Les Nuits Sauvages

Dégif #135 : « Les Voix du Seigneur sont impénétrables, mais j’en connais d’autres qui se font pénétrer bien plus aisément » – Heeboo

Dégif #135 : « Les Voix du Seigneur sont impénétrables, mais j’en connais d’autres qui se font pénétrer bien plus aisément »

Dégif - Juin 12, 2019

Victor Maître

Qu’est ce que t’es beau quand tu danses. Qu’est ce que t’es belle quand tu sautes en l’air. Que tu contrôles plus tes moves. Que tu donnes tout au dancefloor. Comme si ta vie en dépendait.

ARTHUR

« Apaisant »

jeud. 6 juin / Jeudi Banco x RAW : Umwelt • Falhaber • VII Circle (NF-34)

Qui es-tu ?

Arthur (Artechno pour les intimes haha), apparement mon signe particulier en soirée c’est mes tenues j’aime bien les vestes un peu wouaw

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Le mot le plus juste serait « apaisant ».

Raconte nous ta vrille de la nuit

Environ vers 1 h au moment où je suis entré et que j’ai vu tous mes potes qui m’ont pris dans leurs bras c’était le moment que j’attendais le plus de la soirée et au fur et à mesure ça s’intensifiait en croisant de plus en plus de monde au fur et à mesure je suis allé dans le son avec tout le monde et là c’était parti pour la nuit

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Je sortais du taff d’une journée de 9 h / 23 h et que c’était que le début parce que j’ai enchaîné la même journée le lendemain et ça pendant quatre jours (et nuits bien sûr il y a eu d’autres soirées) imaginez mon état ! J’ai réussi à tenir grâce à l’amour et à la force que tout le monde me donnait lors de ces soirées et particulièrement jeudi aux Nuits Fauves.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Umwelt parce que son set allait parfaitement avec mon mood et ma défonce et c’est à ce moment là que je me suis dit « ok faut aller dans le son là »

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais au taff en redescente c’était un peu compliqué mais je repensais à tous les petits moments amicaux, amoureux, musicaux qui m’ont fait passer une bonne soirée, ça aide à relativiser

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un p’tit gars sympa que j’avais rencontré en dix minutes devant la Concrete la semaine d’avant et qui m’a suivi les trois soirées qui ont suivi Jeudi Banco haha

MATHIEU

« Up and down « 

jeud. 6 juin / Kapsule x Jeudi OK (Wanderlust)

Qui es-tu ?

Mathieu alias Monkey, le singe étant clairement mon animal totem. En ce moment vous me reconnaitrez à mes cheveux émeraudes et mes crop top.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Up and down

Raconte nous ta vrille de la nuit

J’ai malheureusement un triste rituel : comme souvent à chaque soirée, je perds quelque chose. Cette fois-ci, dans mon moment d’ivresse, j’ai prêté ma casquette fétiche à une inconnue et je ne l’ai jamais revue. C’était ma casquette « Make my Xanax work again » qu’on m’avait offerte à Montréal =’(

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais chez mes amis à Aubervilliers, un peu en souffrance car j’avais travaillé toute la journée et donc pas beaucoup dormi. À cette heure-ci je ne savais pas encore qu’on allait remettre ça et finir encore tard.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Évidemment mon grand complice de soirée connu sous le nom de Th3ology qui a débarqué au fil de la soirée. Une fois ensemble, on est inarrêtables, on monte partout et on danse frénétiquement.

Ma grande choré du moment le air hoola hoop. Si vous ne l’avez encore jamais testé entre amis je vous le conseille. Et surtout rappelez-vous de ne jamais faire tomber le cerceau.

JOSEPH

« Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse »

jeud. 6 juin / Kapsule x Jeudi OK (Wanderlust)

Qui es-tu ?

Joseph. Porte des t-shirts en velours.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Up and down

L’heure de ta vrille de la nuit ?

