Les Nuits Sauvages

Comment la Safe Cloud Rave va transformer ton 15m² en free party en mode hardcore et gabber ce weekend – Heeboo

Comment la Safe Cloud Rave va transformer ton 15m² en free party en mode hardcore et gabber ce weekend

Mars 27, 2020

On sait, tout le monde s’emmerde en ce moment… Nous aussi… Pour palier à cet ennui mortel, on a trouvé le remède parfait : la Safe Cloud Rave. Ça se passe ce weekend du 28/29 mars, de midi à 1 h, samedi et dimanche. Pour nous en parler, on a rencontré (via internet ne vous inquiétez pas) l’organisateur de l’événement qui va égayer ton confinement, Dr Drakken.

Ce gabberiste invétéré a invité pleins de djs motivés pour continuer à te faire bouger, quarantaine ou pas. C’est streamé sur Twitch et Facebook, pendant tout le weekend. Le public aura la possibilité faire des dons, et ces dons seront renversés à moitié aux djs (qui souffrent de la pénurie d’évènements), et à l’Organisation Mondiale de la Santé pour aider à combattre le Covid-19. Ça fait à peu près 1000 bonnes raisons de t’y connecter : nous on y sera, et gare à toi si on ne t’y voit pas.

Tu peux expliquer le concept de la Safe Cloud Rave ?

La Safe Cloud Rave c’est une teuf de confinement sur deux jours (samedi et dimanche) qui a d’abord pour but de faire kiffer les gens qui peuvent plus sortir. Par extension c’est aussi une expérience de cyber fête comme on en a jamais eu : on est à peu près trois milliard de gens confinés aujourd’hui, ça fait pas mal de public potentiel. Enfin, on profite de l’événement pour récolter deux types de dons : des dons qui seront répartis entre les djs (certains ont eu pas mal de dates annulées) et des dons à l’Organisation Mondiale de la Santé pour aider à combattre le coronavirus.

Depuis l’annonce de la quarantaine, les événements online comme Safe Cloud Rave fleurissent un peu partout, t’en penses quoi ? Les gens ont tant besoin de danser que ça ?

Ouai bien sur c’est essentiel pour garder le moral de continuer à écouter du son et danser, je pense que pas mal de gros festoyeurs sont bloqués chez eux et commencent à avoir les jambes qui frétillent. Du point de vue des artistes c’est vrai qu’on voit pas mal d’événements streamés sur internet, tout le monde s’y met peu à peu. En fait c’est le moment idéal pour faire ça, le stream a jamais eu autant de potentiel, alors tous les acteurs de la musique veulent participer à ce mouvement. Perso je trouvais ça un peu con de faire juste un stream d’une heure et de me casser. Une soirée qui dure une heure c’est un peu nul, du coup j’ai rassemblé plein de monde d’un peu partout et on a créé ensemble Safe Cloud Rave. Il y a aussi pas mal de grosses structures qui s’y mettent, et d’un point de vue économique c’est assez logique. certaines firmes, comme Resident Advisor, vivent essentiellement d’événements physiques et doivent s’adapter. Du coup tout ça fait un énorme mouvement général qui vient pomper l’internet mondial pour distribuer de la musique dans les foyers et franchement c’est plutôt cool.

Tu peux nous parler un peu de la line-up ?

Alors j’ai recruté quelques potes pour avoir une base solide puis j’ai erré sur le net pendant une après midi, j’ai posté sur des groupes et j’ai eu plein plein plein de réponses. J’ai trouvé tellement de gens motivés que j’ai déjà la moitié du line-up pour l’édition suivante. Niveau coups de cœur, le line-up est rempli d’artistes que j’apprécie énormément. Autant ceux que j’ai découvert avec l’événement que ceux que je connaissais déjà. Mais pour n’en citer que quelques uns, je dirais M TouNu, Space Candy, Pierre le Disque Jockey, Karlfroye, dj zwart et surtout celle qui s’occupe de toute la partie graphique, Flufflord.

T’espères quelque chose pour la scène techno/gabber (ou même le pays) après la quarantaine ? Si oui, quoi ?

Je sais pas vraiment, je pense qu’il faut naviguer à vue, pas trop avoir d’attentes pour avoir de vraies surprises dans le futur.

Axel Zacharie

Articles similaires

Plus d'articles

Mixtapes

Mixtape 18. |Markus Chaak


Interview Collectifs

BPM : « Voir toute une salle sauter en sueur sur le même rythme, libre et simplement guidée par un instinct, ça redonne foi en l’humanité »


Pourquoi faut-il aller recevoir le bénédicité avec Kim Ann Foxman, vendredi soir, à Bruxelles ?


Les teufs du mois

Les 5 teufs à ne (surtout) pas rater en septembre