Ce gars là est clairement indispensable en soirée. Le mec qui se fait tout le temps virer, à lui seul, nourrit directement les bouches de milliers de professionnels de la sécurité à travers l’hexagone. Le mec qui se fait tout l’temps virer, il est aussi à l’origine de pas mal d’histoires qui animent le monde de la nuit : « Eh je t’ai pas dit, mais Marine s’est encore fait tej hier soir, c’est chaud », « Alex s’est ENCORE fait choper la b*** à l’air sur la piste », et on en passe et des meilleures. En bref, Le mec qui se fait virer de boîte, c’est clairement LA BASE.

Se faire virer, ça arrive, pour les meilleures causes comme pour le plus innocent des faits. D’ailleurs, bien souvent le lendemain, tu constates sur le mur Facebook de l’event à quel point ce type qui s’est fait jeter clame son innocence haut et fort. Souvent à base de « quelqu’un aurait récup’ ma carte Navigo ? Le vigile me l’a perdue en me jetant dehors », « hé ho ils sont malades dans cette boîte j’ai fait qu’allumer mon spliff en pleine fosse » ou « dernier foi que je vient issi ».

Heureusement, parmi ces gars qui se font tout le temps virer, il y en a aussi un bon paquet  qui savent pertinemment en quoi ils ont merdé. On se souvient tous de ce fêtard qui aime bien trop se battre et qui n’a pas froid aux yeux : le bastonneur, c’est d’ailleurs le premier à retrouver le bon air frais de la rue dans une soirée bien arrosée. La joue contre le pavé, certes, la paupière renfoncée, certes, mais le bon air frais quand-même.

Non Corinne, t’as pas le droit de monter sur la scène pour prendre un snap avec un filtre de chien : tout, mais pas ça.

À savoir que le bastonneur, qui souvent ne fait pas vraiment honneur à l’art de Chuck Norris, adore, et on dit bien ADORE, chercher des noises à des gars qui n’en ont rien à taper.

-« D’où tu me frappes toi ?
– Euh, je fais que passer mec…
– Ouais mais c’est chaud j’vais t’défoncer me r’garde pas comme ça pelo. EH REGARDE MOI QUAND JE TE PARLE !! »

Bon, on accentue un peu les choses. Mais, deux ou trois rhums coca dans le sang, on y est quasiment. Le bastonneur est bien connu pour rechercher sa dose de frappe à chaque soirée, car sinon, la fête perd un peu de son intérêt. Jusqu’au jour où il provoque Michaël, informaticien et binoclard, belle proie d’apparence, mais 10 ans de pratique en krav-magma derrière lui. Oups. Généralement, les vigiles se tapent eux-même des barres devant le show, avant d’intervenir et de mettre tout le monde dehors. Après, on ne va pas le nier : il y a aussi des combattants qui se défendent de façon légitime. Désolé, mais on ne piétine pas des Jordan dans un pogo : c’est inadmissible. Non Corinne, t’as pas le droit de monter sur la scène pour prendre un snap avec un filtre de chien : tout, mais pas ça

Il va sans dire que le bastonneur et celui qui se fait tout le temps téj des clubs vont de pair : c’est bien souvent la même personne et on les reconnaît à leur air blafard, hirsute, prêt à sauter partout et sur tout le monde. Petit coup d’épaule, main aux fesses discrètement placée (« désolé j’ai pas exprès *hips* »), joutes verbale à l’issue d’une série de quatorze shots de rhum payés avec l’argent de papa maman, danse dénudée sur perchoir un peu trop visible, bref, le mec qui se fait tout le temps virer a franchement de la suite dans les idées.

Puis il y a aussi tous les autres qui tentent de déjouer subtilement les règles de la nuit, tu sais, ceux qu’on capte à CHAQUE soirée. Le coup des substances interdites consommées en discrétion dans les toilettes : râpé, la sécu’ a bien cramé les huit pieds sous la porte fermée à clef. A moins d’une partouzé improvisée, y’a pas photo. Le petit trafiquant et sa casquette mal vissée qui parcoure la salle de long en large à qui veut ach’ter de la C. Le mec sait pas dealer, c’est marqué sur son nez, le vigile l’a bien cramé. Puis, il y a la petite injure qui gratte, aussi, quand le monsieur de la sécurité t’a bousculé sans faire exprès : il a l’ouïe plus fine qu’il en a l’air, même plus fine que toi alors prie, prie très très fort.

En bref, le mec qui se fait virer crée de l’animation, anime la communauté et, pour faire simple, devrait figurer en Une des personnalités les plus influentes de la nuit. Un beau phénomène.

© illustration by PAILLETTE.