passe, et là je reçois « Excès de charme ! Je suis fan mademoiselle… j’aimerais avoir l’opportunité… ». Je ne sais pas si je trouvais le message drôle ou absurde mais en tout cas ça m’a bien fait rire !!

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Quand Mas ont passé Obsession de Aventura pendant leur live, ça m’a bien fait rire !!!

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Et c’est reparti pour un tour… J’étais fatigué, à un anniversaire, ça a fini vraiment tard… Mais profitons tant qu’on est encore jeune !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’ai envie de dire un dénommé Nouki (pour les intimes), même si j’ai passé moins de temps à cette soirée, j’ai quand même pu assister à sa danse si particulière, si drôle ! Elle marque les esprits ! (cf. GIF ci-dessous)

ANA

« Vilken grej »

vend. 12 avril / Molchat Doma | Detriti Records • (Kantine am Berghain, Berlin)

Qui es-tu ?

Ana (Peejay), 1 m 60 camouflés sous une collection de chemises à fleurs

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Vilken Grej ! …. c’était si bien

Raconte nous ta vrille de la nuit

C’était dingue toute la soirée : de Parole e Azioni à Molchat Doma en passant par les sons d’entre-sets et les autocollants des toilettes (on a laissé notre marque d’ailleurs), toutes les planètes étaient alignées dans les touches des synthés et les architectures soviétiques.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

L’idée saugrenue de l’américaine à côté de moi qui a décidé de venir au premier rang d’un concert post-punk pour envoyer des snaps et grogner quand elle se faisait bousculer. God !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

C’est vrai qu’on attendait malgré nous le fameux На Дне (Molchat Doma) sur lequel on a tellement dansé des mois durant avant le concert. D’ailleurs on l’a découvert la veille de notre premier voyage ensemble à Berlin (avec Anouk cc) il y a trois mois ! Tout le set était magique, les membres du groupe vivaient tout à fond, mais les premières notes de celle-ci était beaucoup trop attendues. Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé, moi je n’ai rien vu, mais apparemment Yegor Shkutko a fait un mental breakdown pendant le morceaux et l’un des membres est venu l’enlacer. Ils ont fini le concert et sont descendus dans la foule, c’était beau et doux mais fort à la fois, enfin c’était trop chouette.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Déjà dans le bus du retour ! 23 heures après notre arrivée à Berlin, c’était express. Mais on a passé les 15 heures de route jusqu’à Paris à se remémorer cette précieuse soirée.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

On a rencontré une berlinoise à la fin du concert, j’ai pas grand chose à dire sur son look, on était à Berlin après tout… Mais elle nous a raconté qu’elle avait pleuré à l’entrée pour avoir un ticket. C’était sold out depuis des mois et les gars l’ont laissée passer direct. Elle nous racontait ça super émue, en même temps je comprends, c’était fou… comme quoi, go pleurer à l’entrée des meilleurs sets de la ville !!

Ma frustration face à l’américaine

MATHIEU

« Bienveillante et puissante »

vend. 12 avril / La C.C (Le Klub)

Qui es-tu ?

Mathieu, mais je réponds aussi à Math, Matchoin, daze, la daze, doze, ou « hey toi là-bas ». En soirée vous pouvez me trouver au fond de la salle à bouger les poings dans le vide comme si je voulais en découdre.

L’image contient peut-être : 2 personnes, mème et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

J’en parlais justement avec le papa de la CC alors qu’on venait de voir le premier épisode de la dernière saison de Game Of Thrones. Si la CC était un personnage de GoT, pour moi ça serait Catelyn Stark. Elle est bienveillante et puissante, avec elle on est en sécurité (si on oublie un certain épisode), jamais critiquée, aimée de tous (à part de Jon Snow mais je le déteste).

