Oublier, quand on danse, que les lendemains sont durs, parfois. Mais se dire qu’ils peuvent tout aussi être doux. D’une tendresse à laquelle on croirait pas, d’une caresse à laquelle on aspire qu’en rêve. Parce qu’on accepte, les paupières alourdies, que la lumière soit. On baisse les armes, on refroidit le muscle après l’extrême bouillonnement. On se couche, ou on continue, mais qu’est ce que c’est doux de se poser au sortir de l’étuve…

  • Mardi, Asma a été impressionnée par Cashmere qui su déchaîner une salle non avertie à son flow
  • À la Boule Noire, Jean était pas chaud du pogo, mais finalement… la vibe de Wit a eu raison de lui
  • Le Jeudi, Arthur a vécu une rencontre pleine de gêne à la fête de Robby & Stupid Flash
  • Un peu plus tard, Mathilde croisait des gens du collège et du lycée à la CC#1 ; drôle.
  • Le lendemain, à la Bender, Vincent tentait pour la 1ere fois de sa vie, de sortir en teuf solo…
  • Le même week à l’ouverture du bar Baston, à Lyon, Nana Déon était abasourdie par le jockstrap de Xersaeï Von Lear
  • Toujours vendredi, Louise a squatté la Chaufferie pour le set de Jacid0rex à la soirée Exil
  • Toujours à La Machine Pierre a vu un man régurgiter calmement sa bière dans son verre, sale.
  • Au petit matin Goulwen appréciait grandement la fin du set assez mythique de DJ Pierre
  • Samedi, Jimmy tombait pour le chanteur d’Isolated Youth au concert de She Past Away
  • Léa, elle, a bien aimé quand tout le Zorba a chanté « CHOCHA CULO TETA » en coeur
  • Toujours à la teuf Space Jam, Kelly a ambiancé sa meuf qui dansait de l’eurodance sur le bar
  • Au NF-34, JB zappait quelque peu son rendez-vous avec sa meuf et son beau père
  • Jayson, lui, s’est fait gentiment crier dans les oreilles par un mec sans aucune raison…
  • Dany, lui, retrouvait la famille au Kilowatt
  • Pendant que Vincent lui, hésitait à s’essayer aux cerceaux
  • Éléa, au Ninkasi, à Lyon, jouissait d’un certain bonheur dans le chaos
  • Manon, au Techno Rempart, faisait croire au mec qui lui avait volé sa bouteille d’eau qu’elle était pleine de G… malin.
  • Retour à Paris, à la soirée Hors-Sol où Floraine s’est fait voler son gros livre
  • Aux 25 ans du Fuse, Sabrina s’est retrouvé dans la chambre froide en backstage, ha gla gla
  • Au Weather, Camille a salué la prog de qualité, éloignée des line up commerciaux habituels
  • Le lendemain matin, Adrien s’est réveillé exprès pour partir en after à la Fusion mes couilles de la Station…

ASMA

« Underground à mort »

mar. 23 avril / PARIS NORD 01 : Wit. ◦ Lala&ce ◦ Cashmire (La Boule Noire)

Qui es-tu ?

On m’appelle Asma, et ce jour là je portais des braids !

L’image contient peut-être : nuit et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Cette soirée c’était underground à mort. Si tu connaissais ni Cashmire, ni Lala Ace et ni Wit, t’avais absolument rien à faire là et y’avait grand moyen que ton audition ne soit pas prête à recevoir autant de génies de la trap en une fois

Raconte nous ta vrille de la nuit

Les trois artiste se sont juste démenés sur scène pour une prestation incroyable, et ce dès que Cashmire, torse nu et imposant dans son survet blanc, s’est mis à tout retourner dans la salle. Il est d’abord descendu de la scène pour instaurer le respect puis il a invité les plus téméraire à monter avec lui.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

J’adore les pogos et l’ambiance était si allumée que je suis montée aussi ! C’est vraiment le moment que j’ai préféré : quand tout le monde criait avec Cashmire : « IL NOUS ONt VRAIMENT MIS EN ZEP » ; il parle de gentrification et du 18ème d’où il vient.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