00h30.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Je filme beaucoup en soirée. Et pour un projet de théâtre j’avais besoin de filmer deux personnes s’embrassant. Je vois deux filles qui dansent assez collées, déchirées et n’ayant plus de filtres je me suis permis d’aller les voir pour leur demander sans aucun tact « Vous êtes lesbiennes ? ». Elles ont dit « non » et ont détourné le regard. Elles ont dû me prendre pour un gars hyper chelou.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Je sais plus, je sais pas j’étais défoncé.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Dans mon lit en boule épuisé mais heureux, pensant à de la nourriture grasse que je pourrais manger si je n’avais pas la flemme d’effectuer le moindre mouvement.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’avais les yeux révulsés, je ne voyais pas les gens, ni les looks, je ne voyais que de l’amour.

Ça c’est privé !

SAMÉ

« Ohmygoooooood »

jeud. 6 juin / Double E (Live)/Captaine Roshi/DJ Absurd + Big Red (BADABOUM)

Qui es-tu ?

Samé aka samélefeu le smile / je sors seul mais j’suis toujours entouré par mes gens

Image may contain: 1 person, sunglasses and text

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

« Ohmygoooooood !!!! »

Raconte nous ta vrille de la nuit

Ça a vrillé quand le D double E a debarqué sur scène tout de rouge vêtu !! On l’attendait fort et il a fait une vraie entrée !!

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Roshi est un jeune pirate que j’apprécie, on se connaît un peu et on partage la passion pour les mangas, ça m’a fait plaisir de le voir sur scène avant le D…. Les fans de One Piece comprendront !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Deux tracks yohohohoho de mon Kohai Roshimaru et le son Street fighter du D double E

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Je jouais à Street Fighter avec mon fiston !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Et j’ai pas attention a l’état d’ébriété des gens car je suis moi même à un certain level en soirée donc on te parlera sûrement de moi donc joker. J’ai jumpé sur scène pendant qu’il envoyait le Street Fighter dans l’euphorie et du coup à la fin j’attendais qu’il balance mon son « lovely jubbly » mais il était pas prêt même si il nous a remis une petite couche. Bête de concert en tout cas !


BENJAMIN

« Un Jour / Une Nuit »

du 7 au 10 juin / Marvellous Island Festival 2019 (Torcy)

Qui es-tu ?

Benjamin aka Benco + le Tatoué sans manche en béquille

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Un Jour / Une Nuit

Raconte nous ta vrille de la nuit

A 00 h devant Paula Temple les deux béquilles qui chauffent la piste, un mec est venu me payer son verre car il était choqué de me voir ici danser alors que j’ai une jambe cassée (d’où les béquilles).

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?
Le mec assis sur son estrade en plein milieu de la foule … un génie !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Paula Temple & Fjaak ; c’était deux sets de malade bien travaillés et énergiques

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Mes deux potes Momo et Alex déguisés en Indien et en Monsieur Douche, c’est les meilleurs !

Devant le set de Marcel Dettmann et de Nina car tellement déçu de leur set linéaire et ennuyant !!

CAROLINE

« Liberté »

vend. 7 juin / Sweaty party w/ Ddvrkk, Bo Meng & Barbara Butch ! (Mothers & Daughters, Bruxelles)

Qui es-tu ?

Caroline, aka DDVRKK quand je mixe. Souvent vêtue de noir

Image may contain: text

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Liberté

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je mixais dans l’unique bar lesbien de Bruxelles. Ce bar est éphémère du coup la communauté s’y presse avant que cela ne ferme. Je mixe principalement de la trap, ce qui n’est pas toujours facile dans la scène LGBT+. Je faisais le warm-up en mode Neo Perreo et sons Rachet devant personne et vers 22 h les corps ont compris que la trap des strip clubs d’Atlanta c’est le real deal ! J’adore faire bouger le public quand ce n’est pas pas gagné d’avance.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Une rose s’est retrouvée sur la table du DJ Booth, je ne sais pas si elle m’était destinée mais j’ai trouvé cela mignon.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Jouer du Too Short à une soirée lesbienne !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais avec ma copine en train de Netflix & Chill

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le pickpocket du bar…

Ça y est ça danse !