Raconte nous ta vrille de la nuit

Le n’importe quoi a commencé assez tôt cette fois ci, quand deux potes avec qui je passais la soirée se sont dit bonjour en se léchant les amygdales l’un l’autre. Vous trouverez peut être ça mignon mais c’était assez gênant à voir. D’ailleurs, je suis content d’avoir une tribune aujourd’hui pour leur dire. David, Chaker, vous me répugnez.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Pour la première fois de ma vie j’ai trouvé un paquet de clopes plein par terre. Et 15 minutes plus tard, mon pote m’a dit qu’il avait perdu son paquet. Je lui ai filé. Je suis une belle personne.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Amina et Hyper François ont foutu le feu. Y avait tellement de fumée et de vapeurs qu’on se voyait même plus. J’étais comme dans un cocon de chaleur et de beats. J’étais une sorcière en transe un soir de sabbat noir. C’était fou. Et ce qui est génial à la CC c’est que quand tu quittes la house enfumée du -2, tu retrouves la bitchy pop de Ju.lee.o et DJ Brenda. Les deux vivent en parfaite harmonie.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Alors à cette heure là je faisais une courte sieste pour me rendre ensuite à la Péripate parce qu’il faut croire que j’en ai jamais assez.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

C’est bien évidemment Clémence Trü et Catherine Pine O’noir, les deux drags de la soirée. Si vous ne les connaissez pas (shame) je vous invite à aller les suivre sur insta et vous comprendrez pourquoi leur looks m’ont marqué. Attention ça brûle la rétine.


NICOLAS

« Du R’N’B dans une crypte »

vend. 12 avril / La C.C (Le Klub)

Qui es-tu ?

Nicolas. Quand je danse, on me compare souvent à Britney Spears (post 2007).

L’image contient peut-être : 2 personnes, mème et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Du R’N’B dans une crypte. Mary J Blige chez Evanescence.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 1 h 43, j’ai commencé à monter sur un cube pour danser, là je sais que mon prochain verre sera un verre d’eau.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Deux crush qui se chopent, c’est toujours beau à voir mais relou en meme temps.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

« Work from home » des Fifth Harmony, je connais bien sa choré.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je dinais chez Buffalo Grill avec mon copain, j’hésitait à prendre un dessert, et puis non.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Personne en particuliers, les gens étaient mal habillés, dansaient très bien et étaient très ivres globalement. Le tout dans un énorme nuage de fumée.

Moi quand je monte sur un cube

APOLLINE

« Je ne pouvais pas le louper »

vend. 12 avril / Deep Fried x Diversity w/ Newa, Claudio PRC, Jamie 3:26 and more (about blank, Berlin)

Qui es-tu ?

Apolline Guédon, mais on m’appelle Apo. On me reconnait généralement de loin à mes cheveux courts blond platine. Si jamais on me perd dans le club, je suis généralement devant le DJ, au bar ou dans la queue des toilettes haha !

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

La soirée diversity à Blank était vraiment sympa. J’aime pas trop ce club à cause de la qualité sonore, mais Claudio PRC est un de mes artistes préférés – je ne pouvais pas le louper.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je ne devais pas sortir ce soir là de base, mais ma pote qui bosse là-bas m’a mise sur liste pour qu’on se voie. J’y ai juste trainé quelques heures pour écouter un peu de musique et discuter des prochains events qu’on organise avec ma collègue Lilith.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

En sortant des toilettes j’ai entendu crier « Mamma mia! Apooooo! », c’était mon pote italien qui ne s’attendait pas a me voir dans ce club haha

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Claudio PRC, tout son set était excellent!

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Au fond de mon lit devant Netflix, en train de me motiver pour me préparer avant d’aller à la Pornceptual, voir l’expo de ma pote Curated By Girls.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’ai parlé avec un jeune russe de 18 ans qui était bien arraché. Rien de bien particulier…

Quand tu fermes les yeux et que la musique te met en trance

LYTCIA

« Concentré d’énergie lesbienne et queer »

sam. 13 avril / Wet For Me – Wild edition (La Machine du Moulin Rouge)

Qui es-tu ?

Je m’appelle Lytcia, une femme m’a surnommée Miss « toile à la Wet. J’avais un nuage d’étoiles sur la joue.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Cette soirée a été un concentré d’énergie lesbienne et queer, extraordinaire.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Alors je pense que tout est parti en vrille à partir de 3 h du mat’. La musique était ouf, tout le monde s’embrassait, dansait. On kiffait tous quoi ahah.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Si je devais mentionner un moment marrant, ce serait justement ma rencontre avec la femme qui m’a attribué mon surnom. Elle m’a demandé si je pouvais lui passer une de mes étoiles. Je lui ai gentiment laissé prendre une petite étoile sur ma joue. Malheureusement cette dernière n’est pas restée collée à sa joue. C’était marrant.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Sans hésiter, la performance de Ari De B. On a été connectées le temps de quelques minutes. Elle dansait sur la scène et on était face à face, une petite distance nous séparait et on dansait ensemble à distance, c’était incroyable !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je repassais la soirée en boucle dans ma tête.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

La femme que j’ai rencontrée et avec qui j’ai passé le reste de la soirée et la journée du dimanche eheh.

