Marre de tourner en rond ? De fréquenter toujours les mêmes c**s ? De mal choisir avec qui tu passes la nuit ? De ne pas être capable de mettre le temps qui passe à profit ? Marre d’être un pauvre mec ? Marre de passer pour une idiote ? 2018, c’est ton année. Et c’est pas le chiffre qui le dit. Ce sont les astres, et puis toi qui décide, de passer le cap ou pas.

Parce qu’ils le disent tous, 2018 c’est soit l’année de la cuite, soit celle de la réussite. Et qui sait, peut-être même l’année des deux. Qui aurait cru qu’on puisse réussir en se la mettant, d’ailleurs ? Mais une chose est sûre, en 2018, ta fête va prendre un nouveau tournant, tu vas mettre ta vie en relief et ta nuit va prendre en consistance. Tout va changer, et on va t’y aider.

SCORPION

Love : Allez, il est grand temps de te pencher vers ton passé, de réfléchir un peu, de te poser au lieu de tout le temps courir et de briser des cœurs. En 2018 tu fais le bilan, et ça va faire mal. Mais juste à toi, pour une fois.

Addiction : Un mal pour un bien tu vas commencer à boire pour le plaisir et pas pour la défonce. C’est bien bébé, tu grandis. En couple : tu vas te poser les bonnes questions. Célibataires : c’est avec ton grand crush du moment que tu auras l’expérience la plus fantasmagorique de ta vie. Mais Vénus veut pas nous dire quand. Ni qui. Qui sait ? Peut-être même un visage du passé. A toi, donc, de le découvrir. On peut juste te dire une chose : ce sera ORGASMIQUE.

Dancefloor : Tu vas enfin pouvoir articuler quand tu t’exprimes sur la piste et que tu glisses des petites punchlines salasses pour exciter le.a minet.te du moment. qui se trémousses à tes côtés. Mais attention, une main aux fesses n’est pas synonyme d’un « je t’aime ». Filles, comme garçons et autres créatures précieuses, redéfinir votre vision de l’amour et de ses délices vous fera le plus grand bien cette année, et au club aussi.

Ton nouveau plaisir coupable : Le yoga, pour calmer pulsions incontrôlables et te centrer sur toi, ton vrai toi, t’sais, celui que tu connais pas toujours si bien.

La soirée qui t’ira bien : L’INSOMNIA festival, à partir du 31 août au Portugal

Rui Soares

Rui Soares

POISSON

Love : Un amour naissant pour la spiritualité te tiendra éloigné.e des petites histoires sans lendemain. Un bon moyen pour rencontrer ton âme soeur ? Lance toi, il se fait tard…

Addiction : Dommage que tu te sentes obligé.e de saupoudrer abondamment cette nouvelle passion de substances psychotropes. Tu commences à faire peur aux enfants tu sais. Faute de pouvoir augmenter ton budget make-up pour cacher tout ça, diminue ton budget farine, non ?

Dancefloor : Tes gestes endiablés, bien que totalement désarticulés, feront le bonheur des DJ qui croiront être responsable de ta transe. En vérité t’es juste complètement défoncé.e.

Ton nouveau plaisir coupable : Les pâtes. Manger des pâtes. Des pâtes tout le temps. Mais surtout avant de sortir !

La soirée qui t’ira bien : Les un an de la Tech Noire au Klub, tu verras, tu vas te trouver, enfin.

Alan Marty-Paquet

Alan Marty-Paquet

CAPRICORNE

Love : Les récents bourrelets qui se sont ajoutés à ton corps pendant la fin de l’année t’ont fait prendre conscience qu’au fond « le physique c’est pas important ». Du coup t’es beaucoup plus récepti.f.ve au charme parfois discret des gens croisés en soirée. Cette année tu n’auras jamais froid dans ton lit.

Addiction : Arrête d’ouvrir ton frigo « parce que tu t’ennuies ». On y croit pas. On y croit plus.

Dancefloor : Danser toute la nuit te permettra de brûler près de 2000 calories. De quoi te donner de bonnes idées.

