Les Nuits Sauvages

ACAB II w/ Front de Crypte (France) : « L’espérance pour après tout ça, c’est tout simplement que ce gouvernement de nul.le.s dégage. et puis ACAB aussi «  – Heeboo
© Victor Maître

ACAB II w/ Front de Crypte (France) : « L’espérance pour après tout ça, c’est tout simplement que ce gouvernement de nul.le.s dégage. et puis ACAB aussi « 

ACAB II : All Coronas Are Bastards - Avril 4, 2020

© Victor Maître

En confinement avec nous, nos djs préférés. Très énervés par le climat sanitaire et politique actuel, iels ont mis au monde, en peu de temps, des bébés musicaux ni contaminés ni condamnés. Au programme de ce samedi ensoleillé – surtout dans ton coeur puisque t’es à l’intérieur – une mixtape inédite de Front de Crypte, aka, la poupée DJ la plus flippante du tout Paris et programmateur des soirées Chosen Family. Le programme de tes 53 prochaines minutes ? Une ambiance à la fois wave et bitchy, obscure et confinée, loufoque et technoïde. De quoi trouver la force de t’imaginer flâner au soleil sans pour autant ouvrir la porte de ton clapier. C’est cadeau !

« Je suis parti en voiture lundi 16 mars de Paris, sentant que le confinement ne se passerait pas bien en restant. Je sais que des articles assassinent les types comme moi qui ont fui la capitale, mais honnêtement dans mon cas, c’est mieux pour tout le monde ; je croise personne, je reste uniquement dans la maison et le jardin autour, qui est assez grand pour pas se sentir enfermé. Donc ici ça va, je n’ai pas trop le droit de me plaindre !

Front de Crypte c’est un projet qui a déjà quelques années, mais je n’ai jamais trop poussé le côté réseaux sociaux, mais je viens enfin de lancer mon soundcloud Front de Crypte ! Pourtant je mixe régulièrement, il était temps que je m’en occupe.

J’ai eu de la chance, je me suis confiné avec mon amie Lucie et son mec Marc qui est ingé son : le gars s’est direct installé un petit studio en extérieur qui donne sur le jardin, du coup c’est hyper confort pour mixer, j’ai pas de CDJ mais je me débrouille comme je peux avec Traktor. J’y suis vraiment moins à l’aise j’avoue, j’espère que ça se sentira pas trop à l’écoute !

C’est un set un peu exploratoire, pas du tout pensé pour du clubbing, mais plutôt dans une recherche de textures étranges, des compositions un peu foncedés, assez indus, mélangées à des clins d’ oeil à l’actualité, surtout le Covid et la mort de Genesis Breyer P-Orridge qui me touche beaucoup. C’était un des êtres les plus inspirants qui pouvait exister, j’espérais pouvoir le.a rencontrer un jour..

Par rapport à la gestion de cette crise, pas besoin de me demander mon avis : on parle déjà de plus en plus d’un scandale d’état par rapport au manque de moyens et de masques dans les hôpitaux et aussi de l’irresponsabilité d’avoir ignoré le principe (constitutionnel) de précaution, car pas rentable j’imagine… aux dépends des français.es et de toutes ces personnes « sur le front » aujourd’hui. Courage à elleux. Donc pour moi, l’espérance pour après tout ça, c’est tout simplement que ce gouvernement de nul.le.s dégage. et puis ACAB aussi. »

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

ACAB II : All Coronas Are Bastards

ACAB II w/ Oldyungmayn (Dubaï) : « Le monde va changer, c’est sûr, que cette pandémie dure ou non »


Ciment loiseau , Ilias Joshua, Psst Mademoiselle

ACAB II : All Coronas Are Bastards

ACAB II w/ Azo (Belgique) : « L’impression d’être devenue un bedroom DJ »


ACAB II : All Coronas Are Bastards

ACAB II w/ Marsch (Allemagne) : « Le problème, c’est que tant que nous ne sommes pas touchés, nous n’agissons pas, et pourtant la crise, qu’elle soit sociale, sanitaire ou économique est sous-jacente depuis longtemps »


ACAB II : All Coronas Are Bastards

ACAB II w/ JOVENDELAPERLA (Allemagne) : « J’ai appris que la maladie était la seule à pouvoir reformuler la réalité, à nous faire prendre conscience de l’importance du présent, et non du futur »