On les prend tous ces bonnes résolutions de clubbeur émérite. « Cet été, je recommence tout ». « Je m’en mets une bonne et je recharge les batteries, pour mieux repartir ». Alors on cherche les meilleures teufs de l’été. On se dit qu’on va se mettre au vert aussi. On cherche les festivals qui vont nous bouleverser. Besoin de découverte, de petit.es jeunes pour nous faire vibrer à nouveau les tympans. On trouve pas. On part en vacances avec ses potes, on se fait chier et la reprise est dure, très dure.

Mais dur, du très DUR c’est ce qu’on te promet là, dans ce programme-vacances-mélomanes-cuit-avec-accompagnements-culinaires-de-choix. 10 festivals pour faire de ton été une pluie chaude et sans fin de beats en toutes saveurs. 10 festivals pour réveiller le danseur fou qui est en toi, la veilleuse dingue d’after qui sommeillait. 10 festivals pour quitter Paris et résister, ou-é RÉSISTER à la ville, de la Bretagne à l’Auvergne en passant par la Normandie et d’autres contrées sans étiquette. 10 festivals pour te retrouver, respirer, et qui sait, changer ta vie (?). Ou-é, tout est encore possible !

1 / BICHES FESTIVAL #3 / du 22 au 24 juin

Édition 3 / Basse-Normandie, 168 km vers l’Ouest

Pourquoi ? Parce que le Biches festival te propose clairement de t’enfoncer dans la campagne, de te rouler dans les foins, de sniffer le bon air de la nature mère pour ne pas en sortir pendant trois jours. Trois jours loin de tout, et pas si loin de Paris. Trois jours de découverte musicale dans une clairière lumineuse et boisée. Trois jours de biches boys et de biches girls qui s’unissent dans le son et à la bonne franquette, que demander de mieux ?

Capture d’écran 2018-06-14 à 17.23.06

Notre coup de coeur pour… Night Night, et sa doucereuse pop synthétique. Parce que Nicolas Mollet fait partie de ces artistes qui se sont construits seuls, en auto-production et donc liberté totale. C’est tendre et mélancolique, ça donne à l’évasion. Parfait pour une clairière de jour qui s’éteint.

À écouter : Night Night – Lulla

Le mot d’amour de l’édition précédente : « Vivement l’année prochaine les Biches 🙂 (En direct du Havre ! ^^) » – Hugo

Les bails : Entre 13,80 et 23,80 euros pour un jour, 54 euros le pass 3 jours

2 / CABOURG MON AMOUR  / du 29 juin au 1er juillet

Édition 6 / Basse-Normandie, 219 km vers le Nord-Ouest

Pourquoi ? Parce que Cabourg, déjà, c’est l’amour. Avec un grand A, d’ailleurs. L’Amour comme il se faut, l’Amour comme il se doit. De la musique, de ses artistes, de son public. Un public fidèle. Des découvertes, un paysage de la scène française qui se dessine tranquillement ; Cabourg n’a pas pour vocation de programmer les gros, ceux qui ont déjà conquis. Cabourg programme ceux qui sont déjà pépites mais ne paient pas de mine. Pas encore. Cabourg donne sacrément bonne mine !

35264920_1445396182232203_1351542370289582080_n

Notre coup de coeur pour… Aloïse Sauvage pour son charisme, l’énergie vibrante qui la traverse sur une scène, devant une caméra, au cours d’une danse, qu’elle manoeuvre, à chaque fois, à la perfection. La perfection, du bout des doigts jusqu’à la pointe des sneakers, Aloïse Sauvage, un petit bout de femme super puissant qui rappe sans rapper, chaloupe et butte sur les mots, avec l’aisance d’un papillon en pleine téci ;  libre des codes, anti-monotonie, on aime.

À écouter : Aloïse Sauvage – Ailleurs Higher

Le mot d’amour de l’édition précédente : « Encore mille merci, « Cabourg, Mon Amour » ! C’était ma seconde fois! Tout aussi douce que ma première <3 A l’année prochaine! » – Sarah + « Toujours debout ! À l’année prochaine ! Merci Cabourg avec plein d’amour » – Arthur

Les bails : de 37 à 93 euros 

3 / ASTROPOLIS / du 6 au 8 juillet

Édition 24 / Finistère, 591 km vers l’Ouest

Pourquoi ? Parce qu’en 24 édition, le festival Astropolis n’a jamais déçu son public. Pas une seule fausse note. Et réussir à rester dans l’alternatif et la qualité en 23 édition, c’est quasiment du jamais vu. Savoir mélanger le clair et l’obscur, le doux et le dur, le violent et le tendre, en seulement trois jours, ça tient de l’oeuvre d’art. Astropolis, même plus besoin de regarder le line-up, t’as tes billets depuis… l’année passée !

Capture d’écran 2018-06-14 à 15.48.09

Notre coup de coeur pour… Densha Crisis (al) et sa hardcore d’une violence et d’une beauté frappante.

