La fête, c’est le show qui must go on. Mais pas à n’importe quel prix. On continue d’avancer, d’y naviguer, tant qu’on a les yeux bien ouverts, et le coeur encore frais. La fête pour qu’elle soit belle, elle doit être vraie, authentique, et sincère. Sans atours, sans prétentions, sans mauvais paroles qui blessent, sans mauvais gestes qui détournent. La fête, sans mauvaise leçon, c’est aussi se regarder dans le blanc des yeux, et se dire qu’on s’aime, hein, non ? On va dédier ce numéro à ceux et toutes celles qui partent trop tôt, et qu’on a connus dans la fête. Parce que ça ramène brutalement à la réalité, et ça donne envie de se dire des mots doux, encore plus fort qu’hier, encore plus tendres que l’autre soir.

Pour ce dégif nos reporters d’un soir ont ENCORE tout donné :

    • Au Rex, un mec a voulu venir mixer avec Sina OKLM quoi
    • Charlotte attendait la Subtyl de mercredi avec impatience
    • Jérôme regrettait de ne pas voir Larissa Iceglass jouer de la guitare couchée sur le dos au festival Transfer à Lyon comme elle le dit plus tard à Zurich
    • Au même endroit, Kevan perdait son portefeuille, puis le retrouvait
    • Au Zorba, à Paris, Pagna a bien aimé la première artiste, ce twist à la Katerine et sa prod 8bit
    •  À la Fuego, Adrien a pu échanger avec l’un de ses idoles : Danny L Harle
    • Depuis la Kinder, Mayr nour confiait avoir assisté à des altercations entre drags…
    • Charlie a galéré à mettre son costume, du coup vestiaire !
    • Azura est partie en vrille au moment même où elle s’est mise en drag
    • Du côté du all night long d’AZF à La Machine, Elisa s’est brûlé au poppers
    • À Marseille, Romain a flashé sur Nur Jaber, qu’il ne connaissant pas
    • Léa a embêté un mec embêtant à la soirée Hors-Sol
    • Anna a adoré l’accueil chaleureux et l’ambiance famille de la Firme à Papa au Chinois
    • Pour les 4 ans de Fée Croquer, Arthur trouvait le bon mot : « terrifiant »
    • Harry a croisé le frère d’un ancien pote à lui et a trouvé la nuit remplie de couleurs
    • Anasse, lui, a passé la soirée à sauter dans tous les sens
    • Direction Bordeaux, pour la Demain Kollectiv, où Coline a rencontré Samy
    • Au même moment, on prenait Anne-Sophie pour une pin’up des années 50
    • À Concrete, Pierre a sorti la salopette fluo des grandes occasions
    • Romain, devant Jeff Mills, a arrosé les gens avec des l’eau, parce qu’il était auch
    • À la E-Klozin, Roxanne a joué avec le canon à fausse neige
    • Krisha, elle, a rencontré des personnes géniales à cette soirée, et c’est assez important pour le souligner !

    SINA

    « Cosmique »

    mer. 6 mars / Subtyl x Rex Club : Boston 168 (Rex Club)

    Qui es-tu ?

    Sina – le dj qui demande des clopes au public

    L’image contient peut-être : texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Cosmique.

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Le live de Boston 168 commençait à 2 h, et honnêtement le club était bien déjà plein à ce moment là. On venait tout juste de recevoir la teille de rhum prévu pour les artistes donc on s’est envoyé 2-3 shots avant de remonter pour qu’ils commencent.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Un mec a pas arrêté de mettre son portable au dessus des platines, un truc genre Nokia à 50 balles. Au bout d’un moment j’ai compris qu’il voulait que je lise l’écran… et y avait juste écris “Transit”. Je laisse béton et retrouve le mec à la fin quand il vient m’expliquer son geste : il voulait me demander de venir dans la cabine et mettre un son. Oklm.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Z.A.N a profité de cette occaz pour tester des morceaux à lui. C’était bien chaud et y en a un qui sort sur la compilation Megadestock de Subtyl. Quant à Boston 168, c’était vraiment au dessus de mes attentes. Je savais qu’ils étaient bon mais ils arrivent surtout à raconter une histoire de ouf et connaissent leurs machines sur le bout des doigts.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Tous les jeudis soir je vais au sport avec mes darons, donc j’étais au hammam avec une petite gueule de bois.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    J’avais demandé à l’ingé light d’éteindre un maximum la lumière pendant mon set, j’ai pas forcement vu de visage en particulier. Mais y avait globalement un mood de ouf dans la salle – et je pense que c’était du aux vacances. Tu sentais qu’on était mercredi soir, que tout le monde était en roue libre et que ça ne posait aucun soucis.