J’ai un peu demandÉ au reste de la salle pour qui ils étaient venus, la plupart ne connaissent pas Cashmire. Du coup vraiment chapeau à ce mec qui a su déchaîner une salle non avertie à son flow ! Bref vous pensez bien que ce qui m’a fait marrer c’est de voir que je suis sur toute les vidéos, sur scène avec des gens que je ne connais pas et kiffant ma race. Lala Ace avec pragmatisme a laissÉ couler Serena Botcho, un de ses sons sortis y’a pas longtemps, il valait mieux pas avoir peur d’être au milieu de la salle sur ce son, c’était violent. Sur scène aussi d’ailleurs. Twerk et personnalité de la mode se succédait et se suivaient, comme inséparable.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Le lendemain, 20h20, je fumais un pet et je mangeais des fraises avec une pote que j’avais invitée chez oim. Je pensais au fait que je me sentais hyper fraîche, sûrement parce que je m’identifie enfin à des artistes qui me ressemblent.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Wit est un Algérien tatoué complètement matrixé et tellement tellement de charisme. Laylow s’est payé une entrée surprise mais on attendait que ça. Les deux ensemble nous ont emmenés loiiiiing, trop loin pour nous simple mortels et eux digitalement, intense !

Je me suis sentie emportée par une vague de nouveauté à laquelle je ne m’attendais pas, une fraîcheur de brise qui m’a complètement mis en extase

JEAN

« Botcho »

mar. 23 avril / PARIS NORD 01 : Wit. ◦ Lala&ce ◦ Cashmire (La Boule Noire)

Qui es-tu ?

Mes potes m’appellent Los qui est une contraction de mon prénom. En soirée je suis le mec qui crève de chaud mais qui va pas se désapper coûte que coûte pour rester stylé.

L’image contient peut-être : nuit et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Botcho, gimmick du son Serena de Lala &ce. Ça faisait des semaines qu’on se chauffait sur ce son. D’ailleurs on a appris que le Botcho était une crème qui est utilisé pour faire agrandir les seins et poitrines.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Ce soir là j’étais vraiment pas chaud pour pogoter. Quand ma pote m’a entraîné dans le pogo au drop de Mama Mia de Wit je me suis surpris moi même. J’avais vraiment la flemme d’avoir des courbatures à mon premier jour de taf.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Cette soirée on l’appréhendait un peu avec mes potes parce qu’on savait que le plan cul de ma meilleure amie s’y rendait. Ça faisait longtemps qu’ils ne s’étaient pas revus car elle était en couple et ça devenait bizarre entre eux. Au final il est arrivé super défoncé à la soirée et après le concert on a fini par rentrer à pied jusqu’à chez moi et faire un after.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le track de la soirée était bien sûr Serena de Lala &ce. Tout la salle a commencé à turn up dès les premières notes. En réalité j’ai vraiment la sensation que 2019 c’est son année.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Le lendemain j’étais chez moi je mangeais enfin depuis 24h. Je faisais ma première journée dans un nouveau poste et vu la longue soirée je suis parti sans manger. À la pause de midi on nous avait annoncé qu’il nous resterait qu’une heure après cette pause. Je m’étais dis que pour une heures de plus ça servait à rien de dépenser pour un repas. Autant manger chez moi. Finalement cette dernière heure s’est transformé en une longue aprem.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

C’était Wit. Il a un style très fashionista et sobre en même temps. Même si ce soir là je trouvais qu’il ressemblait à la photo de Dwayne Johnson quand il était au lycée. Ses gimmick et sa façon de rapper vont tellement bien avec sa façon de s’habiller.

Quand Laylow s’est ramené pour Mama Mia avec Wit.

ARTHUR

« Surprenante « 

jeud. 25 avril / ☱ Robby & Stupid Flash and Friends ☱ (Nouveau Casino)

Qui es-tu ?

Arthur / L’éclopé / La béquille

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Surprenante

Raconte nous ta vrille de la nuit

22 h 30, la déroute

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Toujours improbable de boire des teqpaf avec quelqu’un rencontré plus ou moins deux minutes plus tôt !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

OHES, merveilleuse découverte

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Je n’avais plus les capacités de penser à grand chose, allongé à prendre un léger sandwich

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

À toi, jeune femme victime du « Salut, j’te présente Arthur » et cette rencontre pleine de gêne…

La soirée entre potes durant laquelle on fait comme si tout se passe bien et sans accroc

CAMILLE

« Incroyablement bonne »

jeud. 25 avril / CC#1 – Bambounou / DJ Weedim / Pouvoir Magique / Boukan Records (secret place)

Qui es-tu ?

Camille, Cam, j’avais une jupe orange en vinyl et une banane réfléchissante

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Incroyablement bonne.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Entre minuit et 2 h, c’était le feu, le son et les gens faisaient trembler le sol, entre les lumières rouges grésillantes et les aller-retours entre dehors le bar et l’intérieur, il y avait un certain mouvement en plus de la danse.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

J’ai croisé des gens du collège et du lycée, assez drôle en effet..

