Centrale. Centrale est la place de ces artistes dont la réussite d’une fête repose sur leurs doigts de fée. Et telles des fées, ils s’emploient à saupoudrer un peu de magie par ci, beaucoup par là, ensorcelant un public déjà tout acquis à leur cause prophétique d’une religion célébrée dans des enfers paradisiaques, la sacro-sainte Techno. Entre ciel et ténèbres, les ondulations de la foule prennent à témoin la puissance de leur art, adoubé par “ceux qui savent” et dénigré par “ceux qui ne savent pas”. Nul besoin de choisir notre camp, vous savez. Notre sueur est la leur, notre énergie est la leur, notre âme est la leur mais cette sélection est la notre.

Ce mois-ci, c’est cinq artistes techno qui ont retenu notre attention à l’orée de leurs dj-sets respectifs. Confirmés, étoiles montantes ou espoirs, ils ont chacun le petit truc qui fait bouillir le dancefloor de plaisir. Mystérieux, exubérant, discret, charmant, sachez leur attribuer l’adjectif le plus adéquat.

SINA

Le vendredi 4 mai pour Rinse France présente Qui Embrouille Qui à La Machine Du Moulin Rouge

537391_532813660084317_354267282_n

Nos 3 arguments :

  1. Ses derniers sets ont épuisé nombre de danseurs.
  2. Il marie merveilleusement bien tous les types de techno.
  3. C’est joli Sina non ?

Son beat ? Eclectisme techno

% sauvage ? 60%

Son tableau de bord : 

ABSL

Le vendredi 11 mai pour No Border (warehouse)

absl

Nos 3 arguments :

  1. Un des frenchies qui dégomme tout en ce moment ; sa connexion adsl est full barres
  2. Le rythme qu’il impose dans ses sets grâce à une sélection de tracks enivrants. Ça lui vient d’où ? D’un certain Aphex Twin.
  3. Tu danseras sans pouvoir t’arrêter. Son crew ? Blocaus.

Son beat ? Techno EBM

% sauvage ? 90%

Son tableau de bord :

 

LEA OCCHI

Le vendredi 4 mai pour PWFM x Garage : Spring-Board Contest, le vendredi 11 mai pour Spectrum à La Station et le samedi 19 mai pour la Bender au Ouh La La Nuit.

léa-occhi---morlino

Nos 3 arguments :

  1. Elle casse les dancefloors les uns après les autres en ce moment.
  2. Elle respire la fête. Léa Occhi c’est aussi Spectrum avec David Hogan.
  3. C’est la dj parisienne qui monte qui monte. Sa fascination première  ? Berlin. Et ça ne vient pas uniquement de l’homme qu’elle aime.

Son beat ? Techno, EBM, tantôt dark, tantôt plus dynamique et joyeuse.

% sauvage ? 66%

Son tableau de bord :

 999999999

Le samedi 19 mai pour Possession (warehouse)

29597828_1682338788549581_8471721302735020374_n

Nos 3 arguments :

  1. Un duo tout droit sorti des ténèbres de l’Italie
  2. Un son d’une efficacité à casser n’importe quel dancefloor. Pour eux, l’identité est secondaire, c’est la musique qui prime !
  3. Parce que 9 fois 9 égale 81

Son beat ? Techno rapide et acidulée

% sauvage ? 81%

Leur tableau de bord : 

STEPHANIE SYKES

Le samedi 26 mai pour MYST 002 – Mascarade Endiablée (warehouse)

28058673_672419362882531_5113359223566223414_n

Nos 3 arguments :

  1. Le nom de cette allemande installée à Manchester fait frémir les amateurs de techno pointue depuis quelques temps.
  2. Son univers froid et atmosphérique te transporte dans une belle et sombre galaxie
  3. Ses trois résidences ? Trois extrêmes dans le monde : la Jaded à Londres, le KHIDI club de Tbilisi, et le Q Club de Birmingham.

Son beat ? Techno dure et atmosphérique

% sauvage ? 56%

Son tableau de bord :