    Quand le keumé m’a demandé de venir mixer avec moi

    CHARLOTTE

    « TRÈS attendue »

    mer. 6 mars / Subtyl x Rex Club : Boston 168 (Rex Club)

    Qui es-tu ?

    Charlotte / Chien Colère (c’est mon nom de DJ ahah)

    L’image contient peut-être : texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    TRÈS attendue après l’échec pour rentrer à la dernière Possession à cause des millions de personnes dans la queue…

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    2 h : quand les mecs de Boston 168 ont commencé à jouer j’ai jamais été aussi heureuse, on a croisé des potes par hasard et tout le monde était bourré et heureux. En plus c’était un live et leurs sons sont incroyables alors que demander de plus ??

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Plutôt un truc gênant qui s’est transformé en un truc cool : je suis allée à la soirée avec des gens que je connaissais à peine donc le before était un peu gênant mais une fois qu’on s’est ambiancés c’est devenu beaucoup plus cool et on est bien plus proches maintenant (merci la techno et l’alcool)

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Therapy 909 de Boston 168 je pense que c’est la track qui m’a le plus marquée parce que c’est une de mes préférées et je l’écoute toujours super fort dans mon appart alors l’entendre au Rex c’était teeeeellement cool

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais rentrée chez mes parents et j’essayais tant bien que mal de regarder le film nul qu’ils avaient choisi alors que j’avais une gueule de bois légendaire et que tout ce que je voulais c’était dormir !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Une de nos potes qu’on a croisées a fait de la danse quand elle était plus jeune et elle dansait tellement bien je trouvais ça ultra cool ! Du coup ça m’a rappelé qu’il était temps d’innover et que je pouvais pas rester avec mes trois mouvements indéfiniment, c’est donc un de mes objectifs pour les prochaines soirées, danser de manière vraiment stylée !

    Ce gif représente très bien notre before ahah

    JÉRÔME

    « Guestlists »

    du 7 au 10 mars / Festival Transfer #3 (Le Transbordeur, Lyon)

    Qui es-tu ?

    G.G / Convulsions Sonores

    L’image contient peut-être : texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Guestlists

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    4 h : la fermeture de la soirée « dark eighties » au Sonic ou 6 h : la fermeture du Bootlegger en after de l’after ?

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Juste venu écouter les deux groupes cold-wave de 23 h à minuit, donc rien de spécialement amusant !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Lebanon Hanover – Gallowdance toujours sublime et mélancolique à défaut d’avoir eu droit à mon titre préféré Totally Töt, interprété de manière magistrale en final le lendemain à Zürich avec Larissa Iceglass terminant à jouer de la guitare couchée sur le dos devant son ampli et William Maybelline hurlant le refrain plutôt que de le scander comme sur la version studio.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Je recevais une invitation via le disquaire Neutral Zone pour le samedi soir après avoir été mis sur la guestlist du vendredi par William, de Lebanon Hanover, dont j’avais organisé le premier concert de son side project solo Qual à Lyon en 2015.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Le fils d’un couple d’amis qui l’ont amené pour son premier concert, à 10 ans, fan de She Past Away, trop mignon avec son t-shirt du groupe trop grand pour lui et ses grands yeux, de pouvoir avoir une dédicace du duo turc.


    KEVAN

    « ExceptionnelleS »

    du 7 au 10 mars / Festival Transfer #3 (Le Transbordeur, Lyon)

    Qui es-tu ?

    Kevan aka. Kev Paillettes – Des paillettes biodégradables plein les yeux !