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Cross, cet artist trap destructeur, est allé dans la foule un court instant, je connais bien ces sons, j’ai adoré le voir déchaîné et suer sa musique au milieu de nous.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais chez moi avec de la bonne compagnie et un petit verre de rhum, nous débrieffions encore de cette soirée

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Je ne sais pas qui choisir, il a avait un beau mélange, plus un trop d’amour qu’un trop d’ivresse. Je me souviens d’une demoiselle noire vêtue de blanc avec des paillettes vertes autour des yeux qui était possédée par le son et la danse… un régal comme toujours.

VINCENT

« OSER »

vend. 26 avril / Bender (secret place)

Qui es-tu ?

Vincent, plus belle chevelure de la soirée

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

« Oser ». (Première soirée electro où je me motive à aller seul)

Raconte nous ta vrille de la nuit

3 h 16, la réponse d’un message envoyé à 3 h 07 d’un mec rencontré en soirée une semaine plus tôt me demandant mon profil facebook afin de montrer à la meuf qu’il avait galoché toute la soirée et avec qui il avait proposé un plan à trois. #egoboost

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Croiser Teddy Quinlivan sur la piste de danse, lui dire que je l’aime et que j’adore son Instagram.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Aucune idée de qui est passé quand.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Chez moi, croque monsieur devant Netflix. Je pensai que je retournerai sûrement à la prochaine soirée Bender surtout que j’avais acheté la prévente pour la suivante et pas celle-ci… #failbutwin

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un mec bien bourré auto-proclamé hétéro, extrêmement tactile qui, je pense, n’attendait qu’une chose : qu’on lui prouve le contraire !

À l’arrivée à la soirée, motivation, motivation, motivation. You can do this!

NANA DÉON

« Lieu très doux« 

du 26 au 28 avril / Baston – La Grande Ouverture (BASTON, Lyon)

Qui es-tu ?

Je m’appelle Nathan, mais vous me reconnaitrez la nuit à Lyon sous le nom de Nana Deon. Je suis une Drag Queen in progress. Et en ce moment, j’ai les cheveux de la Diva Plavalaguna du Cinquième Elément.

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes souriantes, texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Je dirais que c’est un lieu très doux ! Je sais que ça ne veut pas dire grand-chose, mais j’ai trouvé que Baston était doux ! Je ne sais pas comment l’expliquer !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Dès que je suis arrivé, à 17 H, tout était amour ! Le lieu est splendide et l’équipe est attachante du début à la fin. 

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Le jockstrap de Xersaeï Von Lear …

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Téléraptor ! C’est un duo dont le chanteur est une tornade verte et rose ! Tu danses, tu te défoules et tu frappes ta cuisse !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais chez moi, je taffais mes cours, et j’ai regretté de ne pas être à Baston !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Vazek Tomi, ou la Mère Noël en plein mois d’avril ! Cette Drag Queen n’est plus à présenter ! Elle fait le taffe, et elle le fait super bien !

Quand je suis parti ! J’ai su que j’allais revenir très bientôt ! Baston est devenu l’endroit où j’ai envie de me défouler, de passer mes nerfs, de m’évader ! Et je trouve cela très marquant de partir de Baston en en voulant encore, avec cette sensation de manque …

LOUISE

« Sans soucis »

vend. 26 avril / Exil – Remco Beekwilder invites Speedy J & Nur Jaber / Jacid0rex (La Machine du Moulin Rouge)

Qui es-tu ?

Louise, trouve la paire de Reebok « blanche » la plus sale et trouée et tu me trouveras

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Sans soucis, pour une fois que je n’ai pas eu envie de me plaindre sur quelque chose !

Raconte nous ta vrille de la nuit

00 h 30, vestiaire payé, bouteille d’eau achetée, pull noué et prête à danser avec la mif sur les premières sonorités d’acid

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Moi la tête dans les toilettes même pas deux heures après être rentrée dans la boîte

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Je n’ai pas bougé d’la chaufferie le set de jacidorex était une pépite, il a passé un unreleased vers 5 h, une grosse frappe, la sirène qui retentit dans le son est démoniaque

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Tête dans le cul après avoir fumé, j’étais en train de faire un aller retour au macdo pour commander un mc flury m&ms napage caramel et un frappe à la vanille pour mon gars et moi

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Fin du set de jacidorex je suis dans le fond en train de danser avec quelques personnes, une fille me demande plusieurs fois de l’eau, je lui passe sans problème et pour me remercier au bout de 3/4 fois elle a commencé à me faire un massage du visage sans prévenir, mais merci à toi c’était grave agréable !