MATHIS

« Improvisée »

vend. 7 juin / Acid & Rave – Benji303, Ciuciek, Pawlowski, DJ Chuimix – KAO (Ninkasi Gerland, Lyon)

Qui es-tu ?

Je m’appelle Mathis donc, certains de mes potes m’appellent 2k..

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Improvisée ! Je savais pas quoi choisir, il y avait trop de soirées à Lyon ce soir là, et j’ai trouvé un pote chaud pour le Ninka finalement.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je dirai 4 h. Jusqu’à 6 h je sautais plus que je dansais, mon sac valsait de gauche à droite, c était l’euphorie.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Pawlowski m’a marqué ! Il a vraiment distribué de l’énergie aux gens en fin de nuit, ça m’a plu !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais en pleine hésitation pour partir en teuf dans la Drôme, les clubs ça ruine.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’ai croisé une fille et un garçon qui étaient venus ensemble et qui n’avaient pas l’air d’être des habitués. ils dansaient de manière super sincère, je saurais pas expliqué mais la musique les touchaient, ça se voyait. Ils avaient l’air de s’amuser et étaient beaux à voir danser.

Les 30 dernières minutes de son, la fatigue reléguée au 8e plan, les bpm qui s’emballent, et mes bras qui s’agitent de partout essayant d’exprimer mon plaisir !

F/CKEN

« Lumière »

vend. 7 juin / Pendora IV party pour les queer : Eris Drew /F/cken Chipotle (à la folie)

Qui es-tu ?

F/cken, Adeline pour les intimes, avec un « u » pour ceux qui ne me connaissent pas.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Lumière. Lumière sur les queers. Lumière sur les femmes. Lumière sur la boule disco. Mais alors grosse obscurité chez les keums de la soirée.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand j’ai crié à un mec qu’il était un peu injuste que les mecs puissent pisser en deux deux dans un urinoir juste derrière moi, puis que je lui ai confié (ou crié, j’sais plus bien), que ça me débectait léger. Il a rigolé. Mais j’ai sur que j’avais plus trop de filtres, il devait être 3h45 je m’apprêtais à aller jouer, j’avais pas que ça à faire que de prendre des gants.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Les dix mignons qui restaient sur le dancefloor, motivés comme jamais, heureux, à 6 h du matin.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Eris Drew évidemment, qui a enflammé la piste juste avant moi. La technique, le style, les petits tricks, woah woah woah, impressionnante !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais sans doute encore à Villette Sonique, on errait d’une scène à l’autre sans trouver un truc qui se terminait pas, ou s’annonçait sans venir. On a passé l’aprem à quitter les scènes, chercher les gens, flirter entre pluie et soleil, donc musicalement, à part le set de Krampf qui avait l’air ultra cool, je me souviens pas de grand chose, m’enfin c’était sympatoch.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Audrey en fan ultra d’Eris Drew, c’était bien trop mignon !

Moi en mode féministe à trois francs face à la horde de mecs cis fonsdés

HUGO

« On n’aurait pas pu trouver mieux pour le nom »

vend. 7 juin / Hardpulz BAR • Energy • Hardstyle / Raw / Hardcore (L’Officine 2.0)

Qui es-tu ?

Hugo alias Keroen, et j’ai beaucoup trop d’énergie !

Image may contain: text

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

« On n’aurait pas pu trouver mieux pour le nom ! » En référence à Energy, le symbole de cette soirée !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Perso là où j’ai le plus kiffé c’était pendant mon set vers 1 h 30, les gens étaient complètement fous et survoltés, j’ai jamais été autant à fond derrière les platines. Il y avait une ambiance de malade, j’avais rarement vu ça avant ! Et le fait d’avoir vécu ça c’est encore plus dingue !