Ton nouveau plaisir coupable : Les fruits. Wahouh, tu connaissais pas, et en fait c’est extra !

La soirée qui t’ira bien : Possession, Jeudi Techno et tout ce qui fait transpirer sans réfléchir.

jeudi techno Free Rubens

Free Rubens

SAGITTAIRE

Love : On arrête les concessions, on arrête de se sacrifier, et c’est Vénus qui te parle ! En 2018  tu te libères, de tes chaines, et de tes barrières mentales diverses. En 2018 tu profites d’une cuite pour tout lâcher. Hétéro : t’as tout compris, tu vas enfin goûter au fruit défendu. Autres préférences sexuelles : non tu ne vas pas te taper un chat, tu vas juste aller au bout de ton envie, même si tu ne croyais pas ça possible, et en vrai, il était grand temps ! Attention aux couples, il faudra bien réfléchir avant de partir sans rien dire.

Addiction : Parler, il faudra parler. PARLER. De ton trop grand besoin d’amour que tu gardes pour toi. Arrête de faire des câlins aux arbres, toi aussi tu as le droit de nous prendre dans tes bras tu sais… L’amour, la tendresse, l’affection, c’est une drogue à consommer sans modération, même si c’est un peu bateau à écrire.

Dancefloor : Une nouvelle voie s’ouvre à toi, sors des carcans, foule de nouvelles herbes fraîches, promis aucun obstacle pour te faire trébucher, et c’est peut-être en ouvrant de nouvelles portes de club que tu te trouveras, enfin. Coucou toi.

Ton nouveau plaisir coupable : Le diable de Tasmanie. Tu sais pas pourquoi, mais c’est ton nouvel animal totem.

La soirée qui t’ira bien : Le Château Perché festival en août prochain

Vincent Rochette

Vincent Rochette

BELIER

Love : En 2018 tu continueras à trop en faire. Alors okay, de temps en temps ça passe. Mais t’es tout sauf naturel.le, et parfois même assez bizarre. Mais c’est comme ça qu’on aime, alors dans un sens, change pas.

Addiction : T’es toujours la personne qui boit le plus. Arrête de masquer ton manque de confiance en toi avec de l’alcool, t’es quelqu’un de super sans ça. Et surtout t’es plus joli.e quand tu vomis pas.

Dancefloor : Le fait d’être en permanence dans l’excès a quand même des avantages. Tu dégages quelque chose de spécial quand tu danses. C’est sur un dancefloor que tu feras cette année la plus belle des rencontres. Mais rien à voir avec l’amour, ce sera sans doute pro, et ça va tout changer.

Ton nouveau plaisir coupable : La techno. T’étais pas fan, et tu vas finalement découvrir ce qu’elle est vraiment : une nouvelle manière de te défouler sans hurler sur du Balavoine.

La soirée qui t’ira bien : La soirée Open Minded du 16 mars au Glazart et son cool line-up

Remy Golinelli

VERSEAU

Love : Tu es sur le point de vivre quelque chose de fort, quelque chose de chaud, mais surtout quelque chose de nouveau. Reste curieu.se.x, tu vas en prendre plein les yeux !

Addiction : Tu dis aux autres que tu chopes simplement pour plaire et te libérer de tes pulsions, alors que t’es juste complètement nympho. Admets le une fois pour toute, y’a pas de honte à être malade !

Dancefloor : T’as appris à danser de la même manière que t’as appris à baiser : en écoutant Prince. Et ça a fait de toi un.e sacré.e dégénéré.e ! Arrête de te frotter autant aux autres. Ou alors, laisse les autres se frotter à toi. L’amour, c’est pas que dans un sens !

Ton nouveau plaisir coupable : Serrer des mains, tu verras c’est bien ; on en a marre de tes baisers qui traînent pour dire bonjour.