    L’image contient peut-être : texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    ExceptionnelleS

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    C’est arrivé deux fois, pendant le live de Lebanon Hanover le vendredi et celui de She Past Away le samedi ! C’était les deux groupes que je voulais voir à tout prix et pas manqué, les deux m’ont fait frissonner et remuer le popotin. Surtout cette intro de l’espace de Lebanon !!

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Quand on m’a gentiment ramené mon portefeuille que j’ai laissé traîner par terre, merci aux deux détectives en herbe de m’avoir reconnu sur les photos de mes cartes ahah !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Pour ne pas citer les deux groupes précédents, je dirais la découverte de Beak dans la grande salle, je me souviens d’un son qu’ils ont joué vers la fin de leur live, un moment d’apesanteur psychédélique…

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    A bouger mon cul du canap’ pour traverser la ville et venir profiter des concerts ahah

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Le chanteur de Temples qui avait un look Glam Rock beaucoup trop sexy !

    Le moment ou j’me suis maquillé en dix minutes chrono pour le live de She Past Away.

    PAGNA

    « Schlag« 

    vend. 8 mars / Jantes * Ellah A.Thaun (duo/unplugged) * Héliogabalique* Baby O’ (Le Zorba)

    Qui es-tu ?

    Pagna / Boloss / Flash Dance Haircut

    L’image contient peut-être : 3 personnes

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Schlag

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    22 h 22 : la première artiste, ce twist à la Katerine et sa prod 8bit. J’avais l’impression de manger des marshmallow en babygros devant « Le Bus Magique »

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Drops de FKJ feat Tom Bailey au bar

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    La première artiste, la boulangère elle est super, parce qu’on en parle pas assez

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais en PLS dans mon lit après une folle journée aux Puces de Clignancourt. Je cherchais un sens à ma vie et on m’a dit que tout était dans la teub de G.G !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    J’ai partagé le chiotte (turque) pour homme avec une inconnue parce que le verrou était cassé. Les mains sales, on a trinqué !

    Ma façon habituelle pour commander un verre au bar…

     

    ADRIEN

    « HUGE »

    vend. 8 mars / La Fuego + Harlecore (Gambetta Club)

    Qui es-tu ?

    Adrien a.k.a Franco / grosse ressemblance avec James Franco selon ma mère

    L’image contient peut-être : feu et texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    HUGE

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    C’était vers 1 h 45 du matin : tomber sur Danny L Harle qui est la personnalité musicale que j’ai le plus adulé ces derniers mois. Je n’aurai jamais pensé lui parler de ma vie… Déjà j’étais super content parce que je vais le voir au Primavera festival à Barcelone, et là il est en train de scotcher sa banderole sur un mur, alors que pourtant c’est une popstar quoi. On a discuté et pris des photos, il s’est avéré que c’est la personne la plus gentille du monde. Un des meilleurs moments de 2019 qui aura du mal à être détrôné, même par un très gros macaron à la framboise.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Le lieu (mais ça marchait bien finalement)

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Remix épileptique par HUGE Danny de « Call me maybe » qui est ma chanson préférée parce qu’on peut mimer le téléphone avec les doigts pendant le refrain, mais tous le set était aussi de l’espace.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Je regardais The Office, l’épisode ou Pam accouche, en pensant à rien en particulier, ce qui est souvent le cas.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Mes cop.a.in.e.s qui sont les plus beaux en toute circonstances. Malheureusement il y a des choses qu’on ne peut pas expliquer en quelques mots.

    Ce qui se passait dans ma tête quand j’ai demandé à Danny de prendre une photo avec moi

    MAYR

    « Oh Woaw »

    vend. 8 mars / Kindergarten #10 (Petit Bain)

    Qui es-tu ?

    Paul (mais faut m’appeler Mayr, ou maman pour les intimes) ; signe particulier : j’ai l’air coincée mais je suis vraiment gentille !

    Aucune description de photo disponible.

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    « Oh Woaw » vraiment, tout était là pour que ce soit parfait !

