Une fête, une teuf, une boom, une java, une fiesta, une nouba, une soirée, une sauterie, une bamboula… Si tous les mots servant à parler de ton week-end sont féminins, c’est forcément pour une raison. Mais laquelle ?

Ce week-end, nos reporters d’un soir ont écumé le meilleur des nuits sauvages de la capitale :

  • Victor s’est bavé dessus à la Java
  • Alexis a dansé le Kalinka au Bada
  • Anthony a vu une drag queen avec un vrai vagin
  • Emilie s’est rendue compte qu’en fait, la house ça la saoulait
  • Alexandre a eu la chance d’assister à la messe de la madonne noire au Cabaret Sauvage
  • Aline est allée à la Bizarre Love Triangle et a bien kiffé
  • Mel avait un super look à la Discoquette
  • Sophie a fêté son anniversaire en même temps que Rinse
  • Sophie a organisé une bonne grosse Boomasse
  • Valentin a fait des bisous sur les fesses des gens à la Tragedy
  • Marie a passé des disques à la soirée CiNES.X
  • Elise a vécu un un tourbillon de rires, de couleurs et de sensualité
  • Adva, Renée et Solène nous racontent la Souk Machines

victorVICTOR

« Vitesse »

samedi 17 fév. / Imported Disco Machine (La Java)

Décline ton identité

Je m’appelle Victor Hérault, j’ai 24 ans et je suis réalisateur de court-métrages et de pubs vidéo.

Capture d’écran 2018-02-20 à 14.44.20

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

J’ai passé une soirée qui tient sur un 15/20. Le mot qui la résumerait bien serait : Vitesse. C’était la soirée de mes 24 ans et les 11 heures de soirées sont passées en un battement de cul. 24 ans, 11 heures, 1 battement. Si je pose : 24 + 1 +1 – 1, le résultat fait 23.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ? Explique nous tout !

Alors je vous explique vous tout ! Le point d’orgue de ma soirée doit se situer autour des 3/4 du battement de cul. À ce moment, nous étions dans la queue du vestiaire de la Java. Après, soit disant, « 1 heure et demie de queue », nous sommes arrivés dans cet intérieur chaud et humide. Nous avons de suite décidé d’un commun accord d’enlever toute protection corporelle. Après une dernière queue de taille réduite, nous sommes arrivés devant la Dame au Vestiaire. Je sentais mon rythme cardiaque s’élever au fur et à mesure que la queue s’enfonçait plus vers son petit comptoir. Enfin, ma chape pleine de paleteaux est tombée affalée en travers de son avant bras et une bulle de gaz bièrale m’a fait échapper un coulis de mousse blanche en travers du menton. Son regard a fui le mien et quand j’ouvrais la bouche, d’autre gouttes de cette mixture suivaient leurs soeurs. M’essuyant du revers de mon bras maintenant libre, je décidais que cette rupture n’entraverait pas la salsa démoniaque que j’avais préparé pour mes compagnons de cette 24 ème année.

La track mémorable de la soirée ?

Le Coeur Grenadine de Voulzy. Elle me marque encore. Le Coeur Grenadine. De Voulzy. Elle. Le coeur de Voulzy encore. Marc Voulzy en Grenadine de Coeur. Keremac dans les babines.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Disons que j’en passe des nuits à caresser du papier, des lettres de la Dame du Vestiaire, mais le papier c’est pas le pied. J’voudrais tellement, tellement, ranger des chapes avec elle.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Faut-il encore que je parle d’elle… ? Arrêtez de me torturer l’esprit. Ne voyez-vous pas que je suis tiraillé par elle ? Elle avait un look de princesse dans un placard, la reine des manteaux était sérieuse et sans parole. Elle n’était pas là pour la musique ou pour les corps pleins de sueurs. Elle était là pour que je la vois et que je me crache sur le menton. Elle était là pour me montrer que la vie n’est pas sérieuse, que le fantasme sera toujours plus fort que le vécu et que tout ça, sortir, boire, danser, travailler, vivre n’a de sens que pour le mouvement. Quand tout freine, le coeur bat moins fort et on suffoque.