Moi qui danse avec Ari De B

LYVIA

« Surprise Bitch »

sam. 13 avril / Boiler Room/4:3 x Palais De Tokyo: Brooke Candy + DJs (La Gaîté Lyrique)

Qui es-tu ?

On me prénomme Lyvia sinon Lyv parfois chaussettes selon les humeurs de certains haha. Mon signe particulier ? Ma chevelure bien sûr !

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Surprise Bitch

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand j’ai vu une pote à moi. Retrouvailles, retrouvailles.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

La perf express de Brooky. J’espère qu’elle va bien !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le dj set juste après, ça transpirait !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

En train de rave-iser pour un avenir meilleur !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le vigile de l’entrée ahah

VALENTINE

« Incroyable »

sam. 13 avril / Seth : Exodus IV (secret place)

Qui es-tu ?

Valentine, alias valoche, et en soirée tech on me reconnait toujours parce que j’ai mes lunettes roses sur le bout du nez.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Cette soirée était juste incroyable, j’ai kiffé tout le long, le son, la scénographie, rien à redire !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je dirais que c’était pendant ma montée (c’était la première fois que je tapais), et à partir de ce moment-là, je me suis complètement lâchée, j’ai plus ressenti la fatigue, j’aimais tout le monde, même les vieux relous qui viennent te draguer !

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

À un moment j’ai trouvé des lunettes en forme de diamant de toutes les couleurs, et quand je les ai mises, j’étais dans un autre monde !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Miss Djax (juste génial)

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais en demi bad à cause de la redescente, du coup je regardais un film en déprimant !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un mec qui dansait en caleçon et en chaussette à 8 h du mat alors qu’il faisait froid, il faisait de grands smiles à tout le monde et il avait l’air surtout complètement déf !

CLARA

« Très professionnel. »

sam. 13 avril / RZ005 (secret place)

Qui es-tu ?

Clara, ou souvent j’entends “DGDL” quand on m’appelle (ce sont les initiales de mon nom de famille trop long). Jamais sans mes TN pour teuffer. Y’a pas plus confort’ pour se donner.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Très professionnel.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Contrairement à d’habitude il y avait pas ma bande de p’tits cons pour faire des conneries, on est venus qu’à trois, un peu comme pour aller voir une expo alors c’était calme. Mais lorsque DJ ARNE L ll a fait son entrée, c’était fou. Je pense que tout le monde l’attendait parce que la foule hurlait, filmait et était vraiment heureuse. Un beau moment.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Ma pote qui habite en Suisse qui nous appelle en FaceTime alors qu’on est tout devant de la scène pendant qu’elle est dans son lit en train de se réveiller vers 8 h du mat’. On l’entendait pas mais elle dansait avec nous avec son boule à la caméra, ça c’était drôle !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Je pense que c’est DJ ARNE L ll encore. En fait je m’attendais pas à ce que pendant tout le long de son set on entendait encore ce bruit qui nous est si familier : les cloches. Ca faisait trop plaisir, puis même de l’extérieur on les entendait, c’était dar. Tu savais depuis le fumoir qu’il était encore aux platines.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

D’habitude je suis encore en after à cette heure-là mais la soirée m’a rincée j’étais crevée. Alors à 20h20 on s’est réveillés et on a bu un smoothie devant MTV.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’ai juste remarqué tous les beaux mecs et belles meufs à la sortie de l’event quand le son s’est fini (10 h 30 je crois), j’avais le seum de pas les avoir vus à l’intérieur, j’ai pas compris !

Quand je mate le VJing pendant toute la soirée. C’est si beau, jamais je pourrai m’en passer.

BAPTISTE G.

« Sous contrôle »

sam. 13 avril / RZ005 (secret place)

Qui es-tu ?