À écouter : Densha Crisis – Brainwashing Machine

Le mot d’amour de l’édition précédente : « 10 ans après, toujours la même ambiance, merci Astro' » – François + « Une superbe soirée passé en votre compagnie chers festivaliers. C’était ma deuxième édition, et je suis ravi des rencontres que j’ai faites. Je fais également un gros bip up à ces 3 nanas qui sont venues toquer à ma fenêtre ou à essayer d’ouvrir la portière de ma voiture en vain pensant que c’était la leur, alors que je dormais paisiblement … ! XD L’état second de certain(e)s m’a beaucoup amusé. Je ne regrette pas cette nouvelle édition, et c’est toujours un réel plaisir à y fouler l’herbe. A bientôt !  » – Mihkail

Les bails : les tickets par ici !

4 / DOUR FESTIVAL 2018 / du 11 au 16 juillet

Édition 30 / Belgique, 233 km vers l’Est

Pourquoi ? Parce que déjà, on aime la Belgique. La Belgique qui claque, la Belgique qui gratte là où on aurait pas gratté, la Belgique qui propose et surprend. Musicalement, la Belgique, en on parle pas assez. Alors Dour, si vous voulez, c’est un peu la pépite que la Belgique porte avec coeur. De Baxter Dury à ILoveMakonnen, en passant par Little Dragon, Manu Le Malin, Modeselektor, I Hate Models ou encore Talaboman, il y a de tout, pour tout le monde, et c’est fait avec goût, avec classe et précision. Quasiment rien de trop mainstream mais de la diversité et de la qualité. De quoi te motiver à prendre un Ouigo sans plus tarder !

Capture d’écran 2018-06-14 à 17.02.55

Notre coup de coeur pour… le rock punk de The Bronx (us)

À écouter : The Bronx – Night Drop At The Glue Factory

Le mot d’amour de l’édition précédente : « A la recherche de Kévin, copain trouvé vers 6-7h au bar qui est venu à notre campement. Avec Annabelle moi même et Camille ( gars blond ). Kévin si tu vois ce message, l’apéro t’attend en Normandie à bras ouvert. Fais nous un signe de vie t’es parti te coucher trop tôt, on en a pas fini avec toi » – Marie

Les bails : Le pass 5 jours à 170 euros, sinon c’est 75 euros la journée mais ça vaut moins le coup !

5 / STONE MOON / du 20 au 22 juillet/

Édition 6 / Puy-de-Dôme, 420 km vers le Centre

Pourquoi ? Parce qu’il est l’heure pour toi de faire un festival un peu hardcore dans ta vie. Ça va mec, on t’emmène pas en Russie. On garde le respect. Mais un festival où techno et trance font un drôle de mariage à trois (parce qu’il y a aussi le chill-out, et attention au chill-out, le chill-out prévient pas mais le chill-out en a dans le pantalon) et que les VRAIS attendent depuis déjà deux ans. Allez, détends toi, ça va bien se passer, on t’a tout prévu.

Capture d’écran 2018-06-15 à 16.57.47

Notre coup de coeur pour… Monsieur Nobody, du collectif New’s Cool, qui est, parmi d’autres jeunes producteurs, un de nos coups de coeur du moment. Pour le côté trance, on choisira Gosh Music !

À écouter : Monsieur Nobody – Heartless People

Les bails : de 40 à 50 euros pour les 3 jours mais toute sortie est définitive !

6 / VISIONS / du 3 au 5 août

Édition 6 / Finistère, 613 km vers l’Ouest

Pourquoi ? Parce que le Visions festival, minuscule regroupement intimiste et aux line-up dingues à ses débuts, est une référence aujourd’hui en matière de musique alternative qui s’est garni, renfloué de belles choses, et a su garder une programmation à la pointe.

34509896_1091665914323377_4543633962429317120_n

Notre coup de coeur pour… Maenad Veyl, le jeune producteur milanais, pour son culot, et l’exploration proposée par sa musique. La tension est palpable, c’est anxiogène à souhait, limite menaçant, bref, tout ce qu’on aime.

À écouter : Maenad Veyl – Calibro

Le mot d’amour de l’édition précédente : « Mon dieu ça va être long d’attendre encore … » – Arthur + « Merci pour ce beau dimanche matin, c’était bien! Qui sait de quoi la destinée sera faite à présent… Plein de minis bisous » – Professeure

Les bails : de 27,55 à 200 euros, y’en a pour tous les portefeuilles !

7 / CHÂTEAU PERCHÉ / du 10 au 12 août

Édition 5 / Auvergne-Rhônes-Alpes, 293 km vers le Centre

Pourquoi ? Parce qu’il est temps, un weekend d’août comme un autre, de déconnecter, de débrancher son portable, de laisser son mac au placard, et de desserrer la ceinture le temps d’une perche de trois jours. De mettre son cerveau sur off et de le laisser voguer au gré des vents, des rencontres et des virées musicales. Un mot d’ordre ? Le respect. Celui de son prochain, de son habitat, des différences, de la politesse, de la courtoisie, beaucoup d’amour et de bienveillance. C’est barré comme on est, jeté comme on aime. On adore !

24232773_1690909307626865_627754842187324857_n

Notre coup de coeur pour… personne encore, le line-up n’ayant pas été annoncé !