20859840_1911877555800351_5768389327637708800_n

 » – Moi devant la Dame du Vestiaire. »

alexisALEXIS

« Un joyeux bordel »

samedi 17 fév. / Le Bal Con (Badaboum)

Décline ton identité

Alors moi c’est Alexis et j’ai 23 ans, même si je suis persuadé d’en avoir 24. Si tu me croises arraché à 4h du mat, je te dirais que je suis designer mais en vrai je fais un métier chiant qui consiste à gérer des projets pour une grosse banque.18814533_1603239666435079_6207695951184798622_o

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

17/20. Tout était réuni pour une bonne soirée : un lieu cool, des DJs de malade et des potes dans mon délire. J’ai tellement kiffé le moment que je suis même incapable de situer les chiottes ou le fumoir du Badaboum. Le Bal Con c’était un grand mélange de bonne musique de décadence, d’hétéros jeunes, d’homos vieux et inversement. Un joyeux bordel quoi.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

L’arrivée des danseurs sur la scène recouverte d’un traineau et de sapins sur la musique Kalinka (oui tu sais celle dont personne connait le nom mais que tout le monde a déjà mis en soirée pour voir tes potes se vautrer sur le parquet en essayant de danser).
La performance était chelou mais tellement kiffante, surtout après le set jouissif de Charlotte. Et je dois avouer que j’ai eu un petit faible pour le drag de renne.


T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Rien de très cocasse ni très croustillant; je dois être habitué à la décadence.

Le track mémorable de la soirée ?

Voyage One par Klockworks quand Dj Deep l’a remixée. Ce mec m’a mis le smile pendant tout son set alors que je sortais de la séance de « Jusqu’à la garde » qui peut être considéré comme le film le plus déprimant de l’année.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Mon pote archi bourré venu me rejoindre à 4h du mat, qui a passé la soirée à emballer sa meuf comme s’il était dans une boite latino.

" - Moi quand il a commencé à faire trop chauds pour que les mâles gardent leurs t-shirts. Casse dédié à Quentin."

 » – Moi quand il a commencé à faire trop chauds pour que les mâles gardent leur t-shirt.
Casse dédié à Quentin. »

anthonyANTHONY

« Hivernale »

samedi 17 fév. / Le Bal Con (Badaboum)

Décline ton identité

Anthony, 21 ans, styliste photo pour faire simple.

18814533_1603239666435079_6207695951184798622_o

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Une scénographie « hivernale » approximative sauvée par la pénombre de la salle, un jeu de lumière sympa et de la bonne musique. Une soirée normalement gay remplie d’hétéro perdus qui semblaient découvrir un univers jusqu’ici inconnu au bataillon.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Une danse plutôt torride avec un mec sous speed tout transpirant plutôt sexy qui fut accompagnée d’une main dans le pantalon rapidement enlevée pour ne pas choquer les jeunes filles perdues à côté de moi.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Trois gin-tonics pour 39 euros au bar à cocktail, assez absurde pour que je m’en souvienne. Ils avaient au moins le mérite d’être accompagnés d’une petite rondelle de concombre, certainement BIO pour le prix.

La track de la soirée ?

Je l’ai justement prise en vidéo mais impossible de le retrouver sur Shazam, l’histoire de ma vie.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Une dragqueen dont j’ai voulu voir le tuck de plus près, impossible c’était une fille. Et oui la première dragqueen que je vois avec un vrai vagin, ça marque.21297989_682355055287065_9097602509526007808_n

emilieEMILIE

« Quinzesurvingt »

samedi 17 fév. / Le Bal Con (Badaboum)

Décline ton identité

Emilie, 30 ans – je ne mens jamais sur mon âge, c’est un truc qui m’a jamais vraiment importé, je suis directrice de prod dans le spectacle en région Bourguignonne (Dijon – 1h40 de Paris, la moutarde tout ça). Mes amis m’appellent Milou (aucun rapport avec le chien) ou la Prèse en référence à l’époque où j’étais présidente du monde (du mien en tout cas).18814533_1603239666435079_6207695951184798622_o

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

C’est relou de noter. Je note jamais, je déteste ça. On déboulait tout droit de Trappes avec une petite équipe de saucisses (cherche pas). J’aime bien le Badaboum, on est toujours bien accueillis, du portier au serveur. J’ai juste un bémol sur la musique, en fait je me rends compte que la house commence à m’emmerder. En ce moment, j’ai envie de disco. Mais on y allait surtout pour la team des Raspoutine ! Et ce quart d’heure a été hystérique. En un seul mot, c’était totalement quinzesurvingt (voilà t’es content ?)