Baptiste, 22 ans, étudiant en design. On m’appelle Baba ou Baptou (oui je sais). J’aime bien mettre mon pull Kodak jaune souvent en soirée on me repère de loin comme ça.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Sous contrôle

Raconte nous ta vrille de la nuit

Cette fois ci j’ai décidé de passer la soirée complètement sobre pour une fois. Pas de cachet rien juste deux pintes en six heures de soirée. Je voulais voir ce que ça faisait, limite c’était une première ! Et j’ai étonnamment tenu jusqu’à 6 h 30 du mat.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Pas vraiment de truc extraordinaire pour le coup… Mais une vision d’un mec sobre sur une soirée de débauche ! Ca change !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Je suis arrivé vers 00 h 30, 2000 & One mixait et j’ai adoré son set et sa vibe. Le set de Dj Arne m’a également conquis avec une atmosphère rave 90 tripante.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Complètement clean (pour une fois), petit apéro pour bien finir le week-end en détente.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Je me souviens d’une fille qui portait une robe de chambre bleu turquoise en velour avec des Buffalo of course ! Méga stylée !

Ma tête devant l’intro de MISS DJAX

SONIA

« Are u gay?! C’est pour draguer »

sam. 13 avril / MYST 004 – Space Punk (Secret Location)

Qui es-tu ?

Soso, tout le monde m appelle sosoda4k. Je porte toujours une paire de plateforme différente.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

« Are u gay?! » C’est pour draguer

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je ne sais plus, vers 4 h du mat quand j’ai commencé à raconter mes états d’âme à ma pote. Je déteste quand je fais ça.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Ma pote qui se laissait draguer par un mec trop chelou

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Rien du tout. Je n’ai pas écouté le son.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais au restau indien avec ma mère. J’avais froid, la tremblote du lendemain de soirée mais heureuse de bien me nourrir.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Peut-être ma pote Nirina pour son ivresse car elle est toujours incontrôlable mais si drôle.

La fille morte dans le game, en train de faire une petite sieste pour se recalquer. C’est pour ca que l’on m’appelle sosoda4k. Pendant la soirée, j’ai du me caler une bonne heure à dormir les yeux ouverts. Je devais faire bader… J’ai tenu jusqu’à 11 h du mat sans soucis après cela.

LÉA

« Concentrée »

sam. 13 avril / Mona w/Prosumer, Daniel Wang, Nick V, DJ André + Dance Contest (La Bellevilloise)

Qui es-tu ?

Léa + Leon + pochtronne un jour pochtronne toujours

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Concentrée, quand on bosse sur des longs formats donc dance contest + club on a beaucoup de logistique sur place qui se joue vraiment à la minute près, donc ouais pour une fois CONCENTRÉE !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Mon dernier shooter de whisky, j’aurai pas du, merci Raph

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Après la clôture de la Disco Room, pendant qu’on rangeait, je ne sais pas ce qui nous a pris avec Jason, l’ingé son, on s’est mis à danser, sans musique, sans rien. Seulement Daniel Wang qui nous donnait le rythme en tapant des mains, c’est parti en battle Old Way super approximative mais toute la tension est redescendue. J’en ressors avec une égratignure au genou, fair play !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le set de Nick, j’étais totalement en trance, c’est parti sur Floorplan-Never Grow Old et après j’ai juste des flashs de ce qu’il s’est passé tellement c’était (j’étais) parti(e) très loin !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Dans mon lit, au chaud, devant une bonne série = le repos du guerrier !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Michelle Royalty et son booty de rêve lors du Dance Contest, INCROYABLE ! Michelle je t’aime !

Avec Jason <3

SARAH

« On était peu mais on était pleins »

sam. 13 avril / Autobahn : Closing semaine électro – La route du son (Les Caves Lechapelais)

Qui es-tu ?

Pogo, toujours chaussée de mes doc à paillettes pour briller dans la nuit et donner des coups de crampons si nécessaire

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

On était peu mais on était pleins

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers la fin de la soirée, je sais pas pourquoi, mais d’un coup tous les DJ se sont retrouvés derrière les platines ; j’crois que la température est montée de 10 degrés, on en a pris plein les yeux avec le VJing de Femur, ils nous ont balancé de la fumée dessus, la salle est devenue folle ! Meilleur closing !!