PIERRE

« Royale et soirée qualitative ! »

vend. 26 avril / Exil – Remco Beekwilder invites Speedy J & Nur Jaber / Jacid0rex (La Machine du Moulin Rouge)

Qui es-tu ?

Pierre GHOGH (Go Hard Or Go Harder). Toujours habillé avec des fringues de mes labels techno préférés. Comme un supporter d’une équipe de foot je porte mes couleurs.

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Royale et soirée qualitative !

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 4 h j’ai eu une conversation profonde avec mon crush qui ne m’a pas mis dans le bien, mais tout n’est pas parti en vrille non plus !

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Un man que j’ai vu régurgiter sa bière dans son verre, plutôt sale hahaha

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

J’étais venu pour Jacidorex qui nous régale toujours avec ses tracks. Ce qui est relou c’est que c’est énormément d’unreleased, vilain coquin !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Je me réveillais, douceur de l’after qui s’est terminée peu après midi, j’étais chez moi et j’ai du commencer à ranger et nettoyer le bordel !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Diane, rencontrée en after. Jusqu’à midi elle pétait la forme et sirotait ses verres de Gin tranquillement.

GOULWEN

« Bipolarité« 

sam. 27 avril / Concrete: DJ Pierre, The Driver, Céline Technorama, Amarou (Concrete)

Qui es-tu ?

Goulwen Le Moigne aka Jaune Sun aka Jean Soleil. Souvent un chapeau, parfois des lunettes, et une veste à fleur pour les grandes occasions ou quand je suis de très bonne humeur. 

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Bipolarité

Raconte nous ta vrille de la nuit

La fin du set de DJ Pierre était ouf et quand Manu a pris le relai forcément c’était le feu. Sinon j’ai aussi dansé au jardin des plantes sur le retour c’était chouette. 

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Il y avait des mecs qui squattaient à 9 h 30 quand on est sorti. Les mecs s’étaient déter à se lever à 8 h un dimanche ! On a bien causé et squaaté un peu c’était cool.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

DJ Pierre, juste mythique, c’était un gros gros kiff de le voir jouer ! des tracks parfaites sur un système bien réglé c’est toujours cool

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’ai dormi de 17 h à 10 h, j’avais déjà du retard des nuits d’avants donc je pense que j’étais dans un rêve bien absurde

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Céline Technorama a sorti des moves de danses que je ne connaissais pas encore, elle a vraiment une présence incroyable et elle arrive à surprendre à chaque fois !

Les mecs qui sont en descente de leur première perche qui veulent prendre le volant à 9 h… Je les ai engueulés, je me suis senti daron. Du coup marrant mais pas ouf non plus

JIMMY

« STYLÉE »

sam. 27 avril / She Past Away, Isolated Youth & Potochkine (La Machine du Moulin Rouge)

Qui es-tu ?

Jimmy aka Jimmy Letter ou Mad Jim selon le milieu

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Stylée. Sérieusement, tout le monde avait l’air beau à cette soirée

Raconte nous ta vrille de la nuit

Eh bien je dirais au bout de déjà plus d’une heure de set de She Past Away il y a eu un rappel du feu de dieu de deux morceaux, et encore un autre parce que le public était super chaud, personne n’avait peur de danser autour de moi. Je suis ravi de leur succès, leur musique est géniale !

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Hélas c’était plutôt sage comme soirée, et puis les gothiques ne sont pas réputés pour être des gros rigoleurs de toute façon..

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Le set d’Isolated Youth était intriguant, mais quand She Past Away ont joué leurs tubes c’était géant : Kavestli Kutlama et Asimilasyon

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

En train de partir de mon lieu de travail, certainement à penser à mon prochain concert

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Clairement le chanteur de Isolated Youth, je suis totalement tombé sous son charme androgyne (je crois qu’il m’a regardé à un moment). Il avait l’air d’une autre dimension, et il nous a honoré de sa présence. S’il était ivre, c’était de sentiments !

On m’a dit qu’il y avait une terrasse en hauteur où on pouvait fumer des clopes; j’ai cherché partout mais je n’ai pas trouvé

LÉA

« QLF »

sam. 27 avril / Space jam 04 (Zorba)

Qui es-tu ?