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Le quart d’heure de show russe, ça m’a donné envie de continuer à danser sur Boney M. J’ai trouvé ça trop court, j’étais très déçue qu’ils repartent. J’ai même un peu pleuré. C’était l’émotion. Ou la vodka, je sais plus trop.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Comme la musique m’a saoulé et que j’avais bu suffisamment de vodka, je suis partie avant le closing et je suis rentrée à pieds… jusqu’à Gare du Nord. À défaut de danser…

La track de la soirée ?

Tiger & Woods – On the Green Again Mon pote l’a mise en boucle pendant 24 h au moment de l’apéro.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

J’ai rencontré une meuf au fumoir qui m’a présenté à un autre mec. Elle s’est immédiatement barrée. Je pense qu’elle voulait s’en « débarrasser ». Le mec m’a calé un « de toute façon je suis gay » et s’est barré à son tour. J’ai fumé ma clope tranquille.giphy (14)

alexALEXANDRE

« Merveilleux »

dimanche 18 fév. / We Still Believe : The Black Madonna (Cabaret Sauvage)

Décline ton identité

Alexandre, ou Alex (originalité, bonjour !), 32 ans.
Selon le commun des mortels, mon métier c’est « Ah mais tu passes ton temps sur Facebook et Twitter ! ».
20617069_1418716571527913_4137268467031003893_o

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Pfiou, alors je pense que je vais la noter genre 20. Mais un vrai 20 !
Le seul mot : merveilleux.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

En gros, tout le set de Black Madonna est un souvenir à lui tout seul.
La veille je me suis viandé par terre en rentrant de soirée, ça m’a un peu déprimé et j’avais pas prévu de sortir un dimanche après-midi. Puis là, les potos me motivent pour y aller, rien à foutre, The Black Madonna, ça vaut bien 28 balles en plein aprèm’. Ça n’a pas loupé : une fin d’aprèm puis une soirée magique sous la bienveillance de notre DJ adorée de Chicago et qu’on a envie de prendre dans les bras pour lui faire des câlins, et qui balance des tracks à gogo. Et le concept « We Still Believe » qu’elle a insufflé avec n’a pas loupé : aucune barrière, aucune différence, une ambiance tellement chaleureuse que j’avais envie de faire des câlins à tout le monde.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Une meuf avec qui j’ai fait connaissance dans la soirée se faisait draguer par un bon gros relou complètement défoncé et qui draguait toutes les meufs de notre coin de piste. Du coup, elle était bien contente que je sois là et d’avoir un gay sous le coude pour l’aider à le virer. Et pour conclure (hashtag pop corn), la nana du mec a capté que son mec draguait d’autres meufs, on a assisté à la scène, on jubilait.
Hashtag Balance ton Porc.


La track de la soirée ?

J’en ai shazamé au moins 5/6, j’ai pas pu m’en empêcher.
J’ai un peu honte de l’avoir shazamé, mais une que j’entendais partout sans jamais pensé à demander l’ID : « Bang The Box » (Slam Remix) de Jack Master, qui faisait partie de tout un quart d’heure tech / acid sorti de derrières les fagots pendant le set.

En track qui m’a marqué c’est le closing … putain ce closing ! Une petite trilogie disco dont elle seul à le secret : elle t’enchaine Sylvester, Lolleta Holloway et Evelyn Thomas (celle qui chante High Energy, pas la celle de « C’est mon choix », hein) et tout le Cabaret Sauvage a fini en mode queer & fabulous, les bras en l’air et à lipsyncher pour sa vie. Manquait plus qu’une pluie de paillettes.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

La troupe de Vogueurs que The Black Madonna a fait venir et qui ont tellement, mais tellement assurés pendant toute la soirée. Elles et Ils étaient belles/beaux et plein de grâce.

" - En gros, c'est le moment où avec un pote on a sorti notre petite choré à la con mais qui déchaine bien."