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

C’était sympa de chiller dans le fumoir et y rencontrer à la fois des gars perdus là par hasard et des artistes de la soirée en train de gentiment fumer des ptits J, comme à la maison

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Franchement tout était ouf ! Big Up à Blame the Mono pour avoir lancé la soirée

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je luttais contre le sommeil dans le RER pour ne pas rater ma station…

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Yes y’a une personne qui m’a marquée ahah…

CASSANDRE

« Mini festival »

sam. 13 avril / Sweatlodge Party « Labyrinthe » x Le Kilowatt (Le Kilowatt)

Qui es-tu ?

Cassandre, ou Cassou. Rousse avec une frange courte, apparemment pas mal de gens en soirée croient que c’est une perruque, mais non !

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Mini festival ! L’ambiance était vraiment cool et on se serait cru dans une mini fête foraine, plein de good vibes !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand tout est parti en vrille : quand je suis passée derrière la table de mixage, désolée je crois que j’ai énervé les mecs de la sécu pour le restant de la soirée

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Truc improbable : une fille est venue me voir car elle m’avait reconnue sur les autocollants qu’on a collés un peu partout avec mes amis. C’est un pote qui nous a dessinées avec ma meilleure amie qui était là aussi. Placement de produit pour lui : Jujuoxyde

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

L’opening avec Le Crabe et le banquet ; et quand Le Crabe est venu nous remercier après sa performance aussi !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

A cette heure-ci je regardais le nouvel épisode de GOT. The web si dark and full of spoilers

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Maud (?) la femme de Kemi qu’on a croisée en arrivant, adorable !

AZALÉE

« Loufoque, ubuesque »

sam. 13 avril / Sweatlodge Party « Labyrinthe » x Le Kilowatt (Le Kilowatt)

Qui es-tu ?

Hélène + Azalée Les cerisiers + signe particulier en soirée = tapis de yoga bleu qui dépasse du sac à dos (une grande intrigue pour les fêtards = trop drôle car je revenais d’un aprem anniversaire en plein air donc pas fait de yoga.. juste un tapis pour squatter et s’isoler du sol car il caillait)

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Loufoque, ubuesque 

Raconte nous ta vrille de la nuit

Dès le départ, j’ai été invitée, je devais me coucher tôt pour voir les cerisiers en fleur au parc de Sceau le dimanche mais je me suis fait embrigader et je ne le regrette pas !!! Quelle soirée !!! Quelle découverte : un concept circus fête foraine déguisé ou se côtoient hétéro, gay transgenre… pas de différence !!! Vraiment une découverte de dingue ! Et à un moment je me retourne et je tombe sur Douranne avec qui j’avais fait une formation en modélisme couture !!! Quel effet de surprise !!! On a grave kiffé mutuellement de se retrouver dans ce lieu improbable.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Le groupe des meuf/mec du sound système où il y avait un ours qui bouge le bras, un graff Mickey et un graff licorne (je crois), j’étais persuadé que c’était des meufs mais non c’est des mec à la base car à un moment elles/ils ont parlé avec une voix grave naturelle ! Trop ouf et j’ai kiffé cette scène (j’ai d’ailleurs une vidéo) elles sont trop belles en plus : incroyable !!!!

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Impossible à dire, j’ai tout kiffé !!!

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?
J’étais chez un super pote avec lequel je suis venue à la soirée, on était HS mais hyper happy. On a fait à manger : patate steack (v’la comment j’ai galéré à éplucher les patates il était mort de rire) 

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Tellement de gens loufoques et bienveillants… ah si ! Le masque Bambi que j’ai trouvé sur la poubelle à l’entrée de la soirée : l ‘élastique cassait toujours alors je l’ai posé en évidence à l’entrée d’un chapiteau et ensuite j’ai croisé un gars avec le masque sur l’épaule !

STANISLAS

« Intense »

sam. 13 avril / SHML TRBL (L’Officine 2.0)

Qui es-tu ?

Stanislas, je viens de Bordeaux, et j’ai tendance à passer inaperçu (du moins je l’espère).