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Quand un collègue de Lyon (Le Châtelain, du Consœurtium) a eu son moment solo sur scène j’étais en train de kiffer ma vie pour lui en hurlant avec les copines :’D

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    C’était pas forcément drôle ni forcément cocasse mais y’a eu des altercations entre drag et c’est assez impressionnant quand ça arrive !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Le set de Farfouline bien évidemment, pour clore cette soirée avec un son qui déchire tout

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais rentré à Lyon, triste d’avoir quitté les copines à Paris mais heureux d’avoir fini cette semaine et d’enfin pouvoir dormir.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Maxanax (@maxanaxofficial sur insta) : cette personne a certainement eu plus de fun que tout le bateau réuni à cette soirée et je pense que ça doit être félicité ! Avec sa tapette à Twink et ses cuissardes roses à talon aiguille, son body tagé « HOT » et sa chevelure blonde !

    Étoile de Merde

    CHARLIE

    « A FOND LES BALLONS !!! »

    vend. 8 mars / Kindergarten #10 (Petit Bain)

    Qui es-tu ?

    Out of Drag je suis Charlie, on me reconnaît aux cernes proéminentes, Charlibido en drag, souvent entrain de lutter contre mon costume inachevé.

    Aucune description de photo disponible.

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    A FOND LES BALLONS !!!

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Vers 3h30 Quand une certaine V. à éteint sa clope dans mes cheveux pour des raisons obscures. Mon mec l’a ensuite houspillée violemment mais on désapprouve ce comportement, on ne répond pas à la violence par la violence, alcool ou pas alcool !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Sortir du Heetch, galérer à mettre mon costume, le perdre quatre minutes après, se résigner, lui payer une place au vestiaire et passer la soirée en manteau.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Alors je ne sors pas vraiment pour la musique, et je suis parti quand il commençait mais tout le monde s’accorde à dire que le set de Peridurale a tout cassé.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Pour me remettre de la soirée ET de ma journée de taf, je mangeais des penne all’arrabbiata en en apprenant toujours plus sur la routine skincare d’Hélène Mon Blog de Fille.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Babouchka Babouche qui était res-plan-di-ssante, pour le look ; et pour la « danse », Klaus Wiekind accompagné de Messalina Mescalina et Angora Von Lear qui nous en ont mis plein les mirettes sur scène pendant trois heures.

    Quand quelques minutes avant le drame j’avais comme un mauvais pressentiment

    AZURA

    « Scandale »

    vend. 8 mars / Kindergarten #10 (Petit Bain)

    Qui es-tu ?

    Je m’appelle Azura enchanté ! Drag queens parisiennes, si t’appelles cela un signe particulier alors effectivement chui drag ahah

    Aucune description de photo disponible.

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    SCANDALE

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Ma chérie, À partir du moment où j’étais en drag j’étais déjà parti en vrille ahah la soirée a juste rajouté un peu de folie on va dire !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    J’ai pas forcément trouvé quelque chose qui m’a fait marrer sauf un mec qui est venu me voir et qui m’a dit qu’il voulait me… voilà quoi tu m’as compris… en drag ; puis après il m’a montré son engin c’était sympathique !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Je dirais… celui de Farfouline aka Péridurale !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Le lendemain j’étais dépourvu / décalqué / morte, tout ce que tu veux…

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Personne ne m’a marqué sauf moi !

    Moi durant toute la soirée

    ELISA

    « Sex and love by Azf »

    vend. 8 mars / AZF all night long (La Machine du Moulin Rouge)

    Qui es-tu ?

    Elisa

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Sex and love by Azf

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    19 h.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Brûlures de poppers

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    PGP, Booba

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    À la Station-Gare des mines pour la soirée Coup d’un soir !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Theo Dby car sa fougue est contagieuse

    ROMAIN

    « Génial clairement« 

    vend. 8 mars / Club Cabaret x Bliss – Б: NUR JABER, BRTZ, Motion Process (Cabaret Aléatoire, Marseille)

    Qui es-tu ?

    Du coup Romain, mais on m’appelle Pakki, j’ai toujours plein de tresses et des t-shirts du Patapouf Gang !

    L’image contient peut-être : texte et eau

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    C’était génial clairement !