 » – En gros, c’est le moment où avec un pote on a sorti notre petite choré à la con mais qui déchaine bien. »

alineALINE

« ORGASMIQUE »

samedi 17 fév. / Bizarre Love Triangle (Maxim’s)

Décline ton identité

Je m’appelle Aline, j’ai 28 ans (je suis loin de faire mon âge mais je ne mens jamais dessus). J’étais assistante visual merchandiser dans le prêt-a-porter haut de gamme mais j’ai commencé à faire de l’intérim depuis une semaine, histoire d’avoir un Job alimentaire, pour avoir le temps de vivre et de profiter pleinement de mes jours de congés en faisant de la poésie, des dessins, de la peinture et mes propres vêtements. Je prépare un livre de poésie pour cet été, petit aperçu sur mon compte instagram psychaotique
27540649_1996172320411503_4297482678716531044_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Ma soirée je la note 19/20, pas à cause de la soirée mais à cause du fait que je sois dégoûtée d’avoir perdu ma chemise et mon chapeau fétiche. Sinon je n’ai rien à dire de négatif sur la BLT, c’est vraiment ma soirée préférée ! J’ai habité à Berlin pendant un an et quand je rentrais en France je faisais en sorte de concorder avec le week-end BLT. En un mot : ORGASMIQUE. Cette liberté, cette musique, ces gens, ce lieu. Tout, j’aime tout. ( sauf la queue pour les toilettes)

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Si je pouvais garder un seul souvenir… hmm.. J’ai quand-même des moments de black-out en essayant de me rappeler de ce samedi soir mais je crois que le meilleur moment c’est quand je danse sur la scène et que je vois tous mes amis à côté de moi et tous ces corps en transe qui dansent.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

J’ai croisé mon manager super défoncé. J’ai une amie, Farah qui s’est cassée la jambe en sautant de la scène, (presque 2 mois dans le plâtre).

La track de la soirée ?

Le track qui m’a marqué pendant mon apéro c’est I love the way You hold my Lips de Red Axes j’arrête pas de l’écouter, ce son est beaucoup trop chaud.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Je n’ai vraiment pas le souvenir que quelqu’un m’ai marqué, je crois que j’ai pas vraiment fait attention au look des gens, j’avais perdu mes amis et je dansais seule.

" - C'est vraiment ce que tu ressens au moment où tu danses sur la scène et que tu ne te sens vraiment plus."

 » – C’est vraiment ce que tu ressens au moment où tu danses sur la scène et que tu ne te sens vraiment plus. »

melMEL

« Discochouette ! »

samedi 17 fév. / Discoquette (L’Officine 2.0)

Décline ton identité

Moi c’est Mel j’ai 28 ans et en soirée je dis que je fais rien !Capture d’écran 2018-02-21 à 14.27.52

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Niveau note je donne un 19, ambiance et les gens au top, j’ai un peu moins aimé la meuf qui m’a piqué des bouts de mirrors à même le visage en me coupant un peu au passage !

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

La validation de mon look par Clémence Trü (tous les autres aussi mais surtout Clémence), on a pas le même maillot mais on a la même passion comme on dit et ça m’a beaucoup touché (pas Clémence, les compliments).

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Un mec m’a expliqué pendant 10 minutes qu’il était hétéro tout en ayant la main dans mon caleçon.

La track de la soirée ?

Mon morceau de la soirée c’est Selfish High Heels de Yung Bea c’est mon morceau du retour pour claquer des dents en rythme.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Niveau look tout le monde ! L’idée des paillettes a l’entrée est vraiment génial et voir toutes ces joues pailletées quand tu vois plus très clair c’est assez féerique !

" - Pour le gif c’est pour ma transition entre bouteille et verre d’eau où j’ai essayé en vain de déboucher un verre..."

 » – Pour le gif c’est pour ma transition entre bouteille et verre d’eau où j’ai essayé en vain de déboucher un verre… »

sophieSOPHIE

« Longue vie à Rinse »

vendredi 16 fév. / Rinse France a 4 ans (La Machine)

Décline ton identité

Sophie ! Team doggo ! – Statut social encore non défini – J’ai soufflé mes bougies en même temps que Rinse et ça me fait quoi… 23 ans ?
Capture d’écran 2018-02-21 à 14.34.54

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

20/20. Fan du crew, c’était lourd, j’ai dansé pendant 5h d’affilé sans me lasser, et ça c’est une prouesse ! Un seul mot : Longue vie à Rinse.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Pas de moment particulier, j’ai kiffé les ambiances différentes de la soirée : en haut quand tout le monde dansait sur la scène, et en bas où on avait vraiment l’impression d’être en famille.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Quand je vois plus ma doudoune Naf Naf sur la rambarde, et que je la retrouve posée au calme sirotant un jus d’abricot un peu plus loin…

La track de la soirée ?