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Intense, dans tous les sens du terme

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 4 h, quand j’ai enfin eu assez d’alcool dans le sang pour me mettre à danser près des enceintes, c’était libérateur.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Il y avait une dame qui distribuait du papier toilette au sous sol, juste avant d’accéder aux cabines. J’ignore si c’est quelque chose de fréquent dans les bars parisiens, mais j’ai trouvé ça improbable et rigolo à la fois.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Il était minuit et quelques, et il y avait un remix d’Ameno, de Era à fond dans les enceintes. Le morceau a été coupé avant la fin, et les gens ont même râlé. C’était parfait.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’etais au commissariat pour essayer de déposer plainte, suite au vol de mon téléphone sur le trajet entre l’Officine et le RER. Pas dans de très bonnes dispositions du coup.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Je crois que c’était une des personnes en charge de l’orga, crane rasé, un très beau visage, et qui m’a interpellé (par mon prénom) pour s’assurer que je passais une bonne soirée. Ca m’a beaucoup touché.

AMINE

« Éprouvant, mais positivement. »

sam. 13 avril / Techno Body Music w/ 999999999 x David Asko x E-Runner (1988 Live club, Rennes)

Qui es-tu ?

Prénom : Amine Surnom : Ian Melt (anagramme de mon prénom + nom de famille, que je communique aux relous en soirée) Signe Particulier : C’est peu original, mais je suis habillé en noir H24 haha.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Éprouvant, mais positivement.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je dirais vers 2 h, quand 999999999 a commencé à jouer, et à retourner la salle !

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Quand mon meilleur pote a quitté la soirée en pensant pécho dans une autre boîte, mais qu’en fait non.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le live de 999999999, qui était vraiment dingue, comme à leur habitude.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais dans le mal. Ce fut une soirée riche en alcool ! Je ne pensais pas à grand chose, à part à boire du café, beaucoup de café.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Tout le monde était absolument marquant, l’ambiance et la cohésion des gens était dingue, on sentait vraiment une bonne humeur générale, tout le monde dansait, ça m’a rappelé mes toutes premières soirées au 1988 Live Club.

moi à fond, tout au long de la soirée, jusqu’à ce qu’on nous dise de partir car il n’y avait plus de musique haha !

ARNAUD

« Décadente décadanse … »

sam. 13 avril / secret party (secret place)

Qui es-tu ?

Arnaud, aka Nono, souvent une casquette, souvent torse nu, histoire de rentrer à la maison à peu près sec et pas trop ébouriffé …

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Décadente décadanse …

Raconte nous ta vrille de la nuit

La vrille : un pote a été littéralement aspiré (par qui ? par quoi ?) au bout de deux mètres de traversée du dancefloor, où les corps dénudés formaient un immense vortex moite et sombre ! Il a mis trois heures à nous rejoindre à l’autre bout de la piste, mais moi j’étais déjà parti très haut, très loin !!!
L’amour : tout le temps, scotché à mon amoureux depuis la queue dehors dans le froid jusqu’au retour en métro (en mode zombies) à une heure bien avancée le dimanche.
La joie totale : quand à 6 h les copains copines avec qui j’étais en before nous on rejoint après la Wet for me … embrassades, joie, extase …

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Dans la file du vestiaire, un copain arrive vers moi avec un petit biscuit tout écrabouillé avec, planté au milieu, une bougie … eh oui, parce que c’était mon anniversaire ce soir-là ! So cute !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

C’est toujours anonymous DJ ici … mais la DJ à l’incroyable coupe afro était si belle !

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Aïe ! ouille ! euh …. à 20h20 c’était petit déjeuner avec mon chéri, thé et marmelade d’orange … notre rituel des dimanches, en fait …

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Euh, ce bien joli garçon tout mimi qui est venu nous embrasser au moins dix fois mon copain et moi, surpris que l’on soit toujours à danser au même endroit…

MACHA

« Warehouse parisienne »

vend. 12 avril / C12 • Ben Klock / ADD live (AnD & Dasha Rush) / Henning Baer (C12, Bruxelles)

Qui es-tu ?

Macha aka la fille qui ne sourit jamais et qui danse les yeux fermés mais approchez vous je ne mord pas !