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    À 2 h, pour le début du set de Nur Jaber on connaissait pas vraiment avec ma pote on a été vachement surpris (dans le bon sens)

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    La fille qui était sur des échasses, je m’y attendais vraiment pas à ça !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Nur Jaber. C’était vraiment kiffant tout le long de son set !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’ai été au Hardkaze Festival à Toulon je pensais surtout à taper du pied

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Les trois mecs avec qui on s’est retrouvés à marcher pour aller au Cabaret ils étaient vraiment fabuleux dans leur connerie !

    On étais tous comme ça pendant Nur Jaber je pense

    LÉA

    « Pailletée à souhait <3 »

    sam. 9 mars / HORS-SOL — Remue Ménage de Collectifs #2 (La Marbrerie)

    Qui es-tu ?

    Léa ou bien Lalou pour les plus intimes. Ma philosophie en soirée ? Il n’y a pas de plaisir sans gêne !

    L’image contient peut-être : 3 personnes, texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Pailletée à souhait <3

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Franchement ça doit être au moment du peaktime décrit plus bas – ça annonçait le début d’une perche sous le signe de l’amour, comme je les aime. (toujours avec modération bien sûr). C’était ma première fois à la Marbrerie et également à une soirée Hors-sol, le lieu était top et la soirée encore plus. J’y reviendrais !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Bon pas très drôle mais plutôt cocasse : peut-être l’instant où j’apprends que j’ai oublié mon porte feuille à la Marbrerie tandis que je faisais la queue pour l’ouverture du Café Barge !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Ce moment où un remix de Meet her at the love parade est passé. Dire que j’avais presque oublié ce son ! C’était LE peaktime de la soirée, vraiment bonne ambiance.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    A 20h20 je captais un mec pour lui rendre le pass navigo qu’il avait oublié à la soirée. Sans doute ma BA du jour.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Comme mes amis m’ont quittée assez tôt dans la soirée, je suis restée avec une bande de potes trop cool rencontrés à la Hors-Sol, on s’est quitté tard dans la journée. Ils ont été le soleil de ma nuit ☼

    Ça c’est moi qui embête un mec embêtant.

    ANNA

    « LA FAMILLE : là-bas t’es chez toi »

    sam. 9 mars / La Firme PAPA #14 (Le Chinois)

    Qui es-tu ?

    Anna ; en signe particulier ? Je ne m’arrête jamais, la vie c’est fait pour danser

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    LA FAMILLE : là-bas t’es chez toi

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Dès le début ! Tout est profondément cool là bas : on t’accueille avec un big « bienvenue !! » chantant comme il faut, le serveur qui te fait des blagues, le staff bienveillant, la meuf du collectif croisée aux toilettes qui demande à tout le monde si on s’amuse bien, des gens hyper différents qui se mélangent avec amour, de la joie sur toutes les bouches et un son, ma parole, un son… !!!

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Quand j’ai réalisé qu’il y avait deux filles autour de moi depuis le début de soirée mais que j’avais pas compris qu’à un moment on était devenues potes

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    LOUIS FINE, pour sa bonne grosse house qui tâche et ses kicks puissants et parce qu’il réagit à son public et kiffe autant que lui ! C’était un set interactif !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Je me disais « mais bordel, pourquoi Montreuil c’est si loin ?! »

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Ma meilleure pote sans hésiter, avec son body à paillettes, ses cheveux de Queen, sa détermination à teuffer toute la nuit et nos danses du soleil !

    ARTHUR

    « TERRIFIANT »

    sam. 9 mars / Fée Croquer : 4 ans, 4 scènes 

    Qui es-tu ?

    Alors moi c’est Arthur et mes potes m’appellent stifler ! Sinon signe particulier : une petite attelle au bras droit pour la Fée on adore… !

    L’image contient peut-être : texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Un seul mot : TERRIFIANT

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Alors ça a commencé des l’entrée, tout mon groupe se perd donc vers 00 h 30 tout est parti en vrille.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    J’étais dans une phase de ouf, j’ai pris mon corps pour l’apprenti chimiste (les vrais comprendront), je parlais à une fille et salle phase je lui est laissé mon téléphone et je suis parti visiter le dôme… une heure plus tard je la retrouve, en train de prendre des vidéos avec mon téléphone, p’tit câlin de remerciement !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Sans mentir toute la Fée ma marqué, le son était vraiment orgasmique, le closing un peu particulier mais du lourd en global…

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    On était en after et toute la team commençait à tomber comme des mouches c’était terrible !

