Les Nuits Sauvages

Derrière le deck #13 : « L’une des danseuses était déterminée à faire fondre ses semelles et me disait de tout brûler » – Heeboo

Derrière le deck #13 : « L’une des danseuses était déterminée à faire fondre ses semelles et me disait de tout brûler »

Derrière Le Deck - Juin 11, 2019

Léo Vidale

Entre le booth et le dancefloor, on s’en fait tout un monde, et pourtant, de quel matière est vraiment fait le rideau qui sépare celui qui joue, de celui qui danse ? Celle qui balance ses tracks sans ménager qui que ce soit, de celle qui balance son corps comme si sa vie en dépendait ? Pour une fois, on a décidé de passer de l’autre côté du booth, pour avoir quelques feedbacks du weekend passé, côté artiste, côté technique, parce qu’on leur demande pas assez… : alors t’as kiffé ?

On commence les festivités, le weekend dernier, au Château de Saint-Brisson pour Caracole avant d’aller verser sa larme au closing du Pardon et.ou sauter les bras en l’air à La Station ! Cette semaine, c’était chaud, chaud, chaud derrière les platines de La Java et du Rex mais aussi chez nos copains lyonnais et bruxellois. On termine ce marathon de la teuf, au calme, au Festival des Mûrs à pêches !

Emmanuelle Rouault

Articles similaires

Plus d'articles

Dégif

Dégif #136 : « Des images de cul et des hashtags pornos défilaient, ça explosait de joie et ça disait « tu m’excites même avec tes chaussettes » ! »


Dégif

Dégif 127 : « Le n’importe quoi a commencé assez tôt, mes deux potes se sont dit bonjour en se léchant les amygdales… »


Night Shoot

« De la tendresse et la violence » à la Myst, par Victor Maître


Derrière Le Deck

Derrière le deck #14 : « Un mec voulait absolument me donner un taz pendant mon set. Suite à mon refus, il est venu me le poser discrètement sur la table de mixage »