À écouter : tba

Le(s) mot(s) d’amour de l’édition précédente : « Dire qu’il y a une semaine le soleil se couchait sur le camping et sonnait la fin du festival pour beaucoup.. Rdv l’année prochaine à la cité de Carcassonne? <3″ – Maverick + « MERCI / SHOUKRAN / DANKE SEHR / THANKS ! Perchés sans frontières, merci pour ce week-end de folie, vous avez fait vibrer le château et la salle des équipages ❤️? » – Sidi&Co

Les bails : de 40 à 50 euros, dans le respect !

8 / LES COURANTS ALTERNATIFS / du 25 au 26 août

Édition 4 / Occitanie, 707 km vers le Sud-Est

Pourquoi ? Parce qu’un festival qui a pour ambition d’être quasiment gratuit, ça interloque, et ça attire l’attention. Le festival Les Courants Alternatifs réunit depuis quatre ans, mastodontes et artistes émergents de la scène alternative française, en toute sérénité, en petit comité, dans cadre champêtre et chaleureux.
34562261_929867360516450_7217238335251546112_n

Notre coup de coeur pour… Johan Papaconstantino, son flegme romantique, la perche incroyable que sa musique représente dans le schéma musical actuel. Mélange de pop, de rébétiko (musique traditionnelle grecque) et de funk, le son de Johan Papaconstantino étonne autant qu’il envoûte. C’est décalé, étrange, ça fait froncer les sourcils et doucement, ça détend la fossette droite de ta joue gauche. Bouarf, ce que c’est bon !

À écouter : Johan Papaconstantino – J’aimerai

Le mot d’amour de l’édition précédente : « Merci Les Courants Alternatifs pour ce voyage » – Anna

Les bails : De gratuit à 30 euros (allez, on soutient!)

9 / BALEAPOP / du 23 au 26 août

Édition 10 / Pays Basque, 788 km vers le Sud-Ouest

Pourquoi ? Parce que le Baleapop fait partie de ces festivals dont t’attends, chaque année, le line-up avec impatience. Et chaque année tu tombes dessus et tu découvres avec délectation que tu ne connais, encore une fois, pas la moitié des noms. Ou pas très bien. Le Baleapop c’est aller voir un artistes que tu adores par dessus tout et finalement lui préférer la petite découverte, la pépite qui marquera définitivement ton été. Baleapop c’est un beau plongeon sans brassards, alors même que tu ne sais plus nager.
30688948_1682653081829256_6418612707436012300_n

Notre coup de coeur pour… Apollo Noir et sa justesse. Comme si tout lui avait été chuchoté lors d’une nuit noire, son projet, à l’image du premier album, A/N, sorti en mars 2017, est né gâté et heureux. Tout aussi tragique que grandiose et féerique, l’univers d’Apollo Noir s’écoute seul et en pleine mer. Difficile. Mais à Baleapop c’est clairement comme si !

À écouter : Apollo Noir – Samhain

Le mot d’amour de l’édition précédente : « Alors, du haut de la falaise, on sentait comme une distance de sécurité entre nous et l’élément marin, hors de portée des vagues même les plus impétueuses, même l’embrun ne pouvait nous atteindre, et nous étions tout confort, au sec. La même distance nous séparait de la scène du festival. Un halo de lumière, d’un vert profond, dessinait comme une grotte dans le creux de la falaise. La lumière s’étendait légèrement sur le sable, et venait lécher les vagues qui se matérialisaient par quelques traits plus clairs, des lignes mouvantes en brisure, sur la bordure. » – Benoît

Les bails : de 18 à 51 euros pour les gros teuffeurs

10 / BAIGNADE INTERDITE / du 30 août au 2 septembre

Édition 7 / Tarn, 661 km vers le Sud

Pourquoi ? Parce que c’est le festival le plus chelou de tout l’été. Qu’on est vraiment très très très curieux. Et pas mal intrigués par cette programmation super barrée.

35082793_997399987103851_3912624192004030464_n

Notre coup de coeur pour… la folie délicieuse du duo OSILASI (be) aka Léa Roger & Célia Jankowski

À écouter : OSILASI – Live Ateliers Claus Bruxelles

Le mot d’amour de l’édition précédente : « Merci merci pour tout, musique, esprit surtout esprit ! je découvrais et reviendrai plus nombreuse. J’ai aimé : le lieu, tous les amis présents, la capitaine et son matelot à casquette, la corne de brume, votre attachement à notre confort et plaisir, le Tarn, les solos, l’Albert Marcoeur, la dame dans l’église à 11h si offusquée de notre présence , merci au quatuor Bela pour ce régal musical, vos propositions barrées, le plaisir d’être là tout simplement, Bill Orcutt qui a rassemblé les amis musiciens afficionados Bravo, bravo aux plasticiens pour la mise en beauté, en délire souriant, Merci pour cet accueil de tous, big up aux bénévoles qui s’éclataient autant que nous. Merci merci, je vous, on vous AIME » – Dominique

Les bails : 15/13 euros pour un jour, 40/35 euros pour le pass 4 jours (tu peux aussi payer 50 euros ton pass en guise de soutien