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Mon pote qui essayait de nous trouver et qui nous envoyait des messages sur messenger mais incompréhensibles… même avec un décodeur dernière génération ; et quand on s’est retrouvés à  une heure de la fin avec tous les deux des yeux gros comme le monde, on s’est fait un gros câlin direct !

    Mon état quand je me suis rendu compte que j’avais tapé une salle phase en donnant mon téléphone à une fille encore inconnue…

    HARRY

    «  Impressionnante »

    sam. 9 mars / Fée Croquer : 4 ans, 4 scènes 

    Qui es-tu ?

    Harry / RiriJones, tache blonde sur le crâne

    L’image contient peut-être : texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Impressionnante malgré ses défauts, une très bonne soirée remplie de couleur

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Vers 8 h lorsque Trym est passé, c’était un immense plaisir de danser au côté des autres qui se déchaînaient tout autant que moi !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    J’avais cru voir un ancien pote à moi mais il s’agissait en fait de son frère dont je ne connaissais même pas l’existence. C’était une très belle rencontre !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    C’est dur de répondre à cette question mais je dirais que le set de Nz42 a quand même tout déchiré. Une parfaite manipulation de son matos

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais gentiment posé dans mon lit en train de regarder une série un peu dérangé par les oreilles qui sifflaient…

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    J’ai croisé la réincarnation de Keith Flint de The Prodigy décédé cette semaine. Il avait le même look et était tout aussi fou !

    ANASSE

    « Courchevel »

    sam. 9 mars / Fée Croquer : 4 ans, 4 scènes 

    Qui es-tu ?

    Anasse – Ananas/Nanasse – à définir

    L’image contient peut-être : texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Courchevel

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    J’ai passé quasiment toute la soirée à sauter dans tous les sens… Je connaissais vraiment beaucoup de monde dans la soirée du coup j’étais toujours en mouvement dans la foule : putain de bonnes vibes, que des smile back. Je restais danser avec des inconnus pendant cinq minutes alors que j’ai 30 potes qui se demandaient qu’est-ce que j’étais encore train de foutre.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Alors j’ai un pote de ma promo : je ne le croise jamais en cours, mais je le croise toujours en fin de warehouse ; c’était vrai pour la BNK, c’est toujours vrai pour la Fée. Complètement arraché à 7 h du mat’ on parlait à peine français, mais on s’est compris ahah.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Pavo & Zany – Orgasmo. Jouissif.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Je regardais la télé en me disant que ça allait être dur lundi, en fait rien du tout.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Elodie (dédicasse) c’est mon meilleur featuring sur la piste <3

    COLINE

    « Molékuuuuuuuul – Là d’accord ! »

    sam. 9 mars / Demain Kollectiv #17 – 𝕮𝖞𝖇𝖊𝖗𝖆𝖛𝖊 (Bordeaux)

    Qui es-tu ?

    Coline / Coco / Rousse et déguisée cette fois-ci avec une lentille blanche

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Molékuuuuuuuul – Là d’accord !

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    2 h du matin : heure de la « débauche » dans les deux sens du termes, soit celle à laquelle j’ai quitté mon poste de bénévole au bar, pour rejoindre véritablement la soirée qui battait son plein.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Un mec qui avait l’air un peu à côté de ses pompes. Il courbait le dos et se baissait comme s’il caressait un animal, sauf qu’il n’y avait rien ni personne à caresser.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    L’artiste qui a joué Prodigy – Smack my bitch up. J’ai trouvé que c’était un bel hommage suite aux événements récents !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Je pense m’être couchée vers 20 h ou 21 h. À 20 h 20 j’étais donc probablement dans mon lit, dans un un état léthargique en pensant à la bonne soirée passée et la dure semaine à venir.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Samy, un mec super sympa vivant à Londres depuis trois ans. Il avait de longs ongles gris argentés, un épais tour de cou noir avec un gros anneau au milieu. Il m’a avoué qu’il adorait les soirées Demain Kollectiv où il se sentait libre de s’habiller comme il voulait et d’être qui il voulait (chose qui est rarement le cas en France). Je lui souhaite d’ailleurs un bon voyage à Berlin début avril !

