LEGITIME : qui est reconnu conforme au droit, à la justice et à l’équité. Non, non, on ne cherche pas à te rendre plus intelligent en enrichissant ton vocabulaire. LEGITIME, qui répond également au doux prénom de Matthieu, est un dj et amateur de fêtes libres. Son blase prône sa vision de la teuf qu’il partage avec nous dans cette mixtape, petit panel de ses goûts du moment.

58 minutes de plaisir, donc, qui témoignent de la pluralité des genres musicaux de LEGITIME. Sa mixtape regroupe des sons aux allures mystiques qui ramènent à la spiritualité wave et new beat. Histoire de se mettre l’eau à la bouche, car on retrouve LEGITIME vendredi 8 à La Rotonde pour une nuit spéciale Bazarov vs Metshka vs Legitime !

LEGITIME… comment, pourquoi, pour qui… la musique ?

LEGITIME c’est à la base un collectif fondé il ya quelques années par trois passionnés de fêtes libres, de musique et tout ce qui gravite autour. Le temps faisant et les projets de vie de chacun se diversifiant LEGITIME est ensuite devenu un  »  » « nom de scène  »  » « .

Le nom LEGITIME, il t’est venu comment ?

Un peu par hasard entre deux splifs, on cherchait un blase facile qui sonnait juste avec notre idée de la fête. L’équité des envies et du sens du partage qu’on prônait. Et surtout quelque chose de neutre qui ne s’associait pas à directement à nous.

Et si tu devais en changer ?

Je changerai rien, on fermera un jour les yeux ensemble.

LEGITIME, en trois mots ?

Passion, partage, rencontres.

Tu viens d’où ? T’as grandi où ?

J’ai grandi en Bourgogne puis à Paris depuis mes 17 ans…

Ça a joué sur ta musique et sur qui tu es aujourd’hui ?

Oui et non, en province la vie est moins speed. Tu as du temps pour tout ou presque et comme j’ai baigné très tôt dans la musique j’ai naturellement fait du solfège, du piano pendant 10 ans et même de l’orgue. Puis tu passes de l’orgue à du matériel plus adaptés pour un studio parisien…

Ton rôle dans la nuit c’est quoi ?

Attends j’appelle « ALLO MEGALO ».

Quand tu ne joues pas en soirée, tu fais quoi ?

X

Le truc le plus WTF qui te soit arrivé un soir de set ?

Pas le plus WTF mais instinctivement je dirai CONCRETE l’été dernier. La France vient de se qualifier pour la finale quelques heures avant… Un groupe commence à chanter sur un gros bail techno « on est en finale, on est en finale »… On faisait des grands cut’ du morceau pour les laisser chanter a cappella puis… Tout le monde s’y est mis. #francebleuconcrete

Tu t’es déjà demandé pourquoi tu faisais la fête ?

Non, c’est beaucoup trop intime.

Une envie particulière ?

Savoir voler (oui, je sais…).

Cette mixtape, tu l’as conçue comment ?

Dans la « Rave Cave » d’un ami, c’est plus qu’un studio c’est l’Ayahuasca. Sinon la mixtape c’est plus de la selecta, un petit mélange hétéroclites des trucs qui m’ont récemment fait kiffer. 

Si c’était la bande son d’un film, tu prendrais qui en réal ?

Allez, Dario Argento.

Si tu devais la faire écouter à un artiste que tu admires, ce serait qui ?

J’en admire tellement mais là aujourd’hui ce serait Alexandre Benalla, pour voir.

Et tu lui dirais quoi ?

Action ou vérité?