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Le truc le plus drôle c’était les gens qui chantaient alors qu’ils ne connaissaient pas les paroles, ainsi un gars un peu trop à fond a transformé les paroles « get crunk » en « king kong » et tout le monde l’a suivi !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

J’ai beaucoup aimé le set d’Alex Wackii, avec pleins de musiques rétro et légendaires ! C’était dingue d’entendre ça en soirée comme ça, c’est sorti de nulle part et c’était incroyable ! Sinon les sets de Ravive, Meggido, Chaomtaik, Gomez 92 et Hexagone étaient aussi grave cools !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Le lendemain… Je suis reparti en soirée sur Lyon, mais la musique n’avait rien à voir ! C’est incomparable avec ce que j’avais vu la veille !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Niveau personne j’en connaissais la plupart alors je m’y suis habitué, mais sinon les gars un peu trop ivres qui dansent bizarrement me font toujours marrer, j’en ai vu au moins quatre ou cinq.


PIERRE

« La fête universelle »

sam. 8 juin / ◢ [BP] – Chlamydia Dell’Arte °XI ◣(La Station-Gare des Mines)

Qui es-tu ?

Pierre, aka le caméléon. Signe particulier ? Les hétéros aussi savent bouger leurs corps

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Faire la fête avec un grand F**k. Ici la fête se fait universelle est en toute ouverture d’esprit loin des distinctions de genre et des codes qui nous oppriment (putain c’est beau ce que je dit)

Raconte nous ta vrille de la nuit

Lorsque notre super ami en slip Calvin Klein (nous l’appellerons Calvin) s’est mis à danser frénétiquement et avec une parfaite élégance sur le caisson de basse (oui vous l’avez forcément remarqué).

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Il y avait un vieux briscard de 60 ans minimum vêtu d’un gilet jaune et d’un ensemble d’accessoires festifs. Combo siflet + cymbales de confection artisanale. Il était plus high que tout le monde à une heure où les gens étaient encore aptes à communiquer verbalement, mais le voir était un pur instant de bonheur.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

La petite scène style cabane c’est la scène 1 ou 2 ? Peu importe le set en milieu d’aprem sur cette scène m’a juste retourné le cerveau, un mélange de techno electro breakée qui m’a parfaitement mis en condition pour la soirée qui s’annonçait.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Je faisais le debrief avec le groupe de pote qui m’accompagnait et on se disait « putain vivement la prochaine bordel ». On ne peut tellement plus attendre qu’on va tous à la MYST samedi pour extérioriser nos démons impatients en attendant la prochaine BP .

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Comme mentionné plus haut, la danse de Calvin a clairement illuminé la soirée en faisant brusquement surgir « le lâcher prise » à mesure que le soleil enterrait « la retenue ». Mon vote s’adresse donc clairement à toi mon pote !

MARION

« Farfelue »

sam. 8 juin / ¡Sauvage Sonique? (Cabaret Sauvage)

Qui es-tu ?

Moi c’est Marion, mes potes m’appellent souvent « Marion des enfers » mais je n’ai vraiment pas la moindre idée de pourquoi… En soirée on peut me reconnaître à mes vêtements généralement brillants (bombers à sequins, kway silver, débardeur, ça dépend de la météo) et à mes paillettes sur le visage. J’ai toujours 2/3 petits pots de paillettes en rhab dans ma banane donc on peut aussi me trouver en train d’en foutre n’importe comment sur le visage de parfait-e-s inconnu-e-s.

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Farfelue ! Des surprises, un labyrinthe, des gens déguisés, costumés, un peu fous… Un open air comme on les aime en somme.