    Bérangère, une amie, m’avait maquillée pour l’occasion, et « Coucou » le Goéland empaillé

    ANNE-SOPHIE

    « Intimiste et bienveillant »

    sam. 9 mars / Demain Kollectiv #17 – 𝕮𝖞𝖇𝖊𝖗𝖆𝖛𝖊 (Bordeaux)

    Qui es-tu ?

    Anne-Sophie. Surnom : Alvina. Signe particulier : danse non stop derrière le Dj booth et/ ou devant jusqu’à épuisement.

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Demain Kollectiv c’est : la famille (intimiste et bienveillant)

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Début de soirée, 1 h, un de mes anciens élèves (terminale en cours de philo) est venu avec sa sœur ! Se retrouver et danser ensemble : surréaliste et jouissif !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Une fille m’a indiqué que je ressemblais à une pin’up des années 50 (wtf?)

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Crystal Geometry : pure influence indus, univers dont je viens. Il produit tous ses sons, chante en live, un homme orchestre brillantissime !! De quoi venir twister l’univers techno et lui remémorer ses premières influences !

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais avec mon amoureux endormie sur un grand canapé.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Lilith, déesse incontestée et reine de la DK : même « femme fatale PL » le dit.

    Les bonnes claques et le « bounce » de RE-P, gros gros set !

    PIERRE

    « Lévitation »

    sam. 9 mars / Concrete: Paul Ritch, Alien Rain Live, Giorgio Gigli, Ed Isar (CONCRETE)

    Qui es-tu ?

    Pierre. Surnom : Trick. Signe particulier : Le smile jusqu’aux oreilles

    L’image contient peut-être : bandes

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    « Lévitation »

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Vers 2 h : le dancefloor commence à se blinder, les tracks commencent à grimper en intensité ! J’avais une salopette jaune fluo dans mon sac à dos, que je ne sors que pour les grandes occasions, je sens que c’est le moment de briller ! Mon nouveau moi est sorti, ce soir c’est mon soir.

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Je croise une jeune fille en sortant des toilettes, qui s’adresse à moi avec un « Monsieur ». J’ai que 30 ans, bordel !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Ed Isar sur le Woodfloor : grosse énergie et un petit monde connecté à chacun de ses beats.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    Sur mon canapé, pas bien productif : oscillant entre fatigue intense et quelques flash-backs réconfortants de la veille.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Un p’tit mec très sympa qui dansait à côté de moi. En un regard on a commencé à se partager nos histoires perso. Je me souviendrais toujours de ses pires histoires de sorties de boites, dont une qui a fini en cellule !

    En référence à ma super salopette !

    ROMAIN

    « Exquis »

    sam. 9 mars / Tsugi Superclub : Jeff Mills (Trabendo)

    Qui es-tu ?

    Romain, Magicpew, Pavanage

    L’image contient peut-être : bandes

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Exquis.

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    4 h du mat quand j’étais Auch, je commençais à arroser du monde avec de l’eau…

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Cocasse, quand j’ai pris une pinte de Cuba Libre et que je me suis aperçu que c’était beaucoup trop donc j’ai pris que du champagne après !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Un track joué par Jeff Mills (je vous laisse shazam la vidéo ci-dessous)

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais fonsdé sur le canap de mon pote Solal dans le 20ème

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Une blonde très gentille avec qui j’aurais pu finir la soirée, et Mohamed très cool !

    Jeff mills qui se fait ovationner par tous les reals de la soirée

    ROXANNE

    « LOURD« 

    sam. 9 mars / E-KLOZiN’ : Hiver Bouillant ! (secret place)

    Qui es-tu ?

    Roxanne, mais surtout pas « Rox » ça me fait feuler. Paillettophile confirmée.

