Ania, c’est un soir de Saint-Valentin qui tourne (très) mal. Un rendez-vous galant qui finit en tuerie. Une virée dans les enfers coquins d’un lit à baldaquin.  Un animal qui rit. Un truc un peu loufoque, à la limite du glauque et du délicieux, excitant, trippant, c’est terrifiant et un peu brillant. Voilà pourquoi, pourquoi Ania est. Pour surprendre et faire sourire, pour titiller notre ennui et signer nos actes de décès.

Vendredi, il agitera bêtes nocturnes et clubbeurs taquins du Klub, pour la Sneaky Sneaky #6, à coups de pioches et de marteaux, mais surtout, à coups de tubes dance russe des années 1990. Tout un programme, et on a déjà testé, ça claque. Un air d’after à 3h, miam ! Petite rencontre avec la créature.

17498698_728120564028929_6493324239406629355_n

Prénom : Ania

Nom de scène : Ania

Pourquoi ?

Il est venu à moi une nuit de pleine lune où je composais un morceau, et je l’ai gardé.

Le mot qui te vient en tête quand on te demande de parler de ta musique ?

Fantaisiste

Le mot de la première rencontre ?

“Merci, cela fait plaisir”

Le truc le plus marrant ou touchant qu’on t’ai dit sur ta musique ?

“Je n’ai jamais entendu une musique comme la tienne” quand j’ai sorti mon premier album en novembre 2016

L’endroit parfait pour jouer de la musique ?

Ça m’est égal du moment que la scène est sombre. Pour un DJ Set j’adore Le Klub !

A quel moment du jour ?

A la nuit tombée

Et on boit quoi avant de monter sur scène ?

Un café très serré et bien noir, sans sucre.

Plutôt blonde, rousse, brune ?

Blonde.

L’endroit que tu aimes le plus au monde ?

Le Vatnajökull, un glacier incroyable que j’ai visité en 2011, en Islande

Le film qui a changé ta vie et ta vision du monde ?

La Pianiste, de Hanneke

Tu prendrais quoi comme livre avec toi sur Mars (même si on peut pas encore y aller hein..) ?

Le Comte de Monte Cristo.

Et si tu devais choisir une nouvelle époque de naissance ? Ce serait quoi ?

Je dirais fin des années 70 pour grandir dans les années 80. Les débuts de la darkwave, et de la musique électronique

Et quand RIEN NE VA, tu fais quoi ?

J’écoute Enya, et si ça ne va pas mieux je me mets sur Ableton Live et je fais de la musique

L’idole du passé que tes parents n’approuvaient pas, c’est qui ?

Björk (baiiiiiissse la musique c’est qui cette femme qui hurle ???!)

Plutôt drogue douce ou drogue dure ?

Adrénaline

Tu te vois comment ? Plutôt barrée ou sage comme une image ?

Je me vois comme une personne qui fait en musique absolument tout ce qui lui passe par la tête, sans se soucier des réactions.

Tu préfères quoi ? Le before, le club, ou l’after ?

Nuit de fête.

Tu te vois où dans dix ans ?

A Berlin, où j’ai passé 3 ans et qui est une ville qui m’a profondément marqué.

Et dans 50 ans ?

Dans un manoir en Transylvanie