La soirée qui t’ira bien : L’anniversaire de Rinse France en février à La Machine

Victor Maître

GÉMEAUX

Love : Tu plais et les gens te plaisent. Le problème c’est que tu n’es jamais vraiment satisfait.e. Tu attires les gens comme un aimant, alors laisse les opportunités amoureuses venir à toi et arrête de gaspiller ton énergie à chercher en permanence. Mais ne laisse pas non plus tout venir, ou tu n’y verras plus rien.

Addiction : Ton mental de fer te tiendra cette année éloigné.e des addictions. Fais quand même attention à ne pas vouloir tout le temps « tout essayer ».

Dancefloor : En 2018 tu vas passer plus de temps au bar et au fumoir que sur le dancefloor. Mais c’est pas de ta faute si tout le monde t’offre des verres et des cigarettes. Alors profite.

Ton nouveau plaisir coupable : La délicatesse. Tu verras, on s’y fait.

La soirée qui t’ira bien : La nouvelle teuf de Pardonnez-nous le 2 février prochain, en mode boum entre copains (GROSSE boum hein).

Jacob Khrist

Jacob Khrist

CANCER

Love : Tu pensais tout gagné ? Ouvre les yeux, ta vie amoureuse est en bordel, le fiasco absolu, dans ton cœur plus rien ne bouge, ne serait-ce que le petit doigt, rien qui palpite, tout est quasiment mort. Tu gâches toujours tout. Peut-être pour le simple kiff de te sentir vibrer une dernière fois ? Et quand tu te fais larguer, c’est que tu l’as cherché. Trop souffert ? Trop galéré ? Du coup tu casses tout le menton fier ? Réfléchis-y à deux fois, tourne ta langue trois fois dans ta bouche plutôt que dans celle d’un.e inconnu.e, vois les problèmes là où ils sont sans en inventer de nouveaux (fantômes) et remets-toi au yoga. A trop penser, on finit toujours par faire n’importe quoi.

Addiction : Tu vas TOUT calmer. Finies les ardeurs de 16 h, tes envies de cul inassouvies, les afters sans désir, les poutres à 7 h du matin, le joint qui sert à rien, le verre amer qui fout la semaine en l’air. Envoie toi en l’air, oui, mais bien. Une chose à la fois stp.

Dancefloor : Au lieu de danser toute la nuit sans calculer personne, n’hésite pas à lever le bout du nez et à voir ce que tu vois jamais : les filles.garçons qui ne regardent que toi. Un peu de confiance en toi signée 2018 ne te fera pas de mal.

Ton nouveau plaisir coupable : La méditation. Tu avais essayé puis t’avais arrêté, tu t’y étais remise, puis t’avais à nouveau tout lâché. Il est grand temps d’ouvrir le bon livre, de tourner les bonnes pages, et de te RECENTRER.

La soirée qui t’ira bien : La nouvelle Rockin’ Party (à toutes et à tous) en février, à La Station ! Il serait temps, quand même, d’aller voir à quoi ressemble l’intérieur du lieu le plus cool du moment non ?

Otto Zinsou

Otto Zinsou

TAUREAU

Love : C’est pour toi l’année de la maturité, sentimentale en tout cas. Tu sais ce qui est bon pour toi, tu écoutes tes envies, tu te fais confiance. Et ça te réussit.

Addiction : Par contre d’autres limites sont un peu plus floues pour toi. Ces 20 euros dépensés chaque week-end qui font de toi un.e con.ne arrogant.e et te détruisent les sinus devraient plutôt te servir à acheter des fleurs. Ce sentiment d’euphorie virtuelle n’en vaut pas la peine.

Dancefloor : Cette année, tu arrêtes d’acheter des préventes à 20 balles deux mois avant le jour de l’évènement. Tu prévois moins, suis ton instinct, et découvre des endroits nouveaux où la fête est différente de ce que tu connais. Plus que jamais, tu vas adorer aller danser en 2018.

Ton nouveau plaisir coupable : Les coupons de réduction, c’est ton nouveau truc préf de l’année 2018 (tu prendras d’ailleurs un malin plaisir à faire chier tout le monde à la caisse), tu vas même te mettre à les collectionner, et on va, autour de toi, sérieusement s’inquiéter. Mais osef.

La soirée qui t’ira bien : La Kindergarten du samedi 20 janvier, tu verras, on s’y amuse, et tu as oublié ce que c’était, que de s’amuser.

Jean Ranobrac

Jean Ranobrac

LION

Love : Jusqu’en novembre, tu vas galérer. La faute à Jupiter. Par contre ensuite, c’est banco, jackpot, la fête à mémé ! En attendant, tu pourras apprendre à tricoter et en profiter pour danser et rentrer en harmonie avec toi-même sur le dancefloor au lieu de chercher à choper.

Addiction : Tu vas également avoir le temps d’essayer tout et n’importe quoi. Mais attention, en toute sécurité, bien accompagné.e et en toute conscience de toi, oké ?

Dancefloor : Tu vas le fouler, l’essuyer, le fatiguer, en 2018 le dancefloor portera ton nom. Tu t’es trop restreint ces dernières années, en 2018 c’est le feu. Toutes les danses vont y passer, tu quittes le statut de suiveur.se pour celui de leadeur.se qui enflamme les club, et ça se voit !

Ton nouveau plaisir coupable : Poppers et ses dérives.

La soirée qui t’ira bien : On a une petite soirée pour toi, qui devrait correspondre à ton année de folie, elle s’appelle la Flash Cocotte, tu verras, c’est ambiance famille.

Jean Ranobrac

Jean Ranobrac

BALANCE

Love :  En 2018 tu te libères des parasites. C’est Saturne qui te parle. Parce que pour avancer il faut être en phase avec soi-même et ceux qui t’entourent. Du changement dans le love, donc, ET dans les amitiés. Peut-être que changer de fréquentations te fera le plus grand bien… (on t’avait déjà dit d’arrêter les after l’année dernière)

Addiction : Utilise de la farine pour te faire des gâteaux plutôt que pour te la coller dans le nez. De toute façon nos prédictions sont claires : en 2018, le prix du gramme va augmenter en même temps que celui des paquets de clopes, donc mets toi à la pâtisserie ! Ou à la tapisserie, au choix.

Dancefloor : Notre conseil : y éviter tous types de signes à cornes ou autres ustensiles de crâne. Leur tendance à faire des croche-patte te mettra le nez dedans, dans tous les sens du terme. Privilégie les signes d’eau. Fais pencher… la balance -niark niark niark.

Ton nouveau plaisir coupable : Les gâteaux vegan, t’avais toujours pensé que c’était dégueu mais c’est en fait comme manger directement la pâte à gâteau sans l’avoir cuit (ou alors juste dix minutes), et ça, c’est le kiff ultime, non ?

La soirée qui t’ira bien : Tous les événements des mignons de Fils de Vénus, que du love

22788838_1603750716335326_882663070018099589_n

VIERGE

Love : Cette année, tu vas élargir ton champ d’horizon. En couple : envisager un plan à trois, quatre, ou cinq, semble être la meilleure des solutions. Célibataire : il te faudra regarder là où tu ne voyais rien jusqu’à présent ; peut-être devant et non derrière les platines, par hasard ? Parole de Sioux. Ta voie est là.

Addiction : Il conviendra cette année de réduire, plus que de tout stopper. S’amuser, avec ardeur, avec les flammes sur les hanches, le cerveau en ébullition, mais avec le taz dans la poche plutôt que dans la bouche. Il est là, il bouge pas, et tu t’amuses tout autant bébé.

Dancefloor : Tu as l’impression d’avoir tout vu, tout fait ; alors cette année, tu passes derrière le rideau et pousses tes envies d’organisation à leur paroxysme. Qui sait, c’est peut-être toi le.a prochain.e king / queen des nuits parisiennes ?

Ton nouveau plaisir coupable : La racine de réglisse (mais avec modération) et les infusions au curcuma.

La soirée qui t’ira bien : Tout ce qui est organisé par la vibe Casual Gabberz

Benjamin Roulet

Benjamin Roulet