Raconte nous ta vrille de la nuit

On a commencé à assez tôt, open air oblige, mais de mémoire brumeuse c’était quand il s’est mis à pleuvoir vers 20 h, curieusement. On était dehors, le son était parfait, il y avait de bonnes vibes de partout, alors on a juste mis nos k-ways et continué à danser sous la pluie.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Pendant certains sets, il y avait des totems lumineux en forme de tête d’animaux que des gens se relayaient pour agiter devant la foule. Je suis bien persuadée qu’il s’agissait d’un rituel païen destiné à honorer les Dieux de la Teuf alors je leur ai fait 2-3 prières. J’ai expliqué aux gens autour de moi qui ils étaient et qu’il ne fallait pas oublier de bien les célébrer ce soir mais je pense qu’ils m’ont prise pour une dingue.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Dans la salle du labyrinthe, un remix d’Acid Arab bien senti : tout le monde dansait, sautait. Il n’était même pas la nuit et c’était fou.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais à un apéro, à la base je devais partir à la soirée des Sœurs Malsaine au 9b, mais la raison et la fatigue de ma petite équipe l’ont emportée. On n’était pas au bord de la mort pour autant alors j’ai filmé une pote à contre-jour en train de danser sur le balcon et j’ai légendé ma story instagram « Danse comme si ta vie en dépendait ».

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Parlons de Norbert et Michel, deux garçons dont je n’ai pas réussi à avoir le véritable prénom, qui m’ont l’air d’avoir un métier très chiant / sérieux – un truc dans le consulting là-bas à la Défense– et qui pourtant étaient les plus déglingos de la soirée : en chemises dépareillées, bob affreux et je ne sais encore quels accessoires délirants.

Quand on se fait des câlins avec mes copines et qu’on se dit qu’on s’aime fort à une heure indéterminée de la soirée.

ETIENNE

« Bourbier »

sam. 8 juin / ¡Sauvage Sonique? (Cabaret Sauvage)

Qui es-tu ?

Etienne, les lunettes pour chill en toutes circonstances.

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Bourbier : à la base c’était juste une bière .. puis deux, puis trois, puis quatre… etc

Raconte nous ta vrille de la nuit

21 h quand le soleil te caresse une dernière fois et que les vibes prennent de la hauteur

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Des gens qui nous insultent pour un fauteuil (bah gros assieds toi ailleurs au pire ?)

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

You brought the sunshine sous le chapiteau, le before d’un bon samedi c’est cool si c’est funky

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais au même endroit mais c’était de la techno, parfait pour le blues du dimanche soir

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Mon pote Prade quand une fille lui à mis des paillettes sous les yeux alors qu’on voulait juste une clope haha

Le lundi matin au boulot j’étais bien, au top

 

MAXIME

« Un mirage. »

sam. 8 juin / Androgyne w/ Kim Ann Foxman • GTI (Macadam, Nantes)

Qui es-tu ?

Maxime, de mon petit surnom caillou, je passe a tabac les molécule d’air.

Image may contain: text

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Un mirage.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 3h j’ai été aspiré par le boum boum, j’ai été trouver ma rambarde sur la droite des platines et je me suis éclaté jusqu’à ce que les lumières s’allument.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

La fille qui se fait chopper en train d’essayer de filmer tout devant. J’étais content qu’un des videurs lui mette un coup de pression car je me suis senti dans un espace de respect.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Kim Ann qui mixe pendant plus de quatre heures, une machine.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Je regardais la nouvelle saison de Black mirror, c’était pas ouf.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Le mec qui dansait derrière moi sur l’estrade en hauteur, il était NRV, il devait générer assez d’énergie pour éclairer un logement.

ELISE

« Mais keskispasse ?! »

sam. 8 juin / PlageBPM by Newtrack – Round 1 (LaPlage de Glazart)

Qui es-tu ?

Alors moi c’est Elise ou encore Elisette ou même nofilter (c’est le pseudonyme de mon compte Insta qui répertorie toutes nos perles de soirées). Mon signe particulier en soirée ? Toujours des outfits colorés et futuristes (vive le fluo et l’argenté!!) et bien entendu toujours en train de gueuler des conneries avec une voix de pucelle (au moins j’en ai conscience c’est déjà ça)

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

« Mais keskispasse ?! » avec une voix de canard très sexy que tous mes potes galèrent à imiter. C’est un peu ma phrase de prédilection, je l’aime parce-qu’elle fait rire mes potes et elle résume à la perfection nos soirées genre « putain mais qu’est-ce qu’on fout encore ? »

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 1h30, lorsque l’on est arrivés à LaPlage, tous emportés par une vague de bonne humeur provoquée par le lieu, les retrouvailles avec d’autres potes et la musique absolument incroyable ! Ensuite on n’a pas bougé de place de la night : 6 h tout devant à gauche, c’était juste INSANE !

