Gamut. Gamut. Gamut. Comme un cri drôle et classe qui ferait hurler les tissus. Gamut. Gamut. Gamut. Comme un nom de soirée qui ferait crier les oiseaux. Gamut est collectif. Gamut est mosaïque. Gamut est précurseur et fidèle héritier. Gamut est horizontal, en marge du système hiérarchisé actuel. Gamut casse les codes. De la mode, musique, photographie, vidéo, et renouvèle les visions émancipatrices. Gamut est liberté. Ou-ai ou-ai, rien que ça.  En off de la fashion week, Gamut est en gros, une belle respiration !

Gamut, c’est cinq personnalités. Cinq talents, cinq formations, cinq coeurs et peaux qui s’expriment et s’effacent à travers une sixième entité identité. Tous issus de la Cambre en Belgique, élevés au grain des Margiela, Raf Simons ou encore des Six d’Anvers (Ann Demeulemeester, Dries Van Noten, Walter Van Beirendonck, Dirk Van Saene, Dirk Bikkembergs et Marina Yee), Gamut propose une alternative au star-system en se présentant comme un laboratoire, qui « fonctionne sans chef, et prend vie à travers une recherche contributive, ouverte et collective ». Gamut fonce fonce fonce, à contre-courant des tendances qui étouffent. À contre-courant du streetwear par exemple, omniprésent aujourd’hui dans la mode, qu’ils envoient valser à travers une technique tailleur repensée, et remise au goût du jour.

Quoi de plus logique et naturel pour Gamut, donc, de choisir comme terrain de jeu de leur toute première collection, la poussière romanesque de La Station-Gare des Mines ? Qui de mieux pour défiler que ces visages qui font Paris, la fête, et la liberté ? Quoi de mieux que leur pendant musical, Chosen Family, pour nommer une nuit qui s’annonce, sans limites ?  Quoi de mieux qu’une grande célébration orchestrée par Rebeka Warrior, JardinLa Chatte et Front de Crypte pour  une envolée de nuit qui promet d’être épique ? Atypique, Gamut interroge.

GAMUT SHOW SS19, c’est vendredi 28 septembre prochain, à partir de 20 h à La Station-Gare des Mines et pour l’occasion, on a demandé à Gamut aka Chosen Family, de nous livrer une playlist énervée. En attendant le grand soir, 18 tracks qui déménagent, 18 tracks qui bouleversent, 18 tracks qui vont te faire changer ta vision de la fête.