Léa aka Léléla + je boirais bien la mer à la paille si c’était du rhum

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

QLF

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand Anita Kirppis a joué En la cama de Nicky Jam et Daddy Yankee et que tout le monde a hurlé « CHOCHA CULO TETA » à l’unisson

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Quand mon amie P. était persuadée que PNL chantait « QUE LA MISS QUE LA MISS QUE LA MISS »

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Encore et toujours Anita Kirppis, la reina del reggaeton

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais au Reflet Médicis devant Requiem pour un massacre d’Elem Klimov, deux salles deux ambiances

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Raphaël Duracell parce qu’il organise l’une des meilleures soirées de Paris

C’est pas un moment spécifique mais un résumé de la soirée, 1000 degrés dans la cave du Zorba et tout le monde qui danse comme si demain n’existait pas

KELLY

« Danca do creu x Caliente Forte « 

sam. 27 avril / Space jam 04 (Zorba)

Qui es-tu ?

Kelly, la meuf qui parlait fort avec un tee shirt à strass « bebe »

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Danca do creu x Caliente Forte

Raconte nous ta vrille de la nuit

Assez tôt, un peu avant minuit quand on dansait du reggeaton au -1, la Chelada à la main. En haut comme en bas, le son était bon, pour le plus grand bonheur des copines ! 2ème sommation sur la fin au moment d’une révolte « AU DD » suivi d’un grand bordel près du son

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Ma copine qui monte sur le bar et se met à voguer sur de l’Eurodance : au début j’étais un peu gênée mais l’alcool aidant, j’ai fini par taper dans mes mains avec tout le monde pour l’ambiancer davantage (ce qui a clairement marché)

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

La Vengenza et Atentamente qui nous ont passé de la bonne came inattendue mais sur laquelle on a dansé comme sur du Kuduro

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

La ramasse puis l’accueil d’une copine en visite quelques jours : on est direct parties manger au New Thai San l’institution du 18e, après deux Tsingtao et mon Loc Lac, je pensais à retrouver mon dvd de Angst qui avait dû se perdre dans le déménagement.. il a des des bonus incroyables..

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Arnaud, mais surtout sa vachette qui était belle à l’oeil, douce au toucher, mais sur laquelle il interdisait formellement qu’on s’assoie… C’est dommage, surtout qu’on ne sait toujours pas à quoi elle servait d’autre..

JB

« Comme la 1ere défonce »

sam. 27 avril / NF-34 / Trunkline / Kolde (NF-34)

Qui es-tu ?

JB / jeybi

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Comme la 1ere défonce

Raconte nous ta vrille de la nuit

Tout est parti en vrille à partir de 5 h après avoir regardé mon portable et réalisé que dans 30 minutes je devais voir ma copine et son père (bien évidemment j’ai eu un empêchement)

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Le truc qui m’a fait marrer c’est ce mec complètement défoncé : il arrive et rentre dans un mec et fait tomber son verre ; aucune violence vu le type de drogue ingéré par plus de la moitié des personnes, cinq minutes après ce même mec se roulait par terre complètement mort

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

J’étais venu sans connaitre un artiste mais les deux performances étaient incroyables !

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Je venais de me réveiller d’la soirée

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un mec habillé comme un aviateur au debut de soirée, sa premiere phrase ? »Tu veux d’la D ? »

JAYSON

« Life is better when you dance »

sam. 27 avril / NF-34 / Trunkline / Kolde (NF-34)

Qui es-tu ?

Jayson, DjayDjay, Jason, Djayyyyson ou encore chaton pour les intimes. Toujours des tenues décalées avec un make-up plutôt sympa accompagné de paillettes pour aller aux soirées NF-34

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Life is better when you dance

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 2 h quand moi et ma pote on est rentrés dans le son on s’est totalement laissés emporter.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Pendant que je dansais un mec est venu derrière moi, m’a secoué les épaules et a crié dans mon oreille… mais bon… « Why not? »

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

C’était top du début jusqu’à la fin.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais en train de me préparer pour aller boire un verre, je pensais à la personne que j’allais rencontrer (j’avais un date qui s’est extrêmement bien passé d’ailleurs)

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Je portais un haut transparent à paillettes et une meuf est venue me voir parce qu’elle aussi en avait un, du coup elle est venue me dire qu’on était accordés mais qu’elle avait juste pas les paillettes et du coup elle m’a checké , elle était trop mignonne.

Un mec est venu me dire que j’avais un beau style, que j’étais très beau, qu’en aucun cas je devais changer, que ma différence m’aiderait à aller loin dans ma vie, il m’a précisé qu’il supposait que j’étais gay ce qui est effectivement le cas mais que lui était hétéro mais qu’il tenait à me le dire il m’a même présenté à ses amis et on a continué à danser ensemble. Merci encore à toi Basile (si mes souvenirs sont bons aha )

DANY

« Réunion de famille « 

sam. 27 avril / J-0 ! Madame Hyde’s Festival : Sortez de Vos Cachettes ! (Le Kilowatt)

Qui es-tu ?