    L’image contient peut-être : texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    LOURD ! Le crew E-klozin’ ne fait que quelques soirées par an en plus du rendez-vous annuel de la Fête de la musique. Trop d’impatience à chaque fois, toujours des événements hyper humains, avec un beau public, dans des endroits chouettes. Gros coup de foudre dès la première fois et je ne les ai jamais quittés depuis.

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    L’ambiance a commencé à bien se réchauffer en fin d’aprem. Retrouver un moment festif en pleine journée si tôt dans l’année, joie bonheur ! Ça faisait vraiment plaisir, des good vibes de partout, du vin chaud, les gens qui avaient joué le jeu sur le thème « sport d’hiver ». Les tenues de ski se dandinaient, les bonnets à pompons s’agitaient et tout plein de paillettes !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Bouli l’ourson des neiges. Et puis, le canon à fausse neige… Quand on s’est tous jetés dessous comme des enfants, qu’on s’est aperçu que le produit sentait mauvais et qu’on en avait partout du coup.

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Je n’ai pas pu profiter pleinement de tous les artistes, j’ai travaillé au bar une bonne partie de la soirée. Tristesse… Je ne voudrais pas faire de jaloux non plus mais je dirais que Nico Smy et Alex•Xela ont clairement fait fondre la glace sur la stage extérieure, l’hiver devenait bouillant.

    Le lendemain à 20 h 20, c’était quoi les bails ?

    J’étais en pyjou/peignoir en train de manger des carbo tout en comptant mes points de vie restants. La soirée s’était terminée à 1 h mais la sheitanerie a pris la relève ensuite, forcément…

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Ma soeur qui était si belle avec sa guirlande lumineuse en train de vivre et vibrer le son. Et puis même si c’est tout bête. Ce charmant jeune homme qui en fin de soirée alors que j’étais derrière le bar, m’a juste si gentiment dit que mon sourire et mon accueil lui faisait vraiment plaisir, il avait l’air si content. Un compliment juste comme ça, gratuit, ça m’a touchée (si tu te reconnais grand mignon, coeur avec les mains). Le staff dans une soirée ça joue aussi, faut pas l’oublier !

    Quand la soirée s’est terminée et que je me suis demandée quelle bêtise j’allais encore faire… Ça tombait bien, j’étais bien accompagnée.

    KRISHA

    « Du bon son dans une ambiance chaleureuse et amicale« 

    sam. 9 mars / E-KLOZiN’ : Hiver Bouillant ! (secret place)

    Qui es-tu ?

    Krisha Bulham, j’ai 55 ans donc cela me distingue déjà bien des autres teufeurs/teufeuses ! En plus il y avait un dress code contest theme « sport d’hiver » et j’étais une des trois gagnantes !

    L’image contient peut-être : texte

    Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

    Du bon son dans une ambiance chaleureuse et amicale. Les organisateurs ont fait un maximum avec le minimum pour que tout le monde puisse s’amuser.

    Raconte nous ta vrille de la nuit

    Je suis partie bien avant la fin (vers 21 h00 car le lendemain mon mari et moi allions faire une randonnée) et je n’ai donc pas vécu que ca partait en vrille. Mais l’amour et l’amitié il y en avait toute la journée. Ça commençait relativement tôt, vers 14 h !

    Si tu pouvais en garder un seul souvenir ?

    Il y avait donc ce fameux dress code contest mode ski et la plupart des personnes ont fait honneur à vouloir se déguiser. Il y avait trois gagnantes. L’idée n’était pas très originale mais c’était sympa quand même !

    Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

    Il y avait un jeune DJ qui vient de commencer de jouer. Et j’aimais bien ses tracks, en plus il dansait aussi lui-même. Souvent les dj’s sont assez statiques. Je ne me souviens pas son nom de DJ mais son prénom est Alexis.

    La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

    Un des amis de Alexis avait une une façon de danser qui assez dynamique et rythmique. J’aimerais rajouter que j’ai vraiment rencontré des personnes géniales et elles étaient toutes là pour passer un bon moment et pour faire en sorte que la soirée soit une vraie réussite !