Qui l’aurait cru ? L’été s’est bel et bien installé. Enfin, qui a parlé d’été ? Remettons les choses à leur place. Les portes de l’enfer se sont juste doucement ouvertes sur la Capitale, et certains ont osé parler de « beau temps ». La Belle histoire. BIM. Un Spritz ou deux (ou trois ou quatre) pour éponger la soif et le tout Paris qui s’est mis à squatter bords de Seine, Canal et terrasses des péniches, chemise ouverte, le poil soyeux, l’œil vif, rivé sur la moindre poulette aux gambettes dévoilées. C’est l’été, c’est l’enfer, ça c’est PARIS ! Allez, hauts les cœurs, le soleil est presque perceptible de l’autre côté de l’épaisse couche d’ozone qui nous bouche le sinus. Un peu de musique pour profiter quand même (un peu), et fermer les yeux pour (feindre de) sentir le sable (trop) chaud sous les pieds, les cocotiers qui flirtent avec l’air doux de l’océan qui vient bercer l’après-midi, on entend (presque) la mer, on voit (presque) l’horizon à travers les vagues, c’est tout bon, vas-y cette année, plus besoin de prendre de vacances ! Heeboo est là, hola hola !