On l’a tous fait. Ou tout du moins, pensé le faire. Un jour, une nuit, coincé contre un mur, dans la queue des toilettes, près de platines où les basses font sauter le cœur, une bouche dans une nuque, des mains qui font leur vie sur les hanches d’une inconnue, on y a tous pensé, on l’a peut-être pas tous fait, mais on y a pensé fort. Parce que l’appétit, vient en dansant, et la voracité, par tous les temps.

Voilà pourquoi cette petite série feuilleton est née. Voilà pourquoi cet épisode 3 de la saga FÊTE, FESSE ET PAILLETTES est aujourd’hui sous tes yeux, près à exciter le démon qui sort en toi. Histoire de laisser pour une fois la parole à ceux qui osent, parfois un peu plus que les autres, être eux-mêmes, le temps d’un acte considéré. Pour donner la parole, quelques mots crus ou imagés, à ceux qui se sont lâchés, littéralement, au moins une fois dans leur vie. Parce que la fête, c’est aussi ça, se lâcher, complètement, non ?

TITI

PARIS / Peacock Society / 18 février 2017

Où, Comment, Pourquoi ?

Dans les toilettes extérieures…

MAD

Les gens qui toquaient en hurlant toute les deux minutes et la taille minuscule des toilettes qui te poussent à devenir très imaginatif (et avec quelques pilules on devient subitement créatif)

SAD

Pas facile d’être performant dans de telles conditions..

GLAD

Le regard des gens quand on est sortis, accompagné d’un grand silence, qui semblaient dire ” on sait c’que vous avez fait, nous savons que vous savez que nous le savons mais c’est cool ” Ça aurait pu être humiliant mais finalement c’était plus drôle qu’autre chose !


ALBERT

BARCELONE / Club oublié / 2014

Où, Comment, Pourquoi ?

Dans un club près de la plage, mais aucune idée du jour précis ni même de la soirée

MAD

Son gars était pas loin, j’ai cru me faire dessus en vrai !

SAD

Son gars était pas loin, j’ai eu de la peine pour lui, mais tout le plaisir était pour moi, ça m’a en fait pas rendu si triste que ça huhu

GLAD

C’était à la sortie, dans une rue, elles sont folles ces espagnoles, du coup c’était ultra excitant. J’ai déjà mentionné son gars, qui était pas loin ?


BUTCHY QUEEN

PARIS / QG / date non mentionnée

Où, Comment, Pourquoi ?

Kidnapping

MAD

Debout contre un mur au QG c’est pas vraiment le pied…

SAD

Je l’ai jamais revu

GLAD

C’était trop hot



PERLINPINPINETTE

PARIS / Peripate / 18h

Où, Comment, Pourquoi ?

Il était 18 h du matin ou de la nuit. Je sais toujours pas si j’en suis ravi ou ashamed haha

MAD

Ton bestah qui chope plus vite que flash gordon, qui se casse et toi seul tout tellement a fond dans la danse qu’a la fin quand tu ouvres y’a plus personne et que c’est limite glauque

SAD

D’arriver en soirée tôt, se dire qu’elle finit tard mais en fait, non, à 6 h, tout le monde dehors. Qui a décidé que la nuit s’arrêtait à 6 h, SÉRIEUX ?

GLAD

Le soleil qui se lève dans un champ en banlieue au son d’une douce mélodie house avec des gens déguisés qui te prennent dans les bras et qui te disent “alors, Marcel, un p’tit godet ou bien ?” ce a quoi, je réponds toujours “oui, mais Pastis alors ! Qui boit le pastis ensemble s’assemble !”


TMTC

PARIS / Nüba / date non communiquée

Où, Comment, Pourquoi ?

J’en choisis une : au Nüba, pour un événement Barbi(e)turix

MAD

Les coups des gens qui attendaient pour les toilettes….

SAD

Je crois pas que j’ai été triste

GLAD

Sortir à deux des toilettes en rigolant, et aller directement laver mes mains


Toi aussi tu veux tout nous dire sur tes nuits folles ?

hhr