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

J’ai croisé un date Tinder que je n’avais vu qu’une seule fois il y a genre 1 mois et demi, c’était à la fois marrant et assez gênant mais heureusement j’étais assez perchée pour ne pas m’en soucier.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Franchement impossible de vous dire, j’ai kiffé le son toute la night sur LaPlage, vraiment tout ce que j’aime : de la techno groovy qui emporte tout le public dans une mega good vibe !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’ai enchaîné avec le Café Barge en after donc je n’avais pas dormi depuis samedi matin. À 20 h 20 j’étais en train de subir à table, dans un resto assez classe, pour l’anniversaire de ma grand mère : UNE ANGOISSE. J’ai du faire bonne figure jusqu’à 1 h 30 du matin !!!

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un mec qui s’appelle Karim (big up à toi si tu me lis !) qui dansait à côté de nous pendant une bonne partie de la nuit. Il était vraiment adorable, il dansait super bien et avait un look trop cool. Je lui ai d’ailleurs avoué que c’était toujours les gays les plus beaux et les mieux habillés et il m’a fait un câlin, je crois que j’ai fait un heureux !

On traversait le Pont Charles de Gaulle avec mes potes (ne me demandez pas pourquoi on s’est retrouvé là lol), sur le point de commander un Heetch pour se poser chez quelqu’un en after, lorsque là j’ai vu l’énergie incroyable que dégageait le Café Barge : 7h30 du mat, impossible pour soldat Elisette de rentrer se coucher maintenant, j’ai deter deux potes et c’était repartyyyy !

ZOEY

« Superfragilisticexpialidocious »

sam. 8 juin / PlageBPM by Newtrack – Round 1 (LaPlage de Glazart)

Qui es-tu ?

Zoey ou Zouz, dernièrement j’ai une copine qui donne tout le temps des surnoms chelous aux gens, qui m’appelle « La Zeitoun » puis histoire de faire original j’ai toujours ma trace de paillettes sur le visage

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Superfragilisticexpialidocious

Raconte nous ta vrille de la nuit

Amour et joie totale, c’est le moment ou je me suis retrouvée sur la scène pour le dernier set, le soleil se levait, c’était le bonheur absolu

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Un copain crie « LA NORMANDIIIEEEE » à chaque fois que j’entre quelque part, je l’ai beaucoup trop croisé ce soir là !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le dernier set, avec un peu tout le monde qui se passait la main sur les platines, entre Morzig et Töm, un vrai moment de complicité entre tout le monde, Newtrack c’est de l’amour en barre !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’ai réussi à rentrer avec la personne que je voulais, donc j’étais aux anges, on fait durer le plaisir

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Une petite meuf au premier rang qui dansait seins nus avec des stickers collés sur les boobs, pendant un instant je me suis sentie à l’ About Blank à Berlin.

Quand je me suis fait littéralement asperger de paillettes par Les Paillettes Pompettes

ALBA

« Agréablement surprise »

sam. 8 juin / La Firme PAPA #15 (Le Chinois)

Qui es-tu ?