Dany

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Réunion de famille

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 22 h, mais tellement de bons moments

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Ce mec complètement déf qui vient me demander si j’ai des tazs/MD…

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Elisa, Ixi, Louisaaah, Üghet…

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’ai aidé les copains à démonter la scène extérieure, et me suis endormi dans le rer au retour… À 20 h 20 : rentré, douché, mangé, au lit, Netflix… Que c’est dommage de se retrouver seul dans son lit après une si bonne teuf…

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

My bad sister, sinon quelques look, danseurs soignés…

VINCENT

« J’ai craqué »

sam. 27 avril / J-0 ! Madame Hyde’s Festival : Sortez de Vos Cachettes ! (Le Kilowatt)

Qui es-tu ?

Vincent ou Vince, ça m’est égal. Signe particulier en soirée : j’ai toujours un verre dans la main !

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Donc cette soirée, à la base, je comptais pas y aller, mais uniquement pour faire un week-end de pause. Sauf que j’adore tellement le lieu (le Kilowatt) que j’ai craqué quand même !

Raconte nous ta vrille de la nuit

J’avais déjà fait « Goache my disorder » le 8 juin dernier et « Entente Nocturne festival » en octobre. Les deux étaient d’ailleurs aussi géniales comme soirées. Puis le kilowatt c’est le chapiteau de l’amour ahah.
On était un bon groupe samedi en plus donc encore mieux.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

La mentalité des gens sur place un peu plus en mode « free » est top ça change de certaines mentalités de certains endroits. C’était marrant y’en avait même avec leurs chiens devant mais ils ont pas pu les faire rentrer.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Pour la track du coup j’avoue que je ne saurais choisir mais j’ai bien aimé justement le mélange de style de musiques. Ça change et y’en a pour tout le monde. (Techno, dub, Drum and bas, acid, rap…) Y’avait des concerts, des djs set, des danseurs, des défilés.. Bon concept / petit plus artistique. Je me rappelle aussi le concert des deux sœurs jumelles là les « bad sisters » et « bonnie li » que je connaissais pas. Sympa.
Sinon un moment drôle dans l’oasis ils ont passé « Alice deejay – better of alone » ça a fait chanter tout le monde c’était marrant.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

J’étais dans mon lit en pls j’ai du me coucher tôt/tard le dimanche matin ahah.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Après y’avait une fille avec des cerceaux je me rappelle lui avoir parlé elle voulait que j’essaie mais j’étais pas prêt à ça ahah. Sinon y’avait plein de gens avec des couleurs, des lumières, des paillettes ou déguisé.. vraiment c’est « venez comme vous êtes » peu importe ton style tout le monde s’entend bien c’est genial.

Danse, chapiteau, cerceaux et mon état à 2 h !

ÉLÉA

« Le bonheur dans le chaos »

sam. 27 avril / 𝙇𝙀𝙂𝘼𝘾𝙔 𝟘𝟛 (Ninkasi Gerland, Lyon)

Qui es-tu ?

Eléa alias le jaguar, t-shirt jaune fluo et une croix pour me laver de tous mes péchés, c’est important héhé puis ma banane 6.9.

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Le bonheur dans le chaos

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand on est arrivé dans le son… On était chauuud

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Comme d’habitude mes potes et leurs péripéties avec des mecs/meufs

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Quand ils ont passé « 3 litres » d’Evil Grimace et un remix de « Blink » de John Dahlback c’était fou

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Je crois que je me suis réveillée vers 18h donc à 20 h 20 je devais être encore dans mon lit en train de geindre et de me répéter que le week-end prochain je vais être sage (même moi j’y crois pas).

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

J’ai repéré une fille trop belle elle était blonde et avait un carré mais je n’ai pas osé lui parler :'(

Quand tu penses être une technopouf digne de ce nom mais que tu danses comme un canard…

MANON

« Comme si il n’y avait pas de lendemain. »

sam. 27 avril / Techno Rempart : Anniversary (Parc des Expositions de Saint-Lô)

Qui es-tu ?

Manon, alias Mama. Jamais sans une chupa chups.

