Les 5 teufs à ne (surtout) pas rater en octobre – Voilà, l’été a décroché. Certains sont déprimés. Mais d’autres se sont réveillés. Parce qu’enfin, on va pouvoir arrêter de faire semblant de s’amuser. De suer en silence. Et de feindre la bienséance quand vient la pluie. “Oh non, pas encore elle”. Mais quel doux bonheur. La pluie. Le froid, et les clubs chauds qui nous sortent de la torpeur. Du quotidien tout chaud et tout penaud. L’hiver. Et ressortir ses chauds chapeaux. Ses plus confortables manteaux. Sa plus coole doudoune Balenciaga. Se cacher des autres. C’est gens heureux de si peu. Beuh. Mettre ses grosses godasses et écraser des pieds à gogo. Du froid, redevenir gaga. GLAGLA. Monter sur les murs, virer les pulls et jouer au gogo ! Faire briller son piercing au téton. Et hurler de plaisir.

Tu l’as compris, en octobre, c’est no filter. Dans le club, tu meurs. Et “YOLO !” comme disaient les jeunes en 2009. N’oublie pas, il faut “plonger les enfants, dans des cuvettes de sang”. Merci Rebeka pour le tip, et vive le glagla !

On entame ce mois d’octobre samedi 7 avec une Nuit Blanche dans un des lieux alternatifs les plus en vogue de ce début d’automne, L’Aérosol, investi pour l’occasion par Boukan Records. On poursuit sur une virée cauchemardesque de vendredi 13, dans la cave du Klub à Châtelet avec Fauchage collectif et The Giver. On marque le milieu de mois avec un mercredi 18 pas comme les autres à la Station-Gare des Mines et la découverte d’un groupe très cool : Poison Point, au côté de Red Axes et Beau Travail. Avant dernière ligne droite avec une Shemale Trouble fantasque en spéciale collaboration avec Loud&Proud à la Gaîté Lyrique, le samedi 21. Enfin, on finit octobre en beauté avec un bon décrochage de crâne pour l’anniversaire des un an du collectif techno EXIL à La Machine le vendredi 27.

22154281_718940338303692_6749893795032549573_n

1 – samedi 7 octobre – L’Aérosol / Nuit Blanche 2017 – Boukan Records (L’Aérosol)

Pourquoi ? Parce que L’Aérosol c’est un peu the “new place to be”, comme le fut Grand Train à ses débuts (puis ce fut l’enfer). Du coup, profitons-en ! Avec l’espoir que la marmaille mainstream boboïte parisienne ne l’envahisse pas tout de suite (pas taper). Puis c’est la Nuit Blanche et tout le monde semblait l’avoir oublié, donc il nous semblait que c’était un cool lieu pour la fêter ! Et attention au sol…

En vrai ? Parce qu’il paraît qu’on peut faire un peu de glisse à L’Aérosol, qu’on est des vraies quiches en glisse, et que du coup, ça promet d’être marrant !

Motifs de chemise : Ressors tes Vans bébé

Mot clef : Couche d’ozone ? Allo ? Ahaaalo !

Guest de l’amour : Krampf, parce que cette jeune personne est toujours pleine de surprises.

Heure de pointe : 22 h

Potentiel de chope : 77 %, mais tout dépendra de la lumière

% sauvagerie/déviance : 70%

Les bails : de 19 h à 05 h 30

$ :  GRATUIT

Event Facebook

 21462260_1636439103097999_6620940154269321324_n

2 – vendredi 13 octobre – Flashy TAZ-Mahal x The Giver (Le Klub)

Pourquoi ? Parce qu’un vendredi 13 ne se passe pas au fond d’un lit. Un vendredi 13 se célèbre. Alors quoi de mieux que de faire confiance aux gentils délurés de Fauchage Collectif pour faire de ta nuit un des plus doux cauchemars du mois ? Entre punk, synthwave et techno, cette ascension du Taz Mahal orchestrée par fauchage collectif, alliée au collectif The Giver, promet d’être riche en hallucinations de toutes sortes… Pour une fois qu’une soirée club propose des concerts, on dit pas non !

En vrai ? Parce que tous les groupes invités ont des noms absurdes. Bravo les gars !

Motifs de chemise : Piercing au(x) téton(s) et chaîne en or qui vrille

Mot clef : Mort dans le club

Guest de l’amour : On aime bien le délire de Casio Judiciaire et l’énergie de Princesse Näpalm, mais on parie volontiers sur le live de Angle Mort & Clignotant (et sur leur description TECHNOBOOM) !