Alba, surnom Albite (aha). Mon signe particulier ? Mon très long trait d’eye liner, mes « écrases merdes » aux pieds et mon regard aguicheur.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Agréablement surprise

Raconte nous ta vrille de la nuit

Le moment où j’ai fait à ma pote une déclaration d’amour

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Le moment où j’allais aux toilettes et je relisais à chaque fois la même blague écrite sur la porte et je ne la comprenais pas, je me demandais si c’était moi ou la blague qui était trop pétée ahah (j’ai pris une photo en me disant je la relirai demain)

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Vers 2 h c’était super lourd j’aimais beaucoup le rythme puis ça tapait pas mal c’était cool !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Je dormais très profondément après avoir passé la journée en repas de famille ahaha

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Une fille très rigolote qui nous a fait une séances d’hypnose aux toilettes

Le moment où j’ai dit à ma pote « putain cette soirée est trop cool, j’adoooore le son, les gens sont sympas, les toilettes sont propres on a bien fait de venir »

AHMED

« De la musique de très bonne qualité »

sam. 8 juin / Diskonected 1 an w/ Herr Krank (Le Gambetta Club)

Qui es-tu ?

Ahmed / -A.K- / Grand fan de Techno avec projet de devenir influenceur dans le domaine

 

Image may contain: text

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

De la musique de très bonne qualité, c’est pour ça que je suis venu

Raconte nous ta vrille de la nuit

Avec le track d’acid Jazz de Herr Krank que je connais depuis assez longtemps, ça a plus ou moins lancé ma soirée puisque j’adore les vibes acid surtout avec une bonne dose d’instruments de musique (le piano dans ce cas), j’ai fermé les yeux et je me suis juste laissé emporter par les belles ondes musicales qui traversaient mes veines. Une énergie magnifique pleine de positive vibes !

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Les personnes qui étaient là étaient super amicales on rentrait à trois aux toilettes pour faire gagner du temps aux autres …

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Je suis arrivé avec Herr Krank et j’ai kiffé tous les sets depuis puisque j’ai bien écouté les autres artistes avant même de venir à la soirée et j’ai adoré le style de techno qu’ils proposent, du coup pour moi c’était de la bombe du début jusqu’à la fin !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’ai fait du sport et j’ai regardé du foot, as simple as that !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Il y a une fille qui s’appelle Claire que j’ai adoré connaître et avec laquelle j’ai bien papoté. Au début on a dansé ensemble puisque j’ai bien aimé sa façon de danser et après on a bien discuté mais si je me rappelle bien je l’ai bien entouré d’énigmes puisqu’elle est partie sans même savoir d’où je viens malgré qu’elle ait bien détecté un accent étranger…

GERMAIN

« Ce n’est pas la taille de la péniche qui fait le bonheur »

sam. 8 juin / Boussole Party feat. Gene On Earth (Limousine Dream) (Le cri de la mouette, Toulouse)

Qui es-tu ?

Germain, Palynka, quand j’ai fini de mixer je phase derrière le DJ suivant jusqu’à ce que son set me remotive.

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Ce n’est pas la taille de la péniche qui fait le bonheur. Le cri de la mouette c’est pas immense et Gene on Earth à Toulouse franchement… gros pari. Mais le public était vraiment top, que des gens sympa.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Alors pour moi spécialement (je faisais le warm-up pour les copains du label Boussole. Du coup derrière les platines c’est le moment où tu lèves la tête et sans que tu te sois aperçu de rien la cale est pleine et ça crie et t’es un peu attaqué par les mauresques. Début de la fête.


Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Je crois que j’ai croisé une pote de collège mais je suis pas sûr, en tout cas on s’est dit bonjour.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le set de Gene on Earth méritent d’être racontée. Le mec il avait déjà mixé dans un festival aux UK l’après midi et il a enchaîné avec un 3 h – 6 h du matin mémorable. Et pour aller aux toilettes (bateau oblige pas de backstage) il a juste balancé un track de 10 minutes. C’était une tuerie mais il avait collé des gommettes sur le macaron du vinyle pour être sûr qu’on lui pique pas l’ID.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Alors perso j’étais dans le train de retour à Paris après avoir passé la fin d’après midi à un concert où mon père chantait la messe en si mineur de Bach (hors de blague). Je me disais que c’était bien sympa Toulouse que j’avais de la chance d’avoir passé une si belle soirée… et qu’à écouter de la musique sans kick on s’endormait plus facilement.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Palme d’or à cette personne de 50 ans et plus qui dansait comme un jeunot au premier rang. Les mains sur le booth, la mâchoire qui faisait de la danse contemporaine, les « Allez là ». Je lui mets un 20/20.