L’image contient peut-être : texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Comme si il n’y avait pas de lendemain.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Vers 2 h 30 quand plus personne n’avait besoin de parler et que la danse et les sourires suffisaient pour s’exprimer.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

J’ai beaucoup ri quand j’ai fait croire au mec qui m’a volé ma bouteille d’eau qu’il y avait du GHB dedans. La prochaine fois il demandera.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Jean Terechkova qui m’a fait oublier tous mes soucis et m’a transporté dans un doux voyage acido-trance

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Je prenais mon petit déjeuner, pancakes Nutella, en me disant qu’il manque cruellement de soirées comme celle-ci en Normandie

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Ce qui m’a marqué ? La joie de vivre de Vertuøze, un résident du collectif Void record, venu encourager ses potes, les organisateurs de la soirée. Et la volonté de ces derniers à se démener toute la soirée pour que celle-ci soit parfaite.

Le moment où j’ai compris que j’allais passer une nuit comme je les aime : à danser et ne penser à rien d’autre

FLORAINE

« Trop courte »

sam. 27 avril / HORS-SOL — Remue Ménage de Collectifs #3 (La Marbrerie)

Qui es-tu ?

Flo, Floraine pour faire sérieux, Floriane pour ceux qui se trompent.

L’image contient peut-être : 3 personnes, texte

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Trop courte. A 3 h, tous encore super chauds, on a tenté d’aller à la Station après, impossible de rentrer avant 6 h. Ca nous a coupé les tendons cet horaire de pub irlandais.

Raconte nous ta vrille de la nuit

C’était rien d’extravagant, mais j’étais avec deux de mes meilleurs amis, toujours souriants et buena onda, alors simplement de danser, rire et être heureux ensemble m’a illuminé la soirée. On a rien pris du tout, pour autant on flottait tous synchro sur un nuage d’amour.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

J’avais laissé toutes mes affaires sur la scène pour pouvoir danser en toute liberté. La seule chose qu’on ait trouvé de bon à me voler, c’est mon livre, un énorme pavé de Mo Yan. Alors, quand tu te mets à demander à tout le monde « t’as pas vu un gros livre ? », ça donne des situations cocasses.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Alain Chabat qui mixait de 00 h à 3 h.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

En train de regarder Reese Witherspoon défoncer la gueule d’un pervers et de la moitié des flics dans le film Freeway, génialissime !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Niveau look, c’était encore et encore des paillettes partout.
1ere biere : Putain, j’en ai marre des paillettes
1er pastis : Mais bon, la meuf elle fait quand même des trucs super beau
Dernier Jager : Alleeeeeez les gars, venez on va se faire mettre des pailletttttttes

L’équivalent de 3min dans le fumoir.

SABRINA

« Eargasmique »

sam. 27 avril / 25 Years Fuse | 14-hour Indoor Festival (Fuse, Bruxelles)

Qui es-tu ?

Sabrina, pas de surnom (ou alors Maman pour certaines copine des moins de 25 ans), je perds toujours tous mes potes (parce qu’ils n’arrivent pas à me suivre)

Aucune description de photo disponible.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Eargasmique ; Oh putain ce que c’est bon

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je n’ai aucune notion du temps. Mais un des grands moments de la soirée est quand je suis tombée par hasard sur ma pote Manon que je n’avais pas vue depuis presque deux ans. Gros câlins, effusion de joie, croiser quelqu’un par hasard quand tu sais qu’il y a 10.000 personnes, tu te dis, ça c’est le destin. Avec mon bol, je tombe plus souvent sur l’ex que je veux pas croiser, alors pour une fois que j’ai de la chance….

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Quand je me suis retrouvée dans la chambre froide en backstage. Je connais bien l’équipe du Fuse. Il y a eu un moment où, victime de leur succès, ils se sont retrouvés un peu à court de liquide. Alors que j’allais fumer une clope dehors je tombe sur Andy, un des organisateurs, qui se démène avec un chariot rempli de pack de bouteilles d’eau. Me voyant il me crie « Chouuuuu, vient m’aider ». Me voilà partie à essayer de l’aider à guider ce charriot qui tourne mal, pèse super lourd au milieu des danseurs… Il fallait ensuite tout décharger dans une grande chambre froide. Glaciale expérience, mais on a bien rigolé !