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

En un mot vraiment cette soirée, enfin le c12 en mode warehouse parisienne (ouais vous êtes un bon level au dessus des p’tits belges pour ça)

Raconte nous ta vrille de la nuit

Le moment le plus magique : le final d A.D.D c était dingue. Je me suis même demandé comment Ben Klock allait gérer après ça…

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

J’tait heureuse qu’enfin à BXL le C12 s’ouvre au monde de la warehouse (moins de lumière, plus dark…)

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Je suis dans la file avec mon pote, là deux ptit frouz nous accostent, on discute et on commence à déconner sur le fait que Ben Klock pourrait chanter pendant son set et vous savez quoi… deux jours plus tard miss Nina K. le fait à Coachella. Un DESASTRE.
Mais ça nous a bien fait rire avec mon pote quand je lui ai envoyé le lien.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

J’étais embarqués dans un after secret près de la rue des Puttes à BXL, propre. Je me disais surtout que je devais bouger de là je commençais à 6 h le lendemain.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le look le plus dingue : hahaha un gars en peignoir slip et claquette qui troquait de la weed contre des massages. Belle initiative je trouve.

BAPTISTE

« Le Voyage Épique »

dim. 14 avril / • INSoMNia meets Watermelon • (Café Barge)

Qui es-tu ?

Baptiste / Baba ou Baptou selon les crew ! (Y en d’autres mais de une c’est un coup à finir schyzo de deux on s’en fout ) / ne porte pas (encore) de cape mais des colliers vaudous en ce moment !

L’image contient peut-être : intérieur

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Le Voyage Épique sur le devant de la Seine pour la Tribu appelée le D. (c’est un crew)

Raconte nous ta vrille de la nuit

MMhhhh tout commence à 22 h aux Optimistes (75010)… Puis ensuite teuf en appart dans le 19 ème ! Inattendue mais petit folie ! Sauf que la garde bleue de Jupiter (hyper sympa sur ce coup là) nous déloge, enfin elle demande de couper le son et là le plan B.arge se met en place ! Arrivée sur B.ase à 6 h 58, de ce moment précis à 15 h 22 ce ne fut que des moments de convivialités, de déhanchés, de concentré de beautés, Sacrée !

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

En vrai un pote me l’a appris le surlendemain. Il arrive après nous vers 7 h 30 sauf qu’il se fait recaler, mais miracle, pile à ce moment là, un mec tombe à l’eau ! Oui dans la Seine et les videurs courent l’aider bien évidemment ! Du coup mon pote en a profité pour se faufiler dans la file ticket ! Et tout fier il nous a rejoins. Très bien ouej.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Comment dire que pour une nouvelle fois Marwan Sabb nous a mis la barre très très haute surtout en quasi B2B avec Maher Daniel. Après le trio Triad c’était incroyable aussi on se faisait des renvois d’énergie entre danse et tracks ! Pow pow pow mais si vous vouliez vraiment savoir pourquoi vous étiez pas là les amis ?

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Ahahah réveil après un couché 17 h 20, on a refusé les afters… mais après la sieste de trois heures, une seule envie : relancer la machine ! Avec un son en tête Games – Infinity Ink. Sauf que le lundi te rappelle un peu trop vite à l’ordre, le Voyou ! Donc petite souplette OKLM pour bien atterrir et puis vers minuit tu te rendors.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Au Barge tous les gens sont magnifiques mais je crois qu’entre cette teufeuse de flammes vêtue avant tout, ou celle qui dansait avec une attelle au pied, ou encore le teufeur fou qui garde son sac sur lui et te dit “que c’est pour s’éviter de faire encore plus n’importe quoi”, et puis pour ne pas les citer les potes du D. dont certains découvraient le Café pour la première fois et promis ils ont contribué à l’illumination de cet endroit radieux.

C’est ma binôme parfaite qui est train de se poser une question métaphysique.
Comme quoi la teuf c’est hyper prenant au niveau cognitif ! heureusement on a trouvé une solution : boire un peu d’eau !

ENZO

« Énergie positive, liberté de danse »

dim. 14 avril / Gloria – All Day Long w/ Herrmann • X1000 • Androgynes  (Macadam, Nantes)

Qui es-tu ?

Enzo
Je porte une demi-cagoule des mondes marins ou une salopette.
Avant chaque soirée, un thé énergisant, une orange pressée et un fruit de la passion.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, texte et plein air

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Énergie positive, liberté de danse

Raconte nous ta vrille de la nuit

Comme à chaque fin, ils allument toutes les lumières, tu vois tout le monde danser, plein d’énergies, de vrais sourires, du bonheur et une musique choisie parfaitement.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Les cinquantenaires voir 60 qui vont à la Gloria et ils kiffent, c’est magnifique, ils se faufilent devant avec des paillettes pleins la tête et dansent sur de l’EBM.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Ce type de musique qui passe à la fin de chaque set des résidents

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Heureusement j’étais en vacances mais sinon je serais en cours. Du coup à 20 h 20, je jouais à Call Of en buvant du thé mais je galérais à viser, du coup je rageais parce que je perdais.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

C’est une fête costumée, on trouve beaucoup d’originalité. La c’était un mec habillé entièrement en cycliste, avec le casque de vélo, le maillot, etc.