ALEXIS

« Bénie »

dim. 9 juin / Afterrrparty Marche des fiertés en banlieues #1 (Le 6b)

Qui es-tu ?

Je m’appelle Alexis, mais comme tout le monde tu peux m’appeler Lexus (oui, comme la voiture…). Pour me repérer en soirée, la technique c’est de suivre les paillettes au sol qui ont coulé de mes yeux. Beaucoup de maquillage pour pas grand chose.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Bénie.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Emma et Elsa, ayant le sens des priorités, n’ont pas participé à la marche des fiertés en banlieue mais nous ont rejoint au 6B pour s’adonner à des activités princières : atelier paillettes, photoshoot grillage, rangement du stand ActUp… J’ai également supplié mes Soeurs de la Perpétuelle Indulgence de bénir notre chère Emma au nom de Saint Cyclette – qui protège les bis – et de tous les autres, bénédiction en demi-teinte puisque malgré la « double dose » Emma n’est pas encore parvenue à percer à jour les mystères du repentir. Ah ! Les voies du Seigneur sont impénétrables ! Celle du Seigneur, en l’occurence, puisque j’en connais certaines autres qui se font pénétrer bien plus aisément.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

« Comment fais-tu l’amour ? Principalement avec le coeur, mais peut-être encore davantage avec le cul. » Quelqu’un se reconnaîtra.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Une perruque (?) bleue au micro, dehors, vers 18 h. Etait-ce une perruque ou des vrais cheveux ? Aidez-nous à élucider cette énigme.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Vous voulez des détails ? Coquin.e.s…

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un petit être queer qui se prénomme Youssef – portant un pantalon strié révélant un renflement (que dis-je, une protubérance) au niveau de l’entrecuisse, un crop top blanc et une veste galactique – et sans qui ni la marche ni cet after n’auraient pu avoir lieu. Un grand merci à notre tendre et cher Youyou et à l’équipe, <3.

Moi quand des enfants ont décidé de ruiner mon photoshoot en faisant du toboggan A L’ENVERS avant de se plaquer dans le sable tels des sumos.

DAMIEN

« Sereine & courtoise »

dim. 9 juin / Tsunami #001 – Naufrage (Veille férié) (secret place)

Qui es-tu ?

Damien ou Daamss mon signe particulier c’est que je finis toujours torse nu

L’image contient peut-être : eau, texte et plein air

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Sereine & courtoise

Raconte nous ta vrille de la nuit

A 20 h 30 quand la techno est arrivée dans la time table tout le monde s’est mis à crier et danser les poings en l’air dans un élan d’excitation en tapant du pied, tout ce que j’aime.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Les mecs qui ont ramené des diabolos et des frisbees, d’un coup comme ça on voit des mecs hyper chauds en train de jeter leurs diabolos en l’air et faire des bêtes de figures c’était stylé.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Brulée – Amulette c’est ma track préférée du moment et c’était l’ouverture de la techno du coup top !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Je baisais avec mon mec mdr, mais j’étais hyper satisfait.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un mec qui proposait à tout le monde des traces de taz sur son tel ahah j’avais jamais vu ça à un open air.

Il y avait un barbecue sur place et des mecs se sont chauffés à se faire des burgers du coup ils ont ramené des sauces et j’avais tellement faim que j’ai mangé la sauce crue !

Adeline Journet

Articles similaires

Plus d'articles

Night Shoot

Otto Zinsou imprime le queer de nos baisers brûlants, poitrines gonflées et coeurs dévorants


Dégif

Dégif du weekend #43 : et le taz qui t’envoie six pieds sur terre


Dégif

DÉGIF du weekend #08


Le club pour les nazes

Le Berghain pour les nazes #2