Heure de pointe : 23 h 01

Potentiel de chope : 79%

% sauvagerie/déviance : 81%

Les bails : de 22 h à 06 h

$ : 10 / 14

Event Facebook

 

22007445_1538583636205101_7953971245206460351_n

3 – mercredi 18 octobre – La Station indoor — Red Axes • Poison Point • Beau Travail dj (La Station-Gare des Mines)

Pourquoi ? Parce que c’est une des premières soirées que La Station organise (officiellement) à l’intérieur. On a hâte de voir les locaux rénovés et adaptés au public. On a hâte de goûter au son. De se sentir en petit comité, avec seulement des gens qui nous ressemblent avec ardeur et diffèrent de nos bulles avec délicatesse. On a hâte de pouvoir se frotter les uns contre les autres (si si). On a hâte de ne plus avoir (trop) peur de la pluie. Et on a choisi ce soir-ci parce qu’il est le plus dark et excitant.

En vrai ? Pas pour l’affiche (wink wink). Mais parce qu’avec cet été de merde on a une pneumonie qui est restée coincée là, et qu’on a envie de faire la nique au temps qui nous a tant pourri les nuits !

Motifs de chemise : Easy, tes Docs noires. Les cirées. Pas les défoncées.

Mot clef : POISON

Guest de l’amour : On adore Red Axes et on a hâte de les voir jouer MAIS notre découverte de l’amour c’est quand même Poison Point et leur cold tremblante.

Heure de pointe : 21 h

Potentiel de chope : 87%

% sauvagerie/déviance : 88%

Les bails : de 19 h à 01 h 30

$ : 10/ 13 euros

Event Facebook

22195668_492459081109988_2367274481857377727_n

4 – samedi 21 octobre – Shem4le Trouble X Loud &Proud – Existrans (La Gaîté Lyrique)

Pourquoi ? Parce que la Shemale Trouble est le temple de toutes les déviances, et qu’on en a sacrément marre des soirées trop lissées. On a envie d’être nous-même, de lâcher la bête qui nous habite, de devenir la créature de nuit qui sommeille en nous depuis toujours, et rares sont les soirées à nous laisser cette liberté. Pour cette Shemale d’octobre, le crew s’allie à celui de Loud & Proud pour une fête des plus sauvages dans une des plus belles salles de Paris, la Gaîté Lyrique !

En vrai ? Parce que les affiches de la Shemale Trouble nous attirent toujours l’oeil et que celle-ci est sans doute une des plus réussies jusqu’à aujourd’hui ! Bravo Céline Le Gouail !

Motifs de chemise : Harnais en (faux) cuir intégral

Mot clef : Bondage

Guest de l’amour : Honey Dijon ! From Chicago with love…

Heure de pointe : 01 h 17

Potentiel de chope : 92% (Prix d’Or de la chope)

% sauvagerie/déviance :  92%

Les bails : de 23 h 30 à 05 h 30

$ : 12/16 euros

Event Facebook

21105490_307008583041128_2460014237031041933_n

5 – vendredi 27 octobre – Exil 1st anniversary – W.LV.S / SNTS / Minimum Syndicat / Hemka (La Machine du Moulin Rouge)

Pourquoi ? Parce qu’un duo entre Manu le Malin / The Driver et Electric Rescue est ce que nos oreilles et les clubs attendaient depuis longtemps. Cette tête d’affiche, W.LV.S, est donc, la bienvenue, quelques jours avant Halloween ! Alors pour fêter l’anniversaire des un an du collectif techno EXIL, on avait pas prévu mieux pour eux ! Puis aussi parce qu’on avait raté leur toute première fête d’anniversaire à LaPlage de Glazart le 1er septembre dernier ! Un an, ça se fête, et c’est signe de belles choses à venir !

En vrai ? Parce qu’il est grand temps, avec l’hiver qui arrive, de réinvestir l’espace de La Machine du Moulin Rouge de toute notre rage technoïde.

Motifs de chemise : Des bonnes Buffalo au pied et c’est tipar !

Mot clef : Pleine Lune

Guest de l’amour : On le répétera pas assez, mais W.LV.S. Misericordia, leur track sorti en juin, est une des choses les plus puissantes entendues cette année. Amen ! Un bisou à Hemka !

Heure de pointe : 3 h 06

Potentiel de chope : 78%

% sauvagerie/déviance : 77%

Les bails : de 23 h 50 à 06 h

$ : 15/18 euros

Event Facebook

Et merci à Rainer Torrado pour ce fabuleux cliché !