Il y avait une pole danseuse pro, c’était impressionnant à voir ! Toutes les demi-heures elle venait costumée différemment.

CLARA

« Énervée »

dim. 14 avril / S. Society x Tunnel Vision (Le Sucre, Lyon)

Qui es-tu ?

Clara / Claralala / Jamais sans mon verre d’eau / J’écris pour le blog Pour Le Dire !

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Un mot : énervée

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 22 h quand, après deux folles heures à danser, on s’est mis avec ma pote Lorène à faire des acrobaties en tout genre sous le regard éberlué et non sans admiration des passants. Au Sucre, les gens se fringuent comme ils veulent, et surtout dansent comme ils veulent. Venez comme vous êtes, mais c’est déjà pris comme slogan je crois.

Le souvenir cocasse ou juste beau que tu vas en garder ?

Déjà le mot cocasse me fait marrer, je suis un public facile.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Tiens, j’ai justement activé shazam à un moment de la soirée. Je n’ai pas encore réécouté ce morceau, mais je peux vous le donner : Automated Lover de Schacke.

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je buvais une bière ambrée et mangeais des frites à la Fourmilière, avec des copains, ma coloc, et ma fameuse pote acrobate Lorène. Je pensais au fait que la semaine ne faisait que commencer et que ça partait déjà en verres entre potes un lundi soir. Mais bon, que voulez vous, combattre le blues c’est aussi combattre la morosité.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’avoue ne pas faire attention aux autres danseurs, car je ferme tout bêtement les yeux quand je danse. Technique de personne bourrée de niveau 4 alors que, je le rappelle, je ne bois que de l’eau. Un dry january 2019 qui a déclenché un amour inconditionnel des soirées où le perrier coule à flot. Sinon, quelqu’un avait une veste noire pailletée, elle m’a éraflée la peau mais elle était jolie donc ça va (la veste, pas la personne, je n’ai pas vu sa tête)

Une joie qui se répète, se répète, se répète..

ÔLIV

« Quand la musique sonne, quand la musique donne »

dim. 14 avril / S. Society x Tunnel Vision (Le Sucre, Lyon)

Qui es-tu ?

Moi c’est Ôliv, ou zitouna, toujours une broche fluo de Madonna époque « recherche Susan désespérément » épinglée au veston.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

« Quand la musique sonne, quand la musique donne »

Raconte nous ta vrille de la nuit

Presque instantanément après avoir commencé à danser, osmose avec la musique, mes pieds bougeaient tous seuls, le stress s’était envolé. Juste mon corps et les ondes…

Le souvenir cocasse ou juste beau que tu vas en garder ?

Un mec qui s’est retrouvé attaché à un banc sous le dôme en bois Carlsberg bière à cause de sa chainette qui s’était coincée. On a mis 15 minutes à le libérer.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le B2B Terence Fixmer / Ancient Methods et plus particulièrement Burning Heretic d’Apoptygma Berzerk. J’ai adoré les sons « cathédrale » un peu dark sur la techno

Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

Je célébrais l’amour avec mon mec, histoire de poursuivre l’osmose de la soirée

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’ai croisé un type, on aurait dit Darren Criss dans American Crime story sur Versace, très 80’s avec une visière rétro orange et une cape verte. Il était fun.

Quand tu peux pas deskotcher du dancefloor tellement la musique est ouf !

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Night Shoot

Quand Victor Maître s’immisce dans les orifices de la Glory Hole


Dégif

Dégif #97 : « Un clin d’œil au petit garçon innocent que j’étais avant de découvrir le monde de la nuit »


Dégif

Dégif #108 : « Le lendemain, je voulais brûler le patriarcat. J’ai dû annuler j’avais encore trop mal aux pieds »


Night Shoot

Otto Zinsou imprime le queer de nos baisers brûlants, poitrines gonflées et coeurs dévorants