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

J’ai pratiquement aimé du début à la fin. Il faut dire que le line a été super bien réfléchi. On est monté en puissance tout au long de la nuit. Dès le départ, j’étais complètement dedans. Mais je dirais quand Mind Against a pris les platines. Leur set était juste complètement dingue, à la fois rythmé et sexy. Eargasme du début à la fin. Mention spéciale pour Bodzin qui m’avait déçue à WeCanDance. J’ai revécu la magie qu’il m’avait donné au Cirque Magique…

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Je me suis couchée dimanche vers 13 h, j’ai ouvert un oeil à 16 h mais mes jambes ne voulaient pas me porter, j’ai re-sombré jusque 18 h, je me suis levée pour manger un truc. J’ai constaté le joyeux bordel qu’on avait laissé, la bouteille de cava pas terminée qu’on avait prise pour le petit déjeuner quand on est rentré. A 20 h 20, mes copines qui n’étaient pas présentes essayaient de me convaincre de les rejoindre à la ON. J’ai voulu mais mon corps m’a dit qu’il divorcerait de moi-même si je bougeais un petit doigt. Alors je me suis endormie devant Netflix !

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Je ne m’attache pas beaucoup à l’apparence des gens en soirée. Je suis souvent très focus sur mes potes ou sur la musique. Mais je dirais que nombreux étaient ceux qui étaient bien arrangés, un gars a essayé de me parler, essayé parce que les mots n’étaient pas vraiment des mots, ses yeux et sa bouche partaient un peu dans tous les sens, bref, difficile à suivre…

Quand mon mec m’a dit à 9 h 45 « maintenant on rentre… » ; j’aurais voulu que cette soirée ne se termine jamais !

CAMILLE

« FLOU »

sam. 27 avril / Weather LSM (La Seine Musicale)

Qui es-tu ?

Camille, insociable le jour, adorable la nuit. Toujours en basket pour pouvoir danser jusqu’au petit matin.

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

Flou. Oui certains passages se sont égarés de ma mémoire le lendemain…

Raconte nous ta vrille de la nuit

Quand je suis arrivée à la Seine Musicale, et que je me suis dit « WOW ça va être diiiingue ». Pleine d’ivresse et commençant déjà à sautiller partout sur le son.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

Voir mon pote arriver en plein milieu de la Wormhole avec plein de paillettes sur sa barbe telle une boule à facette alors qu’il avait été chez le barbier l’après-midi même. Il a cramé mes rétines.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Franchement, ils m’ont tous fait voyager dans des univers différents qui leurs sont propres. J’ai passé un très bon moment musical ce soir-là, loin de toutes les musiques commerciales que l’on peut entendre au quotidien et ça fait un bien fou.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Après un citrate de bétaïne, beaucoup d’eau et une douche, j’ai réussi à sortir de chez moi pour aller m’occuper du chat de mes potes qui étaient en weekend. Heureusement, les chats ne jugent pas les tenues vestimentaires.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Je suis arrivée à la soirée avec six potes, et ils ont tous disparu au bout d’une heure sauf un. Du coup on a passé la soirée avec deux personnes hyper cool qu’on avait rencontrées ce soir-là. C’est fait pour ça aussi les festivals, rencontrer des gens qui sont dans le même mood que toi !

Mon arrivée à la Weather LSM !

ADRIEN

« PARADOXALE »

dim. 28 avril / Minuit-Midi: Fusion mes couilles (La Station-Gare des Mines)

Qui es-tu ?

Adrien, 21 ans : LE seul réunionnais qui ne zouk pas.

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur et gros plan

Le premier mot qui te vient en repensant à la soirée ?

« PARADOXALE » ! Je suis arrivé à la Station vers 9 h du matin après une longue nuit de sommeil et un petit déjeuner vitaminé, la débauche du public déchainé s’apparentait à ma pureté matinale.

Raconte nous ta vrille de la nuit

Je dormais. Les regrets ont fait surface au moment où je me suis retrouvé dans la foule pleine de sueur qui ne cessait de surchauffer cette salle aux allures berlinoises.

Le souvenir drôle ou juste beau que tu vas en garder ?

La désinvolture et la hardiesse du public m’ont fait me sentir à ma place, je garderai un bon souvenir de ces quelques heures passées à la Fusion mes Couilles.

Le track/l’artiste mémorable de la soirée ?

Un son vers 10 h 45, rythmé par des percussions sur un fond industriel.

Le lendemain à 20 h 20 c’était quoi les bails ?

Je me trouvais dans un bar parisien, une bière à la main délaissant mes responsabilités de jeune étudiant et planifiant le prochain week-end.

La personne croisée qui t’a marqué(e) ?

Un mec demandait à son amie à 11 h du matin : « Il est où l’after ? » – son amie à la mâchoire contractée lui répondit : « Ce n’est pas déjà l’after ? ». Une situation anodine qui m’a fait sourire. Ce même mec est venu nous retracer les principales lignes de sa soirée mouvementée, se plaignant d’un groupe irrespectueux qui lui avait renversé ses bières sans s’excuser et conclu par ses histoires de cœur.