Le moment garage à la fin avec Tommy Kid, quand il a passé le classique Re Rewind de Craig David ft. Artful Dodger !

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Hm… Moi-même ? J’ai pas trop trop posé le regard sur les autres :$

" - Lorsque je reconnaissais un son."

 » – Lorsque je reconnaissais un son. »

sophieSOPHIE

« Carnavalesque »

jeudi 15 fév. / La Boomasse (824 heures)

Décline ton identité

Ce soir là je m’appelais Dj Sofiane et j’avais 15 ans.
27503319_10210951661736137_6258611343392720254_o

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Une bonne Boomasse comme je la présentais avec la quasi totalité de mon crew, une soirée de branque Carnavalesque.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Le peak time je m’en serais bien passé mais je dois reconnaitre que le medley zouk de 6 minutes 30 de DJ Marie KAbinet a bien secoué la foule

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Oh beh ca serait notre requête au micro « Est-ce que quelqu’un aurait de la weed a dépanner ? » qui a été exhaussée de la plus belle des manières à la 4 ème tentative : un énorme splif livré aux platines qu’on a fait tourner à tous les baby-boomers.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Charlotte Vanouche, une des DJ qu’est venu avec son Papa, m’a lâché pendant son set « Regarde mon père il bouffe toutes les tagada et il se fait brancher par des Gouines ». 

" - Moi pendant le peak time zouk."

 » – Moi pendant le peak time zouk. »

valentinVALENTIN

« Fesses »

vendredi 16 fév. / Tragedy (Le 142)

Décline ton identité

Valoche le ravioli de la nuit, 24ans. Avaleur de sabre.
27164591_397372977369851_5229554308582343159_o

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Très bonne soirée : 20/20. Mon mot de la soirée : fesses

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Mon gros souvenir, c’était surement le premier quand je suis arrivé. Le reste je ne me souviens plus de rien. Je me suis retrouvé direct sur scène avec un remix de Royal T de Roisin Murphy, c’était le début du show de drag queen. J’étais en toupie sur le son et le show, vraiment chouette.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

L’anecdote absurde croustillante, ce serait quand j’ai amené mon frère hétéro dans les backstages, qu’il matait tous les culs des superbes drags, et que je voulais absolument une photo de moi en train d’en lécher un pour envoyer à nos parents. Heureusement pour nous il était trop bourré pour envoyé son MMS.

La track de la soirée ?

Trop bourré pour suivre les track de la soirée, mais Takin It Straight Re-Dub de Cori Josias à l’apéro m’a bien mis en trans.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Il y a un mec qui m’a marqué en train de danser, toujours avec sa banane sous le bras. Petit mince, crâne quasi rasé, petite tête de slut avec un grain de beauté style « mouche » sur le visage. Il s’appelle Pierre je crois, j’ai essayé tant bien que mal de lui choper un ticket conso, technique pour l’aborder.. mais il me rembarrait sans cesse.. On le sentait timide, mais il avait un vrai regard de chagasse. C’était cool.giphy

marieMARIE

« Stress et Ivresse »

vendredi 16 fév. / CiNES.X Club (La Station)

Décline ton identité

Marie la nuit, 28 ans, chargée de communication (le jour) et coordinatrice de Station Station, la web-radio de La Station – Gare des Mines, animatrice radio et Dj (la nuit).
26733362_1826315730725723_9021106363862945210_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

C’était une soirée sous forme d’une très lente progression vers un état un peu de second de fébrilité, d’excitation, de stress et d’ivresse.

Je devais assurer un Dj set à 4 h du matin, suis arrivée sur le lieu de la soirée à 23 h, ai enchaîné les cafés, quelques bières, puis un dernier shot de café avant de descendre jouer.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Le souvenir de cette jeune femme blonde qui dansait pendant toute la durée du set, avec un mouvement du corps qui diffusait des ondes très positives jusque-là où j’étais.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Le moment où je me suis rétamée sur le sol de la scène, en descendant de la mezzanine où sont placées les platines.

La marche est hyper haute, le plateau était détrempé, j’avais les jambes coupées par le stress, et bim badaboum j’ai fait une belle glissade.

La track de la soirée ? 

Ce n’est pas un track que j’ai shazamé mais c’est tout comme : à la toute fin de mon set j’ai passé Réinsertion de Evil Grimace, un clin d’oeil à Puzupuzu qui avait fait cela à Visions. 

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Un couple de jeunes filles qui dansaient avec une osmose particulière, sans se quitter du regard.

Elles dégageaient une tension amoureuse et physique très forte.

" - Le moment où je comprenais plus rien aux boutons sur les platines."

 » – Le moment où je comprenais plus rien aux boutons sur les platines. »

 

eliseÉLISE

« Envoûtante »

vendredi 16 fév. / CiNES.X Club (La Station)

Décline ton identité

Lison, 28 ans. Organisatrice de projets artistiques divers et variés. 

26733362_1826315730725723_9021106363862945210_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

20/20 pour le package complet before / soirée / after, les soirées Polychrome c’est toujours dingue et c’est pas que parce que c’est des potes que je dis ça !

C’étaient les 30 ans d’un ami, on a débarqué à 25 en quittant le bar vers 1H30, ensuite ça a été un tourbillon de rires, de couleurs et de sensualité. Tous tes potes répartis dans tous les coins qui font la fête ensemble, que demander de plus ?

Drôle parce qu’on avait déjà fait ça (vous avez remarqué ce nombre de gens nés en février ?) 15 jours avant au même endroit pour la Culottée et c’était nettement moins frais : trop de monde, des zombies partout et du son tout moisi sous la pluie. Chez Polychrome j’ai apprécié la jauge humaine, les gens fous et les belles surprises sonores.

S’il ne devait y avoir qu’un mot : j’ai été envoûtée.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

L’after.

J’en fais pas tous les quatre matins mais là on était lancés et c’était dans la continuité de la soirée puisqu’on est partis chez un de la clique Polychrome.

Ambiance parfaitement absurde jusqu’à 15H, à base de gros câlins et de discussions insensées, ponctuées de débats sur les hétérobornés, bref tout ce qu’on attend d’un after réussi !

Et un chouette bonus orgasmique que je garderai pour moi.

Le track mémorable de la soirée ?

Le groupe Techno Thriller sans hésiter !

C’était complètement fou, ce mec sur un clavier et son pote qui chantait en mode heavy metal, le tout donnant un son techno carrément hypnotisant.. A programmer !

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Ce moment où j’ai dansé sur scène avec une fille à perruque rouge, elle avait la peau douce, si douce, et l’haleine sucrée.. Mmmm

Mais je me suis enfuie, j’avais d’autres chats à fouetter.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

La personne mystère encagoulée et qu’on est sûrs d’avoir déjà croisée ailleurs. Sans sexe ni genre et toute en sensualité, c’était l’incarnation de la soirée. On espère bien la retrouver.

" - Ce moment à 5H où mon pote m'a dit : 'On reprend un bonbon ?' Fin du très vague espoir qui restait à mon moi raisonnable de rentrer se coucher à la fermeture."

 » – Ce moment à 5H où mon pote m’a dit : ‘On reprend un bonbon ?’
Fin du très vague espoir qui restait à mon moi raisonnable de rentrer se coucher à la fermeture. »

advaADVA

« Enivrante »

samedi 17 fév. / AFRoSOUK BEAT MAchiNES (FGO-Barbara)

Décline ton identité

Adva , et c’est mon vrai prénom ! 28 ans, avocate.27067727_1818801664818835_5846187085439212493_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Soirée géniale, je dirais que ça frôle le 20/20, le mot pour la décrire : enivrante .. la musique était incroyable!

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Je suis arrivée à 2h30 sans place donc mon plus beau souvenir se limite à avoir doublé toute la queue pour entrer !

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Pour l’anecdote cocasse : je crois que mon taux d alcool était trop élevé pour me rappeler de quelque chose, J’ai juste beaucoup apprécié danser sur scène !

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Je dansais tout le temps donc pas le temps de dévisager les autres ! Je pense donc que La personne qui m’a le plus marqué c’est Cissé, le videur, il était grand !

" - Quand je pensais que je dansais comme une pro."

 » – Quand je pensais que je dansais comme une pro. »

renéeRENÉE

« Chaleur »

samedi 17 fév. / AFRoSOUK BEAT MAchiNES (FGO-Barbara)

Décline ton identité

Je m’appelle Renée, j’ai 33 ans, je suis journaliste
27067727_1818801664818835_5846187085439212493_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

15/20 ! Chaleur (en vrai, c’est pas une métaphore pour dire que les gens étaient sexy sexy. Non, il faisait juste vraiment sur-chaud)

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

A vrai dire, ce serait le before chez un pote. On était 4 et on a beaucoup beaucoup beaucoup ri. En écoutant de la techno hardcore, de la disco et ce tube tellement bon.

Le track mémorable de la soirée ?

J’ai shazamé sale. Le son était ouf. Disons The Busy Twist – Yaga Skank. Et sinon pendant l’apéro le fameux « salut les salauds ! »

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

À la soirée j’ai dansé en soutif parce que je crevais de chaud. J’étais à Berlin le week-end d’avant (où des gens peuvent se mettre à poil en boîte tranquilles) et en vrai ça fait hyper snob de dire ça, mais c’est tellement déprimant de revenir dans un pays où on te regarde bizarre quand tu danses juste en soutif. Nos poitrines ne sont pas forcément sexuelles quoi… Bref, j’ai enlevé mon tee-shirt en disant à la cantonade : « le premier qui me gonfle, je le défonce ». Et presqu’aucun mec ne m’a saoulée. Juste un mais je lui ai dit de dégager. Et c’était fini.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Y’avait un mec avec une jolie veste multicolore, genre imper, je crois et rien en dessous. Il était stylé.

" - À chaque fois qu'on retournait sur le dancefloor."

 » – À chaque fois qu’on retournait sur le dancefloor. »

soleneSOLÈNE

« Chaleur »

samedi 17 fév. / AFRoSOUK BEAT MAchiNES (FGO-Barbara)

Décline ton identité

Solène, 27 ans, cheffe de projet.
27067727_1818801664818835_5846187085439212493_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

17/20 – chaleur : il faisait très chaud, ambiance afro oblige.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Le concert d’Oghene Kologbo, avec plein de musiciens sur scène, de solos, des danseuses incroyables, le trompettiste qu’on arrêtait pas de mater avec une pote, il faisait 50 degrés et on voulait pas sortir de la salle pour prendre de l’air tellement on kiffait la musique et on était bien, tous ensemble (je suis venue avec un groupe de potes qui se connaissaient pas tous mais qui étaient tous pile sur la même longueur d’onde ce soir-là). A la fin du concert, le sol était glissant tellement il faisait chaud, le rappel a duré une éternité, personne voulait que ça s’arrête.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

C’était la première fois que mes potes arrivaient à me convaincre de prendre de la MD – et non, c’est pas pour ça que j’avais si chaud, tout le monde mourrait de chaud. Du coup même si c’était pas pile le genre de musique que j’aime, je me suis laissée emporter par les sons et ça a tout sublimé dans une douce euphorie.

Y’avait aussi mon pote qui ne supporte pas les gens trop tactiles d’habitude et qui a laissé 8 personnes différentes lui voler les paillettes qu’il avait sur les joues, parfois en se frottant directement le visage dessus?

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

La danseuse d’Oghene Kologbo qui nous hypnotisait tous (celle qui est restée tout le concert sur scène), elle faisait des choses incroyables avec son corps et elle était inépuisable, j’avais jamais vu quelqu’un qui arrive à bouger autant de parties de son corps séparément.

" - Le trompettiste ne ressemblait pas du tout à ça, mais y a l'idée de tous les musiciens entassés sur la petite scène donc ça le fait."

 » – Le trompettiste ne ressemblait pas du tout à ça, mais y a l’idée de tous les musiciens entassés sur la petite scène donc ça le fait. »

 

 Cliché pris par Silvere